CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Walter Pidgeon
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Chester Morris



Date et Lieu de naissance : 16 février 1901 (New York, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 11 septembre 1970 (New Hope, Pennsylvanie, USA)
Nom Réel : John Chester Brooks Morris

ACTEUR
Image
1929 Alibi (nightstick) de Roland West avec Harry Stubbs, Mae Busch, Eleanor Griffith & Regis Toomey
Image
1934 La joyeuse fiancée (the gay bride) de Jack Conway avec Carole Lombard, Leo Carrillo & ZaSu Pitts
Image
1938 Les géants du ciel (sky giant) de Lew Landers avec Joan Fontaine, Richard Dix & Paul Guilfoyle
Image
1942 Alias Boston Blackie – de Lew Landers avec Adele Mara, Richard Lane, George E. Stone, Cy Kendall & Paul Fix

John Morris naît le 16 février 1901 à New-York. Ayant grandi dans une famille de comédiens et après avoir tourné pendant deux années avec ses parents, Chester Morris fait ses débuts sur scène à Broadway à l’age de 15 ans dans «The Copperhead» de Augustus Thomas, auprès de Lionel Barrymore. Ce beau ténébreux débute au cinéma muet, en 1917, dans de petits rôles avant qu’il soit nominé à l’Oscar pour son premier rôle au parlant dans «Alibi» (1929) de Roland West, dans lequel il interprète un gangster névrotique accusé du meurtre d’un policier.

Chester Morris continu d’impressionner notamment avec «Le cas du sergent Grischa» (1929) de Herbert Brenon ou il incarne le sergent Grischa Paprotkin de l’armée impériale russe capturé et interné dans un camp de prisonniers par l’armée allemande, il réussira à s’évader. Robert Z. Leonard l’emploi dans un drame conjugal, en mari de Norma Shearer, dans «La divorcée» (1930), elle découvre après trois ans de mariage l’infidélité de son mari. L’acteur est son apogée, entre-autres, avec «Big house» (1930) de George Hill où sa performance le propulse immédiatement au rang de star, il est l’un des trois prisonniers d’une même cellule qui cherchent un moyen de s’évader, entraîner dans la violence, il organise une révolte qui a des conséquences dramatiques. Dans «The bat whispers» (1930), Roland West lui donne un rôle à contre emploi celui d’un détective qui traque un mystérieux criminel sous le nom de «The Bat».

Après une décennie riche de plusieurs rôles majeurs, Chester Morris gagne une énorme popularité dans les années 40 avec son rôle de Boston Blackie, un escroc devenu détective, où il interpréte ce personnage dans quatorze films. En 1943, il s’impose à nouveau avec le drame sentimental «Tornado» de William A. Berke, il y joue un mineur de fond, un gars dur de la classe ouvrière qui progressivement monte dans les échelons, mais tout se complique lorsqu’il épouse une belle chanteuse, Nancy Kelly, qui est aussi exigeante qu’infidèle. Entre les films de la série des Boston Blackie, on peut aussi signaler « Les saboteurs » (1944) de A. Edward Sutherland, un film de propagande ou il aide son frère, Pat O’Brien, un officier du renseignement américain, à s’infiltrer dans un chantier naval, à la recherche d’espions nazis. Pour Robert Gordon, il devient un mystérieux écrivain qui accusé à tort du meurtre de son éditeur part à la découverte du vrai tueur dans «Un crime étrange» (1947). Puis dans le thriller d’épouvante «The she-creature» (1956) de Edward L. Cahn, il campe un hypnotiseur de carnaval qui hypnotise son assistante (Marla English) de façon à lui donner une forme humanoïde préhistorique et l’utilise pour commettre des meurtres. En 1948, il termine la série des Boston Blackie en Chine avec «Boston Blackie’s Chinese Venture» de Seymour Friedman ou pour la énième fois l’inspecteur Blackie doit résoudre un meurtre.

Chester Morris apparaîtra aussi dans de nombreuses séries télévisées à succès comme «Black Panther», «Dr Kildare», «Le dilemme de Dolly» ou encore «Cimarron». Fin des années 60, on lui diagnostic un cancer, malgré la maladie croissante, en 1970, il tourne un dernier film «L’insurgé» de Martin Ritt, un drame tiré d’une histoire vraie sur un champion de boxe noir, James Earl Jones, victime du racisme et qui tombe amoureux d’une femme blanche, Jane Alexander. Début septembre 70, se sentant diminué, Chester Morris se suicide en prenant une overdose de barbituriques, il avait 69 ans.

© Gary RICHARDSON

copyright
1917An amateur orphan – de Van Dyke Brooke avec Isabel Vernon
The beloved traitor – de William Worthington avec Mae Marsh
1923Loyal lives – de Charles Giblyn avec Mary Carr
1925L’empreinte du passé / La route de demain ( the road to yesterday ) de Cecil B. DeMille avec Jetta Goudal
1929Alibi ( nightstick / the perfect alibi ) de Roland West avec Mae Busch
Fast life – de John Francis Dillon avec Loretta Young
Woman trap – de William A. Wellman avec Evelyn Brent
The show of shows – de John G. Adolfi avec John Barrymore
Second choice – de Howard Bretherton avec Dolores Costello
Playing around – de Mervyn LeRoy avec Alice White
She couldn’t say no – de Lloyd Bacon avec Winnie Lightner
Le cas du sergent Grischa ( the case of sergeant Grischa ) de Herbert Brenon avec Betty Compson
1930La divorcée ( the divorcee ) de Robert Z. Leonard avec Norma Shearer
Big house ( the big house ) de George W. Hill avec Leila Hyams
The bat whispers / The bat – de Roland West avec Una Merkel
1931Le corsaire ( corsair ) de Roland West avec Thelma Todd
Cock of the air – de Tom Buckingham avec Billie Dove
1932The miracle man – de Norman Z. McLeod avec Sylvia Sidney
Sinners in the sun – de Alexander Hall avec Carole Lombard
Breach of promise – de John F. Goodrich avec Mae Clarke
La femme aux cheveux rouges ( red-headed woman ) de Jack Conway avec Jean Harlow
Blondie Johnson – de Ray Enright avec Joan Blondell
1933Infernal machine – de Marcel Varnel avec Genevieve Tobin
Tomorrow at seven – de Ray Enright avec Vivienne Osborne
Golden harvest – de Ralph Murphy avec Elizabeth Patterson
Son dernier combat / Roi pour une nuit ( king for a night ) de Kurt Neumann avec Helen Twelvetrees
1934Un gars de la marine / Un gars de la flotte ( let’s talk it over ) de Kurt Neumann avec Jane Darwell
Gift of gab – de Karl Freund avec Gloria Stuart
Du drame à la blague ( embarrassing moments ) de Edward Laemmle avec Marian Nixon
La joyeuse fiancée ( the gay bride ) de Jack Conway avec ZaSu Pitts
I’ve been around – de Philip Cahn avec Rochelle Hudson
Médecin mondain ( society doctor / after eight hours ) de George B. Seitz avec Virginia Bruce
DO The Hollywood gad-about – de Louis Lewyn avec Alice Faye
    Seulement apparition
1935Princesse O’Hara ( princess O’Hara ) de David Burton avec Jean Parker
Les hommes traqués ( public hero number one ) de J. Walter Ruben avec Jean Arthur
Poursuite ( pursuit ) de Edwin L. Marin avec Sally Eilers
CM Pirate party on Catalina Isle – de Gene Burdette avec Lili Damita
    Seulement apparition
1936Sans amour / Le fils du desert ( three godfathers / miracle in the sand ) de Richard Boleslawski avec Irene Hervey
Drame au crépuscule ( moonlight murder ) de Edwin L. Marin avec Madge Evans
Frankie et Johnny ( Frankie and Johnny ) de Chester Erskine avec Lylian Tashman
L’amour au volant / Rencontre dans un taxi ( they met in a taxi ) de Alfred E. Green avec Fay Wray
Fausse monnaie ( counterfeit ) de Erle C. Kenton avec Margot Grahame
La danseuse de San Diego ( the devil’s playground ) de Erle C. Kenton avec Dolores del Rio
1937Echec au crime ( I promise to paid ) de D. Ross Lederman avec Helen Mack
Flight from glory – de Lew Landers avec Van Heflin
CM Screen snapshots series 16, No. 7 – de Ralph Staub avec Gene Autry
    Seulement apparition
CM Sunday night at the Trocadero – de George Sidney avec Reginald Denny
    Seulement apparition
CM Screen snapshots series 17, No. 5 – de Ralph Staub avec George Murphy
    Seulement apparition
1938La loi des bas-fonds ( law of the underworld ) de Lew Landers avec Anne Shirley
Les géants du ciel ( sky giant ) de Lew Landers avec Joan Fontaine
Smashing the rackets – de Lew Landers avec Rita Johnson
Pacific liner – de Lew Landers avec Wendy Barrie
CM Rhumba rhythm at the Hollywood La Conga – de Sammy Lee avec Sally Payne
    Seulement apparition
1939L’étrange rêve / Le chemin du malheur ( Blind Alley ) de Charles Vidor avec Ann Dvorak
Quels seront les cinq ? ( five came back ) de John Farrow avec Lucille Ball
Tonnerre sur l’Atlantique ( thunder afloat ) de George B. Seitz avec Wallace Beery
1940The marines fly high – de George Nichols Jr. & Benjamin Stoloff avec Richard Dix
La terreur du Texas / La caravane de l’Ouest ( Wagons Westward ) de Lew Landers avec Ona Munson
Girl from God’s County – de Sidney Salkow avec Jane Wyatt
Meet Boston Blackie – de Robert Florey avec Constance Worth
1941L’horloge sans aiguilles ( no hands on the clock ) de Frank McDonald avec Rose Hobart
Les confessions de Boston Blackie ( confessions of Boston Blackie ) de Edward Dmytryk avec Harriet Hilliard
Pilotes de bombardiers ( Canal Zone ) de Lew Landers avec Forrest Tucker
1942Alias Boston Blackie – de Lew Landers avec Adele Mara
I live on danger – de Sam White avec Anna Q. Nilsson
Boston Blackie goes Hollywood / Blackie goes Hollywood – de Michael Gordon avec Constance Worth
Wrecking crew – de Frank McDonald avec Richard Arlen
Aerial gunner – de William H. Pine avec Richard Arlen
1943Tornado – de William A. Berke avec Nancy Kelly
After midnight with Boston Blackie – de Lew Landers avec Ann Savage
Hauts explosifs ( high explosive ) de Frank MacDonald avec Barry Sullivan
The chance of a lifetime – de William Castle avec Jeanne Bates
1944Gambler’s choice – de Frank McDonald avec Lloyd Corrigan
Les saboteurs ( secret command ) de A. Edward Sutherland avec Carole Landis
One mysterious night / Behind closed door – de Budd Boetticher avec Dorothy Malone
Double exposure – de William Berke avec Nancy Kelly
Rough, tough and ready / Men of the deep – de Del Lord avec Victor McLaglen
1945Boston Blackie booked on suspicion / Booked on suspicion – de Arthur Dreyfuss avec Steve Cochran
Boston Blackie’s rendezvous / Blackie’s rendezvous – de Arthur Dreifuss avec Nina Foch
One way to love – de Ray Enright avec Marguerite Chapman
A close call for Boston Blackie / Lady of mystery – de Lew Landers avec Lynn Merrick
Le voleur fantôme ( the phantom thief / Boston Blackie’s private ghost) de D. Ross Lederman avec Jeff Donnell
1946Boston Blackie and the law / Blackie and the law – de D. Ross Lederman avec Trudy Marshall
1947Un crime étrange ( blind spot ) de Robert Gordon avec Constance Dowling
Traqués par Boston Blackie ( trapped by Boston Blackie ) de Seymour Friedman avec June Vincent
1948Boston Blackie’s chinese venture / Chinese venture – de Seymour Friedman avec Richard Lane
1954Prison sans chaîne / Hommes sans chaînes ( unchained ) de Hal Bartlett avec Barbara Hale
1956The she-creature – de Edward L. Cahn avec Marla English
1970L’insurgé ( the great white hope ) de Martin Ritt avec James Earl Jones
Fiche créée le 14 septembre 2010 | Modifiée le 19 août 2018 | Cette fiche a été vue 3548 fois
PREVIOUSEnnio Morricone || Chester Morris || Glenn MorrisNEXT