CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Heli Finkenzeller
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Arthur Penn



Date et Lieu de naissance : 27 septembre 1922 (Philadelphie, Pennsylvanie, USA)
Date et Lieu de décès : 28 septembre 2010 (New York, New York, USA)
Nom Réel : Arthur Hiller Penn

REALISATEUR

Arthur Penn naît le 27 septembre 1922 à Philadelphie. C’est au théâtre de l’armée américaine, dans laquelle il est enrôlé pendant la 2ème Guerre Mondiale, qu’il découvre sa vocation pour la mise en scène, vocation qu’il poursuit à partir de 1951, après ses études littéraires, à la télévision puis à Brodway. Le premier film qu’il réalise est «Le gaucher» (1957), avec Paul Newman dans le rôle de Billy the Kid. Ce western est un échec commercial, mais il rompt avec les codes du genre, en peignant un héros fragile et tourmenté. Faute de succès, Arthur Penn ne récidive que cinq ans plus tard. Entre temps, repéré par John Kennedy, il dirige les débats télévisés du futur président opposé à Richard Nixon. Son deuxième film est «Miracle en Alabama» (1962), histoire poignante qui permet à Anne Bancroft de remporter l’Oscar de la meilleure actrice. Après avoir essuyé un nouveau déboire avec «Le train» (1964) que Burt Lancaster l’empêche de terminer, il tourne «Mickey one» (1965), avec Warren Beatty et «La poursuite impitoyable» (1965), davantage dans la veine hollywoodienne, avec Marlon Brando, Jane Fonda et Robert Redford.

La gloire ne viendra que deux ans plus tard. Warren Beatty le sollicite pour adapter à l’écran l’odyssée des deux bandits «Bonnie and Clyde» (1967). C’est un triomphe. Warren Beatty et Faye Dunaway entrent dans la légende du Septième Art. Et Arthur Penn se hisse au rang de cinéaste inspiré et novateur. Le film, dont la scène finale de mort compte «parmi les plus sanglantes de toute l’histoire du cinéma», est ovationné et couronné de nombreux prix. Il illustre une Amérique déstabilisée par la guerre du Viêt-Nam et signe l’avènement d’une nouvelle génération de cinéastes qui imposent des scénarios plus personnels, plus rythmés et plus réalistes. «Nous devons montrer à quoi ça ressemble quand quelqu'un se fait tirer dessus», expliquait Arthur Penn qui aspire à donner à ses œuvres un ton plus libre et sa vision d’une société en mutation et en manque de repères. Les marginaux, les paumés, les rebelles sont ses héros. Son cinéma est engagé pour dénoncer une violence qu’il met à nouveau en scène dans «Little Big Man» (1969), avec Dustin Hoffman, épopée encore mythique et saluée par la critique, entre humour et drame, autour du massacre des indiens cheyennes par les troupes américaines. Ce pic de notoriété atteint, Arthur Penn tourne moins et ne recouvre la notoriété qu’avec «Georgia» (1980) qui renoue avec les années 1960 et relate les désillusions d’un jeune immigré yougoslave, fasciné par le rêve américain.

Après s’être commis avec un cinéma plus commercial, en tournant «La cible» (1984) et «Froid comme la mort» (1987), Arthur Penn se retire du cinéma en 1989, n’étant plus guère en phase avec Hollywood. «Je suis très attiré par le cinéma, mais je ne suis pas sûr que le cinéma soit attiré par moi», dira-t-il. Dès lors, il revient à ses premières amours, le théâtre et la télévision. Si sa filmographie n’est pas des plus riches en nombre (une quinzaine de films en 40 ans de carrière), elle contient des pépites qui ont ouvert la voie à de jeunes réalisateurs audacieux, tels que Francis Ford Coppola, Martin Scorsese, Steven Spielberg et d’autres. Son œuvre originale et l’ensemble de sa carrière sont honorés en 2007 par un Ours d’or au Festival international du film de Berlin. Frère d’un photographe célèbre, Irving Penn, Arthur Penn a épousé en 1955 l’actrice Peggy Mauer, avec laquelle il a eu deux enfants, dont le réalisateur Matthew Penn. Souffrant d’une insuffisance cardiaque, il meurt chez lui à New York, entouré de sa famille, le 28 septembre 2010, au lendemain de son 88ème anniversaire.

© Isabelle MICHEL

copyright
1952 TV The Gulf Playhouse – de Arthur Penn avec Kim Stanley
    Série – Réalisation d’un épisode
1954 TV Justice – de Artur Penn avec Patrick O’Neal
    Série – Réalisation d’un épisode
TV The Philco Television Playhouse – de Arthur Penn avec Anthony Ross
    Série – Réalisation de 3 épisodes
TV Goodyear Television Playhouse – de Arthur Penn avec Eileen Heckart
    Série – Réalisation de 3 épisodes
TV Producers showcase – de Arthur Penn avec Joan Greenwood
    Série – Réalisation de 2 épisodes
1955 TV Playwrights 56 – de Arthur Penn avec Nehemiah Persoff
    Série – Réalisation de 5 épisodes
1957 TV Playhouse 90 – de Arthur Penn avec Geraldine Page
    Série – Réalisation de 5 épisodes
Le gaucher ( the left handed gun ) de Arthur Penn avec Paul Newman
1962Miracle en Alabama / Sous un autre soleil ( the miracle worker ) de Arthur Penn avec Anne Bancroft
    Prix OCIC au festival international du cinéma de San Sebastián, Espagne
1964Le train ( the train ) de John Frankenheimer avec Burt Lancaster
    Seulement réalisation de quelques scènes – Non crédité
1965Mickey one – de Arthur Penn avec Warren Beatty
    + production
La poursuite impitoyable ( the chase ) de Arthur Penn avec Marlon Brando
1967Bonnie et Clyde ( Bonnie and Clyde / Bonnie and Clyde… Were killers ! ) de Arthur Penn avec Faye Dunaway
    Meilleur Film au festival du cinéma de Mar del Plata, Argentine

    Bodil du meilleur film non-européen, Danemark

    Prix Kinema Junpo du meilleur film étranger aux Prix Kinema Junpo, Japon

    Prix Kinema Junpo du meilleur réalisateur d’un film étranger aux Prix Kinema Junpo, Japon

TV Flesh and blood – de Arthur Penn avec Edmond O’Brien
    + production
1969Alice’s restaurant – de Arthur Penn avec Arlo Guthrie
    + scénario
Little Big Man – de Arthur Penn avec Dustin Hoffman
    Prix FIPRESCI, Mention Spéciale, au festival international du cinéma de Moscou, URSS

    Prix International du meilleur film étranger aux prix de l’Académie du cinéma Français, France
1970 DO Arthur Penn : The director – de Elliott Erwitt avec Richard Mulligan
    Seulement apparition
1973 DO Visions of eight – de Mai Zetterling, Claude Lelouch, Kon Ichikawa, Milos Forman, Yurizero, John Schlesinger , Arthur Penn & Michael Pflegar
    Segment « The hightest »
1975Missouri breaks ( the Missouri breaks ) de Arthur Penn avec Jack Nicholson
La fugue ( night moves ) de Arthur Penn avec Gene Hackman
1980Georgia ( four friends / Georgia’s friends ) de Arthur Penn avec Craig Wasson
    + production
1984La cible ( target ) de Arthur Penn avec Matt Dillon
1987Froid comme la mort ( dead of winter ) de Arthur Penn avec Mary Steenburgen
1989Penn & Teller get killed / Dead funny – de Arthur Penn avec Penn Jillette
    + production
1992Naked in New York – de Daniel Algrant avec Eric Stoltz
    Seulement apparition
1993 TV Le portrait ( the portrait ) de Arthur Penn avec Gregory Peck
1995 DO Lumière et compagnie – de Merzak Allouache, Theo Angelopoulos, Vincente Aranda, Gabriel Axel, Bigas Luna, John Boorman, Youssef Chahine, Alain Corneau, Costa- Gavras, Raymond Depardon, Jaco Van Dormael, Francis Girod, Peter Greenaway, Lasse Hallström, Michael Haneke, Hugh Hudson, James Ivory, Gaston Kaboré, Abbas Kirostami, Cédric Klapisch, Andreï Konchalovski, Patrice Leconte, Spike Lee, Claude Lelouch, David Lynch, Ismail Merchant, Claude Miller, Sarah Moon, Idrissa Ouedraogo, Arthur Penn, Lucian Pintilie, Jacques Rivette, Helma Sanders-Brahms, Jerry Schatzberg, Nadine Trintignant, Fernando Trueba, Liv Ullmann, Régis Wargnier, Wim Wenders, Yoshishige Yoshida & Yimou Zhang
DO Arthur Penn – de Richard Schickel
1996 TV Inside – de Arthur Penn avec Louis Gossett Jr.
2000 DO À l’ombre d’Hollywood ( in the shadow of Hollywood ) de Sylvie Groulx avec Milos Forman
    Seulement apparition
2001 TV Tribunal central ( 100 Center Street ) de Sidney Lumet avec Alan Arkin
    Série – Réalisation de l’épisode « The fix »
2002 DO Rosy-Fingered dawn : A film on Terrence Malick – de Daniele Vila, Luciano Barcaroli, Carlo Hintermann & Gerardo Panichi avec Terrence Malick
    Seulement apparition
2003 DO Easy riders, raging bulls : How the sex, drugs and Rock’N’Roll generation saved Hollywood – de Kenneth Browser avec Peter Fonda
    Seulement apparition
2005 DO The needs of Kim Stanley – de Dani Minnick avec Kim Stanley
    Seulement apparition
DO Cinéastes en action ( cineastes en acció / cineastas en acción ) de Carlos Benpar avec Jules Dassin
    Seulement apparition
2006 DO Edge of outside – de Shannon Davis avec Martin Scorsese
    Seulement apparition
2008 DO Erika Rabau: Puck of Berlin – de Samson Vincent avec Clint Eastwood
    Seulement apparition
2009 DO Broadway: Beyond the golden age / Broadway: The golden age 2 – de Rick McKay avec Robert Redford
    Seulement apparition
AUTRES PRIX :
      
    Prix Akira Kurosawa au festival international du cinéma de San Francisco, USA ( 1996 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière par l’association des critiques de cinéma de Los Angeles, USA ( 2002 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière au festival du cinéma et de la vidéo de Savannah, Géorgie, USA ( 2003 )

    Prix Joseph L. Mankiewicz au festival du cinéma Vision des Réalisateurs de Stamford, Connecticut, USA ( 2003 )

    Ours d’Or d’honneur au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne ( 2007 )
Fiche créée le 5 avril 2009 | Modifiée le 17 mars 2014 | Cette fiche a été vue 5415 fois
PREVIOUSEmma Penella || Arthur Penn || Chris PennNEXT