CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jeff Musso
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Blandine Ebinger



Date et Lieu de naissance : 4 novembre 1899 (Berlin, Empire Allemand)
Date et Lieu de décès : 25 décembre 1993 (Berlin, Allemagne)
Nom Réel : Blandine Loeser

ACTRICE

Fille de l’actrice Margarete Wezel et du pianiste Gustaf Loeser, Blandine Loeser voit le jour le 4 novembre 1899 à Berlin, capitale de l’Empire Allemand. Adoptée par le second mari de sa mère, le neurologue Ernst Ebinger, elle débute sa carrière artistique, à huit ans, sous le nom de Blandine Ebinger, sur la scène du Théâtre de Liepzig.

Très vite, Blandine Ebinger devient une actrice-enfant très demandée et travaille pour plusieurs salles de spectacle berlinoises. Tout en poursuivant sa carrière sur les planches, l’adolescente apparaît pour la première fois au cinéma en 1915 dans «Der 10. pavillon der zitadelle» aux côtés de Julius Falkenstein. Deux ans plus tard, elle joue en tête d’affiche dans la première réalisation de Friedrich Wilhelm Murnau: «Le garçon en bleu». À la fin des années dix, elle a vingt ans, une douzaine de films et plusieurs pièces de théâtre à son actif. Elle est déjà une célébrité et une valeur sûre de la scène et des écrans allemands.

Dans les années vingt, Blandine Ebinger rencontre le compositeur Friedrich Hollander qu’elle épouse peu de temps après. Par la suite, elle devient aussi une star des cabarets berlinois en jouant dans les spectacles musicaux de son mari. Entre deux représentations, elle compose des petits rôles dans plusieurs productions cinématographiques, parmi lesquelles: «Les rats» (1921) avec Emil Jannings, «La bouquetière de la Place de Potsdam» (1925) avec Reinhold Schünzel et «Tête haute, Charly!» (1926) où elle croise la toute jeune Marlene Dietrich.

La décennie suivante, Blandine alterne avec un égal bonheur les revues musicales et les apparitions au cinéma. En 1933, Friedrich Hollander, d’origines juives, doit fuir vers les USA devant la montée de la peste brune. Le couple divorcera peu de temps après. Blandine, de plus en plus en désaccord avec la politique nazie, s’envole à son tour vers les Etats-Unis en 1937.

En 1945, après une prestation dans «Prison ship», son seul film américain, dont la vedette est Nina Foch, Blandine Ebinger rentre en Europe. Après quelques représentations au Théâtre de Zurich, elle retrouve finalement Berlin. Elle participe à l’une des premières productions allemandes d’après-guerre: «Affaire Blum» (1948) aux côtés de Paul Bildt. Ensuite et jusqu’à la fin de sa carrière, elle ne cesse de tourner pour le grand et le petit écran. Elle reçoit de nombreuses distinctions, dont un prix d’interprétation du Cinéma Germanique pour «Der letzte zeuge» (1960) de Wolfgang Staudte. En 1965, elle se marie en seconde noces avec un éditeur allemand, le Docteur Helwig.

En 1974, elle entreprend, parallèlement à ses activités cinématographiques, une tournée de récitals qui la conduit de Paris à Los Angeles, en passant par Londres et Amsterdam. Retirée de toutes activités professionnelles depuis ses dernières apparitions dans les célèbres séries télévisées «Ich heirat eine familie» (1984) et «Ein heim für, tiere» (1985), Blandine Ebinger meurt le jour de Noël 1993, à Berlin (Allemagne), presque centenaire.

© Philippe PELLETIER

copyright
1916Le dixième pavillon de la citadelle ( der 10. pavillon der zitadelle ) de Danny Kaden avec Julius Falkenstein
1917Hoheit radieschen – de Danny Kaden avec Paul Westermeier
Der vetter aus Mexiko – de Ferry Sikla avec Arnold Rieck
Nachträtsel – de Viggo Larsen avec Rolf Randolf
1918Der teilhaber – de Jaap Speyer
Der gelbe schatten – de Johannes Guter avec Rolf Loer
1919Das schicksal der Carola van Geldern – de Ludwig Wolff & Carl Froelich avec Lotte Neumann
Le garçon en bleu ( der knabe in blau / der todessmaragd ) de Friedrich Wilhelm Murnau avec Ernst Hofmann
Prinz Kuckuck / Prinz Kuckuck – Die höllenfahrt eines wollüstlings – de Paul Leni avec Conrad Veidt
Baccarat ( Baccarat. Eine spielklubtragödie ) de Bob Holste avec Reinhold Schünzel
Le poignard malais ( der dolch des Malayen ) de Léo Lasko avec Bernhard Goetzke
La tasse jaune ( die gelbe fratze ) de Martin Zickel avec Fred Goebel
Frauen, die nicht heiraten sollten – de Eugen Illés avec Esther Carena
Hölle der jungfrauen – de Frederic Zelnik avec Ferdinand Bonn
1920L’homme sans nom 1 ( der mann ohne namen. Teil 1: Der millionendieb ) de Georg Jacoby avec Georg Alexander
L’homme sans nom 2 ( der mann ohne namen. Teil 2 : Der kaiser der Sahara ) de Georg Jacoby avec Jakob Tiedtke
L’homme sans nom 3 ( der mann ohne namen. Teil 3: Gelbe bestien ) de Georg Jacoby avec Paul Otto
L’homme sans nom 4 ( der mann ohne namen. Teil 4: Die goldene flut ) de Georg Jacoby avec Harry Liedtke
L’homme sans nom 5 ( der mann ohne namen. Teil 5: Der mann mit den eisernen nerven ) de Georg Jacoby avec Karl Harbacher
L’homme sans nom 6 ( der mann ohne namen. Teil 6: Der sprung über den schatten ) de Georg Jacoby avec Louis Brody
Das frauenhaus von Brescia – de Hubert Moest avec Hedda Vernon
1921Les rats ( die ratten ) de Hanns Kobe avec Emil Jannings
Pfui, Blandine – de ?
    + production
1922Elle et les trois ( sie und die drei ) de Ewald André Dupont avec Curt Bois
Ein neues leben – de Theo Frenkel avec Bruno Decarli
CM Mysterien eines frisiersalons – de Bertholt Brecht & Erich Engel avec Max Schreck
1923Die prinzessin Suwarin – de Johannes Guter avec Lil Dagover
Zwischen abend und morgen / Der spuk einer nacht – de Arthur Robison avec Werner Krauss
Pritzelpuppe – de ?
1925La femme sans argent ( die frau ohne geld ) de Fritz Kaufmann avec Grete Reinwald
La bouquetière de la Place de Potsdam ( die blumenfrau vom Potsdamer Platz ) de Jaap Speyer avec Reinhold Schünzel
1926In der heimat, da gibt’s ein wiedersehn ! – de Leo Mittler avec Sig Arno
Tête haute, Charly ! ( kopf hoch, Charly ! ) de Willy Wolff avec Michael Bohnen
Violantha / Die köningin der berge – de Carl Froelich avec William Dieterle
1930Cyankali – de Hans Tintner avec Paul Henckels
1931Son motif de divorce ( sein scheidungsgrund / zwei blaue augen und ein tango ) de Alfred Zeisler avec Lien Deyers
Einer frau muß man alles verzeih’n – de Eugen Thiele avec Fritz Schulz
1932Histoires extraordinaires ( unheimliche geschichten / fünf unheimliche geschichten ) de Richard Oswald avec Paul Wegener
Kitty schwindelt sich ins glück – de Herbert Juttke avec Paul Otto
Gitta découvre son cœur ( Gitta entdeckt ihr herz / das lied der Puszta ) de Carl Froelich avec Gustav Fröhlich
La belle aventure ( das schöne abenteuer ) de Reinhold Schünzel avec Alfred Abel
Kampf – de Erich Schönfelder avec Lucie Höflich
La légende des montagnes noires ( das lied der schwarzen berge / der sohn der schwarzen berge / gefangene der schwarzen berge ) de Hans Natge & K. Breiness avec Carl de Vogt
CM Spuk im maleratelier – de Erich Waschneck avec Kurt Vespermann
1933Il était une fois un musicien ( es war einmal ein musikus ) de Frederic Zelnik avec Ernö Verebes
Petit Papa / Mon petit homme ( kleiner mann, was nun ? ) de Fritz Wendhausen avec Hermann Thimig
CM Ihr trick – de Philipp Lothar Mayring avec Werner Finck
1934Que suis-je sans toi ? ( was bin ich ohne dich ? ) de Arthur Maria Rabenalt avec Wolfgang Liebenener
Die liebe siegt – de Georg Zoch avec Carl Esmond
CM Erstens kommt es anders – de Philipp Lothar Mayring avec Oscar Sabo
CM Selbst ist der mann – de Rolf Randolf avec Eugen Rex
1935Jonny haute couture ( frischer wind aus Kanada / Jonny räumt auf ) de Erich Holder & Heinz Kenter avec Hans Brausewetter
Es flüstert die liebe – de Géza von Bolváry avec Gustav Fröhlich
1936Le roman de Daniela Goremkin / Jeunes filles en blanc ( mädchen in weiß / ich bin auf der welt, um glücklich zu sein ) de Victor Janson avec Georg Alexander
Der silberne Löffel – de Jürgen von Alten avec Hans Henninger
Heiratsbüro Fortuna – de avec Hubert von Meyerinck
Anny a le béguin ( vor liebe wird gewarnt ) de Carl Lamac avec Hans Richter
1937Sparkasse mit likör – de Piel Jutzi avec Werner Finck
Si vous avez une belle-mère ( wenn du eine schwiegermutter hast ) de Joe Stöckel avec Ida Wüst
Der lachdoktor – de Fred Sauer avec Leo Peuckert
Der biberpelz – de Jürgen von Alten avec Fritz Odemar
L’appel de la montagne / Le défi ( der berg ruft ! ) de Luis Trenker avec Heidemarie Hatheyer
Psst, ich bin Tante Emma – de Charles Klein avec Robert Dorsay
CM Bluff – de Charles Klein avec Ernst Waldow
1938Das mädchen von gestern nacht – de Peter Paul Brauer avec Rudolf Platte
1945Prison ship – de Arthur Dreifuss avec Nina Foch
1948Affaire Blum – de Erich Engel avec Paul Bildt
1950Fünf unter verdacht / Mord in belgesund / Stadt im nebel – de Kurt Hoffmann avec Hans Nielsen
Epilogue, le mystère de l’Orplid ( epilog / der geheimnis der Orplid ) de Helmut Käutner avec Hilde Hildebrand
L’escalier ( die treppe / die sündige haus / verführte jurgend ) de Wolfgang Staudte avec Paul Westermeier
Saure wochen – frohe feste – de Wolfgang Schleif avec Karl Hellmer
1951La hache de Wandsbek ( das beil von Wandsbek ) de Falk Harnack avec Claus Holm
Pour le roi de Prusse / Le sujet de l’empereur ( der untertan ) de Wolfgang Staudte avec Werner Peters
1953Das ideale brautpaar – de Robert A. Stemmle avec Hans Reiser
1954L’espion de Tokyo / L’homme de Tokyo ( verrat an Deutschland / der fall Dr. Sorge ) de Veit Harlan avec Paul Müller
Annette de Tharau ( Ännchen von Tharau / so schlägt ein Mutterherz ) de Wolfgang Schleif avec Heinz Engelmann
La mouche / L’espionne aux yeux verts ( die mücke ) de Walter Reisch avec Gustav Knuth
1955Vatertag – de Hans Richter avec Camilla Spira
Tant qu’il y aura de jolies filles ( Solang’es hübsche mädchen gibt) de Arthur Maria Rabenalt avec Georg Thomolla
Meine kinder und ich – de Wolfgang Schleif avec Paul Dahlke
1956Le premier jour du printemps ( der erste frühlingstag / es liegt was in der luft ) de Helmut Weiss avec Ingeborg Schöner
La voix que j’aime ( stimme der sehnsucht ) de Thomas Engel avec Christine Kaufmann
1958Tonnerre sur Berlin ( fräulein / fraulein ) de Henry Koster avec Mel Ferrer
Jeunes filles en uniforme ( mädchen in uniform ) de Géza von Radványi avec Romy Schneider
1959Le dernier piéton ( der letzte fußgänger ) de Wilhelm Thiele avec Käthe Haack
Nous avons un papa ( alle tage ist kein Sonntag / zwei gitarren ) de Helmut Weiss avec Paul Hubschmid
Lendemain de week-end ( …und das am montagmorgen ) de Luigi Comencini avec O.W. Fischer
1960Le dernier témoin ( der letzte zeuge ) de Wolfgang Staudte avec Martin Held
    Prix d’Or du cinéma du meilleur second rôle féminin aux prix du cinéma germanique, Allemagne
1961Le menteur ( der lügner ) de Ladislao Vajda avec Heinz Rühmann
1962Bekentnisse eines möblierten herm – de Franz Peter Wirth avec Karl Michael Vogler
L’apprentissage de l’amour ( liebe will gelernt sein ) de Kurt Hoffmann avec Martin Held
1966Peau d’espion – de Edouard Molinaro avec Louis Jourdan
1970Wir – zwei – de Ulrich Schamoni avec Christoph Bantzer
Le diable vint d’Arkansas ( der teufel kam aus Akasawa / the devil came from Arkansas / el diablo que vino de Akasawa ) de Jesus Franco avec Walter Rilla
1971Die menschliche pyramide oder wohl dem, der eine bleibe hat – de avec Berta Drews
1972Nous irons en vacances ( hauptsache ferien ) de Peter Weck avec Christiane Hörbiger
1988 DO Blandine – de Horst Königstein
    Seulement apparition
AUTRES PRIX :
      
    Prix d’honneur aux Prix du cinéma Germanique, Allemagne ( 1983 )
Fiche créée le 26 juillet 2005 | Modifiée le 27 juin 2016 | Cette fiche a été vue 6317 fois
PREVIOUSDoris Eaton || Blandine Ebinger || Eriq EbouaneyNEXT