CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Marianne Hoppe
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Beulah Bondi



Date et Lieu de naissance : 3 mai 1889 (Valparaiso, Indiana, USA)
Date et Lieu de décès : 11 janvier 1981 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Beulah Bondy

ACTRICE
Image
1936 L’enchanteresse (the gorgeous hussy) de Clarence Brown avec Joan Crawford & Robert Taylor
Image
1937 Place aux jeunes (make way for tomorrow) de Leo McCarey avec Victor Moore & Thomas Mitchell
Image
1945 Retour aux Philippines (back to Bataan) de Edward Dmytryk avec John Wayne & Anthony Quinn
Image
1962 Les amours enchantées (the wonderful world of the brothers Grimm) de Henry Levin & George Pal

Beulah Bondi est née le 3 mai 1889 à Valparaiso, en Indiana. Férue de théâtre, elle fait très tôt, dès l’âge de sept ans, ses débuts sur la scène, dans sa ville natale. Elle y tient un petit rôle dans «Le petit Lord Fauntleroy», adaptation du roman de Frances Hodgson Burnet. En 1925, la voilà à Broadway, dans «One of the family», de Kenneth S. Webb; on l’applaudit aussi, en 1926, dans «Saturday’s children», de Maxwell Anderson. C’est son rôle dans la pièce d’Elmer Rice, «Street scene», qui lui permet de commencer, en 1931, une longue carrière au cinéma, alors qu’elle a dépassé la quarantaine.

Quand je repense à Beulah Bondi, cette petite femme frêle et décidée, je la revois dans deux grands rôles, qui ne peuvent que marquer la mémoire d’un amoureux du cinéma. Dans l’admirable film de Leo McCarey, «Place aux jeunes» (1937), Beulah Bondi est «Ma» Cooper et elle forme avec Victor Moore un couple âgé qui, n’ayant plus de ressources, doit accepter d’aller vivre chez ses enfants, chacun de son côté. Beulah Bondi est sublime de dignité et d’émotion contenue dans ce pur chef-d’œuvre, qui décrit sans pathos ni mièvrerie la paupérisation de la vieillesse, à une époque où les retraites n’existaient pas. Dans «L’homme du sud» (1945) de Jean Renoir, avec Betty Field et Zachary Scott, elle incarne, avec une verve et une vérité confondantes, une mégère édentée et ronchonnante, pestant contre la misère où elle vit avec ses petits-enfants, fermiers appauvris, et prête à disputer bec et ongles sa maigre pitance.

Beulah Bondi, qui ne s’est jamais mariée, a incarné à l’écran beaucoup de mères et de grand-mères. Elle a ainsi souvent James Stewart pour fils, notamment dans des films de Capra, comme «M. Smith au Sénat» (1939) ou «La vie est belle» (1946), mais aussi dans «Le mariage incognito» (1938) de George Stevens, où, fragile et cardiaque, elle subit l’ascendant d’un mari autoritaire - Charles Coburn - et se lie d’amitié avec sa bru, Ginger Rogers. Elle campe aussi la mère de Bette Davis, dont elle désapprouve le mariage avec Errol Flynn, dans «Nuit de bal» (1938) de Anatole Litvak, ou celle de Rosalind Russell qui, dans «Sœur Kenny» (1946) de Dudley Nichols, interprète une courageuse infirmière du bush australien, qui lutte sans relâche contre la polio. Dans «Track of the cat» (1954) le très beau film de William A. Wellman, elle incarne une femme bigote et austère, qui essaie d’influencer ses fils, Robert Mitchum, Tab Hunter et William Hopper. Les producteurs lui confient d’autres rôles de grands-mères, comme cette Grandma Blanchard qui, dans «Le livre noir» (1949) de Anthony Mann, protège un patriote français, incarné par Robert Cummings, contre la fureur vengeresse d’un Robespierre assoiffé de sang - Richard Basehart - ou bien la sévère grand-mère de Bobby Driscoll qui, dans «Danny le petit mouton noir» (1948), une production Walt Disney réalisé par Harold D. Schuster et Hamilton Luske, tente de dissuader son petit-fils d’élever un mouton noir.

L’actrice apparaît aussi beaucoup sur le petit écran. Jusqu’à un âge avancé, on la voit dans des séries populaires, comme «Alfred Hitchcock presents», «Climax» (1956-57) avec William Lundigan, «Route 66» (1961) avec Martin Milner, ou bien encore «Perry Mason» (1963) ou «La famille des collines» (1974-1976). Beulah Bondi décède le 11 janvier 1981 à Los Angeles, de complications pulmonaires consécutives à une chute. Elle a été incinérée et ses cendres ont été dispersées dans le Pacifique.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1931Scène de la rue ( street scene ) de King Vidor avec William Collier Jr.
Arrowsmith – de John Ford avec Ronald Colman
1932Pluie ( rain ) de Lewis Milestone avec Walter Huston
1933Le retour de l’étranger ( the stranger’s return ) de King Vidor avec Lionel Barrymore
Prenez garde à la peinture ! ( Christopher Bean / her sweetheart, Christopher Bean / the late Christopher Bean ) de Sam Wood avec Marie Dressler
Two alone – de Elliott Nugent avec Tom Brown
1934L’ombre du passé / À l’ombre du passé ( registered nurse ) de Robert Florey avec Bebe Daniels
Filles d’Amérique ( finishing school ) de Wanda Tuchock & George Nichols Jr. avec Bruce Cabot
Le voile des illusions ( the painted veil ) de Richard Boleslawski avec Greta Garbo
    Scènes coupées au montage
Ready for love – de Marion Gering avec Richard Arlen
La bonne fée ( the good fairy ) de William Wyler avec Margaret Sullavan
1935Bad boy – de John G. Blystone avec John Carradine
Le rayon invisible ( the invisible ray ) de Lambert Hillyer avec Bela Lugosi
La fille du bois maudit ( the trail of the Lonesome Pine ) de Henry Hathaway avec Sylvia Sidney
1936Le diable au corps ( the moon’s our home ) de William A. Seiter avec Henry Fonda
The case against Mrs Ames – de William A. Seiter avec George Brent
Betsy ( hearts divided ) de Frank Borzage avec Marion Davies
L’enchanteresse ( the gorgeous hussy ) de Clarence Brown avec Robert Taylor
Le démon sur la ville / La vierge de Salem ( maid of Salem ) de Frank Lloyd avec Fred MacMurray
1937Place aux jeunes / Le crépuscule de la vie ( make way for tomorrow ) de Leo McCarey avec Thomas Mitchell
Les flibustiers / Les boucaniers ( the buccaneer ) de Cecil B. DeMille avec Fredric March
Of human hearts – de Clarence Brown avec James Stewart
1938Le mariage incognito ( vivacious lady ) de George Stevens avec Ginger Rogers
Nuit de bal ( the siters ) de Anatole Litvak avec Errol Flynn
1939L’étrange sursis ( on borrowed time ) de Harold S. Bucquet avec Cedric Hardwicke
Les petites pestes ( the under-pup ) de Richard Wallace avec Robert Cummings
Monsieur Smith au sénat ( Mr. Smith goes to Washington / Frank Capra’s Mr. Smith goes to Washington ) de Frank Capra avec Jean Arthur
L’aventure d’une nuit ( remember the night ) de Mitchell Leisen avec Barbara Stanwyck
    + chansons
1940Une petite ville sans histoire / Notre village ( our town ) de Sam Wood avec William Holden
The capitan is a lady – de Robert B. Sinclair avec Virginia Grey
CM Meet the stars #1 : Chinese Garden Festival – de Harriet Parsons avec William Bakewell
    Seulement apparition
1941La chanson du passé ( Penny serenade ) de George Stevens avec Cary Grant
Le retour du proscrit / Prisonnier de la haine ( the shepherd of the hills) de Henry Hathaway avec John Wayne
Un pied au paradis / Au seuil du paradis ( one foot in heaven ) de Irving Rapper avec Martha Scott
1942Tonight we raid Calais – de John Brahm avec Lee J. Cobb
1943Quand le jour viendra ( watch on the Rhine ) de Herman Shumlin avec Paul Lukas
1944She’s a soldier too – de William Castle avec Nina Foch
I love a soldier – de Mark Sandrich avec Sonny Tufts
Our hearts were young and gay – de Lewis Allen avec Diana Lynn
The very throught of you – de Delmer Daves avec Dennis Morgan
Le bonheur est pour demain ( and now tomorrow ) de Irving Pichel avec Loretta Young
1945L’homme su Sud ( the southerner ) de Jean Renoir avec Zachary Scott
Retour aux Philippines / Retour à Bataan ( back to Bataan / the invisible army ) de Edward Dmytryk avec Anthony Quinn
Breakfast in Hollywood / The mad hatter – de Harold D. Schuster avec Bonita Granville
1946Sœur Kenny ( sister Kenny ) de Dudley Nichols avec Rosalind Russell
La vie est belle ( it’s a wonderful life ) de Frank Capra avec Donna Reed
1947Haute lutte ( high conquest ) de Irving Allen avec Gilbert Roland
1948Deux sacrées canailles ( the sainted sisters ) de William D. Russell avec Barry Fitzgerald
La fosse aux serpents ( the snake pit ) de Anatole Litvak avec Olivia de Havilland
Danny le petit mouton noir / Si cher à mon cœur ( so dear to my heart ) de Harold D. Schuster & Hamilton Luske avec Bobby Driscoll
Monsieur tout le monde / Une famille toute simple ( the life of Riley ) de Irvin Brecher avec William Bendix
1949Cinq millions dans une poubelle ( Mr. Soft touch / house of settlement ) de Gordon Douglas & Henry Levin avec Glenn Ford
Le livre noir / Sous la terreur ( reign of terror / the black book ) de Anthony Mann avec Richard Basehart
Le baron de l’Arizona ( the baron of Arizona ) de Samuel Fuller avec Vincent Price
1950Les furies ( the furies ) de Anthony Mann avec Barbara Stanwyck
1951L’étoile du destin ( Lone Star ) de Vincent Sherman avec Clark Gable
1953Lune de miel au Brésil ( latin lovers ) de Mervyn LeRoy avec Lana Turner
1954Track of the cat – de William A. Wellman avec Robert Mitchum
1956Les évadés de l’enfer ( back from eternity ) de John Farrow avec Robert Ryan
1957La femme et le rôdeur ( the unholy wife / the lady and the prowler ) de John Farrow avec Rod Steiger
1959Simon le pêcheur ( the big fisherman ) de Frank Borzage avec Howard Keel
Les amants de vingt ans / Les amants de vingt ans ( a summer place ) de Delmer Daves avec Richard Egan
1961Les lycéennes / Tammy et le professeur ( Tammy tell me true ) de Harry Keller avec John Gavin
1962Les amours enchantées / Le monde merveilleux des frères Grimm ( the wonderful world of the brothers Grimm ) de Henry Levin & George Pal avec Russ Tamblyn
1963Tammy et le docteur ( Tammy and the doctor ) de Harry Keller avec Peter Fonda
Fiche créée le 20 juin 2012 | Modifiée le 10 mars 2015 | Cette fiche a été vue 2390 fois
PREVIOUSSergueï Bondartchouk || Beulah Bondi || Carmen BoniNEXT