CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Silvana Pampanini
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Annie Girardot



Date et Lieu de naissance : 25 octobre 1931 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 28 février 2011 (Paris, France)
Nom Réel : Annie Suzanne Girardot

ACTRICE
Image
1965 Trois chambres à Manhattan – de Marcel Carné avec Maurice Ronet, O.E. Hasse & Gabriele Ferzetti
Image
1971 La vieille fille – de Jean-Pierre Blanc avec Philippe Noiret, Jean-Pierre Darras & Michael Lonsdale
Image
1975 Docteur Françoise Gailland – de Jean-Louis Bertucelli avec François Périer & Jean-Pierre Cassel
Image
1994 Les misérables – de Claude Lelouch avec Jean-Paul Belmondo, Philippe Léotard & Philippe Khorsand

Née le 25 octobre 1931 à Paris, Annie Girardot passe son enfance à Bénouville en Normandie puis regagne la capitale à La Libération. Après avoir assisté aux cours de Henri Bosc, elle entre au Centre d’Art Dramatique de la Rue Blanche en 1949 avec comme professeurs Teddy Billis et Georges Chamarat tout en se produisant dans des cabarets comme «La rose rouge» ou «Le lapin agile» sous le nom d’Annie Girard. En 1954, elle sort du Conservatoire et est engagée à la Comédie-Française où elle interprète les textes du répertoire. Obligée de démissionner en 1957, car trop sollicité par le cinéma, elle jouera néanmoins régulièrement sur les planches: «Deux sur la balançoire» (1958) de William Gibson mis en scène Luchino Visconti ou «Madame Marguerite» (1974) de Roberto Athayde mis en scène par Jorge Lavelli. Au cinéma, Annie Girardot débute dans «Treize à table» (1955) de André Hunebelle mais se fait remarquer en étant la partenaire de Jean Gabin dans «Le rouge est mis» (1957) de Gilles Grangier et «Maigret tend un piège» (1957) de Jean Delannoy. Mais elle acquiert le statut de vedette avec «Rocco et ses frères» (1960) de Luchino Visconti avec Alain Delon et Renato Salvatori qu’elle épouse et lui donne une fille Giulia le 5 juillet 1962. Dès lors, elle enchaîne les tournages en France et en Italie: «Le mari de la femme à barbe» (1964) de Marco Ferreri, «Trois chambres à Manhattan» (1965) de Marcel Carné, «Vivre pour vivre» (1967) et «Un homme qui me plaît» (1969) de Claude Lelouch.

Dans les années soixante-dix, Annie Girardot devient l’actrice la plus populaire du cinéma français. Elle enchaîne des films dramatiques comme «Mourir d’aimer» (1970) de André Cayatte ou «Docteur Françoise Gailland» (1975) de Jean-Louis Bertucelli qui lui permet d’obtenir le César de la meilleure comédienne. Des comédies comme «Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais … elle cause!» (1969) de Michel Audiard, «La gifle» (1974) de Claude Pinoteau, «La zizanie» (1977) de Claude Zidi ou «Tendre poulet» (1977) de Philippe de Broca. Mais Annie Girardot néglige parfois la qualité au détriment de la qualité. Boycottée au début des années quatre-vingt, elle se concentre sur le théâtre: connaît un échec avec la comédie musicale «Revue et corrigée» de Bob Decout et Catherine Lara au Casino de Paris en 1982 mais renoue avec le succès avec les textes de «Marguerite et les autres» au Théâtre Montparnasse en 1983. En 1984, elle effectue son retour au cinéma avec un polar «Liste noire» de Alain Bonnot qui ne rencontre pas le succès escompté. Dès lors, elle n’obtiendra que des seconds rôles dans «Partir revenir» (1985) et «Il y a des jours …et des lunes» (1989) de Claude Lelouch ou «Merci la vie» (1990) de Bertrand Blier. Néanmoins, ces personnages secondaires lui permettront d’obtenir deux Césars pour «Les misérables» (1994) de Claude Lelouch et «La pianiste» (2000) de Michael Haneke.

Pour la télévision, elle est l’héroïne de la saga estivale «Le vent des moissons» (1987) de Jean Sagols mais également de nombreux téléfilms ou séries jusqu’en 2006. Au théâtre, elle interprète Frosine dans «L’avare» (1986) de Molière mis en scène par Roger Planchon avec Michel Serrault, obtient un gros succès avec «Le 6ème sens» (1998/99) de Luis-Michel Colla et reprend en 2001 «Madame Marguerite», rôle fétiche pour lequel elle remporte le Molière de la meilleure comédienne en 2002. Alors que les rumeurs les plus folles circulent sur sa santé, le 21 septembre 2006, sa fille et sa petite fille révèlent qu’elle est atteinte de la maladie d’Alzheimer. Annie Girardot meurt le 28 février 2011 à l’hôpital Lariboisière à Paris.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1955Treize à table – de André Hunebelle avec Fernand Gravey
1956Le pays, d’où je viens – de Marcel Carné avec Gilbert Bécaud
    Seulement apparition
L’homme aux clés d’or / L’homme aux clefs d’or – de Léo Joannon avec Pierre Fresnay
    Prix Suzanne Bianchetti pour son interprétation de la meilleure révélation de l’année, France

Reproduction interdite – de Gilles Grangier avec Michel Auclair
1957Le rouge est mis – de Gilles Grangier avec Jean Gabin
L’amour est en jeu / Ma femme, mon gosse et moi – de Marc Allégret avec Robert Lamoureux
Maigret tend un piège – de Jean Delannoy avec Jean Desailly
1958Le désert de Pigalle – de Léo Joannon avec Pierre Trabaud
1959La corde raide – de Jean-Charles Dudrumet avec François Périer
Recours en grâce – de Laslo Benedek avec Raf Vallone
1960La Française et l’amour – de Christian-Jaque, Henri Decoin, René Clair, Michel Boisrond, Jean Delannoy, Henri Verneuil & Jean-Paul Le Chanois avec Francis Blanche
    Segment « Le divorce » de Christian-Jaque
Rocco et ses frères ( Rocco i suoi fratelli ) de Luchino Visconti avec Renato Salvatori
La proie pour l’ombre – de Alexandre Astruc avec Daniel Gélin
1961Les amours célèbres – de Michel Boisrond avec Edwige Feuillère
Le rendez-vous / Le rendez-vous de Noël – de Jean Delannoy avec Jean-Claude Pascal
121 Rue Blanche à Paris – de Quinto Albicocco avec Robert Manuel
    Seulement narration
Le bateau d’Emile / Le homard flambé – de Denys de La Patellière avec Michel Simon
Smog – de Franco Rossi avec Enrico Maria Salerno
1962Le crime ne paie pas – de Gérard Oury avec Pierre Brasseur
Le vice et la vertu – de Roger Vadim avec Catherine Deneuve
Pourquoi Paris ? – de Denys de La Patellière avec Ray Ventura
Le jour le plus court ( il giorno più corto / il giorno più corto commedia umoristica ) de Sergio Corbucci avec Walter Pidgeon
1963La bonne soupe – de Robert Thomas avec Jean-Claude Brialy
Les camarades ( i compagni ) de Mario Monicelli avec Marcello Mastroianni
Les hors-la-loi du mariage ( i fuorilegge del matrimonio) de Paolo Taviani, Vittorio Taviani & Valentino Orsini avec Romolo Valli
L’autre femme – de François Villiers avec Richard Johnson
1964Le mari de la femme à barbe ( la donna scimmia ) de Marco Ferreri avec Ugo Tognazzi
Les plaisirs dangereux ( una voglia da morire ) de Duccio Tessari avec Sophie Daumier
Guerre secrète ( the dirty game / the dirty agents / la guerra segreta / spione unter sich ) de Terence Young, Carlo Lizzani, Werner Klingler & Christian-Jaque avec Henry Fonda
Les belles familles ( le belle famiglie ) de Ugo Gregoretti avec Totò
Une femme disponible ( la ragazza in prestito ) de Alfredo Giannetti avec Rossano Brazzi
Déclic et des claques / L’esbroufe – de Philippe Clair avec Darry Cowl
1965Un monsieur de compagnie – de Philippe de Broca avec Jean-Pierre Cassel
Trois chambres à Manhattan – de Marcel Carné avec Maurice Ronet
    Coupe Volpi de la meilleure actrice au festival du cinéma de Venise, Italie
1966L’or du duc – de Jacques Baratier avec Claude Rich
Les sorcières ( le streghe ) de Luchino Visconti, Pier Paolo Pasolini, Franco Rossi & Mauro Bolognini avec Silvana Mangano
    Segment « La strega bruciata viva » de Luchino Visconti
1967Vivre pour vivre – de Claude Lelouch avec Yves Montand
    Prix du jury de la meilleure actrice au festival du cinéma de Mar del Plata, Argentine

Le journaliste ( zhurnalist ) de Sergei Gerasimov avec Ivan Lapikov
Il pleut dans mon village ( bice skoro propast sveta ) de Aleksandar Petrovic avec Ranko Bradic
1968Les gauloises bleues – de Michel Cournot avec Bruno Cremer
Une histoire d’une femme ( the story of a woman / storia di una donna ) de Leonardo Bercovici avec Robert Stack
La bande à Bonnot – de Philippe Fourastier avec Jacques Brel
Erotissimo – de Gérard Pirés avec Jean Yanne
La vie, l’amour, la mort – de Claude Lelouch avec Amidou
    Seulement apparition
Disons un soir à dîner ( metti una sera a cena ) de Giuseppe Patroni Griffi avec Jean-Louis Trintignant
1969Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais… elle cause ! – de Michel Audiard avec Bernard Blier
Dillinger est mort ( Dillinger è morto ) de Marco Ferreri avec Michel Piccoli
La semence de l’homme ( il seme dell’uomo ) de Marco Ferreri avec Anne Wiazemsky
Un homme qui me plaît – de Claude Lelouch avec Jean-Paul Belmondo
1970Mourir d’aimer – de André Cayatte avec Bruno Pradal
Le clair de terre – de Guy Gilles avec Roger Hanin
Les novices – de Guy Casaril avec Brigitte Bardot
1971La vieille fille – de Jean-Pierre Blanc avec Philippe Noiret
    Prix UNICRIT pour son interprétation au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne

La mandarine – de Edouard Molinaro avec Madeleine Renaud
Les feux de la chandeleur – de Serge Korber avec Jean Rochefort
1972Elle cause plus… elle flingue – de Michel Audiard avec Jean Carmet
Il n’y a pas de fumée sans feu – de André Cayatte avec Michel Bouquet
Traitement de choc – de Alain Jessua avec Alain Delon
1973Juliette et Juliette – de Remo Forlani avec Pierre Richard
Ursule et Grelu – de Serge Korber avec Bernard Fresson
1974La gifle – de Claude Pinoteau avec Lino Ventura
Le soupçon ( il sospetto ) de Francesco Maselli avec Gian Maria Volonté
Il faut vivre dangereusement – de Claude Makovski avec Claude Brasseur
1975Le gitan – de José Giovanni avec Paul Meurisse
Il pleut sur Santiago – de Helvio Soto avec Laurent Terzieff
Docteur Françoise Gailland – de Jean-Louis Bertucelli avec Isabelle Huppert
    César de la meilleure actrice, France

D’amour et d’eau fraîche – de Jean-Pierre Blanc avec Miou-Miou
1976Cours après moi que je t’attrape – de Robert Pouret avec Jean-Pierre Marielle
    David de la meilleure actrice étrangère, Italie

À chacun son enfer – de André Cayatte avec Hardy Kruger
Le dernier baiser – de Dolorès Grassian avec Maria Pacôme
1977L’affaire – de Marco Pico avec Jean-Louis Trintignant
Jambon d’Ardenne – de Benoît Lamy avec Christian Barbier
Tendre poulet – de Philippe de Broca avec Philippe Noiret
La zizanie – de Claude Zidi avec Louis De Funès
Le point de mire – de Jean-Claude Tramont avec Jacques Dutronc
1978Le grand embouteillage ( l’ingorgo / l’ingorgo – Una storia impossible ) de Luigi Comencini avec Albert Sordi
Vas-y maman ! – de Nicole de Buron avec Pierre Mondy
La clé sur la porte – de Yves Boisset avec Patrick Dewaere
Le cavaleur – de Philippe de Broca avec Danielle Darrieux
L’amour en question – de André Cayatte avec Bibi Andersson
1979Cause toujours…. Tu m’intéresses ! – de Edouard Molinaro avec Christian Marquand
Bobo Jacco – de Walter Bal avec Laurent Malet
1980Le cœur à l’envers – de Franck Appredéris avec Charles Denner
On a volé la cuisse de Jupiter – de Philippe de Broca avec Francis Perrin
La vie en mauve ( all night long ) de Jean-Claude Tramont avec Gene Hackman
1981La vie continue – de Moshe Mizrahi avec Giulia Salvatori
La revanche – de Benoît Lamy avec Victor Lanoux
Une robe noire pour un tueur – de José Giovanni avec Jacques Perrin
1984Liste noire – de Alain Bonnot avec Michel Aumont
Souvenirs, souvenirs – de Ariel Zeitoun avec Christophe Malavoy
1985Partir, revenir – de Claude Lelouch avec Françoise Fabian
Adieu Blaireau – de Bob Decourt avec Philippe Léotard
1986L’affabulazione / L’atro enigma – de Vittorio Gassman & Carlo Tuzii avec Vittorio Gassman
1987Prisonnières – de Charlotte Silvera avec Bernadette Lafont
DO Dera America / Dear America, l etters du Viêt-Nam ( Dear America : Letters home from Vietnam ) de Bill Couturié
    Seulement voix dans la version française
1988Cinq jours en juin – de Michel Legrand avec Sabine Azéma
Ruth ( Ruf ) de Valeri Akhadov avec Aleksei Petrenko
1989Comédie d’amour – de Jean-Pierre Rawson avec Michel Serrault
Il y a des jours… et des lunes – de Claude Lelouch avec Gérard Lanvin
1990Faccia di lepre – de Liliana Ginanneschi avec Franco Branciaroli
Merci la vie – de Bertrand Blier avec Michel Blanc
1991Toujours seuls – de Gérard Mordillat avec Luc Thuillier
1992Portagli i miei saluti – Avenzi di galera – de Gianna Garbelli & Alessandro Bader avec Stéphane Ferrara
Alibi perfetto – de Aldo Lado avec Philippe Leroy
1993Les braqueuses – de Jean-Paul Salomé avec Clémentine Célarié
1994Les misérables / Les misérables du vingtième siècle – de Claude Lelouch avec Jean-Paul Belmondo
    César du meilleur second rôle féminin, France
1995Les Bidochon – de Serge Korber avec Anémone
1996L’âge de braise – de Jacques Leduc avec France Castel
1997Préférence / La préférence – de Grégoire Delacourt avec Jean-Marc Barr
Hotel Shanghai / Shanghai 1937 – de Peter Patzak avec Elliott Gould
1999T’aime – de Patrick Sébastien avec Myriam Boyer
2000La pianiste – de Michael Haneke avec Isabelle Huppert
    César du meilleur second rôle féminin, France

Ceci est mon corps – de Rodolphe Marconi avec Jane Birkin
DO Ferreri, I love you – de Fiorella Infascelli avec Robert Benigni
    Seulement apparition
CM Ainsi soit nous – de Nathalie Toque avec Jean-Marc Thibault
2001Epsteins nacht – de Urs Egger avec Mario Adorf
DO Visconti ( the life and times of count Luchino Visconti ) de Adam Low avec Helmut Berger
    Seulement apparition
CM Des fleurs pour Irma – de Eric Lacroix avec Philippe Lehembre
2002 DA La prophétie des grenouilles – de Jacques-Rémy Girerd
    Seulement voix
2004Je préfère qu’on reste amis – de Olivier Nakache & Eric Toledano avec Jean-Paul Rouve
Caché – de Michael Haneke avec Daniel Auteuil
2005Le temps des porte-plumes – de Daniel Duval avec Jean-Paul Rouve
2006C’est beau une ville la nuit – de Richard Bohringer avec François Négret
Christian – de Elisabeth Löchen avec Yvon Martin
Boxes, les boites ( boxes ) de Jane Birkin avec John Hurt
2008 DO Annie Girardot, ainsi va la vie – de Nicolas Baulieu avec Muriel Robin
AUTRES PRIX :
      
    Prix Mission pour sa carrière au festival du cinéma artistique de Trencianske Teplice, Slovaquie ( 1998 )
Fiche créée le 15 avril 2007 | Modifiée le 30 juin 2017 | Cette fiche a été vue 10538 fois
PREVIOUSMichèle Girardon || Annie Girardot || Claude GiraudNEXT