CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Irén Psota
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Barbara Laage



Date et Lieu de naissance : 30 juillet 1920 (Menthon-Saint-Bernard, France)
Date et Lieu de décès : 19 mai 1988 (Deauville, France)
Nom Réel : Janine Antoinette Laage

ACTRICE

Barbara Laage naît Janine Antoinette Laage, le 30 juillet 1920 dans le petit village savoyard de Menthon-Saint-Bernard, sur les rives du lac d’Annecy. À la fin des années trente, elle commence des cours d’art dramatique avec Raymond Rouleau et interprète le répertoire classique. Après la seconde guerre mondiale, elle se produit dans les théâtres et dans les cabarets parisiens. Remarquée par un photographe du magazine nord-américain «Life», elle part alors pour Hollywood où elle aurait été pressentie pour tourner avec Orson Welles «La Dame de Shanghai». Elle n’a en fait qu’un second rôle dans le film de Robert Z. Leonard «L’indomptée » (1948) avec Barbara Stanwyck. De retour en France, Barbara Laage est dirigé par Marcello Pagliero dans «La rose rouge» (1950) nom d’un cabaret de Saint-Germain-des-Prés où «Les frères Jacques» et leurs amis ont une vie agitée toute en chansons. Elle retrouve le metteur en scène en 1952 pour une œuvre beaucoup plus dramatique : l’adaptation cinématographique de «La putain respectueuse» que Jean-Paul Sartre a fait représenter pour la première fois en 1947. Barbara y montre une nouvelle facette de son talent en interprétant Lizzie Mac-Kay, entraîneuse abusée par le fils d’un sénateur qui fait condamner un «nègre» à sa place.

Sachant tout jouer, Barbara Laage connaît alors et pendant une dizaine d’années une carrière d’excellent niveau avec une vingtaine de films. Elle est notamment la partenaire de Gene Kelly pour «La route joyeuse» (1956), comédie qu’il produit et met en scène lui-même, avec Brigitte Fossey et Bobby Clark dans les rôles de leurs enfants respectifs, sur une musique de Georges Van Parys et une direction artistique de Alexandre Trauner. Elle rencontre Fernandel, timide professeur de philosophie pris pour un malfrat dans «Le caïd» (1960) de Bernard Borderie. Elle donne la réplique à Paul Newman et Sidney Poitier dans «Paris Blues» (1961) sur une musique de Louis Armstrong. Elle est demandée par des réalisateurs comme Jean Renoir, Edmond T. Gréville, Anatole Litvak. Elle travaille également en Italie («Fille d’amour» -1953- de Vittorio Cottafavi), en Espagne où elle tourne «Tentations» (1959) de José Antonio de la Loma d’après un roman de Frédéric Dard, mais aussi en Allemagne («Les nuits orientales» -1960- de Heinz Paul ), au Portugal («O crime da Aldeia Velha» -1964- de Manuel Guimarães), et au Brésil («O corpo ardente» -1967- de Walter Hugo Khouri), pour ne citer que ces quelques titres.

Mais dans les années soixante-dix elle n’apparaît que dans trois films dont «Domicile conjugal» (1970) de François Truffaut avec Claude Jade et Jean-Pierre Léaud. Elle fait quelques téléfilms et joue son dernier rôle pour le petit écran en 1976, aux côtés de Ivan Desny, son partenaire de «La putain respectueuse».

Cette excellente actrice qui avait su s’attacher l’affection du champion olympique de ski Guy de Huertas et de Noël Howard, l’assistant-réalisateur des «55 jours de Pékin» ou de «Lawrence d’Arabie», comme en témoigne l’abondante correspondance qu’ils lui ont adressé, abandonne alors complètement les plateaux. Elle passe les douze dernières années de sa vie en Normandie auprès de sa sœur. Barbara Laage décède en effet à la polyclinique de Deauville, des suites d’un malaise ayant entraîné un coma prolongé, le 19 mai 1988. Elle allait prendre soixante-huit ans.

© Caroline HANOTTE

copyright
1948L’indomptée ( B.F.’s daughter / Polly Fulton ) de Robert Z. Leonard avec Van Heflin
1950La rose rouge – de Marcello Pagliero avec Yves Deniaud
1951La putain respectueuse / La p… respectueuse – de Marcello Pagliero & Charles Brabant avec Ivan Desny
1952L’esclave – de Yves Ciampi avec Daniel Gélin
1953Zoé – de Charles Brabant avec Michel Auclair
Fille d’amour ( Traviata’53 ) de Vittorio Cottafavi avec Gabrielle Dorziat
Un acte d’amour / Quelque part dans le monde ( act of love ) de Anatole Litvak avec Kirk Douglas
1954Una parigina a Roma / Begegnung in Rom – de Erich Kobler avec Paul Hörbiger
Quai des blondes – de Paul Cadéac avec Robert Hossein
Nagana – de Hervé Bromberger avec Raymond Souplex
1955Les aventures de Gil Blas de Santillane ( una aventura de Gil Blas ) de René Jolivet & Ricardo Muñoz Suay avec Georges Marchal
Je plaide non coupable / Crime passionnel – de Edmond T. Gréville avec John Justin
1956Les assassins du dimanche / Chaque minute compte ! – de Alex Joffé avec Dominique Wilms
La route joyeuse ( the happy road ) de Gene Kelly avec Michael Redgrave
Elena et les hommes – de Jean Renoir avec Ingrid Bergman
Action immédiate – de Maurice Labro avec Jess Hahn
1957Le captif / Un homme à vendre – de Maurice Labro avec Jean Chevrier
Deuxième bureau contre inconnu – de Jean Stelli avec Franck Villard
1958Miss Pigalle – de Maurice Cam avec Daniel Ceccaldi
Tentations ( un mondo para mí ) de José Antonio de la Loma avec Armand Mestral
1959Y’en a marre ! / Le gars d’Anvers / Ce soir on tue – de Ivan Govar avec René Dary
Une nuit à Monte Carlo / Ça peut toujours servir ( bomben auf Monte Carlo / Eddie läßt die bombe platzen / ein natch in Monte Carlo ) de Georg Jacoby avec Viktor de Kowa
1960Les nuits orientales ( orientalische nächte ) de Heinz Paul avec Karl Lieffen
Le Caïd – de Bernard Borderie avec Fernandel
1961Ça va être ta fête / Tout feu tout flamme – de Pierre Montazel avec Eddie Constantine
Paris Blues – de Martin Ritt avec Sidney Poitier
1963Vacances portugaises / Les égarements / Les sourires de la destinée – de Pierre Kast avec Catherine Deneuve
1964 O crime da Aldeia Velha – de Manuel Guimarães avec Miguel Franco
1967O corpo ardente – de Walter Hugo Khouri avec Mario Benvenuti
1968Thérèse & Isabelle ( Therese und Isabell / Therese & Isabell ) de Radley Metzer avec Anne Vernon
Drôle de jeu – de Pierre Kast avec Maurice Garrel
1970Domicile conjugal – de François Truffaut avec Jean-Pierre Léaud
1972Projection privée – de François Leterrier avec Françoise Fabian
1973Défense de savoir – de Nadine Trintignant avec Jean-Louis Trintignant
Fiche créée le 28 juin 2007 | Modifiée le 29 avril 2015 | Cette fiche a été vue 7618 fois
PREVIOUSKamel Laadaili || Barbara Laage || Marta LabarrNEXT