CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Wojciech Alaborski
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Antoine Balpêtré



Date et Lieu de naissance : 3 mai 1898 (Lyon, France)
Date et Lieu de décès : 29 mars 1963 (Paris, France)
Nom Réel : Théophile Louis Antoine Balpêtré

ACTEUR
Image
1935 Gaspard de Besse – de André Hugon avec Raimu, Antonin Berval, Milly Mathis & Jacqueline Laurent
Image
1948 Suzanne et ses brigands – de Yves Ciampi avec René Dary, Suzanne Flon, Louis Arbessier & Spinelly
Image
1953 La rage au corps – de Ralph Habib avec Françoise Arnoul, Raymond Pellegrin & Philippe Lemaire
Image
1955 Le dossier noir – de André Cayatte avec Danièle Delorme, Jean-Marc Bory & Bernard Blier

Théophile Louis Antoine Balpêtré naît le 3 mai 1898 à Lyon. Pendant la Première Guerre Mondiale, il entre au Conservatoire de Paris. Lauréat d’un Premier Prix en 1919, il est aussitôt engagé par Paul Gavault pour jouer à l’Odéon. À la nomination de Firmin Gémier à la tête du théâtre en 1922, Balpêtré est déjà un comédien confirmé. Au cours des quinze ans passés à l’Odéon, il brille en tête d’affiche dans des pièces de Shakespeare, Paul Demasy, Paul Fort ou Goethe. En 1934, il intègre la troupe de la Comédie-Française, dix années de sociétariat où il interprète tous les grands rôles du répertoire classique, de Victor Hugo à Corneille, en passant par Edmond Rostand, Paul Claudel et Prosper Mérimée.

Un tel talent ne laisse pas le cinéma indifférent, Antoine Balpêtré débute devant la caméra de Gaston Roudès dans «La maison du mystère» en 1933. Un début de carrière à l’écran mal exploité avec seulement cinq films à son actif au cours des années trente. C’est pendant l’occupation et pour la firme allemande Continental que le comédien s’impose comme l’un des meilleurs seconds rôles du cinéma français en seulement quatre films: «L’assassin habite… au 21» (1942) et «Le corbeau» 1943 de Henri-Georges Clouzot, «Picpus» (1942) de Richard Pottier et «La main du diable» (1942) de Maurice Tourneur. Malheureusement à la Libération, il se retrouve sur la liste noire des épurateurs pour son engagement à la Continental mais surtout pour sa lecture d’une poésie aux funérailles en juin 1944 de Philippe Henriot, collaborateur et orateur propagandiste de Vichy sur «Radio Paris». Quand le grand nettoyage commence, Antoine Balpêtré est arrêté à son domicile en février 1945. Jugé et condamné, il purge une peine de trois mois de prison à Drancy. Pendant sa détention, il apprend sa révocation de la Comédie-Française. À sa sortie, sans travail, il devient vendeur aux Halles pour survivre.

En 1946, ses amis Pierre Fresnay et Jean Dréville sortent Antoine Balpêtré de la précarité en lui proposant un rôle dans «Le visiteur». L’année suivante il revient sur scène avec «Borgia» de Herman Closson à la Comédie des Champs-Elysées. À cette époque, il prête sa belle voix grave de tragédien pour la postsynchronisation de productions américaines sorties en masse après la guerre. Toujours en 1947, il repend le chemin des studios pour encore une quarantaine de films jusqu’au début des années soixante. Il incarne, entre autres, le Président du Conseil dans «Fantômas contre Fantômas» (1948) de Robert Vernay, un vieux pêcheur dans «Dieu a besoin des hommes» (1950) de Jean Delannoy, un prêtre dans «Le journal d’un curé de campagne» (1950) de Robert Bresson, l’abbé Picard dans «Le rouge et le noir» (1954) de Claude Autant-Lara ou un ministre dans «Le président» (1961) de Henri Verneuil. André Cayatte, rencontré au temps de la Continental, lui offre ses meilleurs rôles avec «Justice est faite» (1950), «Nous sommes tous des assassins» (1952), «Avant le déluge» (1953) et «Le dossier noir» (1955).

En 1961, Antoine Balpêtré publie «Comédies chez Molière», un livre de souvenirs ou il relate les circonstances de son discrédit après la guerre et règle certains comptes avec la Comédie-Française. En 1962, pour l’une de ses dernière prestations scéniques, il est le partenaire de Jeanne Moreau dans «La chatte sur un toit brûlant» de Tennessee Williams au Théâtre Antoine. Affaibli par un cancer du poumon qui le ronge depuis plusieurs mois, le comédien s’éteint le 29 mars 1963 à Paris.

© Pascal DONALD

copyright
1933La maison du mystère – de Gaston Roudès avec Blanche Montel
L’agonie des aigles – de Roger Richebé avec Annie Ducaux
1935Gaspard de Besse – de André Hugon avec Raimu
1939Le monde tremblera / La révolte des vivants – de Richard Pottier avec Madeleine Sologne
Le duel – de Pierre Fresnay avec Yvonne Printemps
1942L’assassin habite… au 21 – de Henri-Georges Clouzot avec Suzy Delair
Picpus / Signé Picpus – de Richard Pottier avec Albert Préjean
La main du diable – de Maurice Tourneur avec Josseline Gaël
1943Le corbeau – de Henri-Georges Clouzot avec Micheline Francey
1946Le visiteur – de Jean Dréville avec Pierre Fresnay
1947La figure de proue – de Christian Stengel avec Georges Marchal
Paysans noirs / Famoro le tyran – de Georges Régnier avec Georges Hubert
Fort de la solitude – de Robert Vernay avec Claudine Dupuis
1948Suzanne et ses brigands – de Yves Ciampi avec Suzanne Flon
Le paradis des pilotes perdus – de Georges Lampin avec Michel Auclair
Fantômas contre Fantômas – de Robert Vernay avec Odile Versois
1949Millionnaires d’un jour – de André Hunebelle avec Gaby Morlay
Plus de vacances pour le Bon Dieu – de Robert Vernay avec Pierre Larquey
Orage d’été – de Jean Gehret avec Odette Joyeux
1950Justice est faite – de André Cayatte avec Valentine Tessier
Le journal d’un curé de campagne – de Robert Bresson avec Nicole Maurey
Dieu a besoin des hommes – de Jean Delannoy avec Madeleine Robinson
Bel amour / Le calvaire d’une mère – de François Campaux avec Gisèle Pascal
1951Le plaisir – de Max Ophüls avec Madeleine Renaud
    Segment « La maison Tellier »
Le fils de Lagardère ( il figlio di Lagardere ) de Fernando Cerchio avec Rossano Brazzi
1952Nous sommes tous des assassins – de André Cayatte avec Marcel Mouloudji
La neige était sale – de Luis Saslavsky avec Daniel Gélin
Le chemin de Damas – de Max Glass avec Michel Simon
1953Alerte au Sud – de Jean Devaivre avec Erich von Stroheim
La rage au corps – de Ralph Habib avec Françoise Arnoul
Avant le déluge – de André Cayatte avec Isa Miranda
1954Adam est... Ève – de René Gaveau avec Anouk Ferjac
La maison du souvenir ( Casa Ricordi ) de Carmine Gallone avec Micheline Presle
Mourez, nous ferons le reste – de Christian Stengel avec Magali Noël
Le rouge et le noir – de Claude Autant-Lara avec Danielle Darrieux
Femmes libres ( una donna libera ) de Vittorio Cottafavi avec Gino Cervi
1955Le dossier noir – de André Cayatte avec Danièle Delorme
Si Paris nous était conté – de Sacha Guitry avec Sophie Desmarets
Les vitriers ( il piccolo vetraio ) de Giorgio Capitani avec Massimo Serato
1956Les vampires ( i vampiri ) de Riccardo Freda avec Gianna Maria Canale
Les aventures de Till l’espiègle / Till l’espiègle – de Gérard Philipe & Joris Ivens avec Nicole Berger
1957Le cas du docteur Laurent – de Jean-Paul Le Chanois avec Jean Gabin
Arènes joyeuses – de Maurice de Canonge avec Fernand Raynaud
1958Ce corps tant désiré – de Luis Saslavsky avec Belinda Lee
Une fille pour l’été – de Edouard Molinaro avec Micheline Presle
1959Katia / Une jeune fille un seul amour ( Katja, die ungekrönte kaiserin ) de Robert Siodmak avec Romy Schneider
1960L’espionne sera à Nouméa – de Georges Péclet avec Anouk Ferjac
Les mains d’Orlac – de Edmond T. Gréville avec Mel Ferrer
1961La chambre ardente – de Julien Duvivier avec Jean-Claude Brialy
Le président – de Henri Verneuil avec Bernard Blier
La cave se rebiffe – de Gilles Grangier avec Martine Carol
1962La salamandre d’or – de Maurice Régamey avec Jean-Claude Pascal
Le livre de San Michele / L’odyssée du docteur Munthe ( Axel Munthe – Der arzt von San Michele / das buch von San Michele / donne senza paradiso / la storia di San Michele / story of San Michele ) de Giorgio Capitani & Rudolf Jugert avec Rosanna Schiaffino
Mathias Sandorf – de Georges Lampin avec Louis Jourdan
Fiche créée le 16 décembre 2009 | Modifiée le 25 mars 2017 | Cette fiche a été vue 4559 fois
PREVIOUSBruno Balp || Antoine Balpêtré || Martin BalsamNEXT