CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Anna Neagle
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Brigitte Horney



Date et Lieu de naissance : 29 mars 1911 (Berlin, Empire Allemand)
Date et Lieu de décès : 27 juillet 1988 (Hambourg, Allemagne)
Nom Réel : Brigitte Horney

ACTRICE
Image
1936 Stadt Anatol (kampf um das flüssige gold) de Victor Tourjansky avec Gustav Fröhlich & Fritz Kampers
Image
1938 La voix du cœur (verklungene melodie) de Victor Tourjansky avec Willy Birgel & Hans Brausewetter
Image
1939 Les mains libres (befreite hände) de Hans Schweikart avec Olga Tschechowa & Ewald Balser
Image
1948 La femme sur le chemin (die frau am wege) de Eduard von Borsody avec Otto Wögerer & Robert Freitag

Issue d’un milieu aisé, Brigitte Horney naît le 29 mars 1911, à Berlin, capitale allemande. Ses études achevées, elle suit des cours d’art dramatique au prestigieux Deutsches Theater de Max Reinhardt. Durant l’été 1930, elle passe un test pour la UFA. Le studio allemand l’engage immédiatement pour le film «Adieux» réalisé par Robert Siodmak sur un scénario de Billy Wilder.

La UFA, très impressionnée par sa prestation dans le film de Siodmak, veut l’engager. Toutefois, Brigitte Horney ne se sent pas tout à fait prête et préfère décliner la proposition. Elle accepte, malgré tout, quelques petits rôles au cinéma mais préfère jouer au théâtre populaire Volksbühne de Berlin. Cependant, en 1933, elle se laisse tenter par le rôle de Marthe Detlefsen dans «Heideschulmeister Uwe Karsten», une comédie dramatique de Carl Heinz Wolff avec Olga Tschechowa. Le film est un succès et Brigitte goûte enfin aux plaisirs du cinéma. Elle enchaîne alors une série de drames et de comédies sentimentales aux côtés de prestigieux acteurs allemands, tels que: Karl Ludwig Diehl pour «Le domino vert» (1935), Hans Albers pour «Savoy-Hotel 217» (1936), Eduard von Winterstein pour «La passerelle aux chats» (1937), Joachim Gottschalk pour «Toi et moi» (1938) et Willy Birgel pour «Der gouverneur» (1939).

En 1940, Brigitte Horney est au sommet de sa carrière. Elle confirme son statut de vedette avec le rôle d’Hanna dans le film de propagande «Les frontalières» auprès de Willy Birgel, l’histoire d’une jeune aryenne qui aide des réfugiés allemands. Deux ans plus tard, elle incarne l’Impératrice Catherine de Russie dans «Les aventures du baron Münchhausen», la superproduction en Agfacolor de Joseph von Báky, où elle retrouve Hans Albers dans le rôle du fameux Baron. Fin 1943, Brigitte débute le tournage de «Am ende der welt» de Gustav Ucicky. Le tournage se révèle être un enfer et la comédienne tombe gravement malade. Elle souffre d’asthme, doit subir les méfaits la guerre et les bombardements incessants. De plus, le Dr. Goebbels exerce des pressions constantes, faisant couper et remonter des scènes. Tous ces évènements épuisent la star. En décembre de l’année suivante, son calvaire se termine. En effet, elle décide de fuir vers la Suisse, en compagnie de son mari, le cinéaste russe Konstantin Irmen-Tschet. Elle met donc un frein à sa carrière, n’effectuant que quelques apparitions dans les théâtres de ce pays, notamment pour jouer dans «Les mains sales» de Jean-Paul Sartre.

Brigitte Horney rencontre en 1952, l’américain Hans Swarzenski, directeur du Boston Museum of Fine Arts. Elle divorce de Irmen-Tsche et Swarzenski devient son second époux. Le couple s’installe à Cambridge, près de Boston, et Brigitte opte pour la nationalité américaine. Occasionnellement, elle revient en Allemagne, pour tourner dans des films pour le grand et le petit écran. En 1962, aux USA, elle apparaît dans «Le grand retour», une production Disney, aux côtés de Robert Taylor.

En 1972, l’Académie du Cinéma Germanique lui décerne un prix d’honneur, pour sa longue et remarquable carrière. Sur le tournage de la série télévisée «Teufels Großmutter» (1985) sa santé décline rapidement. Elle souffre d’un cancer et ses crises d’asthme l’handicapent lourdement. Le 27 juillet 1988, à Hambourg, épuisée par des années de lutte contre la maladie, elle meurt terrassée par une crise cardiaque.

© Philippe PELLETIER

copyright
1930Adieux ( abschied / so sind die menschen ) de Robert Siodmak avec Vladimir Sokoloff
Raspoutine ( Raspoutin – Der dämon der frauen ) de Adolf Trotz avec Conrad Veidt
1931Fra Diavolo ( schön ist die liebe / haß und liebe ) de Mario Bonnard avec Tino Pattiera
1933Amour de bruyère ( Heideschulmeister Uwe Karsten ) de Carl Heinz Wolff avec Hans Schlenck
Le roi du Mont Blanc ( der könig des Mont Blanc ) de Arnold Fanck avec Sepp Rist
1934Le diable en bouteille ( liebe, tod und teufel ) de Heinz Hilpert & Reinhardt Steinbicker avec Käthe von Nagy
Rêve éternel ( der ewige traum ) de Arnold Fanck avec Ernst Dumcke
Rêve éternel – de Henri Chomette & Arnold Fanck avec Pierre Provins
    Version française de « Der ewige traum »
Un homme veut l’Allemagne ( ein mann will nach Deutschland / ein mann will in die heimat ) de Paul Wegener avec Karl Ludwig Diehl
1935Blutsbrüder / Bosniaken – de Hans Hübler-Kahla avec Carl Esmond
Le domino vert ( der grüne domino ) de Herbert Selpin avec Karl Ludwig Diehl
1936Savoy-Hotel 217 ( mord im Savoy ) de Gustav Ucicky avec Hans Albers
Stadt Anatol ( kampf um das flüssige gold ) de Victor Tourjansky avec Paul Bildt
The house of the spaniard – de Reginald Denham avec Peter Haddon
1937L’espionne Lena Schmidt ( secret lives / I married a spy ) de Edmond T. Gréville avec Neil Hamilton
La passerelle aux chats ( der katzensteg ) de Fritz Peter Buch avec Eduard von Winterstein
1938La voix du cœur ( verklungene melodie ) de Victor Tourjansky avec Karl Platen
Un mariage sous la Révolution ( Revolutionshochzeit ) de Hans H. Zerlett avec Paul Hartmann
Toi et moi ( du und ich ) de Wolfgang Liebeneiner avec Paul Bildt
Anna Favetti – de Erich Waschneck avec Beppo Brem
Ziel in den wolken – de Wolfgang Liebeneiner avec Hans Junkermann
1939Révolte à Damas / Tumulte à Damas ( aufruhr in Damaskus ) de Gustav Ucicky avec Paul Otto
Les mains libres ( befreite hände ) de Hans Schweikart avec Albert Lippert
Der gouverneur – de Victor Tourjansky avec Walter Franck
Une femme comme toi ( eine frau wie du ) de Victor Tourjansky avec Kurt Meisel
1940Les frontaliers ( feinde ) de Victor Tourjansky avec Iván Petrovich
La tempête ( das mädchen von Fanö ) de Hans Schweikart avec Paul Wegener
1941Illusion – de Victor Tourjansky avec Johannes Heesters
1942La maîtresse du monde ( geliebte welt ) de Emil Burri avec Willy Fritsch
Les aventures fantastiques du Baron Munchhausen / Le Baron de Muenchhausen / Les aventures du Baron de Muenchhausen ( Münchhausen / Baron Münchhausen ) de Joseph von Báky avec Hans Albers
1943Au bout du monde ( am ende der welt ) de Gustav Ucicky avec Trude Hesterberg
1948La femme sur le chemin ( die frau am wege ) de Eduard von Borsody avec Otto Wögerer
1949Verspieltes leben – de Kurt Meisel avec Hans Quest
1950Melodie des Schicksals – de Hans Schweikart avec Otto Gebühr
1953Tant que tu m’aimeras / Tant que tu seras là ( Solange du da bist ) de Harald Braun avec O.W. Fisher
1954Le dernier été ( der letzte sommer ) de Harald Braun avec Hardy Kruger
Mon enfant vivra / Prison d’amour ( gefangene der liebe ) de Rudolf Jugert avec Curd Jürgens
1957La tour de verre ( der gläserne turm ) de Harald Baum avec Peter van Eyck
1959À l’ombre de l’étoile rouge / C’est arrivé le 31-1-1945 ! ( nacht fiel über gotenhafen ) de Frank Wisbar avec Wolfgang Preiss
1960Björndal, la vie continue ( das erbe von Björndal ) de Gustav Ucicky avec Hans Christian Blech
1961L’appel des oies sauvages ( ruf der wildgänse ) de Hans Heinrich avec Marisa Mell
1962Le grand retour ( miracle of the white stallions / flight of the white stallions ) de Arthur Hiller avec Robert Taylor
1965Neues vom hexer – de Alfred Vohrer avec Klaus Kinski
Ich suche einen mann – de Alfred Weidenmann avec Jean Valmont
1966Le signe du Trigone ( the Trygon factor / das geheimnis der weißen nonne ) de Cyril Frankel avec Stewart Granger
1980Charlotte ( Charlotte S. ) de Frans Weisz avec Derek Jacobi
1983Bella Donna – de Peter Keglevic avec Erland Josephson
AUTRES PRIX :
      
    Prix d’honneur aux Prix du cinéma Germanique, Allemagne ( 1972 )
Fiche créée le 12 juillet 2005 | Modifiée le 26 septembre 2015 | Cette fiche a été vue 7325 fois
PREVIOUSJames Horner || Brigitte Horney || Edward Everett HortonNEXT