CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Eve Arden
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Charles Boyer



Date et Lieu de naissance : 28 août 1899 (Figeac, France)
Date et Lieu de décès : 26 août 1978 (Phoenix, Arizona, USA)
Nom Réel : Charles Boyer

ACTEUR
Image
1934 Le bonheur – de Marcel L’Herbier avec Gaby Morlay, Michel Simon, Paulette Dubost & Jean Toulout
Image
1937 Marie Walewska (conquest) de Clarence Brown avec Greta Garbo, Maria Ouspenskaya & May Whitty
Image
1944 Hantise (gaslight) de George Cukor avec Ingrid Bergman, Joseph Cotten & Angela Lansbury
Image
1958 Maxime – de Henri Verneuil avec Michèle Morgan, Félix Marten, Arletty & Jane Marken

Charles Boyer naît le 28 août 1899 à Figeac, tout comme le grand orientaliste Champollion déchiffreur des hiéroglyphes égyptiens. Après avoir préparé une licence de philosophie, Charles Boyer trouve finalement sa voie en entrant au conservatoire d’Art dramatique de Paris. Il fait ses débuts au théâtre dans les années vingt et a notamment comme partenaire Renée Falconetti. Il a un premier rôle au cinéma en 1920. Il est aussi le duc de Vallombreuse, face à Pierre Blanchar, en «Capitaine Fracasse» (1928), avec l’actrice hollandaise Lien Deyers, en Isabelle. Il tourne son premier film sonore en Allemagne, «Barcarolle d’amour» (1929), produit et réalisé par Carl Froelich, avec Annabella.

Avec le parlant, Charles Boyer devient une vedette internationale entre l’Europe et l’Amérique du Nord. Il signe un contrat avec la MGM en 1929 et fait un premier séjour à Hollywood. Puis il retrouve les studios allemands où il donne la réplique, dans des comédies très musicales, à Florelle et Lilian Harvey. Dans «La bataille» (1933) de Nicolas Farkas, il joue un officier de marine nippon qui perd l’amour de sa femme pendant la guerre russo-japonaise de 1905 et se suicide. En 1934, il interprète un anarchiste qui tente de tuer Gaby Morlay dans «Le bonheur» de Marcel L’Herbier, avant de repartir pour les Etats-Unis où Claudette Colbert le demande pour jouer son confrère psychiatre dans «Mondes privés» (1935) de Gregory La Cava. Il la retrouve pour «Tovarich» (1937) dans un rôle créé à Paris par Elvire Popesco. Il travaille encore avec Jean Harlow, Loretta Young, Katharine Hepburn, Jean Arthur, Marlene Dietrich, Greta Garbo («Marie Walewska» 1937), Irene Dunne. Mais il est aussi sous la direction de Anatole Litvak, Rodolphe de Habsbourg qui se suicide à «Mayerling» (1936), avec sa jeune maîtresse Marie Vetsera, interprétée par Danielle Darrieux.

À la fin des années trente, Charles Boyer est devenu le grand séducteur d’Outre-atlantique où il apporte, sans doute, un nouvel exotisme, après les «Hispaniques» désormais passés de mode! Il vit la plupart du temps en Californie avec son épouse britannique, l’actrice Pat Paterson épousée en 1934. En septembre 1939, il rejoint son centre de mobilisation en France. Après l’armistice, il retrouve les États-Unis et des partenaires comme Bette Davis, Olivia de Havilland, Barbara Stanwyck, Paulette Goddard, Margaret Sullavan. À partir de 1943, il est chargé de veiller aux intérêts de la France Libre, à travers la production cinématographique nord-américaine. En 1944, il est encore excellent en inquiétant mari de Ingrid Bergman dans «Hantise» de George Cukor.

Au cours des décennies suivantes, Charles Boyer poursuit sa carrière internationale avec des rôles parfois plus secondaires mais aussi de très beaux films comme «Madame de…» (1953) de Marx Ophüls, avec Danielle Darrieux; «Nana» (1954) avec Martine Carol. Il fait également partie du très iconoclaste «Casino Royale» (1966) avec Peter Sellers en faux James Bond et apparaît dans des séries télévisées «made in USA». Il tourne son quatre-vingtième et dernier film en 1976. Déjà très marqué au milieu des années soixante par le suicide de son fils unique Michael, Charles Boyer se donne la mort le 26 août 1978, à son domicile de Phoenix, en Arizona, deux jours après la disparition de son épouse décédée des suites d’un cancer. Une fin aussi tragique que celle de certaines de ses plus célèbres interprétations au cinéma.

© Caroline HANOTTE

copyright
1920L’homme du large – de Marcel L’Herbier avec Jacques Catelain
1921Chantelouve – de Georges Monca & Rose Pansini avec Yvette Andréyor
1922Le grillon du foyer – de Jean Manoussi avec Suzanne Dantès
L’esclave – de Georges Monca & Rose Pansini avec Leda Gys
1928Le capitaine Fracasse – de Alberto Cavalcanti & Henry Wulschleger avec Pierre Blanchar
La ronde infernale – de Luitz-Morat avec Blanche Montel
1929Barcarolle d’amour / La barcarolle d’amour – de Carl Froelich & Henry Roussel avec Annabella
1930Le merveilleux mensonge ( the magnificent lie ) de Berthold Viertel avec Ruth Chatterton
Big house / Revolt in the prison – de Paul Fejos & George W. Hill avec Rolla Norman
Révolte dans la prison – de Paul Féjos avec Mona Goya
    Version française de « Big house »
Le procès de Mary Dugan – de Marcel De Sano avec Françoise Rosay
1931Tumultes – de Robert Siodmak & André Daven avec Florelle
1932I.F.1 ne répond plus / F.P.1 ne répond plus – de Karl Hartl avec Danièle Parola
Le revenant ( the man from yesterday ) de Berthold Viertel avec Claudette Colbert
La femme aux cheveux rouges ( red-headed woman ) de Jack Conway avec Jean Harlow
1933L’épervier / Les amoureux – de Marcel L’Herbier avec Natalie Paley
La bataille ( the battle / thunder in the east / hara-kiri ) de Nicolas Farkas avec Merle Oberon
La bataille – de Nicolas Farkas & Victor Tourjansky avec Annabella
    Version française de « The battle »
Moi et l’impératrice ( ich und die kaiserin / der handschuh der kaiserin / das strumpfband der kaiserin ) de Frederick Hollander avec Mady Christians
Moi et l’impératrice – de Friedrich Hollander & Paul Martin avec Lilian Harvey
    Version française de « Ich und die kaiserin »
The only girl / Heart song – de Friedrich Hollander avec Lilian Harvey
    Version anglaise de « Ich und die kaiserin »
1934Le bonheur – de Marcel L’Herbier avec Gaby Morlay
Liliom – de Fritz Lang avec Madeleine Ozeray
Caravane ( caravan ) de Eric Charell avec Loretta Young
Caravane – de Eric Charell avec Conchita Montenegro
    Version française de « Caravan »
1935Mondes privés ( private worlds ) de Gregory La Cava avec Joan Bennett
Hotel Imperial / I loved a soldier – de Henry Hathaway avec Margaret Sullavan
    Inachevé
Shanghai – de John Ford avec Warner Oland
Cœurs brisés ( break at hearts ) de Phillip Moeller avec Katharine Hepburn
Mayerling – de Anatole Litvak avec Danielle Darrieux
1936Le jardin d’Allah ( the garden of Allah ) de Richard Boleslawski avec Marlene Dietrich
Le destin se joue la nuit / L’histoire s’écrit la nuit ( history is made at night ) de Frank Borzage avec Jean Arthur
1937Cette nuit est la notre / Tovaritch ( Tovarich ) de Anatole Litvak avec Anita Louise
Marie Walewska ( conquest ) de Clarence Brown avec Greta Garbo
Orage / Le venin – de Marc Allégret avec Michèle Morgan
DO The Candid Camera Story [very candid] of the Metro-Goldwyn-Mayer Pictures 1937 convention – de ? avec Louis B. Mayer
    Seulement apparition
1938Le corsaire – de Marc Allégret avec Michèle Alfa
    Inachevé
The horn blows at midnight – de Raoul Walsh avec Alexis Smith
1939Casbah ( Algiers ) de John Cromwell avec Hedy Lamarr
Elle et lui ( love affair ) de Leo McCarey avec Irene Dunne
1940L’étrangère ( all this, and heaven too ) de Anatole Litvak avec Bette Davis
Veillée d’amour ( when tomorrow comes ) de John M. Stahl avec Barbara O’Neill
Back Street – de Robert Stevenson avec Richard Carlson
1941Par la porte d’or ( hold back the dawn / the golden door / memo to a movie director ) de Mitchell Leisen avec Paulette Goddard
Rendez-vous avec l’amour ( appointment for love ) de William A. Seiter avec Margaret Sullavan
1942Six destins / Histoires de Manhattan ( tales of Manhattan ) de Julien Duvivier avec Rita Hayworth
DO Les îles de la liberté ( little isles of freedom ) de ?
    Seulement narration
1943Tessa la nymphe au cœur fidèle ( the constant nymph ) de Edmund Goulding avec Alexis Smith
Untel père et fils – de Julien Duvivier avec Raimu
    Seulement narration anglaise
Obsessions ( flesh and fantasy / six destinies ) de Julien Duvivier avec Barbara Stanwyck
    + production
1944Coup de foudre / Nous deux ( together again ) de Charles Vidor avec Irene Dunne
Hantise ( gaslight / murder in Thornston Square ) de George Cukor avec Ingrid Bergman
DO Le combatant ( the fighting lady ) de Edward Steichen & William Wyler avec Dixie Kiefer
    Seulement voix & narration de la version française
1945La bataille du rail – de René Clément avec Jean Clarieux
    Seulement narration anglaise
Agent secret ( confidential agent ) de Herman Shumlin avec Lauren Bacall
1946La folle ingénue ( Cluny Brown ) de Ernst Lubitsch avec Jennifer Jones
1947Arc de triomphe ( Arch of Triumph ) de Lewis Milestone avec Charles Laughton
Vengeance de femme ( a woman’s vengeance / the Gioconda smile ) de Zoltan Korda avec Jessica Tandy
1950La treizième lettre ( the thirteenth letter / the scarlet pen ) de Otto Preminger avec Linda Darnell
1951La première légion ( the first legion ) de Douglas Sirk avec Barbara Rush
1952Tonnerre sur le temple ( thunder in the East ) de Charles Vidor avec Corinne Calvet
Sacré printemps ( the happy time ) de Richard Fleischer avec Marsha Hunt
1953Madame de… – de Max Ophüls avec Vittorio De Sica
1954Nana – de Christian-Jaque avec Martine Carol
1955 CM 1955 Motion Picture Theatre Celebration – de ? avec George Murphy
    Seulement apparition
La toile de l’araignée ( the cobweb ) de Vincente Minnelli avec Lillian Gish
La chance d’être femme ( la fortuna di essere donna ) de Alessandro Blasetti avec Sophia Loren
1956Le tour du monde en quatre-vingts jours ( around the world in eighty days ) de Michael Anderson avec Shirley MacLaine
Paris Palace Hôtel – de Henri Verneuil avec Françoise Arnoul
1957Une parisienne – de Michel Boisrond avec Brigitte Bardot
1958Les boucaniers ( the buccaneer ) de Anthony Quinn avec Charlton Heston
Maxime – de Henri Verneuil avec Arletty
1960Les quatre cavaliers de l’apocalypse ( four horsemen of the apocalypse ) de Vincent Minnelli avec Glenn Ford
1961Fanny – de Joshua Logan avec Maurice Chevalier
Les démons de minuit – de Marc Allégret & Charles Gérard avec Pascale Petit
1962Adorable Julia ( Julia, du bist zauberhaft ) de Alfred Weidenmann avec Lilli Palmer
Le grand-duc et l’héritière ( love is a ball / all this and money too ) de David Swift avec Ulla Jacobsson
1964Le coup de l’oreiller ( a very special favor ) de Michael Gordon avec Leslie Caron
1965Comment voler un million de dollars ? ( how to steal a million ? / how to steal a million dollars and live happily ever after ) de William Wyler avec Peter O’Toole
Paris brûle-t-il ? – de René Clément avec Kirk Douglas
1966Casino Royale ( Charles K. Feldman’s Casino Royale ) de John Huston, Ken Hughes, Val Guest, Robert Parrish & Joe McGrath avec Ursula Andress
Pieds nus dans le parc ( barefoot in the park ) de Gene Saks avec Jane Fonda
1967Le rouble à deux faces / Le téléphone rouge ( el rublo de las dos caras / the day the hot line got hot / hot line ) de Etienne Périer avec Robert Taylor
1968Folie d’avril / Les fous d’avril ( the april fools ) de Stuart Rosenberg avec Jack Lemmon
1969La folle de Chaillot ( the madwoman of Chaillot ) de Bryan Forbes avec Yul Brynner
1972Horizons perdus ( lost horizon ) de Charles Jarrott avec Liv Ullmann
1973Stavisky… / L’empire d’Alexandre ( Stavisky, il grande truffatore ) de Alain Resnais avec Jean-Paul Belmondo
    Prix d’interprétation masculine au festival du cinéma de Cannes, France

    Prix NYFCC du meilleur second rôle masculin par le cercle des critiques de cinéma de New York, USA
1976Nina ( a matter of time ) de Vincente Minnelli avec Liza Minnelli
AUTRES PRIX :
      
    Oscar d’honneur aux Academy Awards, USA ( 1943 )
Fiche créée le 11 février 2007 | Modifiée le 1 novembre 2016 | Cette fiche a été vue 10003 fois
PREVIOUSStephen Boyd || Charles Boyer || Frans BoyerNEXT