CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Bob Fosse
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Carlos Thompson



Date et Lieu de naissance : 7 juin 1923 (Buenos Aires, Argentine)
Date et Lieu de décès : 10 octobre 1990 (Buenos Aires, Argentine)
Nom Réel : Juan Carlos Eduardo Mundin Schaffter

ACTEUR

Carlos Thompson, de son vrai nom Juan Carlos Eduardo Mundin Schaffter, voit le jour le 7 juin 1923 à Buenos Aires, dans une famille d’origine germanique (Certaines biographies précisent suisse alémanique). Avec un physique déjà particulièrement prometteur pour ses futures admiratrices, il a un premier petit rôle cinématographique à l’âge de seize ans, «…Y mañana serán hombres» (1939) dans lequel le cinéaste Carlos F. Borcosque aborde les problèmes contemporains d’adolescents délinquants. Le propre fils du réalisateur tournera quarante ans plus tard une nouvelle version de l’histoire. L’année suivante, toujours dirigé par Borcosque, Carlos Thompson est un beau militaire dans «Fragata Sarmiento», un film tout à l’honneur de la marine de guerre argentine. Quatre ans plus tard, l’acteur encore débutant est au générique du «Voyage sans retour» (1944) réalisé par Pierre Chenal. Carlos Thompson a encore quelques rôles secondaires avant d’être en 1951 le très tourmenté Juan Pablo Castel dans l’adaptation du roman d’Ernesto Sábato, «Le tunnel» par León Klimovsky, avec Laura Hidalgo en vedette féminine. Désormais jeune premier incontesté du grand écran argentin, il donne, l’année suivante, dirigé par Luis César Amadori, la réplique à Mirtha Legrand dans «La de los ojos color del tiempo» puis à la Mexicaine Maria Félix dans «Le calvaire d’une courtisane».

Les producteurs nord-américains sont alors intéressés par Carlos Thompson, qui tout en continuant à travailler avec les cinéastes de son pays, participe à plusieurs films tournés «made in USA». Il est ainsi en 1953 aux côtés de Yvonne de Carlo et Raymond Burr en haut de l’affiche de «Fort Alger», une adaptation de Lesley Selander qui donne une vision très hollywoodien de l’Afrique du Nord. Il est ensuite Nino le chanteur napolitain aux prises avec Lana Turner et Pier Angeli dans «La flamme et la chair» (1954) de Richard Brooks. Mais il a aussi comme partenaire Eleanor Parker à la recherche de vestiges archéologiques dans «La vallée des Rois» (1954), avant de d’incarner le très beau et romantique Franz Liszt dans «Wagner et les femmes» (1955) de William Dieterle.

Carlos Thompson travaille également avec le réalisateur britannique John Guillermin. Puis devenu en 1957 le mari de Lilli Palmer qu’il a rencontrée sur le plateau de «La rage d’aimer» (1956) de Arthur Maria Rabenalt, il préfère s’installer en Europe et il est bientôt une valeur sûre de films souvent romanesques produits en République Fédérale d’Allemagne comme «Eva, les carnets d’une jeune fille» (1958) de Rolf Thiele avec Romy Schneider. En 1962 il devient le très sympathique homme d’affaire argentin Carlos Varela qui installé à Londres, doit faire des enquêtes pour son entreprise, dans un feuilleton télévisé britannique à succès. Et en 1966 il retrouve le cinéma pour interpréter l’officier allemand Klopstock amoureux de Catherine Deneuve dans «La vie de château» de Jean-Paul Rappeneau. Ce sera le quarante-deuxième et dernier film de Carlos Thompson qui abandonne le métier de comédien pour se reconvertir comme producteur. Il reprend également une activité d’écrivain commencée avec la parution en 1958 d’un roman typiquement argentin «La otra Mejilla» et qu’il poursuit avec des œuvres comme «The Assassination of Winston Churchill» (1969). Après le décès de son épouse en 1986, il regagne Buenos Aires. Mais il met malheureusement fin à ses jours en se tirant une balle dans la tête le 10 octobre 1990, il avait soixante-sept ans.

© Caroline HANOTTE

copyright
1939…Y mañana serán hombres – de Carlos F. Borcosque avec Malisa Zini
1940Fragata Sarmiento – de Carlos F. Borcosque avec Gloria Grey
1944Voyage sans retour ( viaje sin regreso ) de Pierre Chenal avec Iris Marga
1946Los verdes paraísos – de Carlos Hugo Christensen avec Rita Juárez
1947Los pulpos – de Carlos Hugo Christensen avec Nelly Panizza
1948El crimen de Oribe – de Leopoldo Torre Nilsson & Leopoldo Torre Ríos avec María Conceptión César
1949La trampa – de Carlos Hugo Christensen avec Gloria Ferrandiz
Una viuda casi alegre – de Román Viñoly Barreto avec Elina Colomer
1950Abus de confiance ( abuso de confianza ) de Mario C. Lugones avec Olga Zubarry
La indeseable – de Mario Soffici avec Carmen Giménez
1951El túnel – de León Klimovsky avec Laura Hidalgo
Sala de guardia – de Tulio Demicheli avec Elisa Galvé
1952Le calvaire d’une courtisane ( la pasión desnuda ) de Luis César Amadori avec Maria Félix
La de los ojos color del tiempo – de Luis César Amadori avec Mirtha Legrand
La dame aux camélias ( la mujer de las camelias ) de Ernesto Arancibia avec Mona Maris
1953Fort Alger ( Fort Algiers ) de Lesley Selander avec Yvonne De Carlo
1954La flamme et la chair ( the flame and the flesh ) de Richard Brooks avec Lana Turner
La vallée des rois ( valley of the kings ) de Robert Pirosh avec Eleanor Parker
1955Feu magique / Wagner et les femmes / Trois femmes l’ont aimé ( magic fire ) de William Dieterle avec Valentina Cortese
Tempête ( tormenta ) de Alfonso Acebal & John Guillermin avec Linda Christian
Tempête des passions ( thunderstorm ) de John Guillermin avec Linda Christian
    Version anglaise de « Tormenta »
1956La rage d’aimer / Dernière escale ( zwischen zeit und ewigkeit ) de Arthur Maria Rabenalt avec Lilli Palmer
Le dernier rebelle ( el último rebelde / the last rebel ) de Miguel Contreras Torres avec Rodolfo Acosta
1957Au revoir Franziska ( Franziska / auf wiedersehen, Franziska ! ) de Wolfgang Liebeneiner avec Ruth Leuwerik
Esclave de l’amour / Esclave de son désir ( ich war ihm hörig ) de Wolfgang Becker avec Barbara Rütting
L’auberge du Spessart ( das wirtshaus im Spessart ) de Kurt Hoffmann avec Liselotte Pulver
1958Epouse-moi chéri / Une gamine précoce ( Stefanie ) de Josef von Báky avec Sabine Sinjen
Orage au paradis / Ouragan au paradis ( raw wind in eden ) de Richard Wilson avec Esther Williams
Eva, les carnets d’une jeune fille / Carnets secrets d’une jeune fille ( die halbzarte ) de Rolf Thiele avec Romy Schneider
1959Der lustige krieg des Hauptmann Pedro – de Wolfgang Peter avec Helga Martin
Adorable Arabelle ( bezaubernde Arabella ) de Axel von Ambesser avec Hilde Hildebrand
Les mystères d’Angkor ( herrin der welt – Teil I / die formel des todes – Teil I / il mistero dei tre continenti / mistress of the world ) de William Dieterle avec Martha Hyer
Les mystères d’Angkor II ( herrin der welt – Teil II / die formel des todes – Teil II ) de William Dieterle avec Micheline Presle
1960Le héros de mes rêves ( der held meiner träume ) de Arthur Maria Rabenalt avec Maria Perschy
Stéphanie à Rio ( Stefanie in Rio ) de Curtis Bernhardt avec Françoise Rosay
Mélodie de l’adieu ( das große wunschkonzert ) de Arthur Maria Rabenalt avec Edmund Purdom
1961La mystérieuse Madame Cheney / La fin de Madame Cheney ( frau Cheneys ende ) de Franz Joseph Wild avec Lilli Palmer
Agence matrimoniale Aurora ( eheinstitut Aurora /matrimonial agency Aurora ) de Wolfgang Schleif avec Eva Bartok
Our man in the Caribbean – de ? avec Diana Rigg
1962Le baron tzigane / Princesse tzigane ( der zigeunerbaron ) de Kurt Wilhelm avec Félix Marten
Que pensez-vous de la conduite de Constance ? ( finden sie, daß Constanze sich richtig verhält ? ) de Tom Pevsner avec Lilli Palmer
Ferien wie noch nie – de Wolfgang Schleif avec Peter Vogel
1965La vie de château – de Jean-Paul Rappeneau avec Catherine Deneuve
Fiche créée le 7 décembre 2007 | Modifiée le 12 décembre 2016 | Cette fiche a été vue 6251 fois
PREVIOUSGérald Thomassin || Carlos Thompson || André ThorentNEXT