CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Luisa Della Noce
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Claire Dodd



Date et Lieu de naissance : 29 décembre 1908 (Des Moines, Iowa, USA)
Date et Lieu de décès : 23 novembre 1973 (Beverly Hills, Californie, USA)
Nom Réel : Dorothy Anne Dodd

ACTRICE

Fille d’un vétérinaire itinérant, Dorothy Anne Dodd voit le jour le 29 décembre 1908 à Des Moines, Iowa (Etats-Unis). Au gré des nouvelles affectations de son père, la famille Dodd s’installe successivement à Kansas City (Missouri), St. Louis (Missouri), Phoenix (Arizona) et Little Rock (Arkansas). C’est dans cette dernière ville que la jeune fille grandit après le divorce de ses parents.

Au milieu des années vingt, Dorothy a tout juste quinze ans quand elle rejoint la troupe des Ziegfeld Folies à New York, après avoir menti sur son âge. Elle est très vite remarquée par Darryl F. Zanuck qui lui propose de le suivre à Hollywood. Elle commence alors sa carrière comme mannequin et pose pour différents magazines. En 1930, elle débute au cinéma sous le nom de Claire Dodd, dans une apparition en Goldwyn Girl pour une production de Florenz Ziegfeld et Samuel Goldwyn: «Whoopee !» avec Eddie Cantor, puis dans un petit rôle de mannequin auprès de Joan Crawford dans «Jeunes filles modernes». La même année, Ziegfeld lui offre un rôle dans son nouveau spectacle musical «Smiles» aux côtés de Fred Astaire et de sa sœur Adele.

Par la suite, Claire Dodd signe un contrat d’une durée de sept ans avec la Paramount. Elle travaille également pour la Warner Bros ainsi que pour les Studios Universal. Elle enchaîne film sur film, et interprète souvent des femmes fatales, des maîtresses ou des séductrices. Cependant, elle reste cantonnée dans des rôles secondaires. Le public peut malgré tout, apprécier sa plastique et sa blondeur, aux côtés des plus grandes stars, parmi lesquelles: Sylvia Sydney dans «Une tragédie américaine» (1931), Lili Damita dans «Le roi des allumettes» (1932), Bette Davis dans «Ex-Lady» (1933), James Cagney dans «L’affaire se complique» (1934), Humphrey Bogart dans «Two against the world» (1936). En 1931, Claire épouse l’homme d’affaires Jack Milton Strauss. En 1937, elle met au monde un fils: Jon Michael et divorce l’année d’après. Ce mariage (raté) lui vaut le surnom de Mystery girl (la fille mystérieuse). En effet, la jeune beauté se montrant extrêmement discrète sur sa vie privée, le monde du cinéma prend seulement connaissance de cette union et de la naissance de son fils, le jour effectif de la séparation. La jeune femme savait, avant l’heure, faire la différence entre sa vie privée et sa vie professionnelle.

À la fin des année trente, Claire Dodd décroche enfin quelques rôles principaux dans des productions de série B, parmi lesquels : la secrétaire Julia Thorne dans «Fast company» (1937) avec Melvyn Douglas, la Comtesse Foldesay dans «Romance in the dark» (1938) avec John Barrymore, la journaliste Dorothy Roberts dans «Deux nigauds marins» (1941) avec Bud Abbott & Lou Costello, et la blonde Mercedes Colby dans «Don Winslow of the navy» (1941) avec Don Terry. En 1942, après avoir tourné une soixantaine de films, elle tire définitivement un trait sur sa carrière artistique.

Claire Dodd se retire donc avec son nouveau mari H. Brand Cooper, dans sa propriété de Beverly Hills, en Californie. Elle consacre le reste de sa vie à sa nombreuse famille (quatre enfants son nés de cette dernière union). Elle meurt le 23 novembre 1973, à son domicile de Beverly Hills (Californie), entourée par sa famille, après une lutte acharnée contre le cancer.

© Philippe PELLETIER

copyright
1930Jeunes filles modernes ( our blushing brides ) de Harry Beaumont avec Joan Crawford
Whoopee ! – de Thornton Freeland avec Eddie Cantor
1931Up pops the devil – de A. Edward Sutherland avec Stuart Erwin
Le secret de l’avocat ( the lawyer’s secret ) de Louis J. Gasnier & Max Marcin avec Charles Buddy Rogers
The secret call – de Stuart Walter avec Richard Arlen
Une tragédie américaine ( an American tragedy ) de Josef von Sternberg avec Sylvia Sidney
The road to Reno – de Richard Wallace avec Irving Pichel
Girls about town – de George Cukor avec Joel McCrea
Working girls – de Dorothy Arzner avec Paul Lukas
Two kinds of women – de William C. DeMille avec Phillips Holmes
Under eighteen – de Archie Mayo avec Warren William
1932Dancers in the dark – de David Burton avec George Raft
L’aile brisée ( the broken wing ) de Lloyd Corrigan avec Leo Carrillo
Belle nuit ( this is the night ) de Frank Tuttle avec Charles Ruggles
Crooner – de Lloyd Bacon avec David Manners
L’homme que l’on desire ( man wanted / a dangerous brunette ) de William Dieterle avec Kay Francis
Non coupable ( guilty as hell / guilty as charge ) de Erle C. Kenton avec Victor McLaglen
Le roi des allumettes ( the match king ) de Howard Bretherton & William Keighley avec Lili Damita
L’avocat ( lawyer man ) de William Dieterle avec Joan Blondell
Vagabonds du ciel / Les contrebandiers de l’air ( parachute jumper ) de Alfred E. Green avec Douglas Fairbanks Jr.
L’affaire se complique ( hard to handle ) de Mervyn LeRoy avec James Cagney
1933Blondie Johnson – de Ray Enright avec Chester Morris
Elmer the great – de Mervyn LeRoy avec Patricia Ellis
Ex-Lady – de Robert Florey avec Bette Davis
La profession d’Ann Carver ( Ann Carver’s profession ) de Edward Buzzell avec Fay Wray
Prologues ( footlight parade ) de Lloyd Bacon avec Dick Powell
My woman – de Victor Schertzinger avec Walter Brennan
CM The 42nd Street special – de ? avec Preston Foster
    Seulement apparition
1934Massacre – de Alan Crosland avec Richard Barthelmess
Franc-jeu / La folle semaine ( gambling lady ) de Archie Mayo avec Barbara Stanwyck
Journal of a crime – de William Keighley avec Adolphe Menjou
Smarty / Hit me again – de Robert Florey avec Edward Everett Horton
The personality kid – de Alan Crosland avec Pat O’Brien
Secret of the chateau – de Richard Thorpe avec Osgood Perkins
Babbitt – de William Keighley avec Alan Hale
I sell anything / I sell everything – de Robert Florey avec Ann Dvorak
1935Roberta – de William A. Seiter avec Fred Astaire
The case of the curious bride – de Michael Curtiz avec Donald Woods
La clé de verre ( the glass key ) de Frank Tuttle avec Edward Arnold
Ne pariez pas sur les blondes ( don’t bet on blondes ) de Robert Florey avec Vince Barnett
Ruses ( the goose and the gander ) de Alfred E. Green avec George Brent
La main passe ( the pay-off / the real McCoy ) de Robert Florey avec James Dunn
1936The singing kid – de William Keighley avec Al Jolson
Navy born – de Nate Watt avec William Gargan
Meurtre d’un aristocrate ( murder by an aristocrat ) de Frank McDonald avec Lyle Talbot
Two against the world / The case of Mrs. Pembroke / One fatal hour – de William McGann avec Humphrey Bogart
Une enquête criminelle ( the case of the velvet claws ) de William Clemens avec Warren William
CM The song of a nation – de Frank McDonald avec Joseph Crehan
CM Breakdowns of 1936 – de ? avec Ross Alexander
    Seulement apparition
1937The women men marry – de Errol Taggart avec George Murphy
1938Règlement de comptes ( fast company / the rare-book murder ) de Edward Buzzell avec Melvyn Douglas
Romance in the dark – de H.C. Potter avec John Barrymore
Nanette à trois amours ( three loves has Nancy ) de Richard Thorpe avec Janet Gaynor
Charlie Chan à Honolulu ( Charlie Chan in Honolulu ) de H. Bruce Humberstone avec Sidney Toler
Doctoresse et mère ( woman doctor ) de Sidney Salkow avec Henry Wilcoxon
1939Le poignard mystérieux / Le peu honorable Mr… ( slightly honorable ) de Tay Garnett avec Broderick Crawford
1940Petite et charmante ( if I had my way ) de David Butler avec Bing Crosby
1941Le chat noir ( the black cat ) de Albert S. Rogell avec Bela Lugosi
Deux nigauds marins / Ah ! Quels marins ! ( in the navy / Abbott and Costello in the navy ) de Arthur Lubin avec Bud Abbott
Entre la vie et la mort ( the mad doctor of Market Street ) de Joseph H. Lewis avec Lionel Atwill
Don Winslow of the navy – de Ford Beebe & Ray Taylor avec Don Terry
    Sérial en 12 épisodes
    1 : The human torpedo
    2 : Flaming death
    3 : Weapons at home
    4 : Towering doom
    5 : Trapped in the dungeon
    6 : Menaced by man-eaters
    7 : Bombed by enemy
    8 : Chamber of doom
    9 : Wings of destruction
    10 : Fighting fathoms deep
    11 : Caught in the caverns
    12 : The scorpion strangled
1942Mississippi gambler / Danger on the river – de John Rawlins avec Kent Taylor
Le champion improvisé ( the daring young man / Brownie ) de Frank R. Strayer avec Joe E. Brown
Fiche créée le 14 octobre 2005 | Modifiée le 20 mars 2017 | Cette fiche a été vue 5208 fois
PREVIOUSVernon Dobtcheff || Claire Dodd || Steve DoddNEXT