CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Judith Magre
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Annette Poivre



Date et Lieu de naissance : 24 juin 1917 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 2 juin 1988 (Paris, France)
Nom Réel : Paule Marie Jeanne Perron

ACTRICE

Annette Poivre, de son vrai nom Paule Perron est née le 24 juin 1917 à Paris. Après avoir suivi les cours de Fernand Ledoux au Conservatoire de Paris, elle apparaît dans «Minuit, Place Pigalle» de Roger Richebé avec Raimu en 1934 puis débute au théâtre dans «Une femme qui a le cœur trop petit» en 1936. Mais elle abandonne sa carrière pour donner naissance à sa fille Micheline Cassel qui tournera quelques films dans les années cinquante sous le pseudonyme de Sophie Sel. D’ailleurs, mère et fille se donnent la réplique dans cinq films.

En 1941, Annette Poivre reprend son rôle dans «Une femme qui a le cœur trop petit» au Théâtre de l’Œuvre où débute un comédien nommé Raymond Bussières. Ils se marient le 7 juin 1945 et vont former un des couples les plus populaires du spectacle qui sera réuni une cinquantaine fois sur le grand et petit écran ainsi qu’au théâtre. Ensemble, ils tournent pour la première fois en 1947 dans «Les deux orphelins» avec le comique italien Totò. L’année suivante, ils participent au premier spectacle des «Branquignols» au Théâtre La Bruyère, la troupe de Robert Dhéry et Colette Brosset, qui fait l’objet d’une adaptation cinématographique en 1949. Toujours à la fin des années quarante, ils apparaissent dans des films construits autour de la personnalité de Luis Mariano «Fandango» (1948) et «Je n’aime que toi» (1949) avec également Martine Carol. Seule, Annette Poivre partage l’affiche avec Max Dalban, Nathalie Nattier et André Gabriello de «La rue sans loi» (1950) de Marcel Gibaud, adaptation des personnages du caricaturiste Dubout.

Par la suite, Annette Poivre et Raymond Bussières deviennent têtes d’affiche en tournant des comédies sans prétention: «Le costaud des Batignolles» (1951) de Guy Lacourt, «Mon frangin au Sénégal» (1953) de Guy Lacourt ou «Les corsaires du Bois de Boulogne» (1953) de Norbert Carbonnaux, films pour la plupart oubliés aujourd’hui. Toujours avec Raymond Bussières, ils tournent des comédies avec les vedettes comiques de l’époque: «L’ami de la famille» (1957) de Jacques Pinoteau avec Darry Cowl ou «Taxi, roulotte et corrida» (1958) de André Hunebelle avec Louis de Funès. Dans un registre plus sérieux, on les retrouve dans «Porte des Lilas» (1956) de René Clair avec Pierre Brasseur et Georges Brassens. Dès la fin des années cinquante malgré une popularité toujours intacte, leur présence au cinéma reste limitée. Ils travaillent alors pour le théâtre et surtout pour le télévision ce qui accroit leur notoriété. Sur les planches, elle joue dans «Colombe» de Jean Anouilh avec Danièle Lebrun en 1974. Sur le grand écran, elle joue la mère de Pierre Richard dans une réalisation de l’acteur intitulée «C’est pas moi, c’est lui» (1979). Avec Raymond, ils apparaissent une dernière fois en couple dans un épisode de la série «Les cinq dernières minutes» en 1982 et enregistrent même un 45 tours intitulé «Vieux machin» (1978).

Après le décès de Raymond Bussières en avril 1982, Annette Poivre poursuit sa carrière au cinéma (le film à sketches «Suivez mon regard» de Jean Curtelin en 1985 est sa dernière apparition), à la télévision (la série «L’âge vermeil» avec Danielle Darrieux et Jean-Pierre Aumont en 1984) ou au théâtre («Les œufs de l’autruche de André Roussin avec Jean Desailly et Simone Valère en 1984). Elle décède à l’âge de soixante-dix ans d’une crise cardiaque le 2 juin 1988 à Paris.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1934Minuit place Pigalle – de Roger Richebé avec Raimu
1940Premier rendez-vous – de Henri Decoin avec Danielle Darrieux
1942Fou d’amour – de Paul Mesnier avec Henri Garat
CM Monsieur Girouette et la guerre de cent ans – de Pierre Ramelot avec Jacques Grello
CM Cabarets montmartrois – de Pierre Ramelot avec Marcel Vallée
1943La valse blanche – de Jean Stelli avec André Alerme
Je suis avec toi – de Henri Decoin avec Yvonne Printemps
1944Le bossu – de Jean Delannoy avec Paul Bernard
1945Le couple idéal – de Bernard-Roland & Raymond Rouleau avec Raymond Rouleau
Seul dans la nuit – de Christian Stengel avec Louis Salou
L’insaisissable Frédéric / L’insaisissable Monsieur Frédéric – de Richard Pottier avec Paul Meurisse
1946La foire aux chimères – de Pierre Chenal avec Erich von Stroheim
Rumeurs – de Jacques Daroy avec Jacques Dumesnil
Parade du rire – de Roger Verdier avec Jane Marken
Copie conforme – de Jean Dréville avec Louis Jouvet
Antoine et Antoinette – de Jacques Becker avec Roger Pigaut
Voyage surprise – de Pierre Prévert avec Maurice Baquet
1947Quai des Orfèvres – de Henri-Georges Clouzot avec Simone Renant
Les deux orphelines ( i due orfanelli ) de Mario Mattoli avec Totò
Mademoiselle s’amuse – de Jean Boyer avec Giselle Pascal
1948La maternelle – de Henri Diamant-Berger avec Pierre Larquey
Tous les deux – de Louis Cuny avec André Luguet
Fandango – de Emil Edwin Reinert avec Luis Mariano
Cinq tulipes rouges – de Jean Stelli avec René Dary
L’armoire volante – de Carlo Rim avec Fernandel
1949Au P’tit Zouave – de Gilles Grangier avec Dany Robin
Amédée – de Gilles Grangier avec Rellys
Les nouveaux maîtres – de Paul Nivoix avec Albert Préjean
Je n’aime que toi – de Pierre Montazel avec Martine Carol
Le furet – de Raymond Leboursier avec Jany Holt
Branquignols / Les Branquignols – de Robert Dhéry avec Julien Carette
CM Edgar et sa bonne – de André Michel avec Robert Lombard
CM L’homme explosif – de Marcel Paulis avec Jean Tissier
1950Justice est faite – de André Cayatte avec Valentine Tessier
La rue sans loi – de Marcel Gibaud avec Louis de Funès
La passante – de Henri Calef avec Henri Vidal
Coq en pâte – de Charles-Félix Tavano avec Armand Bernard
L’inconnue des cinq cités ( a tales of five cities / passaporto per l’oriente / storia di cinque città / a tale of five women ) de Emil Edwin Reinert, Romolo Marcellini, Wolfgang Staudte, Montgomery Tully, Irma von Cube & Géza von Cziffra avec Gina Lollobrigida
Si ça vous chante – de Jacques Loew avec Howard Vernon
CM Maldonne – de Henri Verneuil avec Raymond Bussières
1951Moumou – de René Jayet avec Nathalie Nattier
Le passage de Vénus – de Maurice Gleize avec Pierre Larquey
Les deux monsieur de madame – de Robert Bibal avec Jean Parédès
Le costaud des Batignolles – de Guy Lacourt avec Alexandre Rignault
Ma femme, ma vache et moi – de Jean Devaivre avec Irène Corday
1952Soyez les bienvenus / L’autocar en folie – de Pierre Louis avec Pauline Carton
La loterie du bonheur – de Jean Gehret avec Raymond Bussières
1953Mon frangin du Sénégal – de Guy Lacourt avec Noël Roquevert
Les corsaires du Bois de Boulogne – de Norbert Carbonnaux avec Denise Grey
Le chevalier de la nuit – de Robert Darène avec Jean-Claude Pascal
Une nuit à Megève – de Raoul André avec Paul Cambo
1954Pattes de velours ( l’incantevole nemica ) de Claudio Gora avec Buster Keaton
1956Les carottes sont cuites – de Robert Vernay avec Lucien Baroux
Mon curé chez les pauvres – de Henri Diamant-Berger avec Yves Deniaud
Une gosse sensass’ – de Robert Bibal avec Jean Bretonnière
Porte des Lilas – de René Clair avec Pierre Brasseur
1957Les copains du dimanche – de Henri Aisner avec Paul Frankeur
L’ami de la famille – de Jacques Pinoteau avec Jean-Claude Brialy
C’est arrivé à trente-six chandelles – de Henri Diamant-Berger avec Charles Trénet
Le grand-père automobile ( dedecek automobil ) de Alfred Radok avec Raymond Bussières
Les gaietés de l’escadrille – de Georges Péclet avec Eddy Rasimi
1958Taxi, roulotte et corrida – de André Hunebelle avec Paulette Dubost
Guinguette – de Jean Delannoy avec Zizi Jeanmaire
Un jour comme les autres – de Paul Bordry avec Raymond Bussières
1959Quai du Point-du-Jour – de Jean Faurez avec Dany Carrel
1961Comme un poisson dans l’eau – de André Michel avec Philippe Noiret
1962Les filles de La Rochelle – de Bernard Deflandre avec Geneviève Cluny
1963Les félins ( joyhouse / the love cage ) de René Clément avec Jane Fonda
1964Quoi de neuf, Pussycat ? ( what’s new, Pussycat ? ) de Clive Donner avec Woody Allen
Les combinards – de Jean-Claude Roy avec Michel Serrault
1965Un milliard dans un billard ( diamantenbilliard ) de Nicolas Gessner avec Claude Rich
1966La malédiction de Belphégor – de Georges Combret & Jean Malet avec Paul Guers
CM À la belle étoile – de Pierre Prévert avec Raymond Bussières
1970Macédoine / La femme sandwich – de Jacques Scandelari avec Pierre Brasseur
1971Mannen som slutade röka – de Tage Danielsson avec Toivo Pawlo
1974Soldat Duroc, ça va être ta fête – de Michel Gérard avec Pierre Tornade
1975Mords pas, on t’aime – de Yves Allégret avec Micheline Presle
1976Drôles de zèbres – de Guy Lux avec Sim
1977Va voir maman, papa travaille – de François Leterrier avec Philippe Léotard
Autopsie d’un complot – de Mohamed Slim Riad avec Raymond Bussières
1979C’est pas moi, c’est lui – de Pierre Richard avec Aldo Maccione
1980Bobo la tête – de Gilles Katz avec Michel Robin
1982La boum 2 – de Claude Pinoteau avec Sophie Marceau
Prends ton passe-montagne, on va à la plage – de Eddy Matalon avec Daniel Prévost
1985Suivez mon regard – de Jean Curtelin avec Michel Galabru
1988 CM La fête à Louisette – de Alain Pigeaux avec Jacques Villeret
Fiche créée le 13 mai 2009 | Modifiée le 5 janvier 2015 | Cette fiche a été vue 6341 fois
PREVIOUSSidney Poitier || Annette Poivre || Isa PolaNEXT