CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Vera Carmi
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Christian Marin



Date et Lieu de naissance : 8 février 1929 (Lyon, France)
Date et Lieu de décès : 5 septembre 2012 (Paris, France)
Nom Réel : Christian Bernard Georges Marin

ACTEUR

Né le 8 février 1929 à Lyon, Christian Marin décide, après avoir assisté à une représentation de «L’aiglon» avec Jean Weber, de prendre des cours de comédie. Tout en exerçant différents métiers, il entre au Conservatoire de Lyon dont il ressort avec un prix en 1951. Il quitte la capitale des Gaules pour Paris où il intègre le Centre de la Rue Blanche tout en faisant de la figuration au Théâtre National Populaire dirigé par Jean Vilar. Après un détour à Saint-Etienne dans une troupe de théâtre, il rejoint la Compagnie Grenier-Hussenot installée au Théâtre Marigny à la fin des années cinquante. Cette présence régulièrement lui permet de débuter à la télévision dans «La marquise d’Ô» (1959) de Claude Barma avec François Chaumette et Françoise Christophe et au cinéma dans «Les tortillards» (1960) de Jean Bastia avec Jean Richard, Roger Pierre et Louis de Funès. Avec son physique «dégingandé», on le retrouve dans «La belle américaine» (1961) où il côtoie la troupe des «Branquignols» et on le remarque aussi dans le rôle du valet de chambre dans «Pouic-Pouic» (1963) de Jean Girault qui consacre définitivement Louis de Funès. Parallèlement, il arpente régulièrement les scènes des théâtres où il joue des pièces de Marcel Achard comme «L’idiote» (1961) avec Annie Girardot ou «Turlutu» (1962) avec Robert Lamoureux.

Mais sa carrière va être marquée par l’interprétation de deux rôles au cinéma et à la télévision. Sur le grand écran, il incarne le Maréchal des Logis Merlot dans la série des «Gendarmes» avec Louis de Funès et Michel Galabru ainsi que Jean Lefebvre, Guy Grosso et Michel Modo qui complètent le casting. Les sept millions de spectateurs du «Gendarme de Saint-Tropez» (1964) de Jean Girault amorcent le début de la saga «Le gendarme à New-York» (1965), «Le gendarme se marie» (1968) et «Le gendarme en balade» (1970). Mais accaparé par son activité théâtrale, Christian Marin ne participe ni au «Gendarme et les extraterrestre» (1978) ni au «Gendarme et les gendarmettes» (1982). Sur le petit écran, il incarne le Lieutenant Laverdure dans «Les chevaliers du ciel» (1967) avec Jacques Santi dans le rôle du Lieutenant Tanguy. Inspiré d’une bande dessinée de Albert Uderzo, cette série met en scène deux pilotes de chasse. Devenue culte, elle fait l’objet d’une adaptation cinématographique modernisée avec Benoît Magimel et Clovis Cornillac sous la direction de Gérard Pirès en 2004.

Ensuite et jusqu’à la fin de sa carrière, Christian Marin se consacre quasi-exclusivement au théâtre où il enchaîne les pièces de boulevard autant à Paris qu’en province dans le cadre de tournées. D’ailleurs dans une interview, il souligne qu’il aurait aimé tourner davantage mais: depuis «Les chevaliers du ciel», j’ai très peu tourné et j’ai surtout vécu de théâtre qui est mon réacteur!. À ce titre, il triomphe dans des pièces de Marc Camoletti comme «Duos sur canapé (1974) ou «On dînera au lit» (1985) avec Jacques Balutin au Théâtre Michel. Il est aussi l’interprète de Jean Anouilh dans «La culotte» (1978) avec Jean-Pierre Marielle et «Le nombril» (1981) avec Bernard Blier au Théâtre de l’Atelier. Dans un registre plus léger, il joue plusieurs pièces de Julien Vartet au Théâtre Edouard VII dans les années quatre-vingt-dix ainsi que «Quelle famille!» de Francis Joffo à Paris et en province. Pour sa dernière apparition sur scène, en 2010, il remplace Pierre Maguelon décédé dans la pièce «Le gang des seniors» de Bruno Druart avec Yolande Folliot et Perrette Souplex en tournée. Le 5 septembre 2012, Christian Marin meurt à l’âge de 83 ans dans un hôpital parisien.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1957Ces dames préfèrent le mambo – de Bernard Borderie avec Pascale Roberts
1960Les tortillards – de Jean Bastia avec Jean Richard
1961La belle américaine – de Robert Dhéry avec Jacques Charrier
Le crime ne paie pas – de Gérard Oury avec Danielle Darrieux
La gamberge – de Norbert Carbonnaux avec Arletty
Tout l’or du monde – de René Clair avec Bourvil
Le tracassin / Les plaisirs de la ville – de Alex Joffé avec Maria Pacôme
1962Une blonde comme ça / Miss Shumway jette un sort – de Jean Jabely avec Noël Roquevert
Comment réussir en amour ? – de Michel Boisrond avec Dany Saval
L’abominable homme des douanes – de Marc Allégret avec Darry Cowl
1963L’honorable Stanislas, agent secret – de Jean-Charles Dudrumet avec Jean Marais
Bébert et l’omnibus – de Yves Robert avec Blanchette Brunoy
Cherchez l’idole – de Michel Boisrond avec Johnny Hallyday
Le commissaire mène l’enquête / Fantaisies conjugales – de Fabien Collin avec Robert Hossein
    Segment « Pour qui sonne le… »
La foire aux cancres – de Louis Daquin avec Sophie Desmarets
Le magot de Josefa – de Claude Autant-Lara avec Anna Magnani
Pouic-Pouic – de Jean Girault avec Jacqueline Maillan
CM Contrechant – de Claude Boissol avec Liliane Patrick
CM La contrebasse – de Maurice Fasquel avec Nicole Gueden
1964Allez France ! – de Robert Dhéry avec Diana Dors
Compartiment tueurs – de Costa-Gavras avec Yves Montand
Les copains – de Yves Robert avec Claude Rich
Le gendarme de Saint-Tropez – de Jean Girault avec Louis de Funès
Le chant du monde – de Marcel Camus avec Catherine Deneuve
1965Monnaie de singe – de Yves Robert avec Robert Hirsch
Dis-moi qui tuer ? – de Etienne Périer avec Michèle Morgan
Le gendarme à New York – de Jean Girault avec Michel Galabru
L’or du duc – de Jacques Baratier avec Elsa Martinelli
Monsieur le président directeur général / Appelez-moi maître – de Jean Girault avec Michel Galabru
CM La pierre et la corde – de Jean-Louis van Belle avec Monique Tarbès
CM Tamdem – de Serge Fouquet avec Antoine de Rudder
1966La permission ( the story of a Three-Day Pass ) de Melvin Van Peebles avec Nicole Berger
1967Le mois le plus beau – de Guy Blanc avec Georges Géret
1968Faites don plaisir aux amis / Prête-moi ta femme ! – de Francis Rigaud avec Francis Blanche
L’Auvergnat et l’autobus – de Guy Lefranc avec Fernand Raynaud
Le gendarme se marie – de Jean Girault avec Geneviève Grad
CM Les joueurs – de Jean-Louis Van Belle avec Romain Bouteille
1970Le gendarme en balade – de Jean Girault avec Claude Gensac
Michel Strogoff, le courrier du tsar / Michel Strogoff ( Michele Strogoff / Michel Strogoff, corriere dello zar / Strogoff ) de Eriprando Visconti avec John Philip Law
1973La dernière bourrée à Paris – de Philippe Clair avec Annie Cordy
1974Le commando des chauds lapins – de Guy Pérol avec Olivier Mathot
Y’a un os dans la moulinette – de Raoul André avec Paul Préboist
1975La grande récré – de Claude Pierson avec Georges Chamarat
1976Deux cloches dans la neige – de Jean-Louis Guillermou avec Guy Grosso
1979Prune des bois – de Marc Lobet avec Isabelle Bourgeois
1984Neuville, ma belle – de Mae Kelly avec Bernard Musson
1997Chômeurs mais on s’soignent… – de Laurent Thomas avec Jacques Dynam
1999 CM Le mélomane – de Georges Batagne avec Philippe Nicaud
2000 CM Carpe Diem – de Elisabeth Aubert avec Rufus
2010Two sunny days ( dva suncana dana ) de Ognjen Svilicic avec Sylvia Kristel
2012Dead man talking – de Patrick Ridremont avec François Berléand
Fiche créée le 23 avril 2009 | Modifiée le 6 septembre 2012 | Cette fiche a été vue 8530 fois
PREVIOUSJean-Pierre Marielle || Christian Marin || Gloria MarínNEXT