CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Corinne Calvet
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Billy Wilder



Date et Lieu de naissance : 22 juin 1906 (Sucha, Empire Austro-Hongrois)
Date et Lieu de décès : 27 mars 2002 (Beverly Hills, Californie, USA)
Nom Réel : Samuel Wilder

REALISATEUR
Image
1945 Le poison (the lost week end) de Billy Wilder avec Ray Milland, Jane Wyman & Howard Da Silva
Image
1950 Boulevard du crépuscule (Sunset Boulevard) de Billy Wilder avec Gloria Swanson & William Holden
Image
1958 Certains l’aiment chaud! (some like it hot) de Billy Wilder avec Marilyn Monroe & Tony Curtis
Image
1960 La garçonnière (the apartment) de Billy Wilder avec Shirley MacLaine & Jack Lemmon

Fils d’hôteliers juifs, Samuel Wilder voit le jour le 22 juin 1906, à Sucha, ville de Galice de l’Empire Austro-Hongrois (maintenant en Pologne). Il passe son enfance dans la banlieue viennoise et, déjà, sa mère le surnomme Billie en hommage à Buffalo Bill. Il tente des études de droit et écrit pour des journaux viennois avant de gagner Berlin où il devient danseur mondain et journaliste.

Dès 1927, le jeune Samuel est engagé à la UFA au département des scénarios. Il collabore à plusieurs d’entre eux sans que son nom apparaisse au générique. En 1929, il signe avec Curt et Robert Siodmak celui de «Les hommes, le dimanche», un documentaire qui connaît un beau succès. Son talent est enfin reconnu. Avec l’arrivée du cinéma sonore, plus demandé que jamais, il écrit pour les grandes stars du studio: Heinz Rühmann, Lilian Harvey, Martha Eggerth, Liane Haid, Willy Fritsch, etc. Avec l’arrivée au pouvoir d’Hitler, il se réfugie à Paris, le temps de passer à la réalisation avec «Mauvaise graine» (1934) qu’il co-réalise avec Alexander Esway et interprété par Danielle Darrieux. Au milieu des années trente, il quitte la France et s’intalle en Californie, sans parler le moindre mot d’anglais. Il apprend vite et travaille pour d’autres réfugiés, tel que Joe May pour «Music on the air» (1934) et Wilhelm Thiele pour «Lottery lover» (1935). En 1937, devenu Billy Wilder, il fait équipe avec Charles Brackett pour l’écriture de «La huitième femme de Barbe Bleue» de Ernst Lubitsch. Le travail en commun des deux hommes s’impose par l’écriture de films de qualité, tels que «Ninotchka» (1939) de Lubitsch et avec Greta Garbo, puis de «Boule de feu» (1942) de Howard Hawks avec Barbara Stanwyck, tous deux nominés à l’Oscar du meilleur scénario.

En 1942, Billy Wilder tourne enfin son premier film: «Uniformes et jupons courts», une comédie romantique avec Ginger Rogers et Ray Milland. Dès lors, Wilder va devenir l’un des cinéastes des plus importants et des plus respectés de Hollywood. Il impose son immense talent d’écriture et de mise en scène dans plusieurs chefs-d’œuvre: «Assurance sur la mort» (1944), un film noir avec Barbara Stanwyck et Fred MacMurray; «Le poison» (1945) où il décrit l’alcoolisme avec sérieux et réalisme; «Boulevard du crépuscule» (1950), une œuvre au vitriol décrivant le milieu hollywoodien et magistralement interprétée par Gloria Swanson et William Holden; et «Le gouffre aux chimères» (1951) un film cruel et virulent sur les mensonges du journalisme. Mais c’est la comédie qui confirme définitivement son statut de cinéaste star avec notamment: «Sabrina» (1954) avec Audrey Hepburn dans le rôle-titre, «Sept ans de réflexion» (1955) avec Marilyn Monroe, «Certains l’aiment chaud !» (1958), avec le trio Marilyn Monroe, Tony Curtis et Jack Lemmon et «La garçonnière» 1960) avec Jack Lemmon et Shirley MacLaine. Par la suite, il retrouve Lemmon pour plusieurs autres films. En 1977, avec «Fedora», une coproduction franco-allemande, il dépeint une dernière chronique douce amère des milieux du cinéma.

Au début des années quatre-vingt, après une carrière couronnée par six Oscars et une multitude de prix internationaux, Billy Wilder s’éloigne du cinéma, suite à l’échec de son ultime film: «Buddy, buddy». Dernier grand survivant d’une génération de cinéastes de génie, il meurt, chez lui à Beverly Hills, le 27 mars 2002, emporté par une pneumonie.

© Philippe PELLETIER

copyright
1929Der teufelreporter / Im nebel der großstadt – de Ernst Laemmle avec Maria Forescu
    Seulement scénario
Ein burschenlied aus Heidelberg – de Karl Hartl avec Carl Balhaus
    Seulement scénario
DO Les hommes, le dimanche ( mennschen am sontag ) de Edgar G. Ulmer, Robert Siodmak & Curt Siodmak avec Brigitte Borchert
    Seulement scénario
1931Seitensprünge – de Steve Sekely avec Paul Kemp
    Seulement scénario
Son altesse commande ( ihre hoheit befiehlt ) de Hanns Schwarz avec Willy Fritsch
    Seulement scénario
L’homme qui cherche son assassin ( der mann, der seinen mörder sucht / Jim, der mann mit der narbe ) de Robert Siodmak avec Heinz Rühmann
    Seulement scénario
Der false ehemann – de Johannes Guter avec Maria Paudler
    Seulement scénario
Emile et les détectives ( Emil und die detektive ) de Gehardt Lamprecht avec Fritz Rasp
    Seulement scénario
Princesse, à vos ordres ! – de Hanns Schwarz & Max de Vaucorbeil avec Lilian Harvey
    Seulement scénario
1932Where is the lady ? / Where is this girl – de Victor Hanbury & Ladislao Vajda avec Wendy Barrie
    Seulement scénario
Une nuit à Vienne ( es war einmal ein walzer ) de Victor Janson avec Marta Eggerth
    Seulement scénario
Un rêve blond ( ein blonder traum ) de Paul Marton avec Willy Fritsch
    Seulement scénario
Un rêve blond – de Paul Martin avec Pierre Brasseur
    Seulement scénario – Version française de « Eine blonder träum »
A blonde dream / Happy ever after – de Robert Stevenson & Paul Martin avec Jack Hulbert
    Seulement scénario – Version anglaise de « Eine blonder träum »
Scampolo, un enfant de la rue / Un peu d’amour ( Scampolo, ein kind der straße / um einen groschen liebe ) de Hans Steinhoff avec Karl Ludwig Diehl
    Seulement scénario
Das blaue vom himmel – de Viktor Janson avec Marta Eggerth
    Seulement scénario
1933Madame ne veut pas d’enfants ( Madame wünscht keine kinder ) de Heins Steinhoff avec Liane Haid
    Seulement scénario
Madame ne veut pas d’enfants – de Hans Steinhoff & Constantin Landau avec Marie Glory
    Seulement scénario – Version française de « Madame wünscht keine kinder»
Ce que femme rêve ( was frauen traümen ) de Géza von Bolváry avec Nora Gregor
    Seulement scénario
Adorable – de William Dieterle avec Janet Gaynor
    Seulement scénario
1934Mauvaise graine – de Billy Wilder & Alexandre Esway avec Danielle Darrieux
    + scénario
One exciting adventure – de Ernest L. Frank avec Binnie Barnes
    Seulement scénario
Music in the air – de Joe May avec Gloria Swanson
    Seulement scénario
1935Un amoureux aux enchères ( the lottery lover / weak in Paris / love can be fun ) de Wilhelm Thiele avec Lew Ayres
    Seulement scénario
Emile ( Emil / Emil and the detectives ) de Milton Rosmer avec Marion Foster
    Seulement scénario
1936Champagne valse ( champagne waltz ) de A. Edward Sutherland avec Fred MacMurray
    Seulement sujet & scénario
1937La huitième femme de Barbe Bleue ( Bluebeard’s eighth wife ) de Ernst Lubitsch avec Claudette Colbert
    Seulement scénario
1938La baronne de minuit ( midnight ) de Mitchell Leisen avec John Barrymore
    Seulement scénario
Cet âge ingrat ( that certain age ) de Edward Ludwig avec Deanna Durbin
    Seulement scénario
1939Ninotchka – de Ernst Lubitsch avec Greta Garbo
    Seulement scénario
What a life – de Theodore Reed avec Jackie Cooper
    Seulement scénario
1940Rhythm on the river – de Victor Schertzinger avec Mary Martin
    Seulement sujet & scénario
Réveille-toi mon amour ( arise, my love ) de Mitchell Leisen avec Ray Milland
    Seulement scénario
1941Par la porte d’or ( hold back the dawn / the golden door / memo to a movie director ) de Mitchell Leisen avec Charles Boyer
    Seulement scénario
Boule de feu ( ball of fire / the professor and the burlesque queen ) de Howard Hawks avec Gary Cooper
    Seulement scénario
1942Uniformes et jupons courts ( the major and the minor ) de Billy Wilder avec Ginger Rogers
    + scénario
1943Les cinq secrets du désert / Les cinq tombeaux du désert ( five graves to Cairo ) de Billy Wilder avec Erich von Stroheim
    + scénario
1944Assurance sur la mort ( double indemnity ) de Billy Wilder avec Barbara Stanwyck
    + scénario
1945Le poison ( the lost week end ) de Billy Wilder avec Jane Wyman
    + scénario
    Oscar du meilleur réalisateur, USA

    Oscar du meilleur scénario, USA

    Grand Prix du Festival au festival du cinéma de Cannes, France

    Golden Globe du meilleur réalisateur de cinéma, USA

    Prix NYFCC du meilleur réalisateur par le cercle des critiques de cinéma de New York, USA

DO Die todesmühlen – de Hans Burger
    Seulement supervision du montage
1947La valse de l’empereur ( the emperor waltz ) de Billy Wilder avec Bing Crosby
    + scénario
Honni soit qui mal y pense ( the bishop’s wife ) de Henry Koster avec Loretta Young
    Seulement scénario – Non Crédité
1948Si bémol et fa dièse / Une chanson est née ( a song is born ) de Howard Hawks avec Louis Armstrong
    Seulement scénario – Non Crédité
La scandaleuse de Berlin / L’ensorceleuse de Berlin ( a foreign affair ) de Billy Wilder avec Marlene Dietrich
    + scénario
1950Boulevard du crépuscule ( Sunset Boulevard / Sunset Blvd. ) de Billy Wilder avec Gloria Swanson
    + scénario
    Oscar du meilleur scénario, USA

    Bodil du meilleur film américain, Danemark

    Golden Globe du meilleur réalisateur de cinéma, USA

    Ruban d’Argent du meilleur réalisateur étranger par le syndicat italien des journalistes de cinéma, Italie

    Prix WGA Screen du meilleur scénario dramatique par la Guilde des scénaristes américains, USA
1951Le gouffre aux chimères ( the big carnival /ace in the hole / the human interest story ) de Billy Wilder avec Kirk Douglas
    + scénario & production
    Prix International au festival du cinéma de Venise, Italie
1952Stalag 17 – de Billy Wilder avec William Holden
    + scénario & production
1954Sabrina ( Sabrina fair ) de Billy Wilder avec Humphrey Bogart
    + scénario & production
    Golden Globe du meilleur scénario, USA

    Prix WGA Screen du meilleur scénario de comédie par la Guilde des scénaristes américains, USA

Emile et les détectives ( Emil und die detektiv ) de Robert A. Stemmle avec Kurt Meisel
    Seulement scénario
1955Sept ans de réflexion ( the seven year itch ) de Billy Wilder avec Marilyn Monroe
    + scénario & production
1956L’odyssée de Charles Lindberg ( the spirit of St. Louis ) de Billy Wilder avec James Stewart
    + scénario
1957Ariane ( love in the afternoon ) de Billy Wilder avec Audrey Hepburn
    + scénario & production
    Prix WGA Screen du meilleur scénario de comédie par la Guilde des scénaristes américains, USA
1958Témoin à charge ( witness for the prosecution ) de Billy Wilder avec Tyrone Power
    + scénario
Certains l’aiment chaud ! ( some like it hot ) de Billy Wilder avec Tony Curtis
    + scénario & production
    Prix WGA Screen du meilleur scénario de comédie par la Guilde des scénaristes américains, USA
1960La garçonnière ( the apartment ) de Billy Wilder avec Shirley MacLaine
    + scénario & production
    Oscar du meilleur film, USA

    Oscar du meilleur réalisateur, USA

    Oscar du meilleur scénario, USA

    BAFTA du meilleur film toutes catégories aux British Academy Awards, Grande-Bretagne

    Prix DGA pour la réalisation d’un film de cinéma par la Guilde des réalisateurs américains, USA

    Prix NYFCC du meilleur réalisateur par le cercle des critiques de cinéma de New York, USA

    Prix NYFCC du meilleur scénario par le cercle des critiques de cinéma de New York, USA

    Prix WGA Screen du meilleur scénario de comédie par la Guilde des scénaristes américains, USA

L’inconnu de Las Vegas / Onze hommes à minuit ( ocean’s eleven ) de Lewis Milestone avec Dean Martin
    Seulement scénario – Non crédité
1961Un, deux, trois ( one, two, three ) de Billy Wilder avec James Cagney
    + scénario & production
1963Irma la douce – de Billy Wilder avec Shirley MacLaine
    + scénario & production
1964Embrasse-moi, idiot ( kiss me, stupid ) de Billy Wilder avec Kim Novak
    + scénario & production
1966La grande combine ( the fortune Cookie / meet whiplash Willie ) de Billy Wilder avec Walter Matthau
    + scénario & production
1967Casino Royale ( Charles K. Feldman’s Casino Royale ) de John Huston, Ken Hughes, Robert Parrish, Val Guest & Joe McGrath avec Ursula Andress
    Seulement scénario – Non crédité
1969La vie privée de Sherlock Holmes ( the private life of Sherlock Holmes ) de Billy Wilder avec Capucine
    + scénario & production
DO Billy Wilder – de Peter Gehrig avec Alexandre Trauner
    Seulement apparition
1972Avanti ! – de Billy Wilder avec Jack Lemmon
    + scénario & production
1974Spéciale première ( the front page ) de Billy Wilder avec Susan Sarandon
    + scénario
    David du meilleur réalisateur étranger, Italie
1977Fedora – de Billy Wilder avec Henry Fonda
    + scénario & production
1981Buddy, buddy – de Billy Wilder avec Paula Prentiss
    + scénario
1982 DO Portrait d’un homme à 60% parfait : Billy Wilder – de Annie Tresgot & Michel Ciment avec Jack Lemmon
    Seulement apparition
1985 DO Directed by William Wyler – de Aviva Slesin avec Charlton Heston
    Seulement apparition
1995Sabrina – de Sydney Pollack avec Harrison Ford
    Seulement sujet original
1999 DO The shoe store – de Steve Proto avec Peter Bogdanovich
    + scénario & production
AUTRES PRIX :
      
    Prix Laurel pour sa carrière de scénariste de cinéma par la Guilde des scénaristes américains, USA ( 1957 )

    Laurel d’Or du meilleur réalisateur – producteur aux Laurel Awards, USA ( 1963 )

    Lion d’Or pour l’ensemble de sa carrière au festival du cinéma de Venise, Italie ( 1972 )

    Prix d’honneur aux Prix du cinéma Germanique, Allemagne ( 1973 )

    Prix Laurel pour sa carrière de scénariste de cinéma par la Guilde des scénaristes américains, USA ( 1980 )

    Gala Tribute par le Film Society of Lincoln Center, USA ( 1982 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière par la Guilde des réalisateurs américains, USA ( 1985 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière par l’American Film Institut, USA ( 1986 )

    Prix Irving G. Thalberg Memorial aux Academy Awards, USA ( 1988 )

    Prix Preston Sturges par la Guilde des réalisateurs américains, USA ( 1991 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière a la remise des prix du Film Européen, Europe ( 1992 )

    Ours d’Or d’honneur au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne ( 1993 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière par l’association des critiques de film de Los Angeles, USA ( 1994 )

    Prix Amitié de l’Académie aux British Academy Awards, Grande-Bretagne ( 1995 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière aux Laurel Awards de la guilde des producteurs américains, USA ( 1997 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière aux Prix du cinéma Germanique, Allemagne ( 1997 )

    Hall of Fame pour un film (Some like it hot) aux Laurel Awards de la guilde des producteurs, USA ( 2000 )
Fiche créée le 10 août 2005 | Modifiée le 27 septembre 2015 | Cette fiche a été vue 10969 fois
PREVIOUSCornel Wilde || Billy Wilder || Gene WilderNEXT