CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Hans Albers
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Carlos Larrañaga



Date et Lieu de naissance : 11 mars 1937 (Barcelone, Espagne)
Date et Lieu de décès : 30 août 2012 (Benalmádena, Espagne)
Nom Réel : Carlos Larrañaga Ladrón de Guevara

ACTEUR

Carlos Larrañaga de son nom complet Larraña Ladrón de Guevara est né le 11 mars 1937 à Barcelone. Il appartient à une famille de comédiens. Son père, Pedro Larrañaga Ruy-Gómez a notamment tourné à l’international à l’époque du muet dans un film allemand «Le Légionnaire 67-82» de Louis Raph sur un scénario de Curt Siodmak, avec en vedettes Hans Stüwe et Eva von Berne. Sa mère, María Fernanda Ladrón de Guevara, qui a débuté toute jeune sur les planches, était de ces Espagnols partis tourner à Hollywood les premiers films sonores destinés au public hispanophone. Le petit Carlos a une demi-sœur de douze ans son aînée et elle aussi future célébrissime artiste des deux côtés de l’Atlantique hispanique, Amparo Rivelles, fille du comédien, directeur de théâtre et acteur Rafael Rivelles. Le petit Carlos, à peine âgé de huit ans, va perdre son père mort d’un infarctus dans le train qui menait vers Séville la troupe théâtre dont il était le directeur artistique.

Carlos Larrañaga tourne pour la première fois devant les caméras alors qu’il n’a que quatre ans dans le film «Alma de Dios» (1941) de Ignacio Iquino, qui a pour vedette sa grande sœur Amparo Rivelles entourée de Luis Prendes, José Isbert et Paco Martínez Soria. Les spectateurs le revoient dans des rôles d’enfants notamment dans «Bagatelles» (1949) de Juan de Orduña, avec Aurora Bautista Il fait ensuite avec sa famille, une tournée en Amérique hispanophone et en particulier à Cuba où il monte aussi sur les planches et fait un peu de télévision. Puis on le retrouve jeune premier dans de nombreux films espagnols de tous les genres, drames, film noir et de «gangster», comédies musicales avec les enfants prodiges de l’époque, Joselito («le petit colonel» 1960) et Marisol («Un ange est arrivé» 1961); voire une super production étatsunienne réalisée en Espagne comme «Orgueil et passion» (1956) de Stanley Kramer avec Cary Grant, Sophia Loren et Frank Sinatra. Mais même dans les films les plus fleur bleue ou les plus enjoués, il apporte une note d’âme tourmentée qui plait tant à ses très nombreuses admiratrices.

Carlos Larrañaga va également, dès les années soixante, poursuivre une intense activité théâtrale. Il est aussi dès l’origine un pilier de la Télévision Espagnole en apparaissant dans de nombreuses séries comme «Goya» (1985), «Farmacia de Guardia» (1991-1995). Sa palette d’interprétations comprend tous les tons et formes. Sa dernière prestation est celle d’un médecin de province dans la comédie «Los muertos no se tocan, nene» (2011) de José Luis García Sánchez. Il a, évidemment, reçu de nombreux prix dont la Médaille d’Or du Mérite des Beaux Arts.

Côté ville, Carlos Larrañaga a eu quatre enfants qui ont suivi tous les traces de leur père et aïeuls: Juan Carlos Larrañaga dit Kako né d’une liaison avec la danseuse Isabel Raya; puis Luis dit Luis Merlo, Amparo Larrañaga et Pedro Larrañaga, nés du mariage avec l’actrice Maria Luisa Merlo, la fille du grand comédien espagnol Ismael Merlo. Par la suite Carlos Larrañaga partagera sa vie avec d’autres comédiennes dont Ana Diosdado et Ana Escribano. Carlos Larrañaga, après sept décennies au service de son public, est décédé à soixante-quinze ans, le 20 août 2012, à l’hôpital de Benalmadena de Malaga, en Andalousie. Le rideau s’est définitivement baissé sur un très grand monsieur de la scène hispanique mais ses films et enregistrement sont heureusement toujours là.

© Caroline HANOTTE

copyright
1941Alma de Dios – de Ignacio F. Inquino avec Amparo Rivelles
1947Serenata española – de Juan de Orduña avec María Martín
1949Cita con mi viejo corazón – de Ferruccio Cerio avec Luis Prendes
Bagatelles ( pequeñeces ) de Juan de Orduña avec Aurora Bautista
1955Les aventures de Gil Blas de Santillane ( una aventura de Gil Blas ) de René Jolivet & Ricardo Muñoz Suay avec Barbara Laage
1956Orgueil et passion ( the pride and the passion ) de Stanley Kramer avec Sophia Loren
Un verre de whisky ( un vaso de whisky ) de Julio Coll avec Rossana Podesta
1957Classe di ferro – de Turi Vasile avec Madeleine Fisher
Fatal rendez-vous ( la puerta abierta / l’ultima notte d’amore ) de César Fernández Ardavin avec Marta Toren
J’ai… choisi l’enfer ( ...Y eligió el infierno ) de César Fernández Ardavin avec Sabine Bethmann
195815 bajo la lona – de Agustín Navarro avec Ángel Aranda
Parque de Madrid – de Enrique Cahen Salaberry avec Luisa Della Noce
1959Les salauds / De sang froid / Les salopards ( a sangre fría ) de Juan Bosch avec Gisia Paradis
Siega verde – de Rafael Gil avec Jeanne Valérie
1960Melocotón en almíbar / Rififí en el convento – de Antonio del Amo avec Marga López
Le petit colonel ( el pequeño coronel ) de Antonio del Amo avec Joselito
El traje de oro – de Julio Coll avec Marisa Prado
Mi mujer me gusta más / La moglie di mio marito – de Antonio Román avec Yvonne Bastien
1961Toujours le dimanche ( siempre es domingo ) de Fernando Palacios avec Mara Cruz
Un ange est arrivé / Un ange est venu ( ha llegado un ángel ) de Luis Lucia avec Marisol
1962La alternativa – de José María Nunes avec María Victoria Mateu
1964El extraño viaje / El crimen de Mazarrón – de Fernando Fernán Gómez avec Tota Alba
1967De cuerpo presente – de Antonio Eceiza avec Françoise Brion
Ecole d’infirmières ( escuela de enfermeras ) de Amando de Ossorio avec María Isbert
1969Las amigas – de Pedro Lazaga avec Julia Gutiérrez Caba
1972Casa Flora – de Ramón Fernández avec Lola Flores
1974Les oiseaux de Baden-Baden ( los pájaros de Baden-Baden ) de Mario Camus avec Cándida Losada
1978Las verdes praderas – de José Luis Garci avec Cecilia Roth
    Prix CEC du meilleur second rôle masculin par le cercle des écrivains de cinéma, Espagne
1980Los locos vecinos del 2º / La moglie dell’amico... è sempre più... buona – de Juan Bosch avec Sydne Rome
Gay Club – de Ramón Fernández avec Manuel Alexandre
1981127 millones libres de impuestos – de Pedro Masó avec Elsa Baeza
1982Adolescencia – de Germán Lorente avec José Luis López Vázquez
Y del seguro... líbranos señor ! – de Antonio del Real avec Isabel Luque
1987Redondela – de Pedro Costa avec Patrick Newell
1996Pesadilla para un rico – de Fernando Fernán Gómez avec Beatriz Rico
2002Atraco a las 3... y media – de Raúl Marchand Sánchez avec Chus Lampreave
2003 CM La última entrada – de Demián Rugna avec Mara Sol López
2004Tiovivo c. 1950 – de José Luis Garci avec Fernando Fernán Gómez
Escuela de seducción – de Javier Balaguer avec Victoria Abril
CM El cachetazo – de Demián Rugna avec Miriam Vázquez
2005Bienvenido a casa – de David Trueba avec Ariadna Gil
2006The last gateway – de Demián Rugna avec Salomé Boustani
2007Luz de domingo – de José Luis Garci avec Alfredo Landa
    Prix CEC du meilleur second rôle masculin par le cercle des écrivains de cinéma, Espagne
2008Sangre de mayo – de José Luis Garci avec Paula Echevarría
2010Malditos sean ! – de Fabián Forte & Demián Rugna avec Hugo Halbrich
    Segment « Alimenta la caja » de Fabián Forte
2011Los muertos no se tocan, nene – de José Luis García Sánchez avec Julia de Blas
Fiche créée le 1 septembre 2012 | Modifiée le 9 novembre 2013 | Cette fiche a été vue 2127 fois
PREVIOUSPierre Larquey || Carlos Larrañaga || Pedro LarrañagaNEXT