CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Darling Légitimus
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Carl Boese



Date et Lieu de naissance : 26 août 1887 (Berlin, Empire Allemand)
Date et Lieu de décès : 6 juillet 1958 (Berlin, Allemagne)
Nom Réel : Carl Eduard Hermann Boese

REALISATEUR
Image
1920 Le Golem (der Golem, wie er in die welt kam) de Carl Boese & Paul Wegener avec Paul Wegener
Image
1929 Jeunesse fardée (geschmintke jugend) de Carl Boese avec Maria Ford & Wolfgang Zilzer
Image
1932 L’esbroufeur (der frechdachs) de Carl Boese & Heinz Hille avec Willy Fritsch & Camilla Horn
Image
1936 Retour au bercail (dahinten in der heide / zurück in die heimat) de Carl Boese avec Julia Serda

Fils d’un négociant en verre et en porcelaine, Carl Boese naît le 26 août 1887, à Berlin capitale de l’empire allemand de Guillaume 1er de Hohenzollern. Il étudie la philosophie, l’histoire de l’art et le théâtre aux universités de Berlin et de Leipzig. Il travaille ensuite comme rédacteur en chef chez un éditeur avant de devenir directeur artistique au Stadttheater de Leipzig. Pendant la Première Guerre Mondiale, il est grièvement blessé au combat en 1916, son bras restera paralysé jusqu’à la fin de ses jours. Démobilisé, il devient journaliste et critique de cinéma, avant d’écrire des scénarios.

Dès 1917, Carl Boese passe à la réalisation avec «Le traître», un film qu’il a écrit où il remplace en cours de tournage Georg Alexander. Il entame ainsi une des plus prolifiques carrières de réalisateur avec presque deux cents films à son actif jusqu’à la fin des années cinquante. Un tiers de ses réalisations sont dirigées pendant la période du muet. Pendant cette époque, il dirige des drames, des comédies, des romances, mais aussi le film fantastique aux influences expressionnistes tels «Le golem» (1920), qu’il coréalise avec Paul Wegener, ou des œuvres sociales comme «Razzia» (1928) avec Heinrich George. En 1921, il signe «La honte noire» un film très controversé pour racisme anti-français qui sera censuré lors de sa sortie. Entre 1926 et 1929, Carl Boese créé la «Berliner Carl Boese Film GmbH» sa propre maison de production, à l’origine du financement d’une douzaine de ses réalisations.

Avec l’arrivée du cinéma parlant, Carl Boese se distingue par la mise en scène de nombreux films de comiques-troupiers à l’allemande. En 1920, il réalise «Grock» dont le célèbre clown du même nom est la vedette. Pour la version française, il se fait aider derrière la caméra par Joe Hamman, Marie-Antoinette Buzet et Gina Manès ont remplacé Liane Haid et Betty Bird dans les principaux rôles féminins. Après la prise du pouvoir par le parti nazi qui ne lui impose pas de tourner des films de propagandes, il poursuit sa carrière avec des comédies romantiques, musicales et policières qui ont fait sa renommée. Il travaille avec tous les artistes populaires de l’entre-deux guerres : Lucie Englisch, Paul Hörbiger, Jenny Jugo, Lissy Arna, Grethe Weiser, Johannes Heesters,... En 1939, il réalise un de ses plus grand succès «Allô, Janine» avec la belle Marika Rökk en tête d’affiche. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, il poursuit sur sa lancée avec des comédies légères qui permettent au public d’oublier son difficile quotidien.

Après le conflit, Carl Boese n’est que très peu inquiété par les autorités de dénazification. Dès que l’industrie cinématographique reprend dans son pays, il continue son parcours. Il va encore réaliser une douzaine de titres jusqu’aux derniers jours de sa vie, parmi lesquels: «Beate» (1948) avec Elena Luber, «Quand les hommes trichent» (1950) avec Grethe Weiser, «L’oncle d’Amérique» (1952) avec Hans Moser, «La mouche espagnole» (1954) avec Elisabeth Flickenschildt, «Mon père fait carrière» (1955) avec Lucie English et «Meine tante, deine tante» (1956) avec Theo Lingen.

Carl Boese meurt le 6 juillet 1958, dans le quartier Berlinois de Charlottenburg. Il avait 70 ans. Ce cinéaste, sans prétention mais très prolifique, a réalisé des films qui n’ont pas révolutionné l’histoire du Septième Art. Les cinéphiles se souviennent de lui pour un seul film «Le Golem» tourné en 1920.

© Pascal DONALD

copyright
1917Le traitre ( der verräter ) de Georg Alexander & Carl Boese avec Else Roscher
    + scénario
Le fermier Borchardt ( farmer Borchardt ) de Carl Boese avec Ferdinand Bonn
    + scénario
Fliegentüten Othello – de Carl Boese avec Paul Beckers
Le pari d’une âme ( die wette um eine seele ) de Carl Boese avec Johanna Zimmermann
1918Der fluch des Nori / Das lied der Nisami – de Carl Boese avec Hans Albers
Donna Lucia – de Carl Boese avec Grete Weixler
L’amour et la vie, 3ème partie ( liebe und leben 3. Teil : Zwei welten ) de Carl Boese avec Margarete Frey
Chopin ( nocturno der liebe ) de Carl Boese avec Conrad Veidt
L’âme volée ( die gestohlene seele ) de Carl Boese avec Eugen Rex
1919Au dernier moment ( im letzten augenblick ) de Carl Boese avec Vilma Banky
Verschleppt – de Carl Boese avec Sadjah Gezza
Dolores – de Carl Boese avec Rita Clermont
La geisha et le samouraï ( die geisha und der samurai / morphiumopfer ) de Carl Boese avec Sybil Morel
Gepeitscht – de Carl Boese avec Maria Forescu
Die sumpfhanne – de Carl Boese avec Charlotte Böcklin
Les pirates du passé ( fluch der vergangenheit ) de Carl Boese avec Ernst Deutsch
Le diable et la vierge ( der teufel und die madonna ) de Carl Boese avec Emil Rameau
Der tintenfischclub – de Carl Boese avec Ludwig Rex
Chantage ( erpreßt ) de Carl Boese avec Gertrude Welcker
Pour les diamants et les femmes ( um diamanten und frauen ) de Carl Boese avec Grete Hollmann
    + scénario
Seelenverkäufer – de Carl Boese avec Ria Jende
La chanson de Puszta ( das lied des Puszta ) de Carl Boese avec Grete Hollmann
Trois nuits ( drei nächte ) de Carl Boese avec Otto Gebühr
1920Des bateaux et des hommes ( schiffe und menschen ) de Carl Boese avec Aud Egede Nissen
Die präriediva – de Carl Boese avec Alfred Abel
La danseuse Barberina ( die tänzerin Barberina ) de Carl Boese avec Reinhold Schünzel
Le Golem ( der Golem, wie er in die welt kam ) de Carl Boese & Paul Wegener avec Paul Wegener
Le radeau de la mort ( das floss der toten ) de Carl Boese avec Carl Clewing
La danse dans l’abîme ( der tanz in den abgrund ) de Carl Boese avec Charlotte Böcklin
Fata Morgana – de Carl Boese avec Paul Bildt
1921L’ombre de Gaby Leed ( der schatten der Gaby Leed ) de Carl Boese avec Frida Richard
    + scénario
La terreur du moulin rouge ( der schrecken der roten mühle ) de Carl Boese avec Karl Falkenberg
La honte noire ( die schwarze schmach ) de Carl Boese avec Fritz Schulz
Das ungeschriebene gesetz – de Carl Boese avec Carl Auen
Promenade en enfer ( der gang durch die hölle ) de Carl Boese avec Erika Glässner
    + scénario
CM Scheidungsfieber – de ?
    Seulement production
1922Le grand mensonge ( die große lüge ) de Carl Boese avec Paul Morgan
A halott szerelme / Das auge des toten – de Carl Boese avec Vilma Bánky
Un enfant, un chien ( ein kind, ein hund ) de Carl Boese avec Carola Toelle
1923Comte Cohn ( Graf Cohn ) de Carl Boese avec Bernd Aldor
Maciste et le coffre chinois ( Maciste und die chinesische truhe ) de Carlo Boese avec Bartolomeo Pagano
1924Esclave de l’amour ( sklaven der liebe ) de Carl Boese avec Albert Steinrück
    + scénario
La femme dans le feu ( die frau im feuer ) de Carl Boese avec Asta Nielsen
Le bigame ( heiratsschwindler / ein spiel von liebe und hochstapelei ) de Carl Boese avec Reinhold Schünzel
1925Krieg im frieden – de Carl Boese avec Trude Berliner
Les trois filles de la concierge / Les trois filles portières ( drei portiermädels ) de Carl Boese avec Hanni Weisse
La mariée de fer ( die eiserne braut ) de Carl Boese avec Otto Gebürh
...Und es lockt ein ruf aus sündiger welt – de Carl Boese avec Fern Andra
Si tu as une tante… ( wenn du eine tante hast ) de Carl Boese avec Hermann Picha
Salut de ma part l’enfant blond du Rhin ( grüße mir das blonde kind am rhein ) de Carl Boese avec Walter Slezak
Die drei portiermädel – de Carl Boese avec Helga Molander
L’homme sans sommeil ( der mann ohne schlaf ) de Carl Boese avec Maly Delschaft
1926Un amour de hussard ( husarenliebe / es bläsen die trompetten ) de Carl Boese avec Hans Albers
Le dernier fiacre de Berlin ( die letzte droschke von Berlin ) de Carl Boese avec Hans Adalbert Schlettow
Nanette macht alles – de Carl Boese avec Mady Christians
Kubinke le barbier et les trois servantes ( Kubinke der barbier und die drei dienstmädchen ) de Carl Boese avec Fritz Kampers
Cadet de la marine / Le marin ( der seekadett ) de Carl Boese avec Gerd Briese
Die sporckschen jäger / Bataillon Sporck – de Holger-Madsen avec Otto Gebühr
    Seulement scénario & production
Les filles célibataires ( ledige töchter ) de Carl Boese avec Ida Wüst
Le sang précieux ( das edle blut ) de Carl Boese avec Wolfgang Zilzer
1927Les onze diables ( die elf teufel ) de Carl Boese & Zoltan Korda avec Gustav Fröhlich
    + direction artistique & production
L’araignée blanche ( die weiße spinne / das geheimnis der weißen spinne ) de Carl Boese avec John Loder
La femme indiscrète ( die indiskrete frau ) de Carl Boese avec Jenny Jugo
Schewre jungens, leichte mädchen / Jugend von heute – de Carl Boese avec Lissy Arna
    + production
Le Piccolo du Lion d’Or ( der Piccolo vom Goldenen Löwen ) de Carl Boese avec Dina Gralla
    + production
Aveugle ( die heilige lüge ) de Holger-Madsen avec Margarete Schlegel
    Seulement production
1928Si la mère et la fille… ( wenn die mutter und die tochter... ) de Carl Boese avec Trude Hesterberg
    + production
Eva in seide – de Carl Boese avec Lissy Arna
    + scénario & production
Ossi porte le pantalon ( Ossi hat die hosen an / Sir or madam ) de Carl Boese avec Ossi Oswalda
    + production
L’étrange veuve Lemke ( Lemkes seltsam witwe / Lemkes sel. witwe ) de Carl Boese avec Frida Richard
    + scénario & production
Razzia ( kinder der straße ) de Carl Boese avec Heinrich George
    + production
1929Jeunesse fardée ( geschmintke jugend / geschmintke jugend, ein film aus unserer zeit ) de Carl Boese avec Maria Ford
    + production
Bobby le pompiste ( Bobby der benzinjunge ) de Carl Boese avec Bob Burns
    + production
Alimente – de Carl Boese avec Lucie Englisch
Oh mädchen, mein mädchen, wie lieb ich dich – de Carl Boese avec Maria Paudler
Grève conjugale ( ehestreik ) de Carl Boese avec Georg Alexander
L’espion de l’empereur ( der detektiv des kaisers ) de Carl Boese avec Olga Tschechowa
1930Rendez-vous ( komm’ zu mir zum rendezvous ) de Carl Boese avec Walter Rilla
    + scénario
Bockbierfest – de Carl Boese avec Ludwig Stössel
Trois jours d’arrêt ( drei tage mittelarrest ) de Carl Boese avec Max Adalbert
La caserne magique ( kasernenzauber ) de Carl Boese avec Paula North
Grock – de Carl Boese avec Betty Bird
Grock – de Carl Boese & Joe Hamman avec Gina Manès
    Version française de « Grock»
1931Le cauchemar de la garnison ( der schrecken der garnison ) de Carl Boese avec Felix Bressart
Keine feier ohne meyer / Hotel « Zur stillen liebe » – de Carl Boese avec Adele Sandrock
Ma cousine de Varsovie ( meine cousine aus Warschau ) de Carl Boese avec Tala Birell
La jeune fille qui plane ( die schwebende jungfrau ) de Carl Boese avec S.Z. Sakall
Der ungetreue Eckehart – de Carl Boese avec Lissy Arna
Le devoir c’est le devoir ( dienst ist dienst ) de Carl Boese avec Heinrich Fuchs
Pas besoin d’argent ( man braucht kein geld / der onkel aus Amerika / wir brauchen kein geld ) de Carl Boese avec Hedy Lamarr
Le plus bel homme de la garnison ( der schönste mann im staate ) de Carl Boese avec Sig Arno
Vater geht auf reisen – de Carl Boese avec Kurt Gerron
1932L’esbroufeur / Vous serez ma femme / Pour avoir Adrienne ( der frechdachs ) de Carl Boese & Heinz Hille avec Camilla Horn
Vous serez ma femme – de Serge de Poligny, Heinz Hill & Carl Boese avec Alice Field
    Version française de « Der frechdachs »
Double-Patte et Patachon au Prater / Les cavaliers vagabonds ( lumpenkavaliere / Wiener lumpenkavaliere ) de Carl Boese avec Harald Madsen
Trois de la cavalerie ( drei von der kavallerie ) de Carl Boese avec Paul Heidemann
Theodor Körner ( ein deutsches heldenlied / die Toni aus Wien / das lied vor der Theodor Körner / die Toni vom Burgtheater ) de Carl Boese avec Willy Domgraf-Fassbaender
Anne-Marie ( Annemarie, die braut der kompanie ) de Carl Boese avec Lucie Englisch
Paprika ( der sprung in die ehe ) de Carl Boese avec Franciska Gaal
Paprika – de Carl Boese avec Elsa Merlini
    Version italienne de « Paprika »
Ces messieurs de chez Maxim’s ( die herren vom Maxim ) de Carl Boese avec Lee Parry
Quand l’amour rôde ( eine frau wie du / ein mädel wie du ) de Carl Boese avec Liane Haid
L’idiote du village / L’innocente de la terre ( die unschuld vom lande ) de Carl Boese avec Hilde Koller
CM Madame a une visite ( Madame hat besuch ) de Carl Boese avec Luise Rainer
CM Der große trick – de Carl Boese avec Attlia Hörbiger
1933Une jeune fille décidée ( die kalte mamsell / Lucie, die kalte mamsell ) de Carl Boese avec Else Reval
Retour au bonheur ( heimkehr ins glück ) de Carl Boese avec Heinz Rühmann
Romance d’une nuit ( roman einer nacht / die schöne unbekannte ) de Carl Boese avec Gustav Diessl
Tout mon cœur, Veronika / Veronika ( gruß und kuß, Veronika ! ) de Carl Boese avec Hilde Hildebrand
Trois bleus et une blonde ( drei blaue jungs, ein blondes mädel ) de Carl Boese avec Charlotte Ander
    + production
Le chant du bonheur / Chanson du bonheur / Rien qu’une mélodie ( das lied vom glück / es gibt nur eine melodie ) de Carl Boese avec Theo Lingen
Lucie gagne le gros lot / Les cinq millions de la lotterie ( Gretel zieht das große los / das große los ) de Carl Boese avec Lucie Englisch
    + scénario
Lisette / Le diamant de Lisa ( das blumenmädchen vom Grand-Hotel ) de Carl Boese avec Georg Alexander
Lisetta – de Carl Boese avec Vittorio De Sica
    Version italienne de « Das blumenmädchen vom Grand-Hotel »
Le cœur est maître / Atout cœur ( herz ist trumpf ) de Carl Boese avec Paul Hörbiger
Mademoiselle Madame / Miss Madame ( Fräulein Frau ) de Carl Boese avec Jenny Jugo
1934La provincialina – de Ferruccio Biancini & Carl Boese avec Rina Franchetti
Ma femme, la reine du tir ( meine frau, die schützenkönigin ) de Carl Boese avec Oskar Sima
Ce soir chez moi ( heute abend bei mir / …heute abend bei mir ) de Carl Boese avec Lissy Arna
La créature du Heidekrug ( der schrecken vom heidekrug / hubertusklänge / im grünen rock / wenn das jagdhorn erklingt ) de Carl Boese avec Ursula Grabley
Je marie maman / La veuve amoureuse ( liebe dumme mama ) de Carl Boese avec Luise Ullrich
Schützenkönig wird der Felix – de Carl Boese avec Grethe Weiser
Le baron de Trautenegg / Le voyage vers la jeunesse ( die fahrt in die jugend) de Carl Boese avec Silvia de Bettini
Le faux billet ( ein falscher fuffziger / echte liebe, falsches geld ) de Carl Boese avec Theo Lingen
Wenn ein mädel hochzeit macht – de Carl Boese avec Hans Richter
Une jeune fille de bonne famille ( ein mädel aus guter familie ) de Karl Mueller-Hagens & Charles Willy Kaiser avec Carsta Löck
    Seulement direction artistique
1935Un type formidable / Un garçon à la page ( ein ganzer kerl / Karl räumt auf / die liebe fängt beim walzer an ) de Carl Boese avec Lien Deyers
Le prisonnier du roi ( der gefangene des königs ) de Carl Boese avec Susi Lanner
Une nuit sur le Danube ( eine nacht an der Danau ) de Carl Boese avec Wolfgang Liebeneiner
Wunder des fliegens : Der film eines deutschen fliegers – de Paul Heinz avec Käthe Haack
    Seulement assistant réalisateur et réalisateur de la 2ème équipe
Un ange avec des petites erreurs ( engel mit kleinen fehlern ) de Carl Boese avec Charlott Daudert
1936Le célèbre inconnu / Le chaste bon vivant ( der verkannte lebemann / Heirats-Manöver ) de Carl Boese avec Hans Junkermann
Les hommes avant le mariage ( männer vor der ehe ) de Carl Boese avec Carola Höhn
    + scénario
Retour au bercail ( dahinten in der heide / zurück in die heimat ) de Carl Boese avec Julia Serda
Eine nacht mit hindernissen / Der klapperstorchverband – de Carl Boese avec Hans Brausewetter
Aventure à Varsovie ( abenteuer in Warschau / ein bißchen komödie ) de Carl Boese avec Paul Klinger
Epouse diplomatique / Aventures à Varsovie ( dyplomatycza zona ) de Mieczyslaw Krawicz & Carl Boese avec Helena Grossówna
    Version polonaise de « Abenteuer in Warschau »
1937Wie der hase läuft – de Carl Boese avec Rudolf Platte
Mädchen für alles – de Carl Boese avec Ellen Frank
Femme à la mer ( schüsse in kabine 7 / frau über bord ) de Carl Boese avec Harald Paulsen
Cinq millions en quête d’héritier ( 5 millionen suchen einen erben ) de Carl Boese avec Leny Marenbach
Se marier, mais avec qui ? ( heiraten, aber wen? / die falsche katze / verliebte herzen ) de Carl Boese avec Karin Hardt
1938Schwarzfahrt ins glück / Die kleine sünderin – de Carl Boese avec René Deltgen
Steputat et Cie ( Steputat & Co. / das glück auf dem lande ) de Carl Boese avec Hans Brauswetter
War es der im 3. stock ? / War es der im dritten stock ? – de Carl Boese avec Henny Porten
Ma tante, ta tante ( meine tante : Deine tante ) de Carl Boese avec Johannes Heesters
1939Allô, Janine ! / Hello, Janine ! ( hallo, Janine ! ) de Carl Boese avec Marika Rökk
Trois pères pour Anna ( drei väter um Anna / Anna und die drei väter ) de Carl Boese avec Ilse Werner
Veille de mariage ( Polerabend ) de Carl Boese avec Maria Andergast
1940Nuit de noces ( hochzeitsnacht ) de Carl Boese avec Geraldine Katt
Fête de famille ( familienanschluß ) de Carl Boese avec Karin Hardt
1941Tout pour Gloria / Musique pour Gloria ( alles für Gloria ) de Carl Boese avec Leo Slezak
    + scénario
La famille Brambilla en vacances ( la famiglia Brambilla in vacanza ) de Carl Boese avec Massimo Girotti
1942Saison à Salzbourg ( ...und die musik spielt dazu / saison in Salzburg ) de Carl Boese avec Lina Carstens
    + scénario
Laisser chanter votre cœur ( lascia cantare il cuore ) de Carl Boese & Roberto Savarese avec Vivi Gioi
    Version italienne de « ...und die musik spielt dazu »
1943Leichtes blut – de Carl Boese avec Werner Fuetterer
Um neun kommt Harald – de Carl Boese avec Hans Nielsen
1944L’hôtel du mariage ( das hochzeitshotel ) de Carl Boese avec Roma Bahn
    + scénario
Le tromboniste ( der posaunist ) de Carl Boese avec Sabine Peters
    + scénario
1948Beate ( Beates sprung ins glück ) de Carl Boese avec Elena Luber
    + scénario
1950Taxi-Gattin – de Carl Boese avec Grethe Weiser
Quand les hommes trichent ( wenn männer schwindeln ) de Carl Boese avec Jeanette Schultze
    + scénario
1951Unschuld in tausend nöten / Mädchen aus dem regenbogen / Mädel aus der konfektion – de Carl Boese avec Hannelore Schroth
    + scénario
1952Le chaste bon vivant ( der keusche lebemann ) de Carl Boese avec Georg Thomalla
L’oncle d’Amérique ( der onkel aus Amerika ) de Carl Boese avec Hans Moser
DO Frauen, Filme, Fernsehfunk – de Carl Boese avec Rudolf Platte
1953Le chaste Joseph ( der keusche Josef ) de Carl Boese avec Ludwig Schmitz
Das nachtgespenst – de Carl Boese avec Liselotte Pulver
1954La mouche espagnole ( die spanische fliege ) de Carl Boese avec Elena Luber
1955Mon père fait carrière ( vater macht karriere ) de Carl Boese avec Brigitte Rau
1956Meine tante, deine tante – de Carl Boese avec Oskar Sima
Fiche créée le 18 mai 2013 | Modifiée le 6 décembre 2015 | Cette fiche a été vue 2836 fois
PREVIOUSSergei Bodrov Jr. || Carl Boese || Lucienne BogaertNEXT