CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Walter Pidgeon
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Audrey Totter



Date et Lieu de naissance : 20 décembre 1917 (Joliet, Illinois, USA)
Date et Lieu de décès : 12 décembre 2013 (Woodland Hills, Californie, USA)
Nom Réel : Audrey Mary Totter

ACTRICE

Fille de John Totter, conducteur de tramway d’origine austro-slovène, et de son épouse Ida Mae, femme au foyer descendante d’émigrés venus de Suède, Audrey Totter vient au monde le 20 décembre 1917 à Joliet, dans l’Illinois. Aînée d’une fratrie de cinq enfants, elle grandit dans une famille unie de cette banlieue de Chicago. À la fin des années trente, elle fait un peu de théâtre avant de travailler sur des émissions pour des radios de Chicago puis de New-York.

En 1944, Audrey Totter est remarquée par un talent scout de la Metro-Goldwyn-Mayer. Le studio la prend sous contract et lui fait jouer un petit rôle auprès de Edward Arnold, dans le film de série B «Main Street after dark», la même année. Elle enchaîne les rôles secondaires jusqu’à ce que Robert Montgomery la choisisse, fin 1946, pour être sa partenaire féminine dans «La dame du lac», un drame policier qu’il réalise. Le tournage s’éternisant, elle rate le rôle principal dans «Les tueurs» de Robert Siodmak, c’est finalement Ava Gardner qui va donner la réplique à Burt Lancaster dans cette production devenue un classique et qui va faire de ses deux protagonistes des stars. «La dame du lac» est mal accueilli par le public à sa sortie mais le film va s’inscrire au fil du temps dans la grande histoire du cinéma comme un des plus grands films noirs des années 1940.

Par la suite, Audrey Totter accède malgré tout aux rôles de premier plan, souvent des femmes fatales au lourd passé, les mauvaises filles ou les épouses infidèles, dans des productions qui abordent tous les genres. Mais c’est toujours dans le registre du film noir qu’elle se distingue avec des films tels que «L’insoupçonnable Grandisson» (1947) de Michael Curtiz avec Claude Rains; «Le mur des ténèbres» (1947) de Curtis Bernhardt avec Robert Taylor; «Nous avons gagné ce soir» (1948) de Robert Wise avec Robert Ryan; «La carte forcée» (1952) de Gerald Mayer avec Walter Pidgeon; «Un pruneau pour Joe» (1955) de Lewis Allen avec Edward G. Robinson. Dans les années 1950, elle quitte la MGM pour la Columbia puis la Century Fox, mais sa carrière décline rapidement.

Pendant la Guerre de Corée (1950/53), Audrey Totter participe à des spectacles pour divertir les troupes américaines. Au milieu des années cinquante, son parcours trouve un second souffle quand elle commence à faire de fréquentes apparitions dans des séries et des shows télévisés. On la voit, entre-autres, dans des épisodes de «La grande caravane» (1958), «Rawhide» (1962), «Bonanza» (1966) ou «Hawaï, police d’état» (1972). Entre 1969 et 1976, elle interprète l’infirmière Wilcox, un personnage récurrent de la télésuite «Médecins d’aujourd’hui» avec James Daly et Chad Everett. Après une dernière apparition dans un épisode d’«Arabesque» avec Angela Lansbury en 1987, l’actrice met un point final à sa carrière.

Alors qu’à son apogée, la presse lui prête des liaisons avec Clark Gable, John Payne ou le producteur Ross Hunter, Audrey Totter épouse en 1953 le professeur Leo Fred, vice-doyen de médecine à l’UCLA, père de sa fille Mae Lane. Veuve en 1995, Audrey Totter s’installe en 2004, dans la maison de retraite médicalisée «Motion Picture and Television Hospital», de Woodland Hills où elle passe les dernières années de sa vie. Elle meurt entourée de ses proches le 12 décembre 2013 à l’âge de 95 ans.

© Pascal DONALD, en collaboration avec Eden TOTTER sa petite-fille.

copyright
1944Main Street after dark – de Edward L. Cahn avec Edward Arnold
1945Dangereuse association ( dangerous partners ) de Edward L. Cahn avec James Craig
Bewitched – de Arch Oboler avec Edmund Gwenn
    Seulement voix
Ziegfeld Follies – de George Sidney, Vincente Minnelli, Norman Taurog, Marill Pye, Robert Lewis, Roy Del Ruth & Lemuel Ayers avec William Powell
    Seulement voix
L’œil caché ( the hidden eye ) de Richard Whorf avec Ray Collins
La princesse et le groom ( her highness and the bellboy ) de Richard Thorpe avec Robert Walker
L’aventure ( adventure ) de Victor Fleming avec Clark Gable
The sailor takes a wife – de Richard Whorf avec Hume Cronyn
1946Le facteur sonne toujours deux fois ( the postman always rings twice ) de Tay Garnett avec John Garfield
The cockeyed miracle / Mr. Griggs returns / The return of Mr. Griggs – de S. Sylvan Simon avec Frank Morgan
Cœur secret ( the secret heart ) de Robert Z. Leonard avec Walter Pidgeon
    Seulement voix
La dame du lac ( lady in the lake ) de Robert Montgomery avec Lloyd Nolan
Le commencement où la fin / Au carrefour du siècle ( the beginning or the end ) de Norman Taurog avec Brian Donlevy
1947L’insoupçonnable Grandisson / Le crime était presque parfait ( the unsuspected ) de Michael Curtiz avec Claude Rains
    + chansons
Le mur des ténèbres ( high wall ) de Curtis Bernhardt avec Robert Taylor
1948The saxon charm – de Claude Binyon avec John Payne
    + chansons
Un pacte avec le diable ( alias Nick Beal / the contact man ) de John Farrow avec Ray Milland
Nous avons gagné ce soir ( the set-up ) de Robert Wise avec Robert Ryan
1949Faites vos jeux ( any number can play ) de Mervyn LeRoy avec Wendell Corey
Tension – de John Berry avec Richard Basehart
CM Some of the best – de ? avec Lionel Barrymore
    Seulement apparition
1950Trente Jours à vivre / Sous la menace ( under the gun ) de Ted Tetzlaff avec Richard Conte
1951La femme au voile bleu ( the blue veil ) de Curtis Bernhardt avec Charles Laughton
Les filles du service secret ( FBI girl ) de William A. Berke avec George Brent
1952La carte forcée ( the sellout ) de Gerald Mayer avec John Hodiak
Aveux spontanés ( assignment : Paris / European edition ) de Robert Parrish avec Dana Andrews
Sans maman ( my pal Gus ) de Robert Parrish avec Richard Widmark
La femme qui faillit être lynchée ( the woman they almost lynched ) de Allan Dwan avec John Lund
J’ai vécu deux fois ( man in the dark / the man who lived twice ) de Lew Landers avec Edmond O’Brien
Champ for a day – de William A. Seiter avec Alex Nicol
1953Descendons le Mississippi ( cruisin’ down the river ) de Richard Quine avec Dick Haymes
Mission en Corée ( mission over Korea / eyes of the skies ) de Fred F. Sears avec John Derek
1954Le défilé de la mort / Le convoi camouflé ( Massacre Canyon ) de Fred F. Sears avec Philip Carey
Femmes en prison ( women’s prison ) de Lewis Seiler avec Ida Lupino
1955Un pruneau pour Joe ( a bullet for Joey ) de Lewis Allen avec Edward G. Robinson
Courage indien / La révolté des Navajos ( the vanishing american ) de Joseph Kane avec Scott Brady
1957Le scaphandrier fantôme ( ghost diver ) de Richard Einfeld & Merrill G. White avec James Craig
Jet attack / Throught hell to glory / Jet alert – de Edward L. Cahn avec John Agar
1958Calibre 44 / Le justicier de Dutch Flat / Terreur à Dutch Flat ( man or gun ) de Albert C. Gannaway avec Macdonald Carey
1964Les ambitieux / Les profiteurs ( the carpetbaggers ) de Edward Dmytryk avec Alan Ladd
1965Harlow – de Alex Segal avec Hurd Hatfield
1966Chubasco le rebelle ( Chubasco ) de Allen H. Miner avec Richard Egan
1979The apple dumping gang rides again – de Vincent McEveety avec Don Knotts
1997 DO Lugosi : Hollywood’s Dracula – de Gary Don Rhodes avec Bela Lugosi Jr.
    Seulement apparition
Fiche créée le 14 décembre 2013 | Modifiée le 16 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 1844 fois
PREVIOUSJackee Toto || Audrey Totter || Jean TouloutNEXT