CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jean Darling
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Berthe Bovy



Date et Lieu de naissance : 6 janvier 1887 (Liège, Belgique)
Date et Lieu de décès : 26 février 1977 (Montgeron, France)
Nom Réel : Berthe Marguerite Jeanne Bovy

ACTRICE
Image
1910 L’affaire du collier de la reine – de Camille de Morlhon avec Jeanne Provost, Henri Etiévant & Georges Tréville
Image
1938 Le joueur – de Gerhard Lamprecht & Louis Daquin avec Pierre Blanchar & Viviane Romance
Image
1948 L’armoire volante – de Carlo Rim avec Fernandel, Germaine Kerjean, Albert Dinan & Maximilienne
Image
1962 Mon oncle du Texas – de Robert Guez avec Henri Tisot, Julien Carette, Valéry Inkijinoff & Jess Hahn

Berthe Bovy naît 6 janvier 1887 à Liège en Wallonie belge. Son père, Théophile Bovy est journaliste, poète, auteur dramatique et compositeur du «Chant des Wallons» (1900) qui deviendra l’hymne de la province. L’enfance de la petite Berthe est bercée par la musique et la littérature, entourée par une multitude d’artistes de tous horizons. Elle fait ses premiers pas au théâtre de sa ville natale, encouragée par son père, puis elle s’inscrit au Conservatoire de Bruxelles avant de gagner Paris où elle a pour professeur la grande tragédienne Sarah Bernhardt.

À tout juste vingt ans, Berthe Bovy devient pensionnaire de la Comédie Française. Un an plus tard elle commence une carrière cinématographique en jouant Catherine de Médicis dans «L’assassinat du Duc de Guise» de André Calmettes et Charles Le Bargy. Elle tourne dès lors régulièrement pendant toute la période du cinéma muet sous la direction de réalisateurs tels que Camille de Morlhon ou Gérard Bourgeois. Devenue sociétaire dans la maison de Molière, en 1920, elle se fait plus rare au cinéma même si elle apparaît en 1921 dans «La terre» réalisé par André Antoine, d’après l’œuvre d’Émile Zola, puis en 1922 dans le documentaire de Jacques de Féraudy «Molière, sa vie, son œuvre» où elle est filmée dans une pièce de Molière aux côtés de Pierre Fresnay qui fut d’abord son élève avant de devenir son mari, en 1924. Ils divorceront trois ans plus tard.

Berthe Bovy continue une carrière théâtrale prestigieuse. Elle retrouve le grand écran à la cinquantaine pour «Le joueur» (1938) de Gerhard Lamprecht et Louis Daquin, d’après l’œuvre de Dostoïevski avec Pierre Blanchar et Viviane Romance. L’année suivante, elle joue, dans «Le déserteur» de Léonide Moguy, la mère de Jean-Pierre Aumont, jeune premier au faîte de la notoriété, qui interprète un soldat de la première guerre mondiale qui se sent obligé de quitter son régiment pour aller s’occuper de sa fiancée, Corinne Luchaire. Le film tombe bien mal à propos alors que l’Allemagne et l’Union Soviétique viennent d’envahir la Pologne. Il sortira finalement sous le titre de «J’attendrai». Pendant l’occupation, l’activité professionnelle de Berthe se réduit considérablement. Elle ne tourne qu’un seul film en 1942: «La belle aventure» de Marc Allégret, dans lequel Claude Dauphin et Louis Jourdan s’affrontent pour les beaux yeux de Giselle Pascal. Elle doit de surcroît quitter la Comédie Française la même année. Elle retrouve le cinéma, en 1945, avec l’excellente adaptation par Christian-Jaque de la nouvelle de Guy de Maupassant: «Boule de suif». Micheline Presle dans le rôle titre y est prostituée patriotique face aux Prussiens occupant la Normandie de 1870 et aux bourgeois pusillanimes. Berthe Bovy qui continue à se produire sur les planches, apparaît jusque dans les années soixante dans une dizaine de films dont «Le secret de Sœur Angèle» (1956) de Léo Joannon, où elle interprète la mère supérieure de Sophie Desmarets. La vieille dame est encore à l’affiche d’une pièce de Molière en 1967. Elle fait une dernière télévision, en 1968, aux côtés de Jean Richard en «Commissaire Maigret».

Puis Berthe Bovy, cette grande comédienne au service de la langue française depuis plus de trois fois vingt ans, prend sa retraite. Elle s’éteint le 26 février 1977, en sa résidence de Montgeron, dans la banlieue sud de Paris.

© Caroline HANOTTE

copyright
1908 CM L’assassinat du duc de Guise – de André Calmettes & Charles Le Bargy avec Charles Le Bargy
CM Œdipe roi – de André Calmettes avec Albert Lambert
1909 CM Tarakanowa et Catherine II / La princesse Tarakanowa et Catherine II – de Albert Capellani avec Henri Desfontaines
CM L’enfant guidait ses pas – de ? avec Philippe Garnier
1910 CM Athalie – de André Calmettes avec Edouard de Max
CM Le marchand d’images – de Henri Andréani avec René Alexandre
CM L’affaire du collier de la reine / Le collier de la reine – de Camille de Morlhon avec Jeanne Provost
CM David et Goliath – de Henri Andréani avec Louis Ravet
CM La reine Margot – de Camille de Morlhon avec Pierre Magnier
CM On ne badine pas avec l’amour – de ? avec Nelly Cormon
CM Le tyran de Jérusalem – de Camille de Morlhon avec Georges Laumonier
CM La rose d’or – de Gaston Velle avec Marthe Mellot
CM Grandeur d’âme – de Henri Andréani avec Louis Ravet
1911 CM Madame Tallien – de Camille de Morlhon avec Georges Wague
CM Le roman d’une pauvre fille : la faute – de Gérard Bourgeois avec Henri Etievant
    Film en 5 parties
    1 : Chez les parents de Louise
    2 : La rencontre de l’ainé
    3 : À l’atelier
    4 : L’enlèvement en automobile
    5 : Lettre d’adieu
CM Le roman d’une pauvre fille : l’inconduite – de Gérard Bourgeois avec Jacques Normand
    Film en 7 parties
    1 : La vie dorée
    2 : Au music-hall
    3 : Chez Maxim’s
    4 : Abandonnée
    5 : La ruine
    6 : La mort de la mère
    7 : Chassée !
CM Le roman d’une pauvre fille : la déchéance – de Gérard Bourgeois avec Pierre Bressol
    Film en 8 parties
    1 : Une mauvaise rencontre
    2 : Les faux monnayeurs
    3 : Le flair de Nick Winter
    4 : L’attaque nocturne
    5 : L’affaire de la banque Hertzein
    6 : La nuit sinsitre
    7 : Dans les égouts
    8 : La revanche de Nick Winter
CM Le roman d’une pauvre fille : rédemption – de Gérard Bourgeois avec Pierre Bressol
    Film en 10 parties
    1 : Les Champs-Elysées
    2 : Lingère
    3 : La brasserie
    4 : Bonne d’hôtel
    5 : Accusée de vol
    6 : La fuite
    7 : Tentative de suicide
    8 : Sauvée
    9 : Le pardon
    10 : Le retour au devoir
CM L’histoire d’une rose / Les trois roses – de Camille de Morlhon avec René Maupré
CM Latude ou trente-cinq ans de captivité – de Gérard Bourgeois & Georges Fagot avec René Alexandre
1912 CM Méprise fatale – de Gérard Bourgeois avec Jean Dax
CM Le dévouement d’une sœur – de ? avec Jacques Normand
CM La conquête du bonheur – de Gérard Bourgeois avec Jean Worms
CM Grisélidis – de ?
CM L’attrait de Paris – de Gérard Bourgeois avec Georges Dorival
CM La légende du miroir – de ?
CM L’infidèle – de René Leprince avec Georges Coquet
CM Cœur de femme – de René Leprince & Ferdinand Zecca avec René Alexandre
1913 CM Le roman de Carpentier – de ? avec Harry Baur
CM Le fils de Lagardère – de Henri Andréani avec Georges Wague
CM Une brute humaine / La brute humaine – de Camille de Morlhon avec Jean Marié de l’Isle
CM Le secret de l’orpheline ou Morin père et fils – de Camille de Morlhon avec Jean Dax
CM Le baiser suprême – de Edmond Floury avec Gabriel Signoret
1921La terre – de André Antoine avec René Alexandre
1922Molière, sa vie son œuvre – de Jacques de Féraudy avec Pierre Fresnay
1938Le joueur – de Gerhard Lamprecht & Louis Daquin avec Pierre Blanchar
1939Le déserteur / Je t’attendrai – de Léonide Moguy avec Jean-Pierre Aumont
1942La belle aventure – de Marc Allégret avec Claude Dauphin
1945Boule de suif – de Christian-Jaque avec Louis Salou
1947Les dernières vacances – de Roger Leenhardt avec Pierre Dux
1948Fantômas contre Fantômas – de Robert Vernay avec Yves Deniaud
D’homme à homme – de Christian-Jaque avec Jean-Louis Barrault
L’armoire volante – de Carlo Rim avec Fernandel
L’ombre – de André Berthomieu avec Pierre Louis
1950La souricière – de Henri Calef avec François Périer
1951La maison Bonnadieu – de Carlo Rim avec Bernard Blier
1953L’affaire Maurizius – de Julien Duvivier avec Anton Walbrook
1955Le secret de sœur Angèle – de Léo Joannon avec Raf Vallone
1956Bonjour toubib – de Louis Cuny avec Noël-Noël
1961121 Rue Blanche à Paris – de Quinto Albicocco avec Robert Manuel
1962Mon oncle du Texas – de Robert Guez avec Valéry Inkijinoff
1965Le dimanche de la vie – de Jean Herman avec Danielle Darrieux
1970Aussi loin que l’amour – de Frédéric Rossif avec Michel Duchaussoy
Fiche créée le 6 octobre 2006 | Modifiée le 9 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 7539 fois
PREVIOUSBourvil || Berthe Bovy || Clara BowNEXT