CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Marguerite Renoir
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Bernard Borderie



Date et Lieu de naissance : 10 juin 1924 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 28 mai 1978 (Paris, France)
Nom Réel : Bernard Jean Borderie

REALISATEUR
Image
1956 Tahiti ou la joie de vivre – de Bernard Borderie avec Georges de Caunes, Pascale Petit & Roland Armontel
Image
1959 La valse du gorille – de Bernard Borderie avec Roger Hanin, Charles Vanel, Jess Hahn & Wolfgang Preiss
Image
1963 Hardi, Pardaillan! – de Bernard Borderie avec Gérard Barray, Philippe Lemaire & Valérie Lagrange
Image
1965 Angélique et le roi – de Bernard Borderie avec Michèle Mercier, Sami Frey & Robert Hossein

Bernard Borderie nait le 10 Juin 1924 a Paris. Il est le fils du célèbre producteur Raymond Borderie. Après un passage par l’Ecole des Beaux-Arts et une période d’assistanat, notamment pour Alexander Esway, Jean Dréville et Henri Decoin, il réalise plusieurs court-métrages entre 1949 et 1952. Il se lance avec succès dans le long-métrage avec «Les loups chassent la nuit» (1950), réunissant Jean-Pierre Aumont, Carla del Poggio et un acteur encore peu connu du grand public: Louis de Funès. Ses premières années sont marquées sous le signe du polar, avec «La môme vert-de-gris» (1952) et «Les femmes s’en balancent» (1953), réunissant Eddie Constantine et Dominique Wilms.

C’est en 1954 qu’il réalise son premier film d’aventures, «Fortune carrée», œuvre ambitieuse d’après le roman de Joseph Kessel, co-scénariste du film. Deux ans plus tard, il dirige Georges de Caunes dans son propre rôle, dans l’étonnant «Tahiti, ou la joie de vivre». Il retrouve Eddie Constantine pour une nouvelle comédie: «Ces dames préfèrent le mambo» (1957). Puis, il dirige Lino Ventura et Charles Vanel dans «Le gorille vous va si bien» (1958), nouvelle adaptation de roman. Suivent deux nouveaux polars: «Délit de fuite» (1958) et «La valse du gorille» (1959). Après un film de guerre, «Le sergent X» (1959), Bernard Borderie revient a la comédie avec «Comment qu’elle est!» (1960) et «Le caïd» (1960).

En 1961, Bernard Borderie découvre le film de cape et d’épée, genre qui fera sa célébrité dans les années soixante. Il réalise ainsi une nouvelle adaptation du roman de Alexandre Dumas «Les trois mousquetaires» en deux parties: «Les ferrets de la reine» et «La vengeance de Milady» (1961) avec Gérard Barray en D’Artagnan, Georges Descrières, Bernard Woringer, Jacques Toja sont respectivement Athos, Porthos et Aramis, et enfin la belle Mylène Demongeot dans le costume de Milady de Winter. Après une nouvelle comédie, «Lemmy pour les dames» (1961), il adapte un autre grand roman de cape et d’épée, «Le chevalier de Pardaillan» (1962) et «Hardi Pardaillan» (1963), avec Gérard Barray dans le rôle-titre, d’après l’œuvre de Michel Zévaco. Entre temps, il adapte au cinéma les aventures d’un autre héros populaire, «Rocambole» (1962) incarné par Channing Pollock, et dirige pour la sixième fois Eddie Constantine dans «À toi de faire... Mignonne» (1963).

C’est en 1964 que Bernard Borderie réalise son plus grand succès, «Angélique, marquise des anges», entre romance et film de cape et d’épée, qui révèle l’actrice Michèle Mercier. Quatre autres films complètent bientôt cette saga, «Merveilleuse Angélique» (1964), «Angélique et le roy» (1965), «Indomptable Angélique» (1967) et «Angélique et le sultan» (1967). Multipliant les réalisations, Bernard Borderie retrouve entre-temps Robert Hossein pour le film policier «Brigade antigangs» (1966) et dirige Jean Marais et Guy Bedos dans un ambitieux film d’aventure en costumes, «Sept hommes et une garce» (1966). Après un nouveau film en costumes, «Catherine» avec Olga Georges-Picot en 1968, le cinéaste tourne son dernier film, «À la guerre comme a la guerre» en 1972, puis il travaille pour la télévision. Il dirige plusieurs séries à succès, telles que: «Les Mohicans de Paris» (1972) avec Robert Etcheverry, «Jo Gaillard» (1974) avec Bernard Fresson et «Gaston Phébus» (1978) avec Jean-Claude Drouot. Mais, malade, il doit mettre un terme a sa carrière et meurt a Paris le 28 Mai 1978.

© Simon CONDÈS

copyright
1946Le bataillon du ciel – de Alexandre Esway avec Pierre Blanchar
    Film en 2 parties – Seulement assistant réalisateur
    1 : Ce ne sont pas des anges
    2 : Terre de France
Le visiteur – de Jean Dréville avec Pierre Fresnay
    Seulement assistant réalisateur
1947Bethsabée – de Léonide Moguy avec Danielle Darrieux
    Seulement adaptation & scénario
1949Au grand balcon – de Henri Decoin avec Georges Marchal
    Seulement assistant réalisateur
CM La fabrication du savon – de Bernard Borderie avec Christian Duvaleix
    + sujet & scénario
1950Les loups chassent la nuit ( la ragazza di Trieste ) de Bernard Borderie avec Jean-Pierre Aumont
    + adaptation, dialogues, scénario & directeur de production
1951 CM Bon voyage mademoiselle – de Bernard Borderie avec Clara Tambour
    + scénario
CM Transit à Saïgon – de Bernard Borderie
    + scénario
1952La môme vert-de-gris – de Bernard Borderie avec Eddie Constantine
    + adaptation, scénario & directeur de production
CM Rendez-vous à Paris – de Bernard Borderie avec Roger Tréville
    + scénario
1953Les femmes s’en balancent – de Bernard Borderie avec Nadia Gray
    + adaptation, dialogues, scénario & production
1954Fortune carrée / Chaïtane, le diable du désert – de Bernard Borderie avec Pedro Armendariz
    + adaptation, scénario & production
1956Section des disparus – de Pierre Chenal avec Nicole Maurey
    Seulement dialogues & scénario
Tahiti ou la joie de vivre / Vahiné Tahiti – de Bernard Borderie avec Georges de Caunes
    + dialogues, scénario & production
1957Ces dames préfèrent le mambo – de Bernard Borderie avec Pascale Roberts
    + dialogues, scénario & production
1958Le gorille vous salue bien – de Bernard Borderie avec Lino Ventura
    + dialogues & scénario
Délit de fuite – de Bernard Borderie avec Félix Marten
    + adaptation, dialogues, scénario & production
1959Le sergent X – de Bernard Borderie avec Christian Marquand
La valse du gorille – de Bernard Borderie avec Roger Hanin
    + adaptation, dialogues & scénario
1960Le Caïd – de Bernard Borderie avec Fernandel
Comment qu’elle est ! – de Bernard Borderie avec Françoise Prévost
    + adaptation & scénario
CM Un escale au Caire – de Bernard Borderie
    + auteur du commentaire
1961Les trois mousquetaires – de Bernard Borderie avec Gérard Barray
    Film en 2 parties – + adaptation & scénario
    1 : Les ferrets de la reine
    2 : La vengeance de Milady
Lemmy pour les dames – de Bernard Borderie avec Françoise Brion
    + adaptation & scénario
1962Le chevalier de Pardaillan – de Bernard Borderie avec Gianna Maria Canale
    + adaptation, dialogues & scénario
Rocambole / Rocambole contre les services secrets – de Bernard Borderie avec Channing Pollock
    + adaptation, dialogues & scénario
1963À toi de faire mignonne / L’agent fédéral Lemmy Caution – de Bernard Borderie avec Elga Andersen
    + dialogues, scénario & production
Hardi, Pardaillan ! – de Bernard Borderie avec Gérard Barray
    + adaptation, dialogues & scénario
1964Angélique, marquise des anges / Angélique – de Bernard Borderie avec Robert Hossein
    + adaptation, scénario & production
Merveilleuse Angélique – de Bernard Borderie avec Jean-Louis Trintignant
    + adaptation & scénario
1965Angélique et le roi / Angélique et le roy – de Bernard Borderie avec Michèle Mercier
    + adaptation & scénario
1966Sept hommes et une garce – de Bernard Borderie avec Jean Marais
    + adaptation & scénario
Brigade antigangs – de Bernard Borderie avec Raymond Pellegrin
    + adaptation & scénario
1967Angélique et le sultan – de Bernard Borderie avec Jean-Claude Pascal
    + adaptation & scénario
Indomptable Angélique – de Bernard Borderie avec Michèle Mercier
    + adaptation & scénario
1968Catherine, il suffit d’un amour / Catherine – de Bernard Borderie avec Olga Georges-Picot
    + adaptation & scénario
1972À la guerre comme à la guerre – de Bernard Borderie avec Curd Jürgens
    + adaptation & scénario
TV Les Mohicans de Paris / Salvator ou les Mohicans de Paris – de Gilles Grangier & Bernard Borderie avec Robert Etcheverry
    Série
1974 TV Jo Gaillard – de Bernard Borderie avec Bernard Fresson
    Série – Réalisation de quelques épisodes
1975 TV Les douze légionnaires – de Bernard Borderie avec Philippe Lemaire
    Série
1976 TV Les beaux messieurs de Bois-Doré – de Bernard Borderie avec Georges Marchal
    Série – + adaptation & scénario
1978 TV Gaston Phébus – de Bernard Borderie avec Jean-Claude Drouot
    Série
Fiche créée le 23 août 2010 | Modifiée le 6 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 5772 fois
PREVIOUSOlive Borden || Bernard Borderie || Claude BorelliNEXT