CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Edna Purviance
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Charles Regnier



Date et Lieu de naissance : 22 juillet 1914 (Fribourg-en-Brisgau, Empire Allemand)
Date et Lieu de décès : 13 septembre 2001 (Bad Wiessee, Allemagne)
Nom Réel : Karl Friedrich Anton Hermann

ACTEUR

D’origine française par son grand-père paternel, Charles Regnier naît le 22 juillet 1914, à Fribourg-en-Brisgau, ville de l’Empire Allemand située dans le land de Bade-Wurtemberg. Il est l’aîné des quatre fils de Anton Karl Regnier, médecin-généraliste, et de son épouse Maria Friederike (née Harrer). Avec ses trois frères, Henri, Alex et George, il grandit à Strasbourg puis à Badenweiler où ses grands-parents maternels possèdent un hôtel. Après le suicide de son père, en 1924, la mère et ses quatre fils s’installent à Heidelberg, puis à Montreux sur le lac Léman. Lorsque la mère tombe malade de la tuberculose en 1929, la famille déménage à Davos, mais l’argent manque cruellement, la famille part alors pour Berlin au début des années trente.

Malgré l’extrême pauvreté, Charles Regnier prend des cours de théâtre. En 1934, quand les nazis remodèlent la scène culturelle allemande en fonction de leurs idées, l’apprenti comédien est arrêté. Accusé d’homosexualité, il est interné dans le camp de concentration de Lichtenburg. Après neuf mois d’une détention traumatisante, il est libéré et part s’installer en Italie où il ouvre une petite boutique de souvenirs. De retour à Berlin, il reprend sa formation d’acteur et, en 1938, décroche finalement son premier contrat au théâtre de Greifswald dans le Nord du pays.

Tout au long de sa vie, Charles Regnier va s’imposer comme l’un des meilleurs comédiens de théâtre de sa génération, au service des grands auteurs classiques ou contemporains. Parallèlement, il mène un parcours au cinéma très actif avec plus de cent films en tous genres. Tout commence en 1949, avec son rôle de Bertram dans «La chair» réalisé par Josef von Báky, écrit et interprété par Fritz Kortner. Parmi ses personnages les plus marquants, celui du Baron Trenti dans «L’amiral Canaris» (1954) avec O.E. Hasse dans le rôle-titre; Talleyrand dans «La reine Louise» (1956) avec Ruth Leuwerik; le Prince Metternich dans «La belle et l’empereur» (1959) avec Romy Schneider; Jack l’éventreur dans «Les liaisons douteuses» (1961) avec Hildegard Knef; Jean Jaurès dans «Rosa Luxemburg» (1985) avec Barbara Sukowa. Il joue dans des productions américaines tournées en Allemagne, comme: «La légion des damnés» (1951) de Anatole Litvak, «Le dernier passage» (1960) avec Richard Widmark et «Trahison sur commande» (1961) avec William Holden. Sa parfaite connaissance de la langue de Molière lui permet aussi de faire de fréquentes apparitions dans des films français, parmi lesquels: «Oasis» (1954) de Yves Allégret avec Michèle Morgan, «Peau de banane» (1963) avec Jeanne Moreau et Jean-Paul Belmondo, «Les tontons flingueurs» (1963) de Georges Lautner ou deux volets de la saga des «Angélique» (1964) avec Michèle Mercier. Dès la fin des années 1950, il travaille aussi beaucoup pour la télévision.

En plus de sa carrière d’acteur, Charles Regnier monte des pièces, écrit des scénarios et se fait un nom en tant que traducteur, principalement d’auteurs français, tels que Georges Simenon, Jean Cocteau, François Mauriac ou Colette. Il s’est marié une première fois en 1941, avec l’actrice et chanteuse Pamela Wedekind, avec qui il a eu trois enfants, dont la future actrice Carola Regnier. Un mariage qui prend fin à la mort de Pamela en 1986. Trois ans plus tard, il épouse Sonja Ziemann avec qui il restera uni jusqu’à son décès, le 13 septembre 2001, victime d’un accident vasculaire cérébral à Bad Wiessee en Bavière.

© Pascal DONALD

copyright
1949Das geheimnis der roten katze – de Helmut Weiss avec Heinz Rühmann
La chair ( der ruf ) de Josef von Báky avec Johanna Hofer
Enfants de roi ( königskinder ) de Helmut Käutner avec Jenny Jugo
1950Die tat des Anderen – de Helmut Weiss avec Ilse Steppat
1951La légion des damnés / Le traître ( decision before dawn ) de Anatole Litvak avec Richard Basehart
L’âme des pionniers ( gefangene seele / verbotene leidenschaft ) de Hans Wolff avec Hedwig Bleibtreu
Niki, l’enfant trouvé ( ich heiße Niki ) de Rudolph Jugert avec Paul Hörbiger
1952Der große zapfenstreich – de George Hurdalek avec Johanna Matz
Le vicaire de San Lorenzo ( der kaplan von San Lorenzo ) de Gustav Ucicky avec Willy Birgel
DO Des feuers macht – de Erich Menzel avec Rudolf Fernau
    Seulement apparition
1953Le chanteur de rue / Sérénade de la rue ( straßenserenade ) de Werner Jacobs avec Otto Gebühr
Ein leben für do – de Gustav Ucicky avec Hans Söhnker
Cabaret / Ma chanson te survivra ( dieses lied bleibt bei dir / kabarett ) de Willi Forst avec Paul Henreid
La sorcière ( die hexe ) de Gustav Ucicky avec Anita Björk
1954Héros en blanc ( sauerbruch : Das war mein leben ) de Rolf Hansen avec Heidemarie Hatheyer
Consul Strotthoff / Réunion à Salzbourg ( konsul Strotthoff ) de Erich Engel avec Inge Egger
Clivia – de Karl Anton avec Claude Farell
Espion Wronski ( rittmeister Wronski ) de Ulrrich Erfurth avec Irene von Meyendorff
Le fantôme du cirque ( das phantom des großen zeltes / Zirkus Capelli ) de Paul May avec Angelika Hauff
L’amiral Canaris / L’affaire de l’amiral Canaris ( Canaris ) de Alfred Weidenmann avec O.E. Hasse
La ville est pleine de secrets ( die stadt ist voller geheimnisse ) de Fritz Kortner avec Annemarie Düringer
Oasis – de Yves Allégret avec Michèle Morgan
San Salvatore – de Werner Jacobs avec Carl Wery
1955Le cadavre vivant ( gestatten, mein name ist cox ) de Georg Jacoby avec Nadja Tiller
Un homme oublie l’amour ( ein mann vergißt die liebe ) de Volker von Collande avec Maria Holst
Heldentum nach Ladenschluß – de Wolfgang Becker, Erik Ode, Wolfgang Schleif & Fritz Stapenhorst avec Willi Rose
    Segment « Der zauberer Maro » de Wolfgang Becker
Feu magique / Wagner et les femmes / Trois femmes l’ont aimé ( magic fire ) de William Dieterle avec Yvonne De Carlo
Der himmel ist nie ausverkauft – de Alfred Weidenmann avec Käthe Haack
La femme de l’ambassadeur ( die frau des botschafters ) de Hans Deppe avec Ingrid Andree
Die toteninsel – de Victor Tourjansky avec Folke Sundquist
Les bandits de la route ( banditen der autobahn ) de Géza von Cziffra avec Eva Ingeborg Scholz
Unternehmen schlafsack – de Arthur Maria Rabenalt avec Dorothea Wieck
Das forsthaus in Tirol – de Hermann Kugelstadt avec Wera Frydtberg
Les yeux bleus / Deux yeux bleus / Deux beaux yeus bleus ( zwei blaue augen ) de Gustav Ucicky avec Marianne Koch
Rendez-moi justice / Pas d’alibi ( alibi ) de Alfred Weidenmann avec Gisela von Collande
1956Beichtgeheimnis – de Victor Tourjansky avec Margit Saad
Mon mari se marie aujourd’hui ( heute heiratet mein mann ) de Kurt Hoffmann avec Liselotte Pulver
Kitty / Kitty à la conquête du monde ( Kitty und die große welt ) de Alfred Weidenmann avec Romy Schneider
Anastasia, la dernière fille du tzar ( Anastasia : Die letzte zarentochter ) de Falk Harnack avec Lilli Palmer
Ein herz kehrt heim – de Eugen York avec Maria Holst
Unter palmen am blauen meer – de Hans Deppe avec Lil Dagover
Le roi des voleurs ( banktresor 713 ) de Werner Klingler avec Hildegard Grethe
La reine Louise ( königin Luise ) de Wolfgang Liebeneiner avec Ruth Leuwerik
1957El Hakim, le médecin et l’amour / Le docteur Ibrahim ( El Hakim ) de Rolf Thiele avec Elisabeth Müller
Der page vom Palast-Hotel – de Thomas Engel avec Erika Remberg
1958Le temps d’aimer et le temps de mourir ( a time to love and a time to die / will o’ the wisp ) de Douglas Sirk avec John Gavin
À l’Araignée Noire ( Grabenplatz 17 ) de Erich Engels avec Maria Paudler
Taiga, l’ange de Sibérie ( Taiga ) de Wolfgang Liebeneiner avec Ruth Leuwerik
La famille Engel ( die singenden engel von Tirol / sag ja, Mutti ! ) de Alfred Lehner avec Christine Kaufmann
Face à la mort ( Solange das herz schlägt / …und führe uns nicht in versuchung ) de Alfred Weidenmann avec Heidemarie Hatheyer
Le voyage ( the journey ) de Anatole Litvak avec Deborah Kerr
Court martiale ( kriegsgericht ) de Kurt Meisel avec Hans Nielsen
1959…Et tout le reste n’est que silence ( der rest ist schweigen ) de Helmut Käutner avec Hardy Kruger
La belle et l’empereur / La belle menteuse ( die schöne lügnerin ) de Axel von Ambesser avec Jean-Claude Pascal
Les mystères d’Angkor ( herrin der welt – Teil I / die formel des todes – Teil I / il mistero dei tre continenti / mistress of the world ) de William Dieterle avec Martha Hyer
Les mystères d’Angkor II ( herrin der welt – Teil II / die formel des todes – Teil II ) de William Dieterle avec Micheline Presle
1960L’homme au chapeau melon ( der herr mit der schwarzen melone ) de Karl Suter avec Sabine Sesselmann
Le bal des espions – de Michel Clément avec Françoise Arnoul
Le dernier passage ( the secret ways ) de Phil Karlson avec Richard Widmark
Le mariage de Monsieur Mississippi ( die ehe des herrn Mississippi ) de Kurt Hoffmann avec Johanna von Koczian
1961L’affaire Nina B. ( affäre Nina B. / the Nina B. affair ) de Robert Siodmak avec Pierre Brasseur
Fric-frac rue Latour ( bankraub in der Rue Latour ) de Curd Jürgens avec Ingeborg Schöner
Je ne peux pas garder le silence plus longtemps / Je ne peux plus me taire ( ich kann nicht länger schweigen ) de Hans-Jochen Wiedermann avec Barbara Frey
Wenn beide schuldig werden – de Hermann Leitner avec Nadia Gray
Trahison sur commande ( the counterfeit traitor ) de George Seaton avec William Holden
Chikita ( Chikita ihr klein Häuschen ) de Karl Suter avec Hanne Wieder
Les liaisons douteuses ( Lulu ) de Rolf Thiele avec Hildegard Knef
1962Adorable Julia ( Julia, du bist zauberhaft ) de Alfred Weidenmann avec Charles Boyer
Le testament du docteur Mabuse ( das testament des Dr. Mabuse / the last will of Dr. Mabuse / the terror of Doctor Mabuse / terror of the mad doctor / the testament of Dr. Mabuse ) de Werner Klingler avec Senta Berger
Freud, passions secrètes ( Freud / Freud : The secret passion ) de John Huston avec Montgomery Clift
La malédiction du serpent jaune ( der fluch der gelben schlange ) de Franz Josef Gottlieb avec Doris Kirchner
L’apprentissage de l’amour ( liebe will gelernt sein ) de Kurt Hoffmann avec Barbara Rütting
Le grand retour ( miracle of the white stallions / flight of the white stallions ) de Arthur Hiller avec Robert Taylor
TV Wetter veränderlich – de Charles Regnier avec Angelika Hauff
    Seulement scénario & réalisation
1963Dans les griffes de l’homme invisible ( der unsichtbare ) de Raphael Nussbaum avec Ellen Schwiers
Le crapaud masqué ( der schwarze abt ) de Franz Josef Gottlieb avec Joachim Fuchsberger
Moral 63 – de Rolf Thiele avec Mario Adorf
Peau de banane – de Marcel Ophüls avec Jeanne Moreau
Les tontons flingueurs – de Georges Lautner avec Lino Ventura
Le grand jeu de l’amour ( das große liebesspiel ) de Alfred Weidenmann avec Daliah Lavi
Le dernier alibi ( ein alibi zerbricht ) de Alfred Vohrer avec Peter van Eyck
Der prozeß Carl von O. – de John Olden avec Inge Meysel
1964Condamnés au péché ( verdammt zur sünde / die festung ) de Alfred Weidenmann avec Martin Held
Angélique, marquise des anges / Angélique – de Bernard Borderie avec Michèle Mercier
Merveilleuse Angélique – de Bernard Borderie avec Jean-Louis Trintignant
Les D.M. killers ( D.M. killer ) de Rolf Thiele avec Elga Andersen
Pleins feux sur Stanislas – de Jean-Charles Dudrumet avec Jean Marais
1965Du suif dans l’Orient-Express / Un pater au Prater pour notre agent à Vienne ( schüsse im dreivierteltakt / operazione terzo uomo / schüsse im 3/4 takt / shots in 3/4 time ) de Alfred Weidenmann avec Pierre Brice
Corrida pour un espion – de Maurice Labro avec Pascale Petit
Sherlock Holmes contre Jack l’éventreur / Sherlock Holmes contre Jack the ripper ( a study in terror / fog ) de James Hill avec Barbara Windsor
El marqués – de Niels West-Larsen avec O.W. Fischer
1966Der würger vom tower – de Hans Mehringer avec Ellen Schwiers
Un médecin constate ( der artz stellt fest… ) de Aleksander Ford avec Sabine Bethmann
Avec la peau des autres – de Jacques Deray avec Marilù Tolo
Grieche sucht griechin – de Rolf Thiele avec Irina Demick
1967Run like a thief / Robo de diamantes – de Bernard Glaeser & Harry Spalding avec Ina Balin
TV Die fixe idee – de Charles Regnier avec Joachim Wichmann
    + scénario
1968Le canard sera servi bien cuit ( die ente klingelt um halb acht ) de Rolf Thiele avec Heinz Rühmann
DA La conférence des animaux ( die konferenz der tiere ) de Curt Linda
    Seulement voix
1969La gifle ( ohrfeigen ) de Rolf Thiele avec Alexandra Stewart
Les toits de Saint-Paul ( unter den dächern von St. Pauli ) de Alfred Weidenmann avec Werner Peters
1972Der stoff, aus dem die träume sind – de Alfred Vohrer avec Hannelore Elsner
1973Le loup des steppes ( steppenwolf ) de Fred Haines avec Dominique Sanda
TV Der kommissar – de Charles Regnier avec Erik Ode
    Série – Réalisation de l’épisode « Rudek »
1976L’œuf du serpent ( the serpent’s egg / das schlangenei ) de Ingmar Bergman avec Liv Ullmann
1979Fabian – de Wolf Gremm avec Brigitte Mira
1981 DA Salut à toi Pharaon, l’histoire de Joseph ( Shalom Pharao ) de Curt Linda
    Seulement voix
1982Der schnüffler – de Ottokar Runze avec Catherine Alric
Die wilden fünfziger – de Peter Zadeck avec Freddy Quinn
1983Un homme comme E.V.A. ( ein Mann wie EVA ) de Radu Gabrea avec Eva Mattes
1985Rosa Luxemburg – de Margarethe von Trotta avec Barbara Sukowa
1987Welcome to Germany ( der passagier : Welcome to Germany ) de Thomas Brasch avec Tony Curtis
1988Jenseits von blau – de Christoph Eichhorn avec Karin Boyd
1997Cascadeur ( der cascadeur : Die jagd nach dem bernsteinzimmer ) de Hardy Martins avec Regula Grauwiller
1999L’insaisissable ( die unberührbare ) de Oskar Roehler avec Hannelore Elsner
AUTRES PRIX :
      
    Prix de la Critique par l’association des critiques de cinéma germanique, Allemagne ( 1955 )

    Prix d’honneur aux Prix du cinéma Germanique, Allemagne ( 1989 )
Fiche créée le 28 novembre 2013 | Modifiée le 2 février 2017 | Cette fiche a été vue 2661 fois
PREVIOUSSerge Reggiani || Charles Regnier || Wallace ReidNEXT