CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Yvonne Printemps
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Augusto Genina



Date et Lieu de naissance : 28 janvier 1892 (Rome, Italie)
Date et Lieu de décès : 18 septembre 1957 (Rome, Italie)
Nom Réel : Augusto Mario Pasquale Stanislas Genina

REALISATEUR

Augusto Genina naît à Rome le 28 janvier 1892. Il a quatre ans quand le premier film italien réalisé avec un appareil Lumière est projeté dans sa ville natale. Il apprend son métier comme assistant aux côtés de Ugo Falena avant de devenir réalisateur à tout juste vingt et un ans. Son premier film, «La moglie di sua eccellenza» où une jeune fille abusée, tue pour se défendre puis rencontre finalement amour et protection, donne le ton de sa production de l’époque. Mais il est déjà reconnu par la critique comme un orfèvre dans la composition des images.

D’une activité débordante, Augusto Genina réalise plus d’une cinquantaine de films avant l’avènement du parlant et participe à de nombreux scénarii. Les thèmes sont variés même s’ils sont déclinés dans un mode plutôt mélodramatique. Très vite réalisateur reconnu, il dirige Mistinguett en 1915, dans «La double blessure». En 1923, il est l’un des premiers à adapter l’œuvre théâtrale de Edmond Rostand «Cyrano de Bergerac» avec Pierre Magnier dans le rôle titre. En 1927, il tourne des co-productions en Allemagne: «Adieu Jeunesse» avec Walter Slezak, «Tote et sa chance» avec Lya Christy, et enfin «L’esclave blanche» avec Liane Haid et Charles Vanel.

En 1929, Augusto Genina réalise «Prix de beauté». Louise Brooks y incarne une jeune Française, qui malgré l’hostilité de son fiancé joué par Georges Charlia, devient Miss France puis Miss Europe. Après ce film qui n’est pas parlant mais sonorisé, Genina poursuit une carrière française: «Les amours de minuit» (1930) avec Josseline Gaël, «La femme en homme» (1931) avec Françoise Rosay, «Paris-béguin» (1931) avec Jean Gabin et Fernandel, «Nous ne sommes plus des enfants» (1933) avec Gaby Morlay et Claude Dauphin. Il tourne aussi dans son pays «Naples au baiser de feu» (1936) avec Tino Rossi. Mais Augusto doit suivre la mode des films guerriers dans une Italie toujours plus mussolinienne. Il passe ainsi sans difficultés à des superproductions qui ont comme acteur vedette Fosco Giachetti. «L’escadron blanc» (1935) est la transposition dans le désert de Libye du Sahara évoqué par Joseph Peyré dans son roman. «Le siège de l’Alcazar» (1939) avec Mireille Balin, a pour cadre Tolède où militaires et civils hostiles à la République résistent avec acharnement au début de la guerre civile espagnole. Enfin «Benghazi» (1942) relate l’occupation anglaise de la ville, alors possession italienne, pendant la seconde guerre mondiale.

Avec de tels sujets Augusto Genina réussit néanmoins à ne pas sombrer dans un manichéisme caricatural. Ces trois œuvres gardent un aspect esthétique certain et sont aujourd’hui un témoignage intéressant de cette période de l’histoire. Elles vont cependant être fatales au cinéaste qui ne peut reprendre la caméra qu’en 1948 et pour quelques titres seulement. Augusto Genina aborde alors des sujets graves dont certains sont emprunts de catholicisme comme «La fille du Marais» (1949). Mais la nouvelle génération des cinéastes néo-réalistes italiens le juge avec sévérité. Il filme dans un cadre parisien son quatre-vingt septième et dernier film, «Frou-Frou» (1954), avec Dany Robin. Il écrit encore un scénario avant de décéder des suites d’une broncho-pneumonie à Rome, le 18 septembre 1957. Cet excellent réalisateur italien, européen avant l’heure, a laissé en près de cinquante ans de carrière, une œuvre particulièrement éclectique qui mérite d’être redécouverte.

© Caroline HANOTTE

copyright
1911 CM Roméo et Juliette ( Giulietta e Romeo ) de Ugo Falena avec Gustavo Serena
    Seulement scénario
1912 CM Béatrice d’Este ( Beatrix d’Este ) de Ugo Falena avec Francesca Bertini
    Seulement scénario & assistant réalisateur
1913La moglie di sua eccellenza – de Augusto Genina avec Elvira Radaelli
1914La fuga degli amanti – de Augusto Genina avec Ugo Gracci
Il getto d’Acque – de Augusto Genina
L’anello di Siva – de Augusto Genina avec Emilia Grassi
CM Les petits marchands ambulants ( il piccolo cerinaio ) de Augusto Genina avec Leda Gys
CM La parole qui tue ( la parola che uccide ) de Augusto Genina avec Pina Menichelli
CM La conquista dei diamanti – de Augusto Genina avec Juanita Cozzi Kennedy
CM Dopo il veglione – de Augusto Genina avec Hesperia
CM Vengeance de fille ( Lulu ) de Augusto Genina avec Pina Menichelli
CM Le cri de l’innocence ( il grido dell’innocenza ) de Augusto Genina avec Annibale Ninchi
CM Jeunesse triomphante ( giovinezza trionfa ! ) de Augusto Genina avec Carlo Emilio Barbieri
CM Le secret du château Monroe ( il segreto del castello di Monroe ) de Augusto Genina avec Pina Menichelli
CM La fioraia di Como – de Augusto Genina avec Signora Mayda
1915Mezzanotte – de Augusto Genina avec Mercedes Brignone
Gelosia – de Augusto Genina avec Tranquillo Bianco
La double blessure ( la doppia ferita ) de Augusto Genina avec Mistinguett
    + scénario
Cento H. P. – de Augusto Genina avec Yvonne Fleuriel
La farfalla dalle ali d’oro – de Augusto Genina avec Lina Millefleurs
Il sopravvisuto – de Augusto Genina avec Lea Giunchi
1916L’ultimo travestimento – de Augusto Genina avec Ugo Gracci
Il dramma della corona – de Augusto Genina
Sogno di un giorno – de Augusto Genina avec Yolanda Yoldy
    + scénario
Signorina Ciclone – de Augusto Genina avec Suzanne d’Armelle
    + scénario
La menzogna – de Augusto Genina avec Tullio Carminati
    + scénario
Il presagio – de ? avec Vera Vergani
    Seulement scénario
1917Il siluramento dell’Oceania – de Augusto Genina avec Ileana Leonidoff
    + scénario
Maschiaccio – de Augusto Genina avec Piera Bouvier
    + sujet & scénario
Lucciola – de Augusto Genina avec Helena Makowska
    + scénario
Femmina, femina – de Augusto Genina avec Oreste Bilancia
    + sujet & scénario
1918Addio giovinezza ! – de Augusto Genina avec Maria Jacobini
    + scénario
Il trono e la seggiola – de Augusto Genina avec Piera Bouvier
Il principe dell’impossibile – de Augusto Genina avec Ruggero Ruggeri
    + scénario
L’onestà del peccato – de Augusto Genina avec Giulio Andreotti
Kalidaa, la storia di una mummia – de Augusto Genina avec Tullio Carminati
Femmina – de Augusto Genina avec Italia Almirante-Manzini
    + scénario
L’emigrata – de Augusto Genina avec Maria Jacobini
I due crocefissi – de Augusto Genina avec Italia Almirante-Manzini
    + scénario
1919Lo scaldino – de Augusto Genina avec Ria Bruna
    + scénario
Noris – de Augusto Genina & Eugenio Perego avec Pina Menichelli
La maschera e il volto – de Augusto Genina avec Italia Almirante-Manzini
La donna e il cadavere – de Augusto Genina avec Ria Bruna
Debito d’odio – de Augusto Genina avec Umberto Casilini
Bel ami – de Augusto Genina
    + scénario
Le avventure di Bijou – de Augusto Genina avec Nella De Pieri
    + scénario
1920I tre sentimentali – de Augusto Genina avec Lidia Quaranta
    + scénario
La ruota del vizio – de Augusto Genina avec Alberto Pasquali
    + scénario
Moglie, marito e... – de Augusto Genina avec Luigi Serventi
La douloureuse – de Augusto Genina avec Pina Orsini
I diabolici – de Augusto Genina avec Gabriel Moreau
    + scénario
L’avventura di Dio – de Augusto Genina
    + scénario
L’innamorata – de Gennaro Righelli avec Italia Almirante-Manzini
    Seulement scénario
Il castello della malinconia – de Augusto Genina avec Gemma De Santis
1921L’incatenata – de Augusto Genina avec Lucy Di San Germano
La crisi – de Augusto Genina avec Ria Bruna
Un punto nero – de Augusto Genina avec Mary Dumont
1922La peccatrice senza peccato – de Augusto Genina avec Soava Gallone
Lucie de Trecœur – de Augusto Genina & Camillo De Riso avec Luigi Maggi
Una donna passò – de Augusto Genina avec Lidia Quaranta
1923Cyrano de Bergerac ( Cirano di Bergerac ) de Augusto Genina avec Pierre Magnier
    + production
Germaine – de Augusto Camerini & Augusto Genina avec Ria Bruna
1924La moglie bella – de Augusto Genina avec Carmen Boni
Le corsaire ( il corsaro ) de Carmine Gallone & Augusto Genina avec Amletto Novelli
1925Le plus grand amour ( il focolare spento / il piu grande amor ) de Augusto Genina avec Rina De Liguoro
1926Le dernier lord / La femme en homme ( l’ultimo lord ) de Augusto Genina avec Oreste Bilancia
    + scénario
1927Adieu jeunesse ( addio giovinezza ! ) de Augusto Genina avec Walter Slezak
    + scénario
Tote et sa chance ( der spring ins gluck / la storia di una piccola parigina ) de Augusto Genina avec André Roanne
L’esclave blanche ( die weisse sklavin ) de Augusto Genina avec Liane Haid
    + sujet & scénario
1928Scampolo ( das mädchen der straße ) de Augusto Genina avec Livio Pavanelli
Mascarade d’amour ( liebeskarnaval ) de Augusto Genina avec Carmen Boni
1929Quartier Latin – de Augusto Genina avec Gina Manès
Un dramma a 16 anni – de Augusto Genina
Prix de beauté – de Augusto Genina avec Louise Brooks
1930La parade Paramount ( Paramount-revue ) de Charles de Rochefort & Augusto Genina avec Carmen Boni
Les amours de minuit / Les amants de minuit – de Marc Allégret & Augusto Genina avec Pierre Batcheff
1931La femme en homme – de Augusto Genina avec Françoise Rosay
Paris-béguin – de Augusto Genina avec Jean Gabin
1932Ne sois pas jalouse – de Augusto Genina avec Gaston Dupray
    + directeur du son, montage & scénario
1933Nous ne sommes plus des enfants – de Augusto Genina avec Gaby Morlay
1935Berceuse à l’enfant / Le chant du souvenir ( vergiß mein nicht ) de Augusto Genina avec Magda Schneider
L’escadron blanc ( squadrone bianco ) de Augusto Genina avec Fosco Giachetti
    + adaptation & scénario
    Coupe Mussolini du meilleur film italien au festival du cinéma de Venise, Italie

La gondole aux chimères – de Augusto Genina avec Marcelle Chantal
1936Fleurs de Nice ( blumen aus Nizza ) de Augusto Genina avec Erna Sack
Naples au baiser de feu – de Augusto Genina avec Tino Rossi
1937Amour et sacrifice ( frauenliebe – frauenleid ) de Augusto Genina avec Iván Petrovich
1938Dans la vie bleue ( castelli in Aria / ins blaue leben ) de Augusto Genina avec Lilian Harvey
1939Le siège de l’Alcazar / Les cadets de l’Alcazar ( l’assedio dell’ Alcazar / Alcazar / sin novedad en el Alcázar ) de Augusto Genina avec Mireille Balin
    + sujet & scénario
    Coupe Mussolini du meilleur film italien au festival du cinéma de Venise, Italie
1942Benghazi ( Bengasi / Bengasi anno 41 ) de Augusto Genina avec Amedeo Nazzari
    Coupe Mussolini du meilleur film italien au festival du cinéma de Venise, Italie
1949La fille des marais ( cielo sulla palude ) de Augusto Genina avec Rubi D’Alma
    + scénario
    Ruban d’Argent du meilleur réalisateur par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie

    Prix OCIC au festival du cinéma de Venise, Italie
1950Folie de femme / Amour sans espoir / Amour coupable (l’edera ) de Augusto Genina avec Columba Domínguez
    + scénario
1951Histoires interdites ( tre storie proibite ) de Augusto Genina avec Eleonora Rossi Drago
    + scénario
1953Une fille nommée Madeleine ( Maddalena ) de Augusto Genina avec Marta Toren
    + scénario
1954Frou-frou – de Augusto Genina avec Dany Robin
1956Mon coquin de père – de Georges Lacombe avec Antonella Lualdi
    Seulement scénario
Fiche créée le 11 juin 2006 | Modifiée le 6 juillet 2017 | Cette fiche a été vue 7497 fois
PREVIOUSRené Génin || Augusto Genina || Leo GennNEXT