CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Anne Meara
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Antonio Aguilar



Date et Lieu de naissance : 17 mai 1919 (Villanueva, Zacatecas, Mexique)
Date et Lieu de décès : 19 juin 2007 (Mexico, District Fédéral, Mexique)
Nom Réel : Pascual Antonio Aguilar Barraza

ACTEUR
Image
1954 El gavilán vengador – de Jaime Salvador avec Elda Peralta, Wolf Ruvinskis & Eduardo Vivas
Image
1959 La cucaracha – de Ismael Rodríguez avec Maria Félix, Dolores del Rio, Emilio Fernández & Flor Silvestre
Image
1970 Il était un fois Zapata (Emiliano Zapata) de Felipe Cazals avec David Reynoso & José Baviera
Image
1987 Lamberto Quintero – de Mario Hernández avec Angélica Aragón, Mar Castro & Merle Uribe

Antonio Aguilar de son identité complète Pascual Antonio Aguilar Barraza naît le 17 mai 1919 à Villanueva, dans l’état de Zacatecas (centre-nord du Mexique). Cette région minière, est parsemée de magnifiques «haciendas» datant de l’époque coloniale espagnole. C’est dans l’une d’elles qu’Antonio passe les premières années de sa vie, alors que le Mexique se remet lentement de sa sanglante révolution. Avec son père Jesús Aguilar, il s’intéresse à l’élevage et aux spectacles équestres. Sa mère, María de los Angeles Barraza lui donne l’amour de la musique.

En 1940, Antonio Aguilar débute modestement, sur la côte est puis ouest des Etats-Unis et dans la ville frontière de Tijuana, une carrière de chanteur de variétés et de «Mariachi» après avoir suivi une formation d’artiste lyrique. Puis il gagne Mexico où il accède au vedettariat. En 1952, Rogelio A. González le dirige pour la première fois au cinéma dans un mélodrame «Un rincón cerca del cielo» avec un héros joué par Pedro Infante. Deux ans plus tard, Antonio Aguilar signe un contrat avec la «Filmadora mexicana» (FILMEX) tandis que son personnage prend notamment de l’importance dans «El casto Susano» (1954) de Joaquín Pardavé, avec Silvia Pinal. Antonio Aguilar endosse d’abord le costume contemporain de séducteur des grandes villes puis avec «Tierra de hombres» (1956) de Ismael Rodríguez, il devient la figure emblématique mexicaine, le fameux «charro», ce cavalier intrépide au large chapeau. Les titres évocateurs de magnifiques paysages écrasés de soleil se succèdent alors comme «La huella del chacal» (1956) de Jaime Salvador ou «La cucaracha» (1959) avec Maria Félix. L’année de ses quarante ans, Antonio épouse l’actrice Flor Silvestre qui lui donnera deux garçons, Jesús Antonio et José, qui deviendront respectivement chanteur et acteur.

Antonio Aguilar se fait ainsi en quatre décennies de carrière cinématographique l’interprète de plus de cent vingt films dont il assure, pour une quinzaine d’entre eux, le scénario et la production. Les thèmes en sont variés comme dans «Vacaciones en Acapulco» (1960) de Fernando Cortés, où les grands hôtels, les voitures de luxe et la musique omniprésente montrent un autre aspect du Mexique. Mais l’acteur-chanteur campe aussi de nombreux personnages historiques ou populaires dont Heraclio Bernal, un bandit protecteur des mineurs de la région de Sinaloa (nord-ouest du Mexique) au XIXème siècle, ou Benjamín Argumedo, le plus valeureux adversaire de Pancho Villa. René Cardona lui fait évoquer, dans quatre films, le terrible «Gabino Barrera» tandis que Antonio Aguilar chante la ballade qui raconte la gâchette facile du héros. L’artiste a des partenaires aussi différents que le petit Espagnol Joselito avec qui il partage le répertoire musical dans «Son fidèle compagnon» (1961) de Rafael Baledón, et l’imposant John Wayne dans «Les géants de l’Ouest» (1969) de Andrew V. McLaglen. À plus de soixante-dix ans Antonio fait encore un film avec sa fidèle épouse et très souvent partenaire à l’écran, Flor Silvestre.

Cet artiste de légende au Mexique, fera également des tournées musicales triomphales aux Etats-Unis et sera même invité à la Maison Blanche. Antonio Aguilar ouvrira les portes du succès international à des chanteurs comme Vicente et Alejandro Fernández. Il fera ses adieux définitifs à la scène en 2005. Il décède des suites d’une affection pulmonaire le 19 juin 2007.

© Caroline HANOTTE

copyright
1952Un rincón cerca del cielo – de Rogelio A. González avec Marga López
Ahora soy rico – de Rogelio A. González avec Pedro Infante
Yo fui una callejera – de Joselito Rodríguez avec Fernando Fernández
Por el mismo camino – de Alejandro Galindo avec Sara García
La mujer desnuda – de Fernando Méndez avec Leonor Gómez
1953Amor de locura – de Rafael Baledón avec Yolanda Montes
Había una vez un marido – de Fernando Méndez avec Lilia Michel
Mi papá tuvo la culpa – de José Díaz Morales avec Famie Kaufman
Mi adorada Clementina – de Rafael Baledón avec Marga López
La segunda mujer – de José Díaz Morales avec Gloria Alonso
Yo soy muy macho – de José Díaz Morales avec Silvia Pinal
1954Reventa de esclavas – de José Díaz Morales avec Silvia Pinal
El casto Susano – de Joaquín Pardavé avec Silvia Pinal
Una gallega en La Habana – de René Cardona avec Niní Marshall
El gavilán vengador – de Jaime Salvador avec Eduardo Vivas
1955Música, espuelas y amor – de Ramón Peón avec Sara Montes
El rayo justiciero – de Jaime Salvador avec María Cristina Lesser
La barranca de la muerte – de Jaime Salvador avec Sara Montes
Pueblo quieto – de Ramón Peón avec Lola Beltrán
1956Tierra de hombres – de Ismael Rodríguez avec Joaquín Cordero
La sierra del terror – de Jaime Salvador avec Alicia Ravel
La huella del chacal – de Jaime Salvador avec Flor Silvestre
La ley de la sierra – de ? avec Ángel Infante
¡Aquí están los Aguilares! – de Jaime Salvador avec Luis Aguilar
1957Cien muchachas – de Jaime Salvador avec Matilde Sánchez
La panthère noire ( la pantera negra ) de Jaime Salvador avec Chela Pastor
Cuatro contra el imperio – de Jaime Salvador avec Fernando Casanova
La justicia del gavilán vengador / La gavilán vengador / El gavilán – de Jaime Salvador avec Rebeca Iturbide
Fiesta en el corazón – de Jaime Salvador avec Verónica Loyo
La cama de piedra – de René Cardona avec María Gentil Arcos
1958La guarida del buitre – de Jaime Salvador avec Sara Montes
Aquí está Heraclio Bernal – de Roberto Gavaldón avec Elda Peralta
Las tres pelonas – de René Cardona avec Martha Valdés
La venganza de Heraclio Bernal – de Roberto Gavaldón avec Rodolfo Landa
La rebelión de la sierra – de Roberto Gavaldón avec Ángel Infante
Los muertos no hablan – de Jaime Salvador avec Sara Montes
La marca del cuervo – de René Cardona avec Martha Valdés
El fin de un imperio – de Jaime Salvador avec Rosario Granados
Yo... el aventurero – de Jaime Salvador avec Andrés Soler
1959Los santos reyes – de Rafael Baledón avec Sara García
La cucaracha – de Ismael Rodríguez avec Maria Félix
1960La sombra del caudillo – de Julio Bracho avec Bárbara Gil
Dos hijos desobedientes – de Jaime Salvador avec Pedro Armendariz
El siete de copas – de Roberto Gavaldón avec Elvira Quintana
¡Qué bonito amor! – de Mauricio de la Serna avec Lola Beltrán
Bala perdida – de Chano Urueta avec Teresa Velázquez
1961Vacaciones en Acapulco – de Fernando Cortés avec Guillermo Álvarez Bianchi
La joven Mancornadora – de Mauricio de la Serna avec Lola Beltrán
Los hermanos del hierro – de Ismael Rodríguez avec Emilio Fernández
Que me maten en tus brazos – de Rafael Baledón avec Chel López
Rumbo a Brasilia – de Mauricio de la Serna avec Norma Angélica
El jinete enmascarado – de Manuel Muñoz avec Susana Duin
L’homme important ( Ánimas Trujano / Animas Trujano : El hombre importante ) de Ismael Rodríguez avec Toshiro Mifune
Son fidèle compagnon ( el caballo blanco ) de Rafael Baledón avec Joselito
Si yo fuera millonario – de Julián Soler avec Amador Bendayan
1962Sol en llamas – de Alfredo B. Crevenna avec Beatriz Aguirre
El justiciero vengador – de Manuel Muñoz avec Rosina Navarro
Cazadores de asesinos / Duelo de valientes – de Miguel M. Delgado avec Ana Bertha Lepe
Ahí vienen los Argumedo – de Manuel Muñoz & Tito Novaro avec Ana María Aguirre
La emboscada mortal – de Manuel Muñoz avec Fernando Soto
1963Aquí está tu enamorado – de Jaime Salvador avec Palmira Arzubide
Vuelven los Argumedo – de Manuel Muñoz avec Morna Mora
Yo, el mujeriego – de José Díaz Morales avec Magda Donato
El Norteño – de Manuel Muñoz avec Jaime Fernández
Le revolver sanglant ( el revólver sangriento ) de Miguel M. Delgado avec Lola Beltrán
1964Vuelve el Norteño – de Manuel Muñoz avec Lorena Velázquez
La gitana y el charro – de Gilberto Martínez Solares avec Lola Flores
El bracero del año – de Rafael Baledón avec Kitty de Hoyos
Escuela para solteras / Águila con las hermanas – de Miguel Zacarías avec Sara García
1965El padre Diablo – de Julián Soler avec Kitty de Hoyos
Gabino Barrera / El caporal – de René Cardona avec Liza Castro
El rifle implacable – de Miguel M. Delgado avec Flor Silvestre
Alma llanera – de Gilberto Martínez Solares avec Flor Silvestre
El hijo de Gabino Barrera – de René Cardona avec Marta Flores
1966La vida de Pedro Infante – de Miguel Zacarías avec Jose Infante Cruz
El alazán y el rosillo – de René Cardona avec Flor Silvestre
Los cuatro Juanes – de Miguel Zacarías avec Antonio Raxel
Juan Colorado – de Miguel Zacarías avec María Duval
Alazán y enamorado – de Gilberto Martínez Solares avec Ana Bertha Lepe
Los dos rivales – de Miguel Zacarías avec Lucha Villa
1967Los alegres Aguilares – de Miguel Zacarías avec María Duval
Caballo prieto azabache / La tumba de Villa – de René Cardona avec Jorge Russek
Lucio Vázquez – de René Cardona & Tito Novaro avec Alma Delia Fuentes
1968Valentín de la Sierra – de René Cardona avec Lola Beltrán
El as de oros – de Chano Urueta avec Regina Torné
El caballo bayo – de René Cardona & Tito Novaro avec Alejandro Reyna
Lauro Puñales – de René Cardona avec Carlos López Moctezuma
1969Les géants de l’Ouest ( the undefeated ) de Andrew V. McLaglen avec John Wayne
El ojo de vidrio – de René Cardona Jr. avec Arturo Martínez
1970Vuelve el ojo de vidrio – de René Cardona Jr. & Fernando Durán Rojas avec Flor Silvestre
La captura de Gabino Barrera – de René Cardona avec Eleazar García
Il était un fois Zapata ( Emiliano Zapata / Zapata ) de Felipe Cazals avec José Baviera
    Prix ACE du meilleur acteur de cinéma aux Prix ACE de New York, USA
1971La venganza de Gabino Barrera – de René Cardona avec Irma Serrano
Los marcados – de Alberto Mariscal avec Flor Silvestre
1973Valente Quintero – de Mario Hernández avec Saby Kamalich
La yegua colorada – de Mario Hernández avec Flor Silvestre
La muerte de Pancho Villa – de Mario Hernández avec Jaime Fernández
1974Peregrina / El asesinato de Carrillo Puerto – de Mario Hernández avec Sasha Montenegro
1975Simon Blanco – de Mario Hernández avec Jacqueline Andere
Don Herculano enamorado – de Mario Hernández avec Flor Silvestre
1976El rey – de Mario Hernández avec Carmen Montejo
Soy el hijo del gallero – de Mario Hernández avec Columba Domínguez
1977Sabor a sangre – de Mario Hernández avec Flor Silvestre
Mi caballo el cantador – de Mario Hernández avec Flor Silvestre
El moro de Cumpas – de Mario Hernández avec Jaime Fernández
Volver, volver, volver – de Mario Hernández avec Jorge Rivero
La muerte de un gallero – de Mario Hernández avec Lina Michel
Mi aventura en Puerto Rico – de Mario Hernández avec Pepe Aguilar
1978Los triunfadores – de Javier Durán avec Miguel Ángel Ferriz
1979Benjamín Argumedo le rebelle ( Benjamín Argumedo el rebelde ) de Mario Hernández avec Flor Silvestre
1980Albur de amor – de Alfredo Gurrola avec Eleazar García
Persecución y muerte de Benjamin Argumedo – de Mario Hernández avec Antonio Aguilar hijo
1981El anima de Sayula – de Javier Durán & Román Hernández avec Famie Kaufman
Nuit de carnaval ( noche de carnaval ) de Mário Hernández avec Manuel Ojeda
    Seulement production
1982Los gemelos alborotados – de Mario Hernández avec Lucila Mariscal
1983Viva el chubasco – de Mario Hernández avec Ninón Sevilla
    + production
1984El tonto que hacía milagros – de Mario Hernández avec Carmen Salinas
El rey de oros – de Mario Hernández avec Sergio Bustamante
1985Astucia – de Mario Hernández avec Demián Bichir
1986Contrabando y muerte – de Mario Hernández avec Alfredo Correa
1987Zapata en Chinameca – de Mario Hernández avec María Rojo
Lamberto Quintero – de Mario Hernández avec Angélica Aragón
1988Domingo corrales – de Mario Hernández avec Cecilia Camacho
1990El hijo de Lamberto Quintero – de Mario Hernández avec Héctor Gómez
1991Triste recuerdo- de Mario Hernández avec Flor Silvestre
1992El chivo – de Mario Hernández avec Raúl Padilla
1993La sangre de un valiente / El hombre de hierro – de Mario Hernández avec Ernesto Gómez Cruz
AUTRES PRIX :
      
    Ariel d’Or Spécial pour sa contribution au cinéma mexicain, Mexique ( 1997 )
Fiche créée le 9 juillet 2007 | Modifiée le 23 janvier 2016 | Cette fiche a été vue 10703 fois
PREVIOUSRobert Agnew || Antonio Aguilar || Luis AguilarNEXT