CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Virgile M’Fouilou
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Carmine Gallone



Date et Lieu de naissance : 10 septembre 1885 (Taggia, Italie)
Date et Lieu de décès : 12 mars 1973 ( Frascati, Italie)
Nom Réel : Carmello Gallone

REALISATEUR

Carmine Gallone naît Carmello Gallone le 10 septembre 1885 à Taggia, ville ligure, à une trentaine de kilomètres de la frontière française. Il écrit sa première pièce de théâtre encore adolescent et adore la poésie. D’abord scénariste au cinéma, il débute comme réalisateur, en 1913, et met en scène dans «Le baiser de Cyrano» sa propre épouse Stanislawa Winawerówna, chanteuse lyrique polonaise, «diva» du cinéma muet italien sous le nom de Soava Gallone. Sous sa direction elle joue avec retenue et naturel une dizaine de films dont le plus réussi est la «Maman poupée» (1919). Puis Carmine Gallone se fait aider par Augusto Genina pour «Le corsaire» (1923). Il tourne, en 1925, un énorme succès «La cavalcata ardente» sur la prise de Naples par les troupes garibaldiennes. En 1926, il prête mains fortes à Amletto Palermi pour finir la coproduction «Les Derniers jours de Pompéi» qui marque le début de sa carrière internationale. En 1928, il filme à Berlin «Terre sans femme» avec Conrad Veidt.

À l’avènement du parlant Carmine Gallone fait des films en anglais, allemand et français. Il travaille avec les plus prestigieuses vedettes de l’époque comme Olga Tschechowa, Brigitte Helm, Magda Schneider. En France, il est connu pour des titres avec Albert Préjean, Annabella, Danielle Darrieux, Simone Simon, Jules Berry. Il adapte à l’écran la pièce de Louis Verneuil «Ma cousine de Varsovie» (1931) avec Elvire Popesco. En 1937, à l’apogée de l’ère mussolinienne, le cinéaste revient à Cinecittà pour concevoir, décors compris, le plus gigantesque péplum jamais filmé: «Scipion l’Africain». On y voit Annibal joué par Camillo Pilotto faire charger ses troupeaux d’éléphants de guerre contre les légions romaines sur des airs d’opéra. Un œuvre artistique étonnante… Gallone souligne de nouveau son amour de la musique en tournant: «La vie passionnée de Verdi» (1938) avec Fosco Giachetti; «Le songe de Butterfly» (1939) avec la cantatrice d’origine moldave Maria Cebotari, qu’il dirige de nouveau pour «Amani, Alfredo!» (1940) avec Claudio Gora. Suit «Melodie eterne» (1940) avec Conchita Montenegro et Gino Cervi dans le rôle de Mozart. Il retrouve Fosco Giachetti dans «L’amante secrète» (1941) avec Alida Valli. Puis il réalise «Odessa en flammes» (1942), coproduction romano-italienne qui raconte l’occupation de Chişinau par les Soviétiques puis la prise d’Odessa, par les troupes germano-roumaines. Maria Cebotari y tient le rôle principal.

Après la chute du Duce et la proclamation de la république italienne, Carmine Gallone conçoit des œuvres où la musique classique est omniprésente. Et même pour «Devant lui tremblait tout Rome» (1946) avec Anna Magnani, il met en scène des résistants peu avant l’arrivée des troupes alliés à Rome, alors que la «Tosca» de Puccini doit être représentée. Il tourne au Japon «Madame Butterfly» (1953) avec Kaoru Yachigusa. Il reprend aussi les thèmes de l’Antiquité comme «Messaline» (1951) avec Maria Félix. Mais il est aussi le réalisateur de «Michel Strogoff» avec Curd Jürgens et de deux «Don Camillo» avec Fernandel. Travailleur infatigable, il écrit, produit et tourne encore à près de quatre-vingts ans «Carmen 63» (1962) avec Jacques Charrier et Lino Ventura.

Le cinéaste meurt des suites d’une broncho-pneumonie le 12 mars 1973, à Frascati, dans la banlieue de Rome. C’est un géant du cinéma italien qui disparaît.

© Caroline HANOTTE

copyright
1913 CM Le baiser de Cyrano ( il bacio di Cirano ) de Carmine Gallone avec Soava Gallone
CM Le roman ( il romanzo ) de Nino Martoglio avec Pina Menichelli
    Seulement interprétation
CM Les écumeurs ( i corvi ) de ? avec Hesperia
    Seulement interprétation
1914La femme nue ( la donna nuda ) de Carmine Gallone avec Ugo Piperno
    + scénario
CM Pauvre Leda ( povera Leda… ) de Carmine Gallone avec Leda Gys
CM Sacrifice paternel ( rinunzia ) de Carmine Gallone avec Antonio Gandusio
CM Turbine d’odio – de Carmine Gallone avec Raffaello Vinci
1915Fleur du mal / La fleur du diable ( fior di male ) de Carmine Gallone avec Ruggero Barni
Senza colpa – de Carmine Gallone avec Soava Gallone
La forêt sacrée ( il bosco sacro ) de Carmine Gallone avec Lyda Borelli
Toujours dans le cœur de la patrie ( sempre nel cor la patria ) de Carmine Gallone avec Francesco Cacace
Avator – de Carmine Gallone avec Soava Gallone
La marche nuptiale ( marcia nuziale ) de Carmine Gallone avec Lyda Borelli
1916La falena – de Carmine Gallone avec Andrea Habay
    + scénario
Malombra – de Carmine Gallone avec Amedeo Ciaffi
1917L’histoire des treize ( la storia dei tredici ) de Carmine Gallone avec Sandro Salvini
La storia di un paccato – de Carmine Gallone avec Soava Gallone
1919Maman poupée – de Carmine Gallone avec Bruno Emanuel Palmi
Redenzione / Maria di Magdala – de Carmine Gallone avec Diana Karenne
1920Amleto ed il sio clown – de Carmine Gallone avec Soava Gallone
1921Nemesis – de Carmine Gallone avec Soava Gallone
Il mare di Napoli – de Carmine Gallone avec Alberto Capozzi
1922Marcella – de Carmine Gallone avec Soava Gallone
Les visages de l’amour ( i volti dell’amore ) de Carmine Gallone avec Gina Cinquini
1923Le corsaire ( il corsaro ) de Carmine Gallone & Augusto Genina avec Amletto Novelli
1925La cavalcata ardente – de Carmine Gallone avec Emilio Ghione
1926Les derniers jours de Pompeï ( gli ultimi giorni di Pompeii ) de Carmine Gallone & Amletto Palermi avec Victor Varconi
1927L’enfer de l’amour / Flammes ( liebeshölle / la grande tormenta / l’inferno dell’amore ) de Carmine Gallone &Viktor Bieganski avec Olga Tschechowa
Celui qui domine – de Carmine Gallone & Léon Mathot avec Jeanne Brindeau
La ville des milles joies ( die stadt der tausend freuden ) de Carmine Gallone avec Gaston Modot
1928Marter der liebe – de Carmine Gallone avec Olga Tschechowa
1929Terre sans femme ( das land ohne frauen ) de Carmine Gallone avec Conrad Veidt
Terra senza donne – de Carmine Gallone avec Elga Brink
    Version italienne de « Das land ohne frauen »
S.O.S. ( schiff im not S.O.S. ) de Carmine Gallone avec Liane Haid
    + scénario
1930La ville qui chante ( die singende stadt ) de Carmine Gallone avec Brigitte Helm
La ville qui chante ( city of song / farewell to love ) de Carmine Gallone avec Betty Stockfeld
    Version anglaise de « Die singende stadt »
1931Un soir de rafle – de Carmine Gallone avec Annabella
Le chant du marin – de Carmine Gallone avec Albert Préjean
Ma cousine de Varsovie – de Carmine Gallone avec Elvire Popesco
1932Un fils d’Amérique – de Carmine Gallone avec Simone Simon
Le roi des palaces / Le roi du Palace Hôtel – de Carmine Gallone avec Jules Berry
    + production
King of the Ritz – de Carmine Gallone avec Betty Stockfeld
    + production – Version anglaise de « Le roi des palaces »
1933Going gay / Kiss me goodbye – de Carmine Gallone avec Madga Schneider
For love of you – de Carmine Gallone avec Diana Napier
1934Deux cœurs, une valse ( two hearts in waltz time ) de Carmine Gallone & Joe May avec Roland Culver
Mon cœur t’appelle ( mein herz ruft nach dir ) de Carmine Gallone avec Marta Eggerth
Mon cœur t’appelle – de Carmine Gallone & Serge Veber avec Danielle Darrieux
    Version française de « Mein herz ruft nach dir »
My heart is calling – de Carmine Gallone avec Hugh Wakefield
    Version anglaise de « Mein herz ruft nach dir »
1935Casta diva – de Carmine Gallone avec Benita Hume
    Coupe Mussolini du meilleur film italien au festival du cinéma de Venise, Italie

Casta Diva ( the divide sparks ) de Carmine Gallone avec Phillips Holmes
    Version anglaise de « Costa diva »
Rhapsodie d’amour ( wenn die musik nicht wär / liebes-rhapsodie / der kraft-mayr / das lied der liebe ) de Carmine Gallone avec Sybille Schmitz
E lucevan le stelle – de Carmine Gallone
1936Sa bonne étoile ( opernring / im sommenschein ) de Carmine Gallone avec Jan Kiepura
    Recommandation Spéciale au festival du cinéma de Venise, Italie

Stimme des blutes – de Carmine Gallone avec Albert Matterstock
CM Preludio a Scipione – de Carmine Gallone (Italie)
1937Manège ( manege ) de Carmine Gallone avec Fita Benkhoff
Cristoforo Colombo – de Carmine Gallone
    Inachevé
Scipion l’Africain ( Scipione l’Africano ) de Carmine Gallone avec Annibale Ninchi
    + décorateur de plateau & scénario
    Coupe Mussolini du meilleur film italien au festival du cinéma de Venise, Italie

Maman / Mère Chanson ( Mutterlied ) de Carmine Gallone avec Michael Bohnen
Seulement pour toi ( solo per te ) de Carmine Gallone avec Hilde Hildebrand
    Version italienne de « Mutterlied »
1938Le roman d’un génie / La vie passionnée de Verdi ( Giuseppe Verdi ) de Carmine Gallone avec Fosco Giachetti
Marionette – de Carmine Gallone avec Beniamino Gigli
Mon cœur t’appartient ( dir gehört mein herz ) de Carmine Gallone avec Lucie Englisch
    Version allemande de « Marionette »
1939Flirt ( das abenteuer geht weiter / jede frau hat ein süsses geheimnis ) de Carmine Gallone avec Theo Linden
Le songe de Butterfly / Madame Butterfly ( il sogno di Butterfly ) de Carmine Gallone avec Maria Ceborati
Manon Lescaut – de Carmine Gallone avec Alida Valli
    + scénario
1940Plus fort que l’amour ( oltre l’amore ) de Carmine Gallone avec Oswaldo Valenti
Troppo tardi t’ho conosciuta – de Emanuele Caracciolo avec Tatiana Pavoni
    Seulement réalisation de quelques scènes – Non crédité
Melodie eterne – de Carmine Gallone avec Conchita Montenegro
    + scénario
Un gala de la Traviata ( Amani, Alfredo ! ) de Carmine Gallone avec Claudio Gora
1941La reine de Navarre ( le regina di Navarra ) de Carmine Gallone avec Valentina Cortese
Primo amore – de Carmine Gallone avec Vivi Gioi
La maitresse secrète ( l’amante segreta / l’amante segreta : Troppo bella ) de Carmine Gallone avec Luigi Almirante
1942Harlem ( knock out ) de Carmine Gallone avec Luisa Ferida
Odessa en flammes ( Odessa in fiamme / Odessa în flăcuri / Cătuşe roşii ) de Carmine Gallone avec Rubi D’Alma
    Prix de la Biennale au festival du cinéma de Venise, Italie

Les deux orphelines ( le due orfanelle ) de Carmine Gallone avec María Denis
1943Tristi amori – de Carmine Gallone avec Gino Cervi
1944Giovanna – de Carmine Gallone avec Alida Valli
Le chant de la vie ( il canto della vita ) de Carmine Gallone avec Carlo Ninchi
    + scénario
1945Rigoletto – de Carmine Gallone avec Tito Gobbi
    + production
Une jeune fille sage ( Biraghin ) de Carmine Gallone avec Paolo Stoppa
1946Devant lui tremblait tout Rome ( avanti a lui tremava tutta Roma ) de Carmine Gallone avec Anna Magnani
1947Mélodie d’amour / La Bohème / Mélodie éternelle / Adieu Mimi ( addio Mimí ! / her wonderful lie ) de Carmine Gallone avec Martha Eggerth
    + scénario
La Traviata ( la signora delle camelie ) de Carmine Gallone avec Massimo Serato
1948Et Satan conduit le bal ( la leggenda di Faust ) de Carmine Gallone avec Cesare Barbetti
1949Le trouvère ( il trovatore ) de Carmine Gallone avec Vittorina Colonnello
    + production
La forza des destino – de Carmine Gallone avec Tito Gobbi
1950Taxi de nuit ( taxi di notte ) de Carmine Gallone avec Philippe Lemaire
    + production
1951Messaline ( Messalina ) de Carmine Gallone avec Maria Félix
    + production & scénario
1952Wir tanzen auf dem regenbogen – de Carmine Gallone & Arthur Maria Rabenalt avec Isa Barzizza
    + scénario
Puccini ( Puccini vissi d’arte, vissi d’amore ) de Carmine Gallone & Glauco Pellegrini avec Marta Toren
    + scénario
1953Duel en Sicile ( cavalleria rusticana ) de Carmine Gallone avec Anthony Quinn
    + scénario
Madame Butterfly ( Chô-Chô fujin / madama Butterfly ) de Carmine Gallone avec Kaoru Yachigusa
1954La fille de Mata Hari ( la figlia di Mata Hari ) de Carmine Gallone & Renzo Merusi avec Ludmilla Tchérina
À toi… toujours ( casta diva ) de Carmine Gallone avec Nadia Gray
    + scénario
La maison du souvenir ( Casa Ricordi ) de Carmine Gallone avec Micheline Presle
    + scénario
1955La grande bagarre de Don Camillo ( Don Camillo e l’onorevole Peppone ) de Carmine Gallone avec Fernandel
1956Tosca – de Carmine Gallone avec Franca Duval
Michel Strogoff ( Michele Strogoff / der kurier de zaren ) de Carmine Gallone avec Curd Jürgens
1958Polikouchka ( Polikuschaka ) de Carmine Gallone avec Antonella Lualdi
1959Carthage en flammes ( Cartagine in fiamme ) de Carmine Gallone avec Anne Heywood
    + scénario
1961Don Camillo… Monseigneur ! ( Don Camillo monsignore… ma non troppo ) de Carmine Gallone avec Gina Rovere
1962La religieuse de Monza ( la monaca di Monza ) de Carmine Gallone avec Giovanna Ralli
    + production & scénario
Carmen 63 ( Carmen di Trastevere ) de Carmine Gallone avec Giovanna Ralli
    + production & scénario
Fiche créée le 30 juin 2006 | Modifiée le 3 novembre 2017 | Cette fiche a été vue 9971 fois
PREVIOUSRaymond Galle || Carmine Gallone || Rita GamNEXT