CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Virgile M’Fouilou
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Belinda Lee



Date et Lieu de naissance : 15 juin 1935 (Budleigh Salterton, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 12 mars 1961 (San Bernardino, Californie, USA)
Nom Réel : Belinda Lee

ACTRICE

Née le 15 juin 1935 à Budleigh Salterton en Angleterre, Belinda Lee est la fille d’un propriétaire d’hôtel et d’une fleuriste. Dotée d’une indéniable beauté, elle prend ses premiers cours de théâtre à l’Académie des Arts Tudor à Surrey alors qu’elle est encore adolescente. Elle gagne une bourse à la Royale Academy of Dramatic Arts de Londres où elle joue les grands rôles shakespeariens au «Nottingham Playhouse» et en tournée à travers le royaume.

En 1953, Belinda Lee signe un contrat avec la société de production Rank qui la fait débuter dans «The runaway bus» où apparaît Petula Clark. Elle épouse le photographe Cornel Lucas le 5 juin de la même année. Ambassadrice dans plusieurs festivals internationaux, elle est alors la jeune première la plus convoitée du cinéma britannique. Cataloguée dans des rôles de «blonde sexy écervelée», en concurrence avec Diana Dors, elle tient son premier rôle important auprès de Benny Hill dans «Un détective très privé» (1955). Elle joue un beau second rôle dans «Des pas dans le brouillard» (1955) aux côtés de Stewart Granger et Jean Simmons, puis partage l’affiche avec Louis Jourdan dans le film d’aventure «Le prisonnier du temple» (1957). Après son divorce de Cornel Lucas, l’actrice s’installe en Italie où elle excelle dans des rôles de tentatrices. Elle apparaît dans des péplums qui exploitent sa plastique: «Aphrodite, déesse de l’amour» (1957) de Victor Tourjansky ou «Messaline» (1960) de Vittorio Cottafavi. On la voit aussi dans des fresques historiques, «Les nuits de Lucrèce Borgia» (1959) de Sergio Grieco et «Constantin le grand» avec Cornel Wilde, un film qui ne sortira qu’après son décès.

Belinda Lee fait également quelques incursions dans le cinéma français. En 1958, elle incarne successivement une superbe étrangère qui sème le désordre entre deux familles dans «Ce corps tant désiré» avec Daniel Gélin et Dany Carre, puis elle est une femme tombée dans la débauche qui fait la connaissance de Jacques Charrier dans «Les dragueurs» de Jean-Pierre Mocky. Elle obtient le rôle-titre d’une production franco-italienne «Marie des Isles» (1959) de Georges Combret dont la distribution est complétée par Folco Lulli, Dario Moreno et Magali Noël. Parallèlement à sa carrière, elle défraye la chronique mondaine italienne en devenant la maîtresse du Prince Filippo Orsini. En janvier 1958, les deux amants mariés chacun de leurs côtés tentent un suicide mutuel. Les journaux italiens évoquent que Belinda Lee avait pris une surdose de somnifères tandis que le Prince Orsini refuse d’expliquer les raisons qui l’avait poussé à se taillader les veines. Ce scandale provoque la rupture du contrat de Belinda Lee avec les studios italiens, quand au Prince Orsini, il perd son poste d’assistant du Pape.

Le 12 mars 1961, dans les environs de San Bernardino, la vie de Belinda Lee se termine tragiquement. En vacances en Californie, elle décède dans un accident de voiture sur la route reliant Las Vegas à Los Angeles. Elle voyage en compagnie du cinéaste Paolo Cavara et de son nouveau compagnon, le journaliste Gualtiero Jacopetti, dont elle est enceinte. Roulant à une vitesse excessive, le chauffeur perd le contrôle du véhicule avant d’effectuer plusieurs tonneaux. Ejectée de la voiture, Belinda Lee meurt le cou brisé. Les trois autres passagers ne sont que légèrement blessés. Les cendres de l’actrice sont rapatriées en Italie et conservées au cimetière protestant Campo Cestio de Rome.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1953The runaway bus – de Val Guest avec Frankie Howerd
Blackout ( murder by proxy ) de Terence Fisher avec Dane Clark
1954Life with the Lyons / Family affair – de Val Guest avec Ben Lyon
Rendez-vous avec Callaghan ( meet Mr. Callaghan ) de Charles Saunders avec Derrick de Marnay
Les belles de St. Trinian ( the belles of St. Trinian’s ) de Frank Launder avec George Cole
CM The case of Canary Jones – de ?
1955Des pas dans le brouillard / Les pervers ( footsteps in the fog ) de Arthur Lubin avec Stewart Granger
Norman diplomate ( man of the moment ) de John Paddy Carstairs avec Norman Wisdom
No smoking – de Henry Cass avec Reg Dixon
Un détective très privé ( who done it ? ) de Michael Relph & Basil Dearden avec Benny Hill
1956The feminin touch / The gentle touch – de Pat Jackson avec George Baker
Eyewitness – de Muriel Box avec Michael Craig
Faux policiers / Le complice ( the secret place ) de Clive Donner avec David McCallum
1957Aventure à Soho ( miracle in Soho ) de Julian Amyes avec John Gregson
Aphrodite, déesse de l’amour ( la venere di Cheronea / goddess of love / the Venus of Cheronea ) de Fernando Cerchio & Victor Tourjansky avec Jacques Sernas
Le prisonnier du temple ( dangerous exile ) de Brian Desmond Hurst avec Louis Jourdan
C’est dans la poche / In the pocket ( the big money ) de John Paddy Carstairs avec Ian Carmichael
1958Rencontre au Kenya ( Nor the moon by night / elephant gun ) de Ken Annakin avec Patrick McGoohan
Ce corps tant désiré – de Luis Saslavsky avec Daniel Gélin
Les dragueurs – de Jean-Pierre Mocky avec Jacques Charrier
DO Tous les plaisirs du monde ( il mondo di notte / world by night ) de Luigi Vanzi avec Willie Harris
    Seulement apparition
1959Les colporteurs / Profession : Magliari ( i magliari ) de Francesco Rosi avec Renato Salvatori
L’amour c’est mon métier ( die wahrheit über Rosemarie ) de Rudolf Jugert avec Walter Rilla
Les nuits de Lucrèce Borgia ( le notti di Lucrezia Borgia ) de Sergio Grieco avec Franco Fabrizi
Marie des Isles – de Georges Combret avec Jean Tissier
Messaline ( Messalina venere imperatrice ) de Vittorio Cottafavi avec Spiros Focas
Brevi amori a Palma di Majorca / Vacaciones en Mallorca – de Giorgio Bianchi avec Alberto Sordi
Le port des illusions ( der Satan lockt mit liebe ) de Rudolf Jugert avec Ivan Desny
1960La longue nuit de 43 ( la lunga notte dell’ 43 ) de Florestano Vancini avec Enrico Maria Salerno
Femmine di lusso / Intrigo a Taormina – de Giorgio Bianchi avec Ugo Tognazzi
Le tueur ( il sicario ) de Damiano Damiani avec Pietro Germi
Joyeux fantômes / Fantômes à Rome ( fantasmi a Roma ) de Antonio Pietrangelo avec Vittorio Gassman
Constantin le grand ( Constantino il grande / Constantine and the cross / Constantine the great ) de Lionello De Felice avec Cornel Wilde
L’esclave du pharaon ( Giuseppe vendutto dai fratelli / Joseph sold by his brothers / Joseph and his brethren / sold into Egypt / the story of Joseph and his brethren ) de Irving Rapper & Luciano Ricci avec Robert Morley
Fiche créée le 9 octobre 2013 | Modifiée le 27 mars 2016 | Cette fiche a été vue 2067 fois
PREVIOUSAnna Lee || Belinda Lee || Brandon LeeNEXT