CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Ellen Richter
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Armand Mestral



Date et Lieu de naissance : 25 novembre 1917 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 17 septembre 2000 (Paris, France)
Nom Réel : Armand Serge Zelikson

ACTEUR
Image
1954 La rafle est pour ce soir – de Maurice Dekobra avec Blanchette Brunoy & Jacqueline Pierreux
Image
1956 Gervaise – de René Clément avec Maria Schell, François Périer, Suzy Delair, Florelle & Gérard Darrieu
Image
1961 Les révoltées de l’Albatros (l’ammutinamento) de Silvio Amado avec Pier Angeli & Edmund Purdom
Image
1981 Le grand pardon – de Alexandre Arcady avec Roger Hanin, Bernard Giraudeau & Jean-Louis Trintignant

Né le 25 novembre 1917 à Paris, Armand Mestral, de son vrai nom Armand Serge Zelikson est le fils d’un sculpteur russe réputé, Serge Zelikson. Il se destine à la peinture et entre aux Beaux-Arts tout en suivant des cours de chant au Conservatoire. Soliste à l’église Saint Roch, il obtient un prix et un engagement pour l’opéra-comique. Après la guerre, il chante à la Gaité Lyrique également, menant une carrière dans l’opérette grâce à sa voix de basse et triomphe dans «Le pays du sourire» et «Colorado».

Progressivement, Armand Mestral se lance dans le cabaret et le tour de chant enregistrant un certain nombre de succès «Plaine, ma plaine», «Mississipi», «L’angélus de la mer», «Ma cabane au Canada» - en même temps que Line Renaud -, «Les chants de la Commune». Sa silhouette de séducteur, affublé d’une fine moustache fait merveille auprès du public. Après 1945, il entame une carrière au cinéma. Au début il est surtout utilisé pour interpréter une chanson, comme dans «Au fil des ondes» (1950) et «Lettre ouverte» (1952), mais obtient son premier véritable rôle dans «La rafle est pour demain» en 1953 aux côtés de Blanchette Brunoy et Jean Tissier.

Au cours des années 1950, Armand Mestral va interpréter les mauvais garçons ou les escrocs: «Tournant dangereux» (1955) avec Viviane Romance, «Paris clandestins» (1957) avec Danielle Godet et «Enigme aux Folies-Bergères» avec Bella Darvi réalisé par l’historien du cinéma Jean Mitry. Il fait une apparition en 1954 dans le «Napoléon» de Sacha Guitry. En 1956, René Clément met en scène «Gervaise», une adaptation de «L’assommoir» de Emile Zola, dans lequel Armand Mestral s’illustre aux côtés de Maria Shell et François Perrier. On le retrouve en 1958 dans «Les amants de demain» de Marcel Blistène avec Edith Piaf et Michel Auclair, un mélodrame policier implacable où il est remarquable d’intensité. Il tourne également dans des films italiens: «Surcouf, le tigre des sept mers» et «Tonnerre sur l’océan indien» en 1965, auprès de Gérard Barray et Antonella Lualdi, et surtout le très intéressant «Les révoltées de l’albatros» en 1961 de Silvio Amadio avec la délicieuse Pier Angeli. Citons également son apparition dans «Mandrin, bourgeois gentilhomme» (1962) de Jean-Paul Le Chanois, puis dans «Le vicomte règle ses comptes» (1966) de Maurice Cloche ainsi que dans «Les centurions» (1966) de Mark Robson, entouré de Anthony Quinn, Alain Delon et Maurice Ronet. Il tourne également deux films avec Edouard Molinaro, «Mon oncle Benjamin» (1969) avec Jacques Brel et «Le gang des otages» (1972). On le voit également dans «La bande à Bonnot», en 1968, en compagnie de Bruno Crémer et Jacques Brel.

Dès 1958, il participe aux grandes heures de la télévision dans des épisodes de la série «Les cinq dernières minutes» avec Raymond Souplex ou encore «Les brigades du Tigre». Au cours des années 1970 et 1980 ses apparitions se font plus rares. Bien que très à l’aise sur scène, il aura peu joué au théâtre bien qu’il ait marqué de son interprétation «Ubu à l’opéra » d’après Alfred Jarry mis en scène par Georges Wilson en Avignon et «L’opéra de quat-sous» d’après Bertolt Brecht mis en scène par Guy Retoré. Armand Mestral n’aura certes pas eu la chance de croiser la route de grands réalisateurs mais il nous laisse l’image d’un personnage haut en couleurs ayant su imposer une certaine présence désabusée. Il s’est éteint à Paris le 17 novembre 2000.

© Daniel CHOCRON

copyright
1945L’extravagante mission – de Henri Calef avec Martine Carol
1950Au fil des ondes – de Pierre Gautherin avec Line Renaud
L’homme de la Jamaïque – de Maurice de Canonge avec Véra Norman
    Seulement chansons
CM Pipe chien – de Henri Verneuil avec Roland Armontel
1952Soyez les bienvenus / L’autocar en folie – de Pierre Louis avec Pauline Carton
Lettre ouverte – de Alex Joffé avec Geneviève Page
    Seulement chansons
1954Tabor / les lions de l’Atlas – de Georges Péclet avec Pierre Larquey
La rafle est pour ce soir – de Maurice Dekobra avec Blanchette Brunoy
Napoléon – de Sacha Guitry avec Daniel Gélin
1955Pas de coup dur pour Johnny – de Emile Roussel avec Dominique Wilms
Le tournant dangereux – de Robert Bibal avec Viviane Romance
CM 33 tours et puis s’en vont – de Henri Champetier avec Juliette Gréco
1956Gervaise – de René Clément avec Maria Schell
1957Paris clandestin – de Walter Kapps avec Danielle Godet
La fille de feu – de Alfred Rode avec Claudine Dupuis
L’étrange monsieur Steve – de Raymond Bailly avec Jeanne Moreau
1958Les amants de demain – de Marcel Blistène avec Edith Piaf
Tentations ( un mundo para mí ) de José Antonio de la Loma avec Barbara Laage
Je ne suis plus une enfant ( non sono più Guaglione ) de Domenico Paolella avec Françoise Rosay
1959Enigme aux Folies-Bergère – de Jean Mitry avec Bella Darvi
1960Amour, autocar et boîtes de nuit / Paris, c’est l’amour – de Walter Kapps avec Geneviève Kervine
Capitaine Morgan / Morgan le pirate ( Morgan il pirata / Morgan the pirate ) de André De Toth & Primo Zeglio avec Steve Reeves
Vive Henri IV… vive l’amour ! – de Claude Autant-Lara avec Simone Renant
1961Le tracassin / Les plaisirs de la ville – de Alex Joffé avec Bourvil
Les révoltées de l’Albatros / La mutinerie des filles perdues ( l’ammutinamento ) de Silvio Amado avec Pier Angeli
Seul contre sept ( duello nella sila ) de Umberto Lenzi avec Lisa Gastoni
1962Mandrin / Mandrin, bandit gentilhomme – de Jean-Paul Le Chanois avec Georges Rivière
1963Rencontre à Salzburg / Deux jours à vivre ( begegnung in Salzburg ) de Max Friedmann avec Nadia Gray
Chair de poule – de Julien Duvivier avec Jean Sorel
La chaste Suzanne ( la casta Suzanne ) de Luis César Amadori avec Noël Roquevert
1965Surcouf, le tigre des sept mers ( Surcouf, d’eroe dei sette mari / el tigre de los siete mares / the fighting corsair / the sea pirate ) de Sergio Bergonzelli & Roy Rowland avec Antonella Lualdi
Tonnerre sur l’Océan Indien / Tonnerre sur l’océan/ La vengeance de Surcouf / Le retour de Surcouf ( il grande colpodi di Surcouf / tormenta sobre el Pacífico ) de Sergio Bergonzelli avec Geneviève Casile
1966Les centurions ( lost command ) de Mark Robson avec Anthony Quinn
That riviera touch – de Cliff Owen avec Suzanne Lloyd
Le vicomte règle ses comptes – de Maurice Cloche avec Kerwin Mathews
1968Les hommes de Las Vegas ( Las Vegas, 500 milliones / an einem freitag in Las Vegas / our man in Las Vegas / radiografia di un colpo d’oro / they came to rob Las Vegas ) de Antonio Isasi Isasmendi avec Elke Sommer
La bande à Bonnot – de Philippe Fourastier avec Jacques Brel
1969Mon oncle Benjamin / Mon oncle Benjamin, l’homme en habit rouge – de Edouard Molinaro avec Bernard Blier
1971Un capitaine de quinze ans ( un capitán de quince años ) de Jesús Franco avec Edmund Purdom
1972Le gang des otages – de Edouard Molinaro avec Bulle Ogier
1973Deux hommes dans la ville – de José Giovanni avec Jean Gabin
1975Jaroslaw Dabrowski – de Bohdan Poreba avec Zygmunt Malanowicz
1976Deux imbéciles heureux – de Edmond Frees avec Maurice Biraud
1981Le grand pardon – de Alexandre Arcady avec Roger Hanin
1982Les misérables – de Robert Hossein avec Lino Ventura
DA Les malheurs d’Heidi ( Heidi’s song ) de Robert Taylor
    Seulement voix dans la version française
1989Suivez cet avion ! – de Patrice Ambard avec Claude Piéplu
1991Les mamies – de Annick Lanoë avec Danielle Darrieux
1992Le grand pardon II – de Alexandre Arcady avec Jill Clayburgh
Fiche créée le 8 mai 2010 | Modifiée le 18 mai 2016 | Cette fiche a été vue 3775 fois
PREVIOUSMehdi Meskar || Armand Mestral || Alex MétayerNEXT