CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Sidney Lumet
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Arletty



Date et Lieu de naissance : 15 mai 1898 (Courbevoie, France)
Date et Lieu de décès : 23 juillet 1992 (Paris, France)
Nom Réel : Léonie Marie Julia Bathiat

ACTRICE
Image
1941 Madame Sans-Gêne – de Roger Richebé avec Albert Dieudonné, Aimé Clariond & Henri Nassiet
Image
1942 Les visiteurs du soir – de Marcel Carné avec Alain Cuny, Jules Berry, Marie Déa & Fernand Ledoux
Image
1944 Les enfants du paradis – de Marcel Carné avec Pierre Brasseur, Jean-Louis Barrault & Maria Casares
Image
1954 L’air de Paris – de Marcel Carné avec Jean Gabin, Roland Lesaffre, Marie Daëms & Ave Ninchi

Arletty naît Léonie Marie Julia Bathiat, le 15 mai 1898, à Courbevoie dans la banlieue populaire de la capitale. Son père travaille à la compagnie des tramways de la ville. En 1918, il meurt écrasé par l’un de ses engins. Léonie après son certificat d’études apprend la sténo. Elle trouve un emploi de secrétaire puis de mannequin. Elle est remarquée par un riche banquier qui en fait sa protégée et lui permet de découvrir le monde du théâtre. Engagée pour se produire dans des revues, elle adopte le nom de Arletty. Elle connaît très vite le succès. Même si sa voix a un timbre peu banal, elle sait se faire entendre. Son côté populaire et canaille fait accourir les foules.

Arletty a déjà trente deux ans lorsqu’elle accepte de tourner son premier film «La douceur d’aimer» de René Hervil. Elle se partage entre les planches et le grand écran. D’ailleurs plusieurs de ses films sont adaptés de l’opérette ou du théâtre comme en 1933: «Un soir de réveillon» de Karl Anton avec Henri Garat et «Le voyage de Monsieur Perrichon» d’après Eugène Labiche. Mais il y a aussi le film «Messieurs les ronds de cuir» (1936) adapté de Georges Courteline et «Mais n’te promènes pas toute nue» (1937) à partir de la pièce de Georges Feydeau. Sacha Guitry la dirige dans de nombreux succès dont «Faisons un rêve» avec Raimu ou le film «Désiré» dans lequel elle joue la femme de chambre de Jacqueline Delubac. On retient aussi de cette période «Pension Mimosa» (1934) de Jacques Feyder avec Françoise Rosay. Mais c’est surtout grâce à Marcel Carné que Arletty tourne des œuvres mythiques aux répliques inoubliables. Sur le pont du Canal Saint-Martin dans «Hôtel du Nord» (1938), elle se chamaille avec Louis Jouvet qui a des vues sur Annabella. C’est peut-être plus encore dans «Le jour se lève» (1939) face à Jean Gabin assassin désespéré, qu’elle apparaît comme la véritable «égérie poétique du Front Populaire». La même année, «Fric-frac» de Claude Autant-Lara auprès de Fernandel et Michel Simon, confirme la tendance mais sur le mode comique.

En juin 1940, les troupes allemandes défilant sur les Champs-Élysées peuvent voir Arletty à l’affiche de «Tempête sur Paris» avec deux autres grands acteurs d’origine juive: Erich von Stroheim et Marcel Dalio. En 1941, l’actrice reprend le chemin des studios pour «Madame Sans-gêne». Le réalisateur Roger Richebé lui demande d’obtenir des facilités de tournage auprès d’un colonel de la Luftwaffe. Arletty qui approche de ses quarante-cinq ans se laisse subjuguer par ce bel officier aviateur de plus de dix ans son cadet. Pendant leur liaison, elle s’éloigne un peu du cinéma, elle est néanmoins dans «Les visiteurs du soir» (1942) de Marcel Carné avec Alain Cuny et Jules Berry. En 1944, elle tourne «Les enfants du Paradis», autre chef-d’œuvre de Carné. Elle y incarne une magnifique Garance aux côtés de Jean-Louis Barrault et Pierre Brasseur. Son comportement pendant l’occupation lui apporte des difficultés à la libération. L’immense succès des années trente et quarante n’est plus au rendez-vous. Jusque dans les années soixante, elle tourne cependant une vingtaine de productions et reprend le chemin du théâtre, interprétant notamment Tennessee Williams.

Devenue aveugle, Arletty ne sort plus guère de son appartement les vingt dernières années de sa vie. Mais elle garde toujours sa répartie. Elle a plus de 94 ans lorsqu’elle s’éteint à Paris, le 23 juillet 1992.

© Caroline HANOTTE

copyright
1930La douceur d’aimer – de René Hervil avec Victor Boucher
1931Un chien qui rapporte – de Jean Choux avec René Lefèvre
1932La belle aventure – de Roger Le Bon & Reinhold Schünzel avec Lucien Baroux
Enlevez-moi – de Léonce Perret avec Roger Tréville
Une idée folle – de Max de Vaucorbeil avec Hubert Daix
1933Un soir de réveillon – de Karl Anton avec Henri Garat
Mademoiselle Josette, ma femme – de André Berthomieu avec Jean Murat
Je te confie ma femme – de René Guissart avec Jean Aquistapace
La guerre des valses – de Ludwig Berger avec Fernand Gravey
Le voyage de monsieur Perrichon – de Jean Tarride avec Léon Bélières
1934Pension Mimosas – de Jacques Feyder avec Paul Bernard
Le vertige – de Paul Schiller avec André Burgère
1935La fille de Madame Angot – de Jean Bernard-Derosne avec André Baugé
Amants et voleurs – de Raymond Bernard avec Pierre Blanchar
La garçonne – de Jean de Limur avec Maurice Escande
1936Aventure à Paris – de Marc Allégret avec Jules Berry
Le mari rêvé – de Roger Capellani avec Pierre Brasseur
Faisons un rêve – de Sacha Guitry avec Raimu
Messieurs les ronds de cuirs – de Yves Mirande avec Saturnin Fabre
CM Feu la mère de madame – de Germain Fried avec Jean Dunot
CM Mais n’te promène donc pas toute nue – de Léo Joannon avec Félix Oudart
1937Les perles de la couronne – de Sacha Guitry & Christian-Jaque avec Sacha Guitry
Mirages / Si tu m’aimes – de Alexandre Ryder avec Michel Simon
Aloha, le chant des îles – de Léon Mathot avec André Alerme
Désiré – de Sacha Guitry avec Jacques Baumer
1938Le petit chose – de Maurice Cloche avec Robert Lynen
Hôtel du Nord – de Marcel Carné avec Louis Jouvet
La chaleur du sein – de Jean Boyer avec Pierre Larquey
1939Jour se lève – de Marcel Carné avec Jean Gabin
Fric-frac – de Maurice Lehmann & Claude Autant-Lara avec Fernandel
Circonstances atténuantes – de Jean Boyer avec Dorville
Tempête / Révolte sur Paris / Tempête sur Paris – de Bernard-Deschamps avec Erich von Stroheim
1941Boléro – de Jean Boyer avec André Luguet
Madame Sans-Gêne – de Roger Richebé avec Albert Dieudonné
La femme que j’ai le plus aimée – de Robert Vernay avec Noël-Noël
1942L’amant de Bornéo – de Jean-Pierre Feydeau & René Le Hénaff avec Jean Tissier
Les visiteurs du soir – de Marcel Carné avec Alain Cuny
CM La loi du 21 juin 1907 – de Sacha Guitry avec Fernand Ledoux
1944Les enfants du paradis – de Marcel Carné avec Pierre Brasseur
    Film en 2 parties
    1 : Le boulevard du crime
    2 : L’homme en blanc
1947La fleur de l’âge – de Marcel Carné avec Julien Carette
    Inachevé
Madame et ses peaux-rouges – de Serge T. de Laroche avec Pierre Dudan
    Inachevé
1949Portrait d’un assassin – de Bernard-Roland avec Marcel Dalio
1950 DO Georges Braque – de André Bureau
    Seulement apparition
1951Gibier de potence – de Roger Richebé avec Georges Marchal
L’amour, madame – de Gilles Grangier avec François Périer
1953Le père de mademoiselle – de Marcel L’Herbier & Robert-Paul Dagan avec Jacques François
Le grand jeu – de Robert Siodmak avec Jean-Claude Pascal
1954L’air de Paris – de Marcel Carné avec Roland Lesaffre
Huis-clos – de Jacqueline Audry avec Yves Deniaud
1956Mon curé chez les pauvres – de Henri Diamant-Berger avec Raymond Bussières
Vacances explosives – de Christian Stengel avec Andrex
1957Le passager clandestin ( the stowaway ) de Ralph Habib & Lee Robinson avec Serge Reggiani
1958Et ta sœur ? – de Maurice Delbez avec Pierre Fresnay
Maxime – de Henri Verneuil avec Charles Boyer
Un drôle de dimanche – de Marc Allégret avec Jean-Paul Belmondo
1959 DO Paris la belle – de Pierre Prévert
    Seulement voix
1960 DO Les primitifs du XIIème – de Pierre Guilbaud
    Seulement sujet
1961La gamberge – de Norbert Carbonnaux avec Jean-Pierre Cassel
Les petits matins / Mademoiselle Stop – de Jacqueline Audry avec Lino Ventura
1962Le jour le plus long ( the longest day ) de Bernhard Wicki, Ken Annakin, Andrew Marton & Gerd Oswald avec John Wayne
La loi des hommes – de Charles Gérard avec Jacques Monod
Le voyage à Biarritz – de Gilles Grangier avec Michel Galabru
Destination Rome ( tempo di Roma / esame di guida – Tempo di Roma ) de Denys de La Patellière avec Charles Aznavour
1967 CM Dina chez les rois – de Dominique Delouche
    Seulement narration
1977 DO Jacques Prévert – de Jean Desvilles avec Maurice Baquet
    Seulement apparition
1980 DO Carné : L’homme à la caméra – de Christian-Jaque avec Marcel Carné
    Seulement voix
Fiche créée le 13 avril 2006 | Modifiée le 5 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 10638 fois
PREVIOUSRichard Arlen || Arletty || George ArlissNEXT