CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Eebra Tooré
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Carlo Lizzani



Date et Lieu de naissance : 3 avril 1922 (Rome, Italie)
Date et Lieu de décès : 5 octobre 2013 (Rome, Italie)
Nom Réel : Carlo Lizzani

REALISATEUR
Image
1962 Le procès de Vérone (il processo di Verona) de Carlo Lizzani avec Silvana Mangano & Frank Wolff
Image
1967 Bandits à Milan (banditi a Milano) de Carlo Lizzani avec Gian Maria Volonté, Tomas Milian & Margaret Lee
Image
1979 Fontamara – de Carlo Lizzani avec Michele Placido, Ida Di Benedetto, Antonella Murgia & Imma Piro
Image
1995 Remake, Rome ville ouverte (celluloide) de Carlo Lizzani avec Giancarlo Giannini & Christopher Walken

Carlo Lizzani est né le 3 avril 1922 à Rome. Théoricien du cinéma, il participe d’abord à des revues comme «Cinema» ou «Bianco e nero». Puis il s’oriente vers l’écriture et écrit, avec d’autres, des scénarios pour Aldo Vergano, qui est aussi un syndicaliste, Giuseppe De Santis ou Roberto Rossellini. Passé à la réalisation à la fin des années 1940, il met en scène des films engagés, qui dénoncent avec vigueur le fascisme ou le nazisme. Ainsi, «Achtung! Banditi» (1950) avec Gina Lollobrigida, narre les péripéties d’un groupe de résistants italiens, qui doivent dérober des armes destinées aux Allemands. Dans «Traqués par la Gestapo» (1961), avec Anna-Maria Ferrero et Gérard Blain, les autorités allemandes réclament une énorme rançon à la communauté juive de Rome, qui la paie mais n’évite pas pour autant la déportation. On retrouve Gérard Blain dans «Le bossu de Rome» (1960), qui lutte à sa façon contre l’occupant nazi. Dans la même veine et, peut-être sans un souci suffisant d’impartialité, «Le procès de Vérone» (1963) avec Silvana Mangano, évoque le procès intenté par la République de Salo aux dignitaires fascistes qui, en 1943, avaient voté la déchéance de Mussolini. Ce sont les derniers mois du dictateur, interprété avec force par Rod Steiger, qui sont dépeints dans «Les derniers jours de Mussolini» (1973).

Pourtant, quand on songe à la carrière de Carlo Lizzani, on cite aussitôt «La chronique des pauvres amants» (1953), avec Antonella Lualdi, qui est sans doute son film le plus célèbre. Cette évocation sociale et sentimentale, dans l’Italie du milieu des années 1920, déchirée par les affrontements quotidiens des fascistes et des républicains, est une réussite et un film bien fait, même s’il manque toujours un peu d’objectivité. Nombre des films de Lizzani sont teintés des préoccupations sociales d’un auteur qui a à cœur d’insérer dans son œuvre un message politique. On le voit bien dans le sketch documentaire de «L’amour à la ville» (1953), qu’il consacre au problème de la prostitution ou dans «La vita agra» (1963), avec Ugo Tognazzi et Giovanna Ralli, où il dénonce avec ironie une société de consommation qui nivelle le corps social et détruit ses références éthiques et culturelles. Quant à «Scandale à Rome» (1972) avec Senta Berger, c’est un pamphlet assez corrosif sur la corruption de l’aristocratie romaine.

Mais Carlo Lizzani peut être un réalisateur plus léger, soucieux de divertir les spectateurs. Ainsi, sacrifie-t-il à la mode du western spaghetti avec «Du sang dans la montagne» (1966), interprété par Henry Silva et Dan Duryea. Il nous donne aussi des films de gangsters comme «Bandits à Milan» (1967) avec Gian Maria Volonté, qui reconstitue avec minutie les détails d’un braquage sanglant ou «La vengeance du Sicilien» (1971) avec Marcel Bozzuffi, où il est bien sûr question de la Mafia. C’est encore le portrait d’un criminel mafieux, incarné par Peter Boyle, que dessine Carlo Lizzani dans «Crazy Joe» (1974).

On lui doit aussi des documentaires, parfois tournés pour la télévision. Il a ainsi participé, avec beaucoup d’autres, au film consacré au dirigeant communiste Enrico Berlinguer, «L’addio a Enrico Berlinguer» (1984) et il a écrit et réalisé des œuvres qui rendent hommage aux grands cinéastes italiens qui sont ses maîtres, Luchini Visconti en 1999, ou Roberto Rossellini, l’année suivante. En 1995, Carlo Lizzani a consacré un film, «Remake, Rome ville ouverte», à la genèse du film emblématique du néo-réalisme italien. Carlo Lizzani s’éteint à Rome, sa ville natale, le 5 octobre 2013.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1946Le soleil se lèvera encore ( il sole sorge ancora ) de Aldo Vergano avec Lea Padovani
    Seulement scénario & interprétation
1947Chasse tragique ( caccia tragica ) de Giuseppe De Santis avec Vivi Gioi
    Seulement sujet, scénario, assistant réalisateur & interprétation
Allemagne année zéro ( Germania anna zero ) de Roberto Rossellini avec Franz Kruger
    Seulement scénario & assistant réalisateur
    Prix du meilleur scénario original au festival international du cinéma de Locarno, Suisse

Le moulin du Pô ( il mulino del Po ) de Alberto Lattuada avec Mario Besesti
    Seulement assistant réalisateur
1948Riz amer ( riso amaro ) de Giuseppe De Santis avec Doris Dowling
    Seulement sujet & scénario
DO Togliatti è ritornato – de Basilio Franchina & Carlo Lizzani
    + scénario
1949Pâques sanglantes / Pas de paix sous les oliviers ( non c’è pace tra gli ulivi ) de Giuseppe De Santis avec Lucia Bosé
    Seulement scénario
DO Via Emilia Km 147 – de Carlo Lizzani
DO Viaggio al sud – de Carlo Lizzani
1950Attention ! Bandits ! ( achtung ! bandidi ! ) de Carlo Lizzani avec Gina Lollobrigida
    + sujet & scénario
    Meilleur réalisateur au festival international du cinéma de Karlovy Vary, Tchécoslovaquie

DO Modena, una città dell’Emilia rossa – de Carlo Lizzani
DO Nel Mezzogiorno qualcosa è cambiata – de Carlo Lizzani
1952Dans les faubourgs de la ville ( ai margini della metropoli ) de Carlo Lizzani avec Giulietta Masina
    + scénario
1953L’amour à la ville ( amore in città ) de Alberto Lattuada, Michelangelo Antonioni, Federico Fellini, Dino Risi, Francesco Maselli, Carlo Lizzani & Cesare Zavattini avec Ugo Tognazzi
    + scénario – Segment « L’amore che si paga »
Chronique des pauvres amants ( cronache di poveri amanti ) de Carlo Lizzani avec Anna Maria Ferrero
    + scénario
    Prix international au festival du cinéma de Cannes, France
1954Torpilles humaines ( siluri umani ) de Antonio Leonviola avec Christian Marquand
    Seulement scénario & réalisation de quelques scenes – Non crédité
1955Lo svitato – de Carlo Lizzani avec Giorgia Moll
    + scénario
1957Il fiume giallo – de Carlo Lizzani
    Inachevé
1958Esterina – de Carlo Lizzani avec Carla Gravina
    + scénario
DO La muraille de Chine ( la muraglia cinese ) de Carlo Lizzani
    + scénario – Non crédité
1960Le bossu de Rome ( il gobbo ) de Carlo Lizzani avec Gérard Blain
    + scénario
1961Les Horaces et les Curiaces ( Orazi e Curiazi ) de Ferdinando Baldi & Terence Young avec Alan Ladd
    Seulement scénario
Il carabiniere a cavallo – de Carlo Lizzani avec Annette Stroyberg
Traqués par la Gestapo ( l’oro di Roma ) de Carlo Lizzani avec Andrea Checchi
    + scénario
1962Le procès de Vérone ( il processo di Verona ) de Carlo Lizzani avec Silvana Mangano
    Laceno d’Or du meilleur film au festival du cinéma néoréaliste d’Avellino, Italie
1963La vita agra – de Carlo Lizzani avec Giovanna Ralli
    Prix FIPRESCI au festival international du cinéma de Karlovy Vary, Tchécoslovaquie
1964Amori pericolosi – de Alfredo Giannetti, Carlo Lizzani & Giulio Questi avec Frank Wolff
    + scénario – Segment « La ronda »
La celestina ( la celestina P… R… ) de Carlo Lizzani avec Asia Noris
    + scénario
1965Guerre secrète ( the dirty game / the dirty agents / la guerra segreta / spione unter sich ) de Terence Young, Carlo Lizzani & Christian-Jaque avec Maria Grazia Buccella
Thrilling – de Ettore Scola, Gian Luigi Polidoro & Carlo Lizzani avec Alberto Sordi
    Segment « L’autostrada del sole »
1966Lutring... réveille-toi et tue / Lutring… réveille-toi et meurs ( svegliati e uccidi ) de Carlo Lizzani avec Gian Maria Volonté
    + scénario & production
1966Du sang dans la montagne ( un fiume di dollari / the hills run red / river of dollars ) de Carlo Lizzani avec Dan Duryea
Requiescant, tel était son nom… / Tue… et fais ta prière ( Requiescant / kill and say your prayers / let them rest ) de Carlo Lizzani avec Mark Damon
    + production
1967Bandits à Milan / Les quatre violents ( banditi a Milano ) de Carlo Lizzani avec Margaret Lee
    + scénario & interprétation
    David du meilleur réalisateur, Italie

    Globe d’Or du meilleur film par l’association de la presse étrangère, Rome, Italie

    Ruban d’Argent du meilleur scénario par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie
1968L’amante di Gramigna / Lyubovnitzite na Graminya – de Carlo Lizzani avec Stefania Sandrelli
    + scénario
Barbagia ( la società del malessere / the tough and the mighty ) de Carlo Lizzani avec Terence Hill
    + scénario & interprétation
Black Jésus ( seduto alla sua destra / out of darkness / seated at his right / super brother ) de Valerio Zurlini avec Woody Strode
    Seulement production
1969La contestation / Evangile 70 ( amore e rabbia / vangelo 70 ) de Marco Bellocchio, Pier Paolo Pasolini, Bernardo Bertolucci, Jean-Luc Godard, Carlo Lizzani & Elda Tattoli avec Tom Baker
    + scénario & production – Segment « L’indifferenza »
Scandale à Rome ( Roma bene ) de Carlo Lizzani avec Senta Berger
    + sujet & scénario
1971La vengeance du sicilien ( Tonino nera / black Turin ) de Carlo Lizzani avec Marcel Bozzuffi
1972 TV Facce dell’Asia che cambia – de Carlo Lizzani
    + scénario – Série documentaire
1973Joe le fou ( crazy Joe ) de Carlo Lizzani avec Eli Wallach
Les derniers jours de Mussolini ( Mussolini : Ultimo atto / the last days of Mussolini / the last four days / the last tyran / Mussolini : The last four days ) de Carlo Lizzani avec Rod Steiger
    + scénario
1974Storie di vita e malavita / Racket della prostituzione minorile – de Carlo Lizzani avec Cinzia Mambretti
    + scénario
1975San Babila ore 20 : Un delitto inutile – de Carlo Lizzani avec Daniele Asti
    + scénario
1977Kleinhoff Hotel – de Carlo Lizzani avec Corinne Cléry
1978 TV Africa nera Africa rossa – de Carlo Lizzani
    + scénario – Série documentaire
1979Fontamara – de Carlo Lizzani avec Michele Placido
    + scénario
    Grand Prix des Amériques au festival des films du monde de Montréal, Canada
1982La maison au tapis jaune ( la casa del tappeto giallo ) de Carlo Lizzani avec Erland Josephson
TV Dieci registi italiani, dieci racconti italiani – de Carlo Lizzani avec Clarita Gatto
    Série– Réalisation de l’épisode « Inverno di malato »
1983 TV C’era una volta un re e il suo popolo – de Carlo Lizzani
    + scénario – Série documentaire
TV Capitali culturali d’Europa – de Carlo Lizzani
    Série documentaire – Réalisation de l’épisode « Venezia »
1984 DO L’addio a Enrico Berlinguer – de Ugo Adilardi, Silvano Agosti, Gianni Amico, Alfredo Angeli, Giorgio Arlorio, Gioia Benelli, Roberto Benigni, Bernardo Bertolucci, Giuseppe Bertolucci, Paolo Bianchini, Libero Bizzarri, Carlo Di Palma, Luigi Faccini, Giorgio Ferrara, Nicolò Ferrari, Andrea Frezza, Ansano Giannarelli, Franco Giraldi, Francesco Laudadio, Carlo Lizzani, Luigi Magni, Massimo Manuelli, Francesco Maselli, Giuliano Montaldo, Riccardo Napolitano, Piero Nelli, Renato Parascandolo, Luigi Perelli, Paolo Pietrangeli, Gillo Pontecorvo, Faliero Rosati, Roberto Russo, Massimo Sani, Ettore Scola, Raffaele Siniscalchi, Sergio Spina, Gabriele Tanferna, Anna Maria Tatò, Gianni Toti & Piero Vivarelli
TV Nucleo zero – de Carlo Lizzani avec Patrick Bauchau
    + scénario
1985Mamma Ebe – de Carlo Lizzani avec Laura Betti
    + scénario
TV Une île ( un’isola ) de Carlo Lizzani avec Marina Vlady
    + scénario
1986La monaca di Monza – de Luciano Odorisio avec Alessandro Gassman
    Seulement scénario
1987Caro Gorbaciov – de Carlo Lizzani avec Harvey Keitel
    + scénario
    Médaille d’Or du Président du Sénat Italien au festival du cinéma de Venise, Italie

DO Imago urbis – de Mauro Bolognini, Damiano Damiani, Carlo Lizzani, Luigi Magni, Ermanno Olmi, Folco Quilici, Ettore Scola, Florestano Vancini & Lina Wertmüller
1988 TV Série noire – de Carlo Lizzani avec Patricia Millardet
    Série – Réalisation de l’épisode « Cause à l’autre / Assicurazione sulla morte »
DO Capitolium – de Carlo Lizzani & Francesco Lizzani
1989 DO 12 registi per 12 città – de Mario Soldati, Mauro Bolognini, Michelangelo Antonioni, Bernardo Bertolucci, Alberto Lattuada, Carlo Lizzani, Mario Monicelli, Ermanno Olmi, Gillo Pontecorvo, Francesco Rosi, Lina Wertmuller & Franco Zeffirelli
    Segment « Cagliari »
TV Quattro storie di donne – de Carlo Lizzani avec Mariangela Melato
    Série – Réalisation de l’épisode « Emma »
TV La trappola / La formula mancata – de Carlo Lizzani avec Florinda Bolkan
1990Cattiva – de Carlo Lizzani avec Julian Sands
1991Barocco – de Claudio Sestieri avec Cristina Marsillach
    Seulement interprétation
1992 TV Il caso Dozier – de Carlo Lizzani avec F. Murray Abraham
1995Remake, Rome ville ouverte ( celluloide ) de Carlo Lizzani avec Giancarlo Giannini
    + scénario
    David du meilleur scénario, Italie

    Globe d’Or du meilleur scénario par l’association de la presse étrangère, Rome, Italie
1997Cosa c’entra con l’amore – de Marco Speroni avec Stefania Orsola Garello
    Seulement interprétation
1998 TV La donna del treno – de Carlo Lizzani avec Antonella Fattori
    + scénario
1999 DO Luchino Visconti – de Carlo Lizzani avec Jean Marais
    + sujet, scénario & apparition
2000 DO Roberto Rossellini : Frammenti e battute – de Carlo Lizzani avec Isabella Rossellini
    + scénario, narration & apparition
2001 TV Maria Josè, l’ultima regina – de Carlo Lizzani avec Barbora Bobulova
    + scénario
DO Un altro mondo è possibile – de Alfredo Angeli, Francesca Archibugi, Giorgio Alorio, Mario Balsamo, Marco Bellocchio, Gioia Benelli, Giuliana Berlinger, Mimmo Calopresti, Maurizio Carrassi, Guido Chiesa, Cristina Comencini, Francesca Comencini, Umberto Contarello, Damiano Damiani, Josée Dayan, Carlo Di Carlo, Massimo Felisatti, Nicolò Ferrari, Gianfranco Fiore, Massimiliano Franceschini, Andrea Frezza, Giuliana Gamba, Roberto Giannarelli, Marco Tullio Giordana, Franco Giraldi, Emidio Greco, Ugo Gregoretti, Simona Izzo, Wilma Labate, Carlo Lizzani, Daniele Luchetti, Luigi Magni, Salvatore Maira, Francesco Ranieri Martinotti, Mario Martone, Francesco Maselli, Mario Monicelli, Paolo Pietrangeli, Michele Placido, Gillo Pontecorvo, Pasquale Pozzessere, Bruno Roberti, Nino Russo, Gabriele Salvatores, Massimo Sani, Stefano Scialotti, Maurizio Sciarra, Pasquale Scimeca, Ettore Scola, Daniele Segre, Gianni Serra, Carola Spadoni, Sergio Spina, Elda Tattoli, Paolo Taviani, Vittorio Taviani, Ricky Tognazzi & Fulvio Weltz
2003 DO Operazione Appia Antica – de Carlo Lizzani
    + scénario
2004 TV Le cinque giornate di Milano – de Carlo Lizzani avec Ana Caterina Morariu
2005 DO La passione di Angela – de Carlo Lizzani
DO Elio Petri, note sur un auteur ( Elio Petri... appunti su un autore ) de Federico Bacci, Nicola Guarneri & Stefano Leone avec Tonino Guerra
    Seulement apparition
2006 DO Napoli Napoli Napoli – de Carlo Lizzani & Francesca Pirani
DO Linee d’ombra – de Francesco Crispino avec Ettore Scola
    Seulement apparition
CM Gioco da ragazzi – de Alessandro Greco avec Iaia Forte
    Seulement interprétation
2007 TV Hotel Meina – de Carlo Lizzani avec Benjamin Sadler
    + scénario
    Œil Juif au festival au festival mondial du cinéma juif de Beer Sheva, Israël

    Globe d’Or du film pour ne pas oublier par l’association de la presse étrangère, Rome, Italie

DO Giuseppe De Santis – de Carlo Lizzani avec Francesca Neri
    + scénario
DO Viaggio in corso nel cinema di Carlo Lizzani – de Francesca Del Sette avec Dario Fo
    Seulement apparition & voix
2008 DO All human rights for all – de Claudio Camarca, Paola Catella, Matteo Cerami, Anne Riitta Ciccone, Daniele Cini, Nello Correale, Giobbe Covatta, Antonietta de Lillo, Ivano De Matteo, Vittorio De Seta, Saverio Di Biagio, Luciano Emmer, Giuseppe Ferrara, Liliana Ginanneschi, Antonello Grimaldi, Fiorella Infascelli, Wilma Labate, Carlo Lizzani, Daniele L uchetti, Antonio Lucifero, Francesco Maselli, Mohsen Melliti, Fausto Paravidino, Costanza Quatriglio, Emanuele Scaringi, Pasquale Scimeca, Marina Spada, Tekla Taidelli, Roberta Torre, Giorgio Treves & Giovanni Veronesi
    + scénario – Segment « Art. 1 »
DO Le faux menteur ( il falso bugiardo ) de Claudio Costa avec Ennio Morricone
    Seulement apparition
DO Soltanto un nome nei titoli di testa – de Daniele Di Biasio avec Franco Nero
    Seulement apparition
DO Venezia’ 68 – de Antonello Sarno avec Lina Wertmüller
    Seulement apparition
2009 DO Pietro Germi : Il bravo, il bello, il cattivo – de Claudio Bondi avec Virna Lisi
    Seulement apparition
DO Negli occhi – de Daniele Anzellotti & Francesco Del Grosso avec Peter Brook
    Seulement apparition
2010 DO The unionist – de Carlo Lizzani & Francesca Del Sette
DO Appunti per un viaggio alle radici dell’emigrazione vista al cinema... – de Rocco Giurato avec Giuliano Montaldo
    Seulement apparition
DO Vittorio racconta Gassman : Una vita da mattatore – de Giancarlo Scarchilli avec Agostina Belli
    Seulement apparition
DO Ritratto di mio padre – de Maria Sole Tognazzi avec Valeria Golino
    Seulement apparition
2011Scossa – de Carlo Lizzani, Ugo Gregoretti, Francesco Maselli & Nino Russo avec Lucia Sardo
    + scénario – Segment « Sperenza »
DO Voi siete qui – de Francesco Matera avec Marco Bellocchio
    Seulement apparition
DO Noi c’eravamo – de Antonello Sarno avec Monica Bellucci
    Seulement apparition
DO Giovanna Cau : Diversamente Giovane – de Marco Spagnoli avec Jean Sorel
    Seulement apparition
2012Mr. Teddy – de Eliseo Acanfora, Lorenzo de Liberato, Niccolò Giorgi, Samuele Sestieri & Rocco Manuel Spiezio avec Massimo Bonetti
    Seulement interprétation
DO Giuliano Montaldo : Quattro volte vent’anni – de Marco Spagnoli avec Elisabetta Montaldo
    Seulement apparition
2013 DO Non eravamo solo... Ladri di biciclette : Il neorealismo – de Gianni Bozzacchi avec Bernardo Bertolucci
    Seulement scénario, apparition, voix & narration
AUTRES PRIX :
      
    Prix Pietro Bianchi au festival du cinéma de Venise, Italie ( 1996 )

    Prix François Truffaut au festival du cinéma de Giffoni, Italie (1996 )

    David pour l’ensemble de sa carrière aux prix David di Donatello, Italie ( 2007 )

    Ruban d’Honneur par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie ( 2008 )
Fiche créée le 5 octobre 2013 | Modifiée le 7 février 2016 | Cette fiche a été vue 2496 fois
PREVIOUSAnna Lizaran || Carlo Lizzani || Frank LloydNEXT