CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Max Doria
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Chantal Akerman



Date et Lieu de naissance : 6 juin 1950 (Etterbeek, Belgique)
Date et Lieu de décès : 5 octobre 2015 (Paris, France)
Nom Réel : Chantal Anne Akerman

REALISATRICE
Image
1978 Les rendez-vous d’Anna – de Chantal Akerman avec Aurore Clément, Helmut Griem & Magali Noël
Image
1985 Golden eighties – de Chantal Akerman avec Lio, Delphine Seyrig, Myriam Boyer & Charles Denner
Image
1995 Un divan à New York (a couch in New York) de Chantal Akerman avec Juliette Binoche & William Hurt
Image
2003 Demain on déménage – de Chantal Akerman avec Sylvie Testud, Aurore Clément & Jean-Pierre Marielle

Considérée à juste titre comme l’un des cinéastes les plus importants de sa génération, Chantal Akerman, est née le 6 juin 1950, à Etterbeek, en Belgique, dans une famille juive au lourd passé. Sa mère et ses grands-parents furent déportés à Auschwitz. Ces grands-parents y ont été assassinés, sa mère Natalia, en est revenue traumatisée, une blessure que en fera une femme angoissée, une pathologie qui va nourrir en grande partie l’œuvre de sa fille. Passionnée par les films de Jean-Luc Godard et de Rainer Werner Fassbinder, Chantal Akerman, après un bref passage à l’INSAS (Institut National Supérieur des Arts du Spectacle de Bruxelles), réalise un premier court-métrage amateur fortement inspiré de Godard, «Saute ma ville» en 1968.

En 1971, après la réalisation de «L’enfant aimé ou je joue à être une femme mariée», Chantal Akerman part pour New York. Elle y rencontre Babette Mangold (future chef-opératrice sur beaucoup de ses films) et fréquente tout le milieu avant-gardiste de la ville, que ce soit en danse, en musique, au théâtre ou au cinéma. De retour en Europe, elle réalise son premier long-métrage, «Je, tu, il, elle» (1974), sur les expériences amoureuses d’une jeune fille, un film qui ose les longs plans-séquences totalement fixes. L’année suivante, elle dirige Delphine Seyrig dans «Jeanne Dielman, 23 quai du Commerce 1080 Bruxelles», chronique banale sur la vie quotidienne d’une veuve de 40 ans qui se prostitue à son domicile pour améliorer son quotidien et celui de son fils. À sa sortie aux USA, le «New York Times» qualifie le film de «premier chef-d’œuvre féminin de l’histoire du cinéma».

Devenue une cinéaste internationalement reconnue, Chantal Akerman enchaîne les tournages: des films de fiction et des documentaires (mélangeant souvent les deux genres) pour le cinéma et pour la télévision. Citons notamment «Les rendez-vous d’Anna» (1978), un road-movie sur une actrice voyageant entre l’Allemagne et la Belgique, primé au Festival de Chicago, suivi de «Toute une nuit» (1981), un ballet de plusieurs personnages qui se rencontrent au cours d’une chaude nuit bruxelloise, ponctué de scènes amoureuses; la comédie musicale «Golden Eighties» (1985) dont l’action se passe dans une galerie marchande, hommage évident à Jacques Demy, où se croise Delphine Seyrig, Lio, Myriam Boyer et Fanny Cottençon; «Un divan à New York» (1995), son seul film grand public où l’on retrouve William Hurt en psychanalyste new-yorkais et Juliette Binoche en danseuse française sur fond d’échange d’appartements. En 1998, elle dirige «Sud» un remarquable documentaire qui rend hommage à la mémoire de James Byrd Jr, homme noir assassiné sauvagement par trois hommes blancs dans une petite ville texane. Citons aussi «La folie Almayer» (2011), adaptation du roman éponyme de Joseph Conrad.

Dès le début des années 1970, Chantal Akerman fonde sa propre maison de production, «Paradise Films», qui participe au financement de la quasi-totalité de ses œuvres mais aussi des films signés Agnès Varda, Jean Pourtalé, Edouardo de Gregorio, John Berry, Bertrand Van Effenterre ou Robert Kramer. Elle fait aussi des apparitions dans quelques unes de ses réalisations. Maniaco-dépressive depuis plusieurs années, ce qui nécessita plusieurs hospitalisations, une maladie aggravée par la mort de sa mère en 2014, Chantal Akerman en mal de vivre se donne la mort à Paris le 5 octobre 2015.

© Pascal DONALD

copyright
1968 CM Saute ma ville – de Chantal Akerman
    + interprétation
1971 CM L’enfant aimé ou je joue à être une femme mariée – de Chantal Akerman avec Claire Wauthion
    + interprétation
1972 CM La chambre – de Chantal Akerman
    + scénario, montage, interprétation & production
CM Hôtel Monterey – de Chantal Akerman
    + scénario & production
1973 CM Le 15/18 – de Chantal Akerman & Samy Szlingerbaum
    + scénario, directrice de la photographie, montage, interprétation & production
CM Hanging out yonkers – de Chantal Akerman
    + scénario
1974Je, tu, il, elle – de Chantal Akerman avec Niels Arestrup
    + scénario, interprétation & production
1975Jeanne Dielman, 23 quai du Commerce 1080 Bruxelles – de Chantal Akerman avec Delphine Seyrig
    + dialogues, scénario, voix & production
1976L’une chante, l’autre pas – de Agnès Varda avec Thérèse Liotard
    Seulement production
DO News from home – de Chantal Akerman
    + scénario, voix & production
1977 The camera : Je or la camera : I – de Babette Mangolte avec Lucinda Childs
    Seulement interprétation
1978Les rendez-vous d’Anna – de Chantal Akerman avec Aurore Clément
    + scénario & production
    Hugo de Bronze du meilleur film au festival international de cinéma de Chicago, USA

5% de risques / Cinq pour cent de risques – de Jean Pourtalé avec Bruno Ganz
    Seulement interprétation & production
La mémoire courte – de Edouardo de Gregorio avec Nathalie Baye
    Seulement production
1980 TV Dis-moi / Aujourd’hui dis-moi – de Chantal Akerman
    + scénario & interprétation
1981Toute une nuit – de Chantal Akerman avec Tchéky Karyo
    + scénario & production
Bruxelles-transit – de Samy Szlingerbaum avec Suzy Falk
    Seulement production
1982 TV Un jour Pina a demandé... – de Chantal Akerman avec Pina Bausch
    + interprétation
1983Les années 80 – de Chantal Akerman avec Magali Noël
    + scénario & production
TV L’homme à la valise – de Chantal Akerman avec Jean-Claude Brisson
    + scénario & interprétation
1984Paris vu par… vingt ans après – de Chantal Akerman, Bernard Dubois, Philippe Garrel, Frédéric Mitterrand, Vincent Nordon & Philippe Vernault avec Maria de Medeiros
    Segment « J’ai faim, j’ai froid » + scénario
CM New York, New York bis – de Chantal Akerman
    + scénario
CM Lettre d’un cinéaste : Chantal Akerman – de Chantal Akerman avec Aurore Clément
    + scénario & production
CM Family business : Chantal Akerman speaks about film – de Chantal Akerman
    + scénario
1985Golden eighties – de Chantal Akerman avec Charles Denner
    + scénario, musique, chansons & production
Elle a passé tant d’heures sous les sunlights… – de Philippe Garrel avec Mireille Perrier
    Seulement interprétation
1986Seven women, seven sins – de Chantal Akerman, Maxi Cohen, Valie Export, Bette Gordon, Laurence Gavron, Ulrike Ottinger & Helke Sander avec Delphine Seyrig
    Segment « Portrait d’une paresseuse / La paresse » + scénario
Letters home – de Chantal Akerman avec Coralie Seyrig
CM Mallet-Stevens – de Chantal Akerman
    + scénario
CM Le marteau – de Chantal Akerman
    + scénario
1987Il y a maldonne – de John Berry avec Clovis Cornillac
    Seulement production
DO Les ministères de l’art – de Philippe Garrel avec André Téchiné
    Seulement apparition
1988Histoires d’Amérique – de Chantal Akerman avec Marilyn Chris
    + scénario & production
DO Le photofileur – de André Soupart
    Seulement production
1989Tumultes – de Bertrand Van Effenterre avec Bruno Cremer
    Seulement production
CM Trois strophes sur le nom de Sacher – de Chantal Akerman
    + scénario
CM Les trois dernières sonates de Franz Schubert – de Chantal Akerman avec Sonia Wieder-Atherton
    + scénario
1990Nuit et jour – de Chantal Ackerman avec Thomas Langmann
    + scénario & production
Ecrire contre l’oubli – de Chantal Akerman, René Allio, Denis Amar, Jean Becker, Jane Birkin, Jean-Michel Carré, Henri Cartier-Bresson, Patrice Chéreau, Alain Corneau, Costa-Gavras, Dominique Dante, Claire Denis, Raymond Depardon, Jacques Deray, Michel Deville, Jacques Doillon, Martine Francke, Gérard Frot-Coutaz, Francis Girod, Jean-Luc Godard, Romain Goupil, Jean-Loup Hubert, Robert Kramer, Patrice Leconte, Anne-Marie Miéville, Sarah Moon, Philippe Muyl, Michel Piccoli, Alain Resnais, Coline Serreau, Bertrand Tavernier & Nadine Trintignant avec Catherine Deneuve
    Segment « Pour Febe Elisabeth Velasquez, El Salvador » + scénario
1991 DO Babel, lettre à mes amis restés en Belgique – de Boris Lehman avec Maggy Collard
    Seulement production
1992Faut-il aimer Mathilde ? – de Edwin Baily avec Dominique Blanc
    Seulement production
TV Monologues – de Chantal Ackerman avec Sami Frey
    Série – épisode « Le déménagement » + scénario
1993 DO D’Est – de Chantal Akerman avec Natalia Chakhovskaia
    + scénario & production
1994Mécaniques célestes ( mecánicas celestes ) de Fina Torres avec Arielle Dombasle
    Seulement production
TV Tous les garçons et les filles de leur âge... – de Chantal Akerman avec Julien Rassam
    Série – épisode « Portrait d’une jeune fille de la fin des années 60 à Bruxelles » + scénario
    Prix FIPRESCI – Mention Spéciale au festival international du jeune cinéma de Turin, Italie

DO Le fil des jours – de Marie André
    Seulement production
1995Un divan à New York ( a couch in New York ) de Chantal Akerman avec William Hurt
    + scénario & production
    Prix Œcuménique du jury au festival international du cinéma de Karlovy Vary, République Tchèque
1996Walk the walk – de Robert Kramer avec Laure Duthilleul
    Seulement production
TV Cinéma, de notre temps – de Chantal Akerman
    Série – épisode « Chantal Akerman par Chantal Akerman » + scénario & interprétation
DO Ecole 27 – de Szymon Zaleski
    Seulement production
1997 DO Birth of a nation – de Jonas Mekas avec Kenneth Anger
    Seulement apparition
1998 DO Sud – de Chantal Akerman
    + scénario & production
    Mention Spéciale au festival internationnal des droits de l’homme de Nuremberg, Allemagne

CM Fifty Fifty – de Nish Saran
    Seulement supervision de la réalisation & de la production
1999La captive – de Chantal Akerman avec Sylvie Testud
    + scénario & production
Voyages – de Emmanuel Finkiel avec Esther Gorintin
    Seulement production
DO The lost days – de Laura Waddington
    Seulement voix
2000 DO Petite conversation familiale – de Hélène Lapiower
    Seulement production
CM No Vladimir – de Alexander Olch avec Jedidiah Cohen
    Seulement supervision de la production
2001 DO More than a woman – de Martin Dunkerton
    Seulement production
DO De l’autre côté – de Chantal Akerman
    + scénario, directrice de la photographie & production
2002Vodka Lemon – de Hiner Saleem avec Lala Sarkissian
    Seulement production
2003Demain on déménage – de Chantal Akerman avec Jean-Pierre Marielle
    + scénario, chansons & production
    Prix Lumière du meilleur film francophone aux Prix Lumière, France

DO Avec Sonia Wieder-Atherton – de Chantal Akerman avec Sonia Wieder-Atherton
    + scénario
2004 DO À toute épreuve – de Marilyn Watelet & Szymon Zaleski
    Seulement production
DO Strange fruit – de Regis Trigano
    Seulement production
2005Le voyage en Arménie – de Robert Guédiguian avec Ariane Ascaride
    Seulement production
2006 DO Là-bas – de Chantal Akerman
    + scénario, directrice de la photographie, voix, apparition & production
DO L’état du monde ( o estado do mundo ) de Ayisha Abraham, Chantal Akerman, Pedro Costa, Vicente Ferraz, Bing Wang & Apichatpong Weerasethakul
    Segment « Tombée de nuit sur Shanghai » + scénario
2007Restless – de Amos Kollek avec Karen Young
    Seulement production
DO 40 x 15 – de Olivier Jahan avec Costa-Gavras
    Seulement apparition
CM Women from Antwerp in November – de Chantal Akerman
    + scénario & production
2008 DO À l’Est avec Sonia Wieder-Atherton – de Chantal Akerman avec Sonia Wieder-Atherton
    + scénario
DO Sombras [Les ombres] ( sombras ) de Oriol Canals
    Seulement production
2010 DO Chantal Akerman, de cá – de Gustavo Beck & Leo Resende Ferreira
    Seulement interprétation
DO Guest – de José Luis Guerín avec Charlotte Dupont
2011La folie Almayer – de Chantal Akerman avec Stanislas Merhar
    + scénario & production
2012 DO Au monde – de Christophe Bisson avec Joël Perrotte
    Seulement montage
2013 CM Chantal Akerman – de Ricky d’Ambrose
    Seulement interprétation
2014 DO No home movie – de Chantal Akerman avec Natalia Akerman
    + scénario, son, directrice de la photographie, apparition & production
Fiche créée le 6 octobre 2015 | Modifiée le 15 octobre 2015 | Cette fiche a été vue 1541 fois
PREVIOUSRaymond Aimos || Chantal Akerman || Wojciech AlaborskiNEXT