CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Fritz Schulz
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Bernard Blier



Date et Lieu de naissance : 11 janvier 1916 (Buenos Aires, Argentine)
Date et Lieu de décès : 29 mars 1989 (Saint-Cloud, France)
Nom Réel : Bernard Blier

ACTEUR
Image
1946 Le Café du Cadran – de Jean Gehret & Henri Decoin avec Blanchette Brunoy & Aimé Clariond
Image
1961 Le septième juré – de Georges Lautner avec Danièle Delorme, Maurice Biraud & Francis Blanche
Image
1973 La main à couper – de Etienne Périer avec Lea Massari, Michel Bouquet & Michel Serrault
Image
1985 Pourvu que ce soit une fille… (speriamo che sia femmina) de Mario Monicelli avec Liv Ullmann

Bernard Blier naît le 11 janvier 1916 en Argentine où son père, biologiste, a été envoyé en mission par le célèbre Institut français «Pasteur». Bernard grandit à Paris et rêve de devenir comédien. Il suit d’abord les cours de Raymond Rouleau qui lui donne, en 1936, un premier petit rôle dans «3…6…9» avec Renée Saint-Cyr. En 1937, Bernard épouse Gisèle Brunet et tourne sept films. Il côtoie Elvire Popesco, Madeleine Robinson, Edwige Feuillère, Raimu, Jean Gabin mais aussi Victor Francen dans l’adaptation du roman de Pierre Nord «Double crime sur la ligne Maginot». L’année suivante il tourne avec Louis Jouvet «Entrée des artistes» (1938) de Marc Allégret aux côtés de Odette Joyeux et Claude Dauphin. Suivent des films emblématiques du «Front populaire» réalisés par Marcel Carné: «Hôtel du Nord» puis «Le jour se lève» en 1939, année de la naissance de l’unique enfant du comédien. L’acteur ne peut finir «Tourelle 3» filmé à bord de navires de la marine; mobilisé puis fait prisonnier, il réussit à s’évader et apparaît dans le premier film de l’occupation allemande «L’assassinat du Père Noël» (1940) de Christian-Jaque avec notamment Harry Baur et Robert Le Vigan. Bernard Blier se fait progressivement un nom, malgré un physique ingrat, en étant de nombreuses productions dont celles de la firme allemande Continental. Il poursuit une carrière tout aussi active après la guerre en donnant la réplique à la pétulante Suzy Delair dans «Quai des orfèvres» (1947) de Henri-Georges Clouzot et, sous la direction de Yves Allégret, à Simone Signoret pour «Dédé d’Anvers» (1947) et «Manèges» (1949).

À partir des années cinquante Bernard Blier travaille également en Italie tandis que ses rôles gagnent en consistance et en intensité dramatique. Il incarne ainsi d’une façon remarquable dans «Arrêtez les tambours» (1960) produit et réalisé par son ami et complice Georges Lautner, le Docteur Leproux, maire d’un petit village normand en juin 1944, qui soigne les résistants et un pilote anglais mais a aussi comme excellent ami le sympathique médecin-major allemand joué par Lutz Gabor. Le film tourné à Beaumont en Auge (Calvados) est un magnifique plaidoyer contre la guerre. Mais Georges et Bernard, c’est aussi un film dit culte: «Les tontons flingueurs» (1963) et leur humour décapant.

Dans les années soixante, il ne faut pas oublier «Si j’étais un espion» (1967) dans lequel «Papa Blier» est filmé par son «fiston» Bertrand Blier. Dans les années soixante-dix, l’acteur accentue encore le côté cynique de son personnage avec des films comme «Jo» (1971) de Jean Girault avec Louis de Funès et «Les Chinois à Paris» de Jean Yanne.

Toujours fidèle à l’Italie, en 1985, il joue dans le dernier film de Coluche «Le fou de guerre» réalisé par Dino Risi et dans «Pourvu que ce soit une fille» qui lui vaut enfin un prix d’interprétation! La bande de Jean-Marie Poiré ne l’oublie pas: «Twist again à Moscou» (1986).

Bernard Blier tourne son cent quatre-vingt cinquième et dernier film en 1989, «Paganini» de Klaus Kinski. Il décède quelques jours plus tard, le 29 mars 1989, dans sa résidence de la région parisienne alors qu’il venait de recevoir un «César» d’honneur pour sa carrière durant laquelle il avait joué tous les rôles sauf celui de jeune premier!

© Caroline HANOTTE

copyright
19363…6…9… – de Raymond Rouleau avec Renée Saint-Cyr
1937L’habit vert – de Roger Richebé avec Elvire Popesco
Gribouille – de Marc Allégret avec Raimu
Double crime sur la ligne Maginot – de Félix Gandéra avec Véra Korène
La dame de Malacca – de Marc Allégret avec Edwige Feuillère
Altitude 3200 – de Jean-Benoît Lévy & Jean Epstein avec Odette Joyeux
Grisou / Les hommes sans soleil – de Maurice de Canonge avec Madeleine Robinson
Le messager – de Raymond Rouleau avec Jean Gabin
1938Entrée des artistes – de Marc Allégret avec Louis Jouvet
Le ruisseau – de Maurice Lehmann & Claude Autant-Lara avec Gaby Sylvia
Place de la Concorde – de Carl Lamac avec René Lefèvre
Hôtel du Nord – de Marcel Carné avec Annabella
Accord final – de Ignacy Rosenkranz avec Käthe von Nagy
Quartier Latin – de Pierre Colombier avec Junie Astor
1939Le jour se lève – de Marcel Carné avec Arletty
Nuit de décembre / Heure exquise – de Curtis Bernhardt avec Pierre Blanchar
L’enfer des anges – de Christian-Jaque avec Sylvia Bataille
Tourelle 3 – de Christian-Jaque avec Jean Chevrier
    Inachevé
Les musiciens du ciel – de Georges Lacombe avec Michèle Morgan
1940L’assassinat du Père Noël – de Christian-Jaque avec Harry Baur
1941Le pavillon brûle – de Jacques de Baroncelli avec Pierre Renoir
Premier bal – de Christian-Jaque avec Marie Déa
La symphonie fantastique – de Christian-Jaque avec Jean-Louis Barrault
Caprices – de Léo Joannon avec Danielle Darrieux
Le mariage de Chiffon – de Claude Autant-Lara avec André Luguet
La nuit fantastique – de Marcel L’Herbier avec Micheline Presle
1942La femme que j’ai le plus aimée – de Robert Vernay avec Simone Berriau
Le journal tombe à cinq heures – de Georges Lacombe avec Pierre Fresnay
Romance à trois – de Roger Richebé avec Simone Renant
Carmen – de Christian-Jaque avec Viviane Romance
1943Marie-Martine – de Albert Valentin avec Saturnin Fabre
Domino – de Roger Richebé avec Fernand Gravey
1944Les petites du quai aux fleurs – de Marc Allégret avec Danièle Delorme
Je suis avec toi – de Henri Decoin avec Yvonne Printemps
Farandole – de André Zwoboda avec Jany Holt
1945Seul dans la nuit – de Christian Stengel avec Sophie Desmarets
Monsieur Grégoire s’évade – de Jacques Daniel-Norman avec Yvette Lebon
Messieurs Ludovic – de Jean-Paul Le Chanois avec Julien Carette
1946Le Café du Cadran – de Jean Gehret & Henri Decoin avec Blanchette Brunoy
1947Quai des Orfèvres – de Henri-Georges Clouzot avec Suzy Delair
Dédée d’Anvers – de Yves Allégret avec Simone Signoret
1948D’homme à hommes – de Christian-Jaque avec Hélène Perdrière
Les casse-pieds / Parade du temps perdu – de Jean Dréville avec Noël-Noël
L’école buissonnière – de Jean-Paul Le Chanois avec Juliette Faber
1949Retour à la vie – de Henri-Georges Clouzot, André Cayatte, Jean Dréville & Georges Lampin avec Héléna Manson
    Segment « Le retour de Tante Emma » de André Cayatte
Manèges – de Yves Allégret avec Jane Marken
Monseigneur – de Roger Richebé avec Nadia Gray
La souricière – de Henri Calef avec François Périer
1950L’invité du mardi / Du thé pour M. Josse – de Jacques Deval avec Michel Auclair
Les anciens de Saint-Loup – de Georges Lampin avec Odile Versois
Souvenirs perdus – de Christian-Jaque avec Yves Montand
Sans laisser d’adresse – de Jean-Paul Le Chanois avec Danièle Delorme
1951La maison Bonnadieu – de Carlo Rim avec Françoise Arnoul
Agence matrimoniale – de Jean-Paul Le Chanois avec Julien Carette
1952Je l’ai été trois fois – de Sacha Guitry avec Lana Marconi
Suivez cet homme – de Georges Lampin avec Suzy Prim
1953Avant le déluge – de André Cayatte avec Isa Miranda
1954Secrets d’alcôve ( il letto / the bed ) de Henri Decoin, Gianni Franciolini, Jean Delannoy & Ralph Habib avec Martine Carol
    Segment « Le lit de la Pompadour » de Jean Delannoy
Scènes de ménage – de André Berthomieu avec Marie Daems
DO Des hommes et des montagnes – de Jean-Jacques Languepin
    Seulement voix
DO La vie des chamois – de ?
    Seulement voix
Le dossier noir – de André Cayatte avec Henri Crémieux
1955Les hussards – de Alex Joffé avec Giovanna Ralli
Mère Courage ( mutte Courage ) de Wolfgang Staude avec Simone Signoret
    Inachevé
Les prisonniers du mal ( revelación / prigioneri del male / prigionieri del male / revelation ) de Mario Costa avec May Britt
1956Crime et châtiment – de Georges Lampin avec Marina Vlady
CM La belle époque – de Jacques Thierry
L’homme à l’imperméable – de Julien Duvivier avec Fernandel
Quand la femme s’en mêle / Sans attendre Godot – de Yves Allégret avec Jean Servais
1957Retour de manivelle – de Denys de La Patellière avec Daniel Gélin
Les misérables – de Jean-Paul Le Chanois avec Bourvil
    Film en 2 parties
    1 : 1ère époque
    2 : 2ème époque
La bonne tisane – de Hervé Bromberger avec Estella Blain
Sans famille – de André Michel avec Gino Cervi
L’école des cocottes – de Jacqueline Audry avec Dany Robin
1958En légitime défense – de André Berthomieu avec Maria Mauban
La chatte – de Henri Decoin avec Bernhard Wicki
Le joueur – de Claude Autant-Lara avec Liselotte Pulver
Les grandes familles – de Denys de La Patellière avec Pierre Brasseur
Archimède le clochard – de Gilles Grangier avec Dora Doll
Marie-Octobre – de Julien Duvivier avec Noël Roquevert
Le secret du chevalier d’Eon – de Jacqueline Audry avec Andrée Debar
1959La grande guerre ( la grande guerra ) de Mario Monicelli avec Silvana Mangano
Les yeux de l’amour – de Denys de La Patellière avec Françoise Rosay
Marche ou crève – de Georges Lautner avec Juliette Mayniel
CM Spécial Noël : Jean Gabin – de Frédéric Rossif avec Michel Audiard
    Seulement apparition
1960L’ennemi dans l’ombre – de Charles Gérard avec Roger Hanin
La famille Fenouillard – de Yves Robert avec Jean Richard
    Seulement apparition
Le bossu de Rome ( il gobbo ) de Carlo Lizzani avec Gérard Blain
Arrêtez les tambours – de Georges Lautner avec Lucille Saint-Simon
Chacun son alibi / À chacun son alibi ( crimen ) de Mario Camerini avec Vittorio Gassman
Le président – de Henri Verneuil avec Jean Gabin
Vive Henri IV… vive l’amour ! – de Claude Autant-Lara avec Simone Renant
1961Le cave se rebiffe – de Gilles Grangier avec Martine Carol
En plein cirage – de Georges Lautner avec Francis Blanche
    Seulement apparition
Le monocle noir – de Georges Lautner avec Pierre Blanchar
Les guérilleros ( i briganti italiani ) de Mario Camerini avec Micheline Presle
Les petits matins / Mademoiselle Stop – de Jacqueline Audry avec Claude Rich
Le septième juré – de Georges Lautner avec Danièle Delorme
1962Mathias Sandorf – de Georges Lampin avec Louis Jourdan
Marco Polo – de Christian-Jaque avec Dorothy Dandridge
    Inachevé
Pourquoi Paris ? – de Denys de La Patellière avec Charles Aznavour
Les saintes nitouches – de Pierre Montazel avec Marie-France Pisier
Germinal – de Yves Allégret avec Jean Sorel
CM Chasse aux vedettes – de Camille Chatelot
1963Les camarades ( i compagni ) de Mario Monicelli avec Marcello Mastroianni
L’aigle de Florence ( il magnifico avventuriero / el magnífíco aventurero : Benvenuto Cellini ) de Riccardo Freda avec Françoise Fabian
Les tontons flingueurs – de Georges Lautner avec Lino Ventura
La bonne soupe – de Robert Thomas avec Marie Bell
Haute infidélité ( alta infidelità ) de Luciano Salce, Elio Petri, Mario Monicelli & Franco Rossi avec Claire Bloom
    Segment « Gens modernes » de Mario Monicelli
Cent mille dollars au soleil – de Henri Verneuil avec Jean-Paul Belmondo
1964Quand passe les faisans / Quand passe les escrocs – de Edouard Molinaro avec Paul Meurisse
La chasse à l’homme – de Edouard Molinaro avec Catherine Deneuve
La chance et l’amour – de Charles L. Bitsch, Eric Schlumberger, Bertrand Tavernier & Claude Berri avec Sophie Desmarets
    Segment « Une chance explosive » de Bertrand Tavernier
Le cocu magnifique ( il magnifico cornuto ) de Antonio Pietrangeli avec Claudia Cardinale
Les barbouzes – de Georges Lautner avec Francis Blanche
Les bons vivants / Un grand seigneur – de Gilles Grangier & Georges Lautner avec Frank Villard
1965Casanova 70 – de Mario Monicelli avec Michèle Mercier
Question d’honneur ( una questione d’onore ) de Luigi Zampa avec Franco Fabrizi
Rapt à Damas / Meurtre presque parfait ( delitto quasi perfetto ) de Mario Camerini avec Pamela Tiffin
Le grand restaurant – de Jacques Besnard avec Louis de Funès
Go, go play-boy / Bel Ami 2000 ( Bel Ami 2000 oder wie verführt man einen playboy ? / 100 ragazze per un playboy ) de Michael Pfleghar avec Antonella Lualdi
1966Du mou dans la gâchette – de Louis Grospierre avec Jean Lefebvre
Duel dans le monde ( duello nel mondo ) de Luigi Scattini avec Richard Harrison
Peau d’espion – de Edouard Molinaro avec Senta Berger
Un idiot à Paris – de Serge Korber avec Dany Carrel
Si j’étais un espion / Breakdown – de Bertrand Blier avec Bruno Cremer
1967L’étranger ( lo straniero / amare per vivere ) de Luchino Visconti avec Anna Karina
Le fou du labo IV – de Jacques Besnard avec Pierre Brasseur
Coplan sauve sa peau – de Yves Boisset avec Margaret Lee
Caroline Chérie – de Denys de La Patellière avec France Anglade
1968Faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages / Opération Léontine – de Michel Audiard avec Marlène Jobert
Nos héros réussiront-ils à retrouver leur ami mystérieusement disparu en Afrique ? ( riuscianno i nostri eroi a ritrovare l’amico misteriosamente scomparso in Africa? ) de Ettore Scola avec Alberto Sordi
La limite du péché ( quarta parete ) de Adriano Bolzoni avec Peter Lawford
1969Appelez-moi Mathilde ! – de Pierre Mondy avec Robert Hirsch
Mon oncle Benjamin / Mon oncle Benjamin, l’homme en habit rouge – de Edouard Molinaro avec Jacques Brel
Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais… elle cause ! – de Michel Audiard avec Annie Girardot
1970La grosse combine ( il furto è l’anima del commercio ! ? ) de Bruno Corbucci avec Francis Blanche
Le distrait – de Pierre Richard avec Marie-Christine Barrault
Homo eroticus – de Marco Vicario avec Rossana Podesta
Laisse aller… c’est une valse – de Georges Lautner avec Jean Yanne
Le cri du cormoran, le soir au-dessus des jonques – de Michel Audiard avec Michel Serrault
1971Jo – de Jean Girault avec Louis de Funès
Les doigts croisés ( catch me a spy / to catch a spy ) de Richard Clement avec Kirk Douglas
Boccace raconte ( Boccacio ) de Bruno Corbucci avec Sylva Koscina
1972Le tueur – de Denys de La Patellière avec Jean Gabin
Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil – de Jean Yanne avec Marina Vlady
Elle cause plus… elle flingue – de Michel Audiard avec Jean Carmet
Le grand blond avec une chaussure noire – de Yves Robert avec Mireille Darc
1973Moi y’en a vouloir des sous – de Jean Yanne avec Fernand Ledoux
Je sais rien, mais je dirai tout – de Pierre Richard avec Bernard Haller
La main à couper – de Etienne Périer avec Lea Massari
Par le sang des autres – de Marc Simenon avec Mylène Demongeot
1974Les Chinois à Paris – de Jean Yanne avec Macha Méril
Procès express ( processo per direttissima ) de Lucio de Caro avec Mario Adorf
Le tapis hurle ( il piatto piange ) de Paolo Nuzzi avec Agostina Belli
Bons baisers… à lundi ! – de Michel Audiard avec Maria Pacôme
C’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule ! – de Jacques Besnard avec Tsilla Chelton
Ce cher Victor – de Robin Davis avec Alida Valli
1975Mes chers amis ( amici miei ) de Mario Monicelli avec Ugo Tognazzi
C’est dur pour tout le monde – de Christian Gion avec Claude Piéplu
Le faux-cul – de Roger Hanin avec Robert Hossein
Calmos / Femmes fatales – de Bertrand Blier avec Jean-Pierre Marielle
1976Nuit d’or – de Serge Moati avec Klaus Kinski
Le corps de mon ennemi – de Henri Verneuil avec Daniel Ivernel
1978Série noire – de Alain Corneau avec Patrick Dewaere
Le malade imaginaire ( il malato immaginario ) de Tonino Cervi avec Alberto Sordi
1979Buffet froid – de Bertrand Blier avec Gérard Depardieu
Eugenio ( voltati Eugenio ) de Luigi Comencini avec Dalila Di Lazzaro
La fuite en avant / Le compromis – de Christian Zerbib avec Michel Bouquet
1980Passion d’amour ( passione d’amore / passion d’amore ) de Ettore Scola avec Bernard Giraudeau
Pétrole ! pétrole ! – de Christian Gion avec Catherine Alric
1981Il turno – de Tonino Cervi avec Laura Antonelli
1983Cuore – de Luigi Comencini avec Laurent Malet
1984Le voyageur des quatre saisons ( el viajero de las quatro estaciones ) de Miguel Littin avec Burt Lancaster
Ca n’arrive qu’à moi – de Francis Perrin avec Véronique Genest
1985La double vie de Mathias Pascal ( le due vite di Mattia Pascal ) de Mario Monicelli avec Marcello Mastroianni
Le fou de guerre ( scemo di guerra ) de Dino Risi avec Coluche
Pourvu que ce soit une fille… ( speriamo che sia femmina ) de Mario Monicelli avec Liv Ullmann
    David du meilleur second rôle masculin, Italie

Mes chers amis III ( amici miei atto III ) de Nanni Loy avec Gastone Moschin
1986Je hais les acteurs – de Gérard Krawczyk avec Jean Poiret
Twist again à Moscou – de Jean-Marie Poiré avec Christian Clavier
Sotto il ristorante cinese – de Bruno Bozzetto avec Armanda Sandrelli
1987Une catin pour deux larrons ( i picari ) de Mario Monicelli avec Giancarlo Giannini
Les possédés – de Andrzej Wajda avec Omar Sharif
Migrations / La guerre la plus glorieuse ( soebe / Сеобе ) de Aleksandar Petrovic avec Isabelle Huppert
1988Ada dans la jungle – de Gérard Zingg avec Richard Bohringer
Mangeclous – de Moshe Mizrahi avec Jacques Dufilho
Paganini ( Kinski Paganini ) de Klaus Kinski avec Dalila Di Lazzaro
1989Les deux fanfarons / Un éclat de vie ( una botta di vita ) de Enrico Oldoini avec Andréa Ferréol
AUTRES PRIX :
      
    César d’honneur, France ( 1989 )
Fiche créée le 14 juillet 2006 | Modifiée le 3 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 11040 fois
PREVIOUSHedwig Bleibtreu || Bernard Blier || Bertrand BlierNEXT