CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Frances Drake
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Bonita Granville



Date et Lieu de naissance : 2 février 1923 (Chicago, Illinois, USA)
Date et Lieu de décès : 11 octobre 1988 (Santa Monica, Californie, USA)
Nom Réel : Bonita Granville

ACTRICE
Image
1936 Ils étaient trois (these three) de William Wyler avec Joel McCrea, Miriam Hopkins & Merle Oberon
Image
1938 Nancy Drew: Detective – de William Clemens avec John Litel, James Stephenson, Mae Busch & Frankie Thomas
Image
1940 La tempête qui tue (the mortal storm) de Frank Borzage avec Margaret Sullavan & James Stewart
Image
1942 Les enfants d’Hitler (Hitler’s children) de Edward Dmytryk & Irving Reis avec Tim Holt & H.B. Warner

Fille de comédiens, son père Bernard Granville, un ancien clown devenu acteur de vaudeville, sa mère, Rosa Timponti, une actrice issue de famille Timponti, des comédiens de Chicago, Bonita Granville est née à Long Island le 2 février 1923. Elle fait ses débuts sur scène à l’age de trois ans. Cinq ans plus tard, la famille déménage à Hollywood. Un voisin qui est aussi directeur de casting, la remarque pour sa ressemblance avec Ann Harding. Il propose à ses parents de la laisser jouer le rôle de Ann enfant dans «Westward Passage» (1932).

Après cette première expérience qui comble ses parents, Bonita Granville enchaîne avec le rôle de la jeune danseuse Fanny Bridges dans «Cavalcade» (1933) de Frank Lloyd. Dotée d’un visage poupin trahi par un regard malicieux, elle est choisit pour enchaîner quelques rôles d’adolescentes à l’esprit parfois cynique. En 1936, William Wyler lui fait jouer une jeune fille odieuse dans «Ils étaient trois», histoire de deux enseignantes, Miriam Hopkins et Merle Oberon, subissent les mensonges malveillants sur leur vie sexuelle, colportés par une de leurs élèves, Bonita Granville. Pour sa performance de petite peste, elle est nommée pour l’Oscar du second rôle féminin, sans l’obtenir. Amplement remarquée, elle enchaîne dans le même registre «Le démon sur la ville» (1937) de Frank Lloyd, où elle joue une enfant haineuse accusant Barbara, Claudette Colbert, d’être une sorcière qui mérite d’être brûlée. Arthur Lubin lui fait jouer dans la même veine «L’enfant rebelle» (1938), elle est Roberta, une fille indisciplinée, les choses devenant incontrôlables, le père, Donald Crisp, l’envoie dans une école privée, sous la tutelle d’une aimable enseignante, Dolores Costello, petit à petit elle se transforme en devenant une enfant bien élevée.

La Warner Bros. lui offre le rôle fort sympathique de la courageuse Nancy Drew, dans une série policière de quatre films, dans lesquels, accompagné de son ami Ted Nickerson, Frankie Thomas, elle résout diverses enquêtes. Dans la même veine, elle risque sa vie dans «Forçats contre espions» (1942) de Edward Dmytryk, où elle est la fille d’un gardien de phare qui aide deux détenus à se cacher des autorités, elle tombe amoureuse de l’un deux. Dans «Les enfants d’Hitler» (1942), Bonita Granville incarne Anna, une enseignante dans une école américaine, dans le Berlin de 1933, mais lorsque la guerre éclate, Anna, d’origine allemande est congédiée de l’institution et est transférée dans un camp de travail. Dans un film noir «Le coupable» (1946) de John Reinhardt, deux jumelles Estelle et Linda (Bonita Granville), Estelle est courtisée par Johnny Dixon, Wally Cassell, mais il découvre qu’elle sort aussi avec d’autres hommes, dès lors il la quitte et sort avec sa sœur Linda, mais un jour Linda est sauvagement assassinée. Dans «Coupable de trahison» (1949) de Felix E. Feist, elle est Stephanie Varna, une jeune enseignante qui décide de prendre position contre le communisme malgré son amour pour un officier russe.

Après son mariage, en 1947, avec le milliardaire Jack Wrather, Bonita Granville apparaît encore dans trois films. Elle se retire après le western «Le justicier solitaire» (1955) de Stuart Heisler. Son mari achète les droits de la série télévisée «Lassie», qu’elle produit et dont elle réalise des épisodes. Elle assure aussi la production de trois films pour le cinéma. L’actrice, que l’on surnomme aussi Bunny, décède le 11 octobre 1988, des suites d’un cancer du poumon, à l’hôpital Saint-John de Santa Monica, en Californie.

© Gary RICHARDSON

copyright
1932Westward Passage – de Robert Milton avec Laurence Olivier
Le valet d’argent ( silver dollar ) de Alfred E. Green avec Edward G. Robinson
1933Cavalcade – de Frank Lloyd avec Clive Brook
Les quatre filles du docteur March ( little women ) de George Cukor avec Paul Lukas
Le chant du berceau ( cradle song ) de Mitchell Leisen avec Guy Standing
1934Le calvaire de Flora Winters / Hors la famille ( the life of Vergie Winters ) de Alfred Santell avec John Boles
Miss Carrott / La maison au pignon vert ( Anne of the green gables ) de George Nichols Jr. avec Anne Shirley
1935Impétueuse jeunesse ( ah ! wilderness ) de Clarence Brown avec Wallace Beery
La revanche ( song of the saddle ) de Louis King avec Kenneth Harlan
    + chansons
1936Ils étaient trois ( these three ) de William Wyler avec Joel McCrea
Le jardin d’Allah ( the garden of Allah ) de Richard Boleslavsky avec Charles Boyer
Révolte à Dublin / Révolte en Irlande ( the plough and the stars ) de John Ford avec Barbara Stanwyck
Le démon sur la ville / La vierge de Salem ( maid of Salem ) de Frank Lloyd avec Claudette Colbert
1937Pour un baiser ( Quality Street ) de George Stevens avec Franchot Tone
L’aventure de minuit ( it’s love I’m after ) de Archie Mayo avec Bette Davis
Une journée de printemps ( call it a day ) de Archie Mayo avec Olivia de Havilland
La femme errante ( white banners ) de Edmund Goulding avec Claude Rains
1938Madame et son clochard ( merrily we live ) de Norman Z. McLeod avec Constance Bennett
    + chansons
L’enfant rebelle ( beloved brat / a dangerous affair / a dangerous age ) de Arthur Lubin avec Donald Crisp
Chérie ( my Bill ) de John Farrow avec Kay Francis
    + chansons
Une enfant terrible ( hard to get ) de Ray Enright avec Dick Powell
Nancy Drew : Detective – de William Clemens avec John Litel
L’affaire Lambert ( Nancy Drew… reporter ) de William Clemens avec Frankie Thomas
    + chansons
1939Jeunes filles en surveillance ( outside these walls ) de Ray McCarey avec Michael Whalen
Nancy Drew… trouble shooter – de William Clemens avec Creighton Hale
The angels wash their faces – de Ray Enright avec Ann Sheridan
Nancy Drew et l’escalier secret ( Nancy Drew and the hidden staircase ) de William Clemens avec Frankie Thomas
CM Screen snapshots series 18, No. 12 – de Ralph Staub avec Freddie Bartholomew
    Seulement apparition
1940Forty little mothers – de Busby Berkeley avec Eddie Cantor
La tempête qui tue ( the mortal storm ) de Frank Borzage avec James Stewart
Those were the days / At good old siwash / Good old schooldays – de Theodore Reed avec William Holden
Un mari imaginaire ( third finger, left hand ) de Robert Z. Leonard avec Melvyn Douglas
Evasion ( escape / when the door opened ) de Mervyn le Roy avec Robert Taylor
Gallant sons – de George B. Seitz avec Jackie Cooper
The wild man of Borneo – de Robert B. Sinclair avec Frank Morgan
1941The people versus Dr. Kildare / My life is yours – de Harold S. Bucquet avec Lionel Barrymore
Down in San Diego – de Robert B. Sinclair avec Dan Dailey
Souvenirs ( H.M. Pulham, Esq. ) de King Vidor avec Robert Young
1942La fièvre du jazz / La folie du jazz ( syncopation ) de William Dieterle avec Adolphe Menjou
La clé de verre ( the glass key ) de Stuart Heisler avec Brian Donlevy
Une femme cherche son destin ( now, voyager ) de Irving Rapper avec Paul Henreid
Forçats contre espions ( seven miles from Alcatraz ) de Edward Dmytryk avec James Craig
Les enfants d’Hitler ( Hitler’s children ) de Edward Dmytryk & Irving Reis avec Tim Holt
CM Soaring stars – de Basil Wrangell avec Joe E. Brown
    Seulement apparition
1944Je préfère les brunes ( Andy Hardy’s blonde trouble ) de George B. Seitz avec Lewis Stone
Hollywood mélodie ( song of the open road ) de S. Sylvan Simon avec W.C. Fields
Youth runs wild – de Mark Robson avec Kent Smith
1945The beautiful cheat / What a woman !– de Charles Barton avec Noah Beery Jr.
    + chansons
Senorita from the West – de Frank R. Strayer avec Allan Jones
    + chansons
Breakfast in Hollywood / The mad hatter – de Harold Schuster avec Tom Breneman
1946The truth about murder / The lie detector – de Lew Landers avec Morgan Conway
Fatalité ( suspense ) de Frank Tuttle avec Barry Sullivan
Peines de cœur ( love laughs at Andy Hardy / Uncle Andy Hardy ) de Willis Goldbeck avec Mickey Rooney
The guilty – de John Reinhardt avec Don Castle
1948Les révoltés du Texas ( strike it rich ) de Lesley Selander avec Rod Cameron
1949Coupable de trahison ( guilty of treason / treason ) de Felix E. Feist avec Charles Bickford
1951 CM Screen Snapshots: Jimmy McHugh’s song party – de Ralph Staub avec Jimmy McHugh
    Seulement apparition
1955Le justicier solitaire ( the lone ranger ) de Stuart Heisler avec Clayton Moore
1960 TV Lassie – de Bonita Granville avec George Cleveland
    Série – + production & réalisation de plusieurs épisodes
1963La grande aventure de Lassie ( Lassie’s great adventure / Lassie’s greates t adventure ) de William Beaudine avec June Lockhart
    Seulement production
Lassie : A Christmas tail – de Hollingsworth Morse avec Lloyd Corrigan
    Seulement production
1978La grande randonnée de Lassie ( the magic of Lassie ) de Don Chaffey avec James Stewart
    Seulement production
1981La légende du cavalier masqué / Le justicier solitaire ( the legend of the lone ranger ) de William A. Fraker avec Klinton Spilsbury
    Seulement apparition
Fiche créée le 7 février 2012 | Modifiée le 7 octobre 2018 | Cette fiche a été vue 2738 fois
PREVIOUSCharles Granval || Bonita Granville || Françoise GratonNEXT