CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Laura Hope Crews
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Bekim Fehmiu



Date et Lieu de naissance : 1er juin 1936 (Sarajevo, Yougoslavie)
Date et Lieu de décès : 15 juin 2010 (Belgrade, Serbie)
Nom Réel : Bekim Fehmiju

ACTEUR

Bekim Fehmiu naît le 1er juin 1936 à Sarajevo ville du royaume Yougoslave de Pierre II. La famille Fehmiju est d’origines albanaises et vient de Gjakovë (ou Đakovica en serbe), ville de la province du Kosovo. Peu après sa naissance, ses parents s’installent à Shkodra puis à Prizren. À dix-sept ans il fait de la figuration dans un film yougoslave et entre à l’Académie d’Art Dramatique de Belgrade dans le classe de l’acteur Mata Milosevic. Diplômé, il commence à se produire sur scène dès la seconde moitié des années cinquante.

En 1962, Bekim Fehmiu débute vraiment au cinéma dans «Sasa» de Radenko Ostojic. Il joue dans plusieurs productions théâtrales et cinématographiques yougoslaves au cours des années soixante mais un rôle va changer sa vie: celui de Bora dans «J’ai même rencontré des tziganes heureux» (1967) réalisé par Aleksandar Petrovic. Le film présenté au Festival de Cannes en 1967 remporte le grand prix du jury et concourt aux Oscars l’année suivante dans la catégorie du meilleur film étranger. C’est finalement «Trains étroitement surveillés» de Jirí Menzel qui remporte la statuette. Pour Bekim Fehmiu c’est la consécration, il est choisi pour incarner Ulysse dans «L’odyssée» (1968) superproduction télévisée de Dino De Laurentiis réalisée par Franco Rossi, Piero Schivazappa et Mario Bava. Hollywood lui fait également les yeux doux et il est engagé par Lewis Gilbert pour être l’un des principaux protagonistes de «Les mâles» (1969) aux côtés de Olivia de Havilland, Charles Aznavour, Candice Bergen, Ernest Borgnine et Fernando Rey. L’insuccès de ce film l’incite à revenir en en Europe où la diffusion de «L’odyssée» à la télévision de plusieurs pays a fait de lui une véritable star.

En Italie, Bekim Fehmiu partage l’affiche du western «Les dynamiteros» (1969) avec Richard Crenna, Ricardo Montalban, Woody Strode et John Huston. Il donne la réplique à Agostina Belli dans «Les dernières neiges du printemps» (1972), Rosanna Schiaffino dans «Il testimone deve tacere», Carla Gravina dans «Il gioco della verità» (1973) ou Claudia Cardinale dans «Liberté, mon amour» (1973). On le voit aussi auprès de Dirk Bogarde et Ava Gardner dans «La trahison» (1975), puis dans «Black Sunday» de John Frankenheimer et «La ballade de Mamelouk» (1982) de Abdelhafidh Bouassida où il retrouve sa partenaire de «L’odyssée» Irene Papas.

En 1987, Bekim Fehmiu décide de mettre un terme à sa carrière pour protester contre la propagande anti-albanais par les autorités serbes. Après une retraite d’une dizaine d’années, il revient au cinéma dans «Balkan Island: The last story of the century» (1996) de Lordan Zafranovic et apparaît dans la télésuite «Il cuore e la spada» (1998) adaptation de l’histoire de Tristan et Iseult dirigée par Fabrizio Costa. En 2001, il publie un livre de mémoires intitulé «Blistavo i strasno» (Brillant et horrible), un récit qui débute le jour de sa naissance jusqu’à ses premiers pas sur scène à Pristina en 1955.

Première véritable vedette yougoslave à se faire un nom à l’étranger, Bekim Fehmiu est retrouvé mort le 15 juin 2010 dans son appartement de Belgrade. Les premiers rapports de la police serbe parlent de la possibilité d’un suicide.

© Pascal DONALD

copyright
1953Opstinsko dete – de Mladomir Purisa Djordjevic avec Elma Karlowa
1962Sasa – de Radenko Ostojic avec Rade Markovic
1964Pod isto nebo / Pod istim nebom – de Ljubisa Georgijevski & Miomir Miki Stamenkovic avec Nada Gesovska
L’ennemi ( neprijatelj / sovraznik ) de Zivojin Pavlovic avec Snezana Lukic
1965Ko puca otvorice mu se – de Marko Babac avec Vera Cukic
Klakson – de Vojislav Kokan Rakonjac avec Milena Dravic
La fille ( devojka ) de Mladomir Purisa Djordjevic avec Milena Dravic
L’essaim ( roj / Рој ) de Miodrag Popovic avec Mira Stupica
    Arena d’Or du meilleur acteur au festival du cinéma yougoslave de Pula, Yougoslavie
1966Morgan ! ( Morgan : A suitable case for treatment ) de Karel Reisz avec Vanessa Redgrave
Vreme ljubavi – de Vlada Petric & Nikola Rajic avec Ljiljana Jovanovic
Les chaudes années ( tople godine ) de Dragoslav Lazic avec Ana Matic
1967Protest – de Fadil Hadzic avec Nada Subotic
    Arena d’Argent du meilleur acteur au festival du cinéma yougoslave de Pula, Yougoslavie

J’ai même rencontré des tziganes heureux ( skupljaci perja ) de Aleksandar Petrovic avec Olivera Katarina
    Arena d’Or du meilleur acteur au festival du cinéma yougoslave de Pula, Yougoslavie
1968Ne pas mentionner la cause de la mort ( uzrok smrti ne pominjati ) de Jovan Zivanovic avec Oleg Vidov
L’odyssée ( l’odissea / le avventure di Ulisse ) de Franco Rossi, Piero Schivazappa & Mario Bava avec Irene Papas
1969Les mâles / Les derniers aventuriers ( the adventurers ) de Lewis Gilbert avec Olivia de Havilland
Les dynamiteros ( la spina dorsale del diavolo / the deserter ) de Burt Kennedy & Niksa Fulgosi avec John Huston
1970Piège pour le général ( klopka za generala ) de Miomir Miki Stamenkovic avec Rade Markovic
1972Les dernières neiges du printemps ( l’ultima neve di primavera ) de Raimondo Del Balzo avec Agostina Belli
Il testimone deve tacere – de Giuseppe Rosati avec Rossana Schiaffino
DO Bekim Fehmiu në Shqipëri – de ?
1973Il gioco della verità – de Michele Massa avec Carla Gravina
Deps – de Antun Vrdoljak avec Milena Dravic
Liberté, mon amour ( libera, amore moi… ) de Mauro Bolognini avec Claudia Cardinale
1974Cagliostro – de Daniele Pettinari avec Curd Jürgens
Le vent ( kosava ) de Dragoslav Lazic avec Tanja Boskovic
1975Pavle Pavlovic – de Mladomir Purisa Djordjevic avec Ljubinka Bobic
La trahison ( permission to kill / the executioner ) de Cyril Frankel avec Ava Gardner
Salon Kitty / Madame Kitty ( doppelspiel / madam Kitty ) de Tinto Brass avec Ingrid Thulin
1976Prêt à tout ( dispota a tutto ) de Giorgio Stegani avec Eleonora Giorgi
Black Sunday – de John Frankenheimer avec Robert Shaw
1977Education spéciale ( specijalno vaspitanje ) de Goran Markovic avec Slavko Stimac
1978Arrivée avant l’aube ( stici pre svitanja / Стићи пре свитања ) de Aleksandar Djordjevic avec Peter Carsten
1979L’escadrille des partisans ( partizanska eskadrila ) de Hajrudin Krvavac avec Ljubisa Samardzic
1980Siroko je lisce – de Petar Latinovic avec Mira Banjac
1981Pavilón seliem – de Dusan Trancík avec Markéta Kiliánová
La ballade de Mamelouk ( sarâb ) de Abdelhafidh Bouassida avec Yorgo Voyagis
1982La voce – de Brunello Rondi avec Marisa belli
1984Crveni i crni – de Miroslav Mikuljan avec Olivera Jezina
1991Genghis Khan ( Genghis Khan : The story of a lifetime ) de Ken Annakin avec Richard Tyson
1996Balkan Island: The last story of the century – de Lordan Zafranovic avec Olympia Dukakis
Fiche créée le 16 juin 2010 | Modifiée le 17 mai 2017 | Cette fiche a été vue 6293 fois
PREVIOUSTania Fédor || Bekim Fehmiu || Marty FeldmanNEXT