CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Sally O’Neil
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Bruno Balp



Date et Lieu de naissance : 13 avril 1926 (Roanne, France)
Date et Lieu de décès : 31 mai 2008 (Garches, France)
Nom Réel : Bruno Gabriel Marie Joseph Balp

ACTEUR
Image
1956 Que les hommes sont bêtes – de Roger Richebé avec Dany Carrel, François Périer & Fernand Sardou
Image
1966 Les compagnons de la marguerite – de Jean-Pierre Mocky avec Francis Blanche & Michel Serrault
Image
1975 Les galettes de Pont-Aven – de Joël Séria avec Jean-Pierre Marielle, Jeanne Goupil & Andréa Ferréol
Image
1985 Le gaffeur – de Serge Pénard avec Jean Lefebvre, Jean Roucas, Denise Grey & Claude Gensac

Bruno Balp est né le 13 avril 1926, à Roanne, principale ville du pays roannais traversée par la Loire. Elève attiré par les beaux textes, il aspire très tôt à faire du théâtre. À peine âgé de dix-huit ans, avec son père Pierre et son frère ainé Jean, il est arrêté par la gestapo. Soumis à la torture, les trois hommes n’avouent rien et sont déportés par train vers le camp de concentration de Dachau. Après plusieurs mois d’enfer, ils sont délivrés par les troupes du Général Patton et rapatriés à Paris.

Cette expérience douloureuse n’entame en rien la volonté de Bruno Balp de devenir comédien. En 1947, il s’inscrit aux cours de Charles Dullin et fait de la figuration auprès de Maurice Chevalier dans le film «Le silence est d’or» de René Clair. Après deux ans d’apprentissage chez Dullin, il se produit dans plusieurs cabarets parisiens. À partir des années cinquante, il va tenir une cinquantaine de seconds rôles dans des films où il est souvent dirigé par de grands cinéastes, notamment par Jean Renoir dans «French Cancan» (1954), André Cayatte dans «Le miroir à deux faces» (1958), José Giovanni dans «La scoumoune» (1971) et Gérard Oury dans «La carapate» (1978). Il tourne dans plusieurs productions réalisées par Gilles Grangier et travaille aussi pour Edouard Molinaro, Jean Delannoy, Yves Robert, Robert Dhéry, Jean-Pierre Mocky, Claude Zidi ou Bertrand Tavernier. Des films où il interprète toute une panoplie de métiers (boulanger, notaire, patron de café, pompiste, instituteur, concierge), des personnages qui lui permettent de croiser tout le gratin du cinéma français de Jean Gabin à Philippe Noiret, en passant par Bourvil, Michèle Morgan, Louis de Funès, Annie Girardot et Michel Serrault.

Dès le début des années soixante, Bruno Balp devient un visage familier pour les téléspectateurs avec ses fréquentes apparitions dans des dramatiques et des feuilletons. Il apparaît dans des séries très populaires comme «Le chevalier de Maison Rouge» (1963) avec Jean Desailly; «Les cinq dernières minutes» (1962/65) avec Raymond Souplex; «Les rois maudits» (1972) de Claude Barma dans l’épisode «La reine étranglée»; «Les brigades du Tigre» (1978) avec Jean-Claude Bouillon; «Julien Fontanes, magistrat» (1982/86) avec Jacques Morel. On le voit dans «Am-Stram-Gram» (1976) et «Beaufils et fils» (1980) deux pièces présentées dans le cadre de l’émission de Pierre Sabbagh «Au théâtre ce soir».

Mais c’est sur scène que Bruno Balp va s’imposer comme un des meilleurs comédiens de sa génération. Après son passage chez Charles Dullin, Georges Wilson le présente à Jean Vilar, alors à la tête du TNP. Pendant dix ans, il va ainsi jouer dans des pièces classiques ou contemporaines (Gorki, Shakespeare, John Osborne, Vercors, Berthold Brecht) mises en scène au Théâtre de Chaillot ou au Festival d’Avignon, par Georges Wilson, Roger Blin, Jean Deschamps, Raymond Gérôme, Jacques Rosner et Jean Vilar lui-même. Après son départ du TNP, il continue son parcours théâtral jusqu’à l’aube du XXème siècle, à Paris, en Province et dans plusieurs Festivals.

Bruno Balp s’est aussi distingué dans la postsynchronisation et en prêtant sa voix pour des émissions radiophoniques. Après soixante ans de bons et loyaux services sur scène, à la télévision et au Septième Art, le comédien s’éteint en toute discrétion, à Garches dans les Hauts-de-Seine, le 31 mai 2008.

© Pascal DONALD

copyright
1947Le silence est d’or – de René Clair avec Maurice Chevalier
1953Raspoutine – de Georges Combret avec Pierre Brasseur
1954French Cancan – de Jean Renoir avec Maria Félix
1956Le sang à la tête – de Gilles Grangier avec Jean Gabin
Paris Palace Hôtel – de Henri Verneuil avec Charles Boyer
Reproduction interdite – de Gilles Grangier avec Annie Girardot
Que les hommes sont bêtes – de Roger Richebé avec Dany Carrel
La roue – de André Haguet & Maurice Delbez avec Jean Servais
1957Fric-frac en dentelles – de Guillaume Radot avec Anne Vernon
Quand la femme s’en mêle / Sans attendre Godot – de Yves Allégret avec Edwige Feuillère
Vive les vacances ! – de Jean-Marc Thibault avec Michèle Girardon
Montparnasse 19 / Les amants de Montparnasse / Modigliani – de Jacques Becker avec Gérard Philipe
1958Cette nuit-là – de Maurice Cazeneuve avec Mylène Demongeot
Le miroir à deux faces – de André Cayatte avec Bourvil
Madame et son auto – de Robert Vernay avec Sophie Desmarets
Une balle dans le canon – de Charles Gérard & Michel Deville avec Mijanou Bardot
Le petit prof – de Carlo Rim avec Rosy Varte
Un témoin dans la ville – de Edouard Molinaro avec Lino Ventura
1959Archimède, le clochard – de Gilles Grangier avec Darry Cowl
Maigret et l’affaire Saint-Fiacre – de Jean Delannoy avec Valentine Tessier
1960Le baron de l’écluse – de Jean Delannoy avec Micheline Presle
La famille Fenouillard – de Yves Robert avec Jean Richard
Les vieux de la vieille – de Gilles Grangier avec Noël-Noël
Le Caïd – de Bernard Borderie avec Fernandel
CM Le bouclier – de Georges Rouquier avec Pierre Repp
1961Le rendez-vous de minuit – de Roger Leenhardt avec Lilli Palmer
La belle américaine – de Robert Dhéry avec Louis de Funès
Le crime ne paie pas – de Gérard Oury avec Michèle Morgan
    Segment « L’affaire Hugues »
1962Ballade pour un voyou – de Jean-Claude Bonnardot avec Hildegard Knef
1965Le jardinier d’Argenteuil / Le faussaire d’Argenteuil – de Jean-Paul Le Chanois avec Liselotte Pulver
1966Les compagnons de la marguerite – de Jean-Pierre Mocky avec Francis Blanche
1969Claude et Greta / Les liaisons particulières – de Max Pécas avec Yves Vincent
1971La scoumoune – de José Giovanni avec Claudia Cardinale
1972Les volets clos – de Jean-Claude Brialy avec Marie Bell
CM Les bas d’Agnès – de Jacques Gurfinkiel avec Myriam Mézières
1974La moutarde me monte au nez – de Claude Zidi avec Jane Birkin
Borsalino & Co. – de Jacques Deray avec Alain Delon
Que la fête commence… – de Bertrand Tavernier avec Jean Rochefort
1975Opération Lady Marlène – de Robert Lamoureux avec Michel Serrault
Les galettes de Pont-Aven – de Joël Séria avec Jean-Pierre Marielle
Une vraie jeune fille – de Catherine Breillat avec Hiram Keller
Docteur Françoise Gailland – de Jean-Louis Bertucelli avec Annie Girardot
1976Bartleby – de Maurice Ronet avec Michael Lonsdale
Le pays bleu – de Jean-Charles Tacchella avec Brigitte Fossey
1977Freddy / Jeannot la frime – de Robert Thomas avec Sophie Daumier
1978La carapate – de Gérard Oury avec Victor Lanoux
Démons de midi – de Christian Paureilhe avec Pierre Mondy
1979Retour en force – de Jean-Marie Poiré avec Bernadette Lafont
Sacrés gendarmes – de Bernard Launois avec Daniel Prévost
1980San Antonio ne pense qu’à ça ! – de Joël Séria avec Hubert Deschamps
1981Le vol de l’aigle ( Ingenjör Andrées Luftfärd ) de Jan Troell avec Max von Sydow
Le crime d’amour – de Guy Gilles avec Richard Berry
CM Orage – de Gérard Grenier
1982Une pierre dans la bouche – de Jean-Louis Leconte avec Harvey Keitel
1985Le gaffeur – de Serge Pénard avec Jean Lefebvre
1986Twist again à Moscou – de Jean-Marie Poiré avec Philippe Noiret
1991 DA La souris du Père Noël – de Vincent Monluc
    Seulement voix
1994 CM Jeux de mains – de Pascal Lahmani avec Sonia Saurin
2000 CM An Leabhar – de Robert Quinn avec Diarmuid Mac an Adhastair
    Remerciements à André Siscot (Les Gens du Cinéma), pour les informations d’état-civil.
Fiche créée le 6 novembre 2013 | Modifiée le 7 décembre 2013 | Cette fiche a été vue 1894 fois
PREVIOUSSuzan Ball || Bruno Balp || Antoine BalpêtréNEXT