CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jocelyn Brando
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Barbara Lass



Date et Lieu de naissance : 1er juin 1940 (Partowo, Pologne)
Date et Lieu de décès : 6 mars 1995 (Baldham, Allemagne)
Nom Réel : Barbara Kwiatkowska

ACTRICE

La future Barbara Lass est née Barbara Kwiatkowska, le 1er juin 1940 à Partowo, petit village polonais de la Voïvodie de Couïavie-Poméranie. Elle grandit dans un pays envahi par les forces allemandes en septembre 1939 et qui est partagé avec l’URSS. Dans l’immédiat après-guerre, la petite fille qui rêve de devenir ballerine, prend des cours de danse classique parallèlement à sa scolarité. À seize ans, elle participe à un concours de beauté organisé par un magazine de cinéma, dont le premier prix est un rôle dans un film à venir. Elle gagne haut-la main et fait ainsi ses débuts à l’écran avec le rôle principal dans «Eve veut dormir» (1957) de Tadeusz Chmielewski, qui remporte un grand succès en Pologne.

Sacrée vedette dans son pays, Barbara Lass tourne dans la comédie musicale «Le soldat de la reine de Madagascar» (1958) de Jerzy Zarzcki et apparaît dans «Deux hommes dans une armoire» (1958) dirigé par le jeune Roman Polanski qu’elle a rencontré lors du tournage de son premier film. Les deux jeunes artistes très prometteurs sont follement amoureux et se marient le 19 septembre 1959. Leurs deux noms sont à nouveau associés pour un autre court-métrage, «Quand les anges tombent» (1959). Mais très vite la discorde s’installe dans le couple, Roman Polanski va réaliser son premier long métrage, alors que Barbara Lass, qui supporte de moins en moins la politique communiste de son pays, se laisse séduire par les offres cinématographiques venues de l’étranger. Barbara tourne quelques films en Pologne puis finalement part travailler en France pour «La millième fenêtre» (1959) avec Pierre Fresnay, puis en Italie pour «Quelle joie de vivre» de René Clément dans lequel Alain Delon est son partenaire.

En 1962, Barbara Lass divorce de Roman Polanski. Elle joue un rôle secondaire, auprès de Catherine Deneuve, Annie Girardot et Robert Hossein, dans «Le vice et la vertu» de Roger Vadim et apparaît dans le sketch réalisé par Andrzej Wajda du film collégial «L’amour à vingt ans». Sur le plateau du film policier «Rififi à Tokyo», dirigé par Jacques Deray, elle partage l’affiche avec Charles Vanel, le japonais Eiji Okada et l’acteur allemand Karlheinz Böhm qui devient son deuxième mari en 1963. Une fille naît l’année suivante, la future comédienne Katharina Böhm.

Par la suite, Barbara Lass est l’interprète d’une douzaine de productions pour le grand et le petit écran jusqu’au début des années 1990. Elle donne notamment la réplique à Curd Jürgens pour quelques scènes dans «Un prêtre pas comme les autres» (1970) de Rolf Olsen. On la voit aussi dans des rôles secondaires chez Rainer Werner Fassbinder pour «Effi Briest» (1973), avec Hanna Schygulla dans le rôle-titre, et chez Margarethe von Trotta pour «Rosa Luxemburg» (1985) avec Barbara Sukowa incarnant la célèbre militante communiste.

En 1980, Barbara Lass divorce de Karlheinz pour vivre une dernière histoire d’amour avec le musicien polonais de jazz, Leszek Żądło, avec qui elle restera unie jusqu’à sa mort. Alors qu’elle marche dans les rue de Baldham, en Bavière, l’actrice s’effondre sur le trottoir victime d’un malaise. Elle succombe à une hémorragie cérébrale le 6 mars 1995 à seulement 54 ans. Elle est inhumée au Cimetière Rakowicki de Cracovie où une sculpture remarquable de Marian Konieczny orne sa tombe.

© Pascal DONALD

copyright
1957Eve veut dormir ( Ewa chce spac ) de Tadeusz Chmielewski avec Stanislaw Mikulski
1958Le soldat de la reine de Madagascar ( zolnierz królowej Madagaskaru ) de Jerzy Zarzcki avec Tadeusz Fijewski
CM Deux hommes dans une armoire ( dwaj ludzie z szafa ) de Roman Polanski avec Jakub Goldberg
1959Monsieur Anatole cherche un million ( Pan Anatol szuka miliona ) de Jan Rybkowski avec Andrzej Szczepkowski
Tysiac talarów – de Stanislaw Wohl avec Olga Bielska
La millième fenêtre – de Robert Ménégoz avec Pierre Fresnay
CM Quand les anges tombent ( gdy spadaja anioly ) de Roman Polanski avec Andrzej Kondratiuk
CM Obrazki z podrózy – de Andrzej Kondratiuk avec Henryk Kluba
1960De la veine à revendre ( zezowate szczescie ) de Andrzej Munk avec Bogumil Kobiela
Prenez garde au Yéti ! ( ostroznie, Yeti ! ) de Andrzej Czekalski avec Jarema Stepowski
Quelle joie de vivre ! ( che gioia vivere ) de René Clément avec Alain Delon
1961Le monstre aux filles ( Lycanthropus / bei Vollmond mord ) de Paolo Heusch avec Carl Schell
Les rencontres manquées ( spoznieni przechodnie ) de Jan Ryblowski, Gustaw Holoubek, Andrzej Lapicki, Jerzy Antczak & Adam Hanuszkiewicz avec Krzysztof Chamiec
    Segment « Nauczycielka » de Jan Rybkowski
1962L’amour à vingt ans – de François Truffaut, Shintarô Ishihara, Renzo Rossellini & Andrzej Wajda avec Zbigniew Cybulski
    Segment « Milosc dwudziestolatkow / Warsaw » de Andrzej Wajda
Le vice et la vertu – de Roger Vadim avec Annie Girardot
Rififi à Tokyo / Du rififi à Tokyo – de Jacques Deray avec Charles Vanel
1964Serenade für zwei spione / Sinfonia per due spie – de Michael Pfleghar avec Tony Kendall
1967Jowita – de Janusz Morgenstern avec Daniel Olbrychski
1970Un prêtre pas comme les autres / Et dieu créa le mal / Monsieur le curé est mis au vert et voit rouge... ( der pfarrer von St. Pauli ) de Rolf Olsen avec Curd Jürgens
1973Effi Briest ( fontane Effi Briest ) de Rainer Werner Fassbinder avec Karlheinz Böhm
1974Jak to sie robi – de Andrzej Kondratiuk avec Zdzislaw Maklakiewicz
1980Stachel im fleisch – de Heidi Genée avec Helmut Griem
1985Rosa Luxemburg – de Margarethe von Trotta avec Barbara Sukowa
1986Le silence du poète ( das schweigen des dichters ) de Peter Lilienthal avec Jakov Lind
Fiche créée le 9 décembre 2013 | Modifiée le 13 décembre 2013 | Cette fiche a été vue 2404 fois
PREVIOUSGérard Lartigau || Barbara Lass || Frank LatimoreNEXT