CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Catherine Deneuve
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Arleen Whelan



Date et Lieu de naissance : 1er septembre 1916 (Salt Lake City, Utah, USA)
Date et Lieu de décès : 8 avril 1993 (Orange County, Californie, USA)
Nom Réel : Arleen Whelan

ACTRICE
Image
1938 Le proscrit (kidnapped) de Alfred L. Werker avec Warner Baxter, C. Aubrey Smith & Freddie Bartholomew
Image
1939 Saboteurs à l’œuvre (sabotage) de Harold Young avec Gordon Oliver, Charley Grapewin & Paul Guilfoyle
Image
1948 Scandale en première page (that wonderful urge) de Robert B. Sinclair avec Tyrone Power & Gene Tierney
Image
1953 Les rebelles de San Antone (San Antone) de Joseph Kane avec Rod Cameron & Forrest Tucker

Fille de commerçants en appareils électriques, Arleen Whelan voit le jour le 1er septembre 1916, à Salt Lake City, dans l’Utah. Diplômée de la Manual Arts High School de l’Utah, elle part en Californie et travaille quelques temps comme manucure sur Hollywood Boulevard, à Los Angeles. La très jolie jeune fille est rapidement repérée par le réalisateur H. Bruce Humberstone qui la recommande au producteur Daryl F. Zanuck.

Arleen Whelan débute modestement au cinéma en 1937, dans «On again off again» aux côtés des comiques Bert Wheeler et Robert Woolsey. L’année suivante, Zanuck l’impose pour le premier rôle féminin dans «Le proscrit» où elle donne la réplique à Joel McCrea, puis dans «L’îles des angoisses» avec Don Ameche. Elle est quelques temps pressentie pour interpréter Scarlet O’Hara dans «Autant en emporte le vent», mais Daryl lui préfère Vivien Leigh. En 1939, elle joue sous la direction de John Ford dans «Vers sa destinée» avec Henry Fonda. Arleen est alors une des actrices les plus en vue de la capitale du cinéma, mais déjà Zanuck s’intéresse à d’autres starlettes.

Délaissée par son mentor, la jeune vedette apparaît néanmoins dans quelques films sans grand intérêt. Arleen Whelan oriente alors sa carrière vers la scène. Elle quitte Hollywood et part pour Broadway. Auréolée du succès de ses années Zanuck, elle décroche un rôle dans la comédie musicale «Les Doughgirls». La pièce de Joseph Fields est un triomphe et sera jouée 671 fois, de décembre 1942 à juillet 1944. Elle enchaîne avec «Oh brother!» de Jacques Deval, mais la pièce ne reste à l’affiche que trois semaines. Elle retourne à Hollywood et reprend sa carrière cinématographique chez Paramount dans «Ma femme le capitaine» (1946) de Mitchell Leisen.

Par la suite, Arleen Whelan renoue avec son statut de vedette de cinéma en partageant l’affiche avec des grandes stars. Elle retrouve notamment Joel McCrea dans «Femme de feu» (1946), puis elle tourne aux côtés de Tyrone Power dans «Scandale en première page» (1948) et de William Holden dans «Le démon du logis» (1949). Dans les années quarante, elle épouse successivement Alexander d’Arcy (de 1940 à 1943), un acteur d’origine égyptienne, puis Hugh Owen (de 1943 à 1953), un directeur de la Paramount. Chaque fois, elle divorcera.

En 1952, Arleen Whelan retrouve John Ford pour «Le soleil brille pour tout le monde», un très joli film humaniste mais qui, hélas, ne trouve pas son public. L’année suivante, elle est la tête d’affiche féminine de «San Antone» de Joseph Kane, un western de série B de la Republic Pictures avec Rod Cameron. En 1957, elle joue encore dans deux petits westerns de Albert C. Gannaway avec Jim Davis, puis elle se marie avec le docteur Warren Cagney et s’éloigne définitivement des plateaux de cinéma.

Divorcée une troisième fois du docteur Cagney en 1961, Arleen Whelan se retire dans sa propriété de Laguna Niguel en Californie. Elle décède le 8 avril 1993, à Orange County (Californie), emportée par une hémorragie cérébrale, elle avait soixante-seize ans.

© Philippe PELLETIER

copyright
1937On again off again – de Edward F. Cline avec Bert Wheeler
1938Le proscrit ( kidnapped ) de Alfred L. Werker avec Warner Baxter
L’île des angoisses / Ellis Island ( gateway ) de Alfred L. Werker avec Don Ameche
Monsieur Tout-le-Monde / Merci pour tout ( thanks for everything ) de William A. Seiter avec Adolphe Menjou
CM Rhumba rhythm at the Hollywood La Conga – de Sammy Lee avec Sally Payne
    Seulement apparition
1939Boy friend – de James Tinling avec Richard Bond
Vers sa destinée ( young Mr. Lincoln ) de John Ford avec Henry Fonda
Saboteurs à l’œuvre ( sabotage / spies at work ) de Harold Young avec Gordon Oliver
1940Jeunesse / Nous ne sommes plus des enfants ( young people ) de Allan Dwan avec Jack Oakie
Charter pilot – de Eugene Forde avec Lloyd Nolan
1941La tante de Charley ( Charley’s aunt / Charley’s American aunt ) de Archie Mayo avec Jack Benny
Castle in the desert / Charlie Chan in castle in the desert – de Harry Lachman avec Sidney Toler
1942Sundown Jim – de James Tinling avec Joe Sawyer
1943Le cabaret des étoiles ( stage door canteen ) de Frank Borzage avec Johnny Weissmuller
    Seulement apparition
1946Ma femme le capitaine ( suddenly, it’s spring ) de Mitchell Leisen avec Macdonald Carey
Femme de feu / Garde du corps ( ramrod ) de André De Toth avec Joel McCrea
1947Hollywood en folie ( variety girl ) de George Marshall avec DeForest Kelley
    Seulement apparition
The senator was indiscret / Mr. Ashton was indiscreet – de George S. Kaufman avec William Powell
1948Scandale en première page ( that wonderful urge ) de Robert B. Sinclair avec Tyrone Power
1949Le démon du logis / Le démon du foyer ( dear wife ) de Richard Haydn avec William Holden
1951La caravane des évadés ( Passage West / high venture ) de Lewis R. Foster avec John Payne
Les flèches brûlées / Les démons rouges ( flaming feather ) de Ray Enright avec Sterling Hayden
1952N’embrassez pas les Wacs ( never wave at a WAC / the private wore skirts ) de Norman Z. McLeod avec Paul Douglas
Le soleil brille pour tout le monde ( the sun shines bright ) de John Ford avec John Russell
1953Les rebelles de San Antone ( San Antone ) de Joseph Kane avec Forrest Tucker
1956Les rescapés du Bounty ( the women of Pitcairn Island ) de Jean Yarbrough avec John Smith
1957The badge of Marshall Brennan – de Albert C. Gannaway avec Jim Davis
L’ultime chevauchée ( raiders of old California ) de Albert C. Gannaway avec Lee Van Cleef
Fiche créée le 16 janvier 2006 | Modifiée le 24 juin 2016 | Cette fiche a été vue 4413 fois
PREVIOUSRené Wheeler || Arleen Whelan || Alice WhiteNEXT