CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Nancy Carroll
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Claire Trevor



Date et Lieu de naissance : 8 mars 1910 (New York, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 8 avril 2000 (Newport Beach, Californie, USA)
Nom Réel : Claire Wemlinger

ACTRICE
Image
1938 La chevauchée fantastique (stagecoach) de John Ford avec John Wayne, Tim Holt & George Bancroft
Image
1944 Adieu ma belle (murder my sweet) de Edward Dmytryk avec Dick Powell, Anne Shirley & Otto Kruger
Image
1948 Key Largo – de John Huston avec Humphrey Bogart, Lauren Bacall & Edward G. Robinson
Image
1955 L’homme qui n’a pas d’étoile (man without a star) de King Vidor avec Kirk Douglas & Jeanne Crain

La postérité est sélective. L’actrice américaine Claire Trevor en fait les frais, elle qui peut pourtant se targuer d’une filmographie des plus enviables! Mais elle n’a pas su rivaliser avec les stars de sa génération, Clark Gable en tête. Née Claire Wemlinger le 8 mars 1909 à New York aux Etats-Unis, elle grandit au sein d’une famille soudée qui, de par ses racines irlandaises, allemandes et françaises, la familiarise avec la culture européenne. Attirée par le métier d’actrice, elle suit des cours d’art dramatique et se fait remarquer dans des pièces de théâtre grâce à des dons indéniables pour interpréter toutes sortes de rôles. Profitant de l’arrivée du cinéma parlant qui déstabilise plus d’une actrice du muet, Claire Trevor débute dans un western «Life in the raw» (1933) de Louis King, en aventurière aussi provocante que séduisante, aux côtés de George O’Brien. La femme fatale sied à son visage dominateur, encadré de cheveux blond platine, et à un charisme qui lui ouvre un large chemin en cette décennie 1930, au cours de laquelle elle enchaîne une trentaine de films, dont plusieurs réalisés par Allan Dwan.

Une brève mais intense apparition dans «Rue sans issue» (1937) de William Wyler, avec Humphrey Bogart, la révèle dans la peau d’une femme de mauvaise vie que John Ford lui propose de jouer en vedette féminine dans son western «La chevauchée fantastique» (1938), aux côtés de John Wayne. Le réalisateur pressent à juste titre que Claire Trevor se confond avec Dallas, la prostituée au grand cœur, et que le rôle va enfin la hisser au rang de star. De cette notoriété acquise s’ensuivent des tournages avec les plus grands cinéastes. «L’escadron noir» (1940) de Raoul Walsh la jette dans les bras de John Wayne et de Walter Pidgeon. Elle envoûte William Holden et Glenn Ford dans «Texas» (1941) de George Marshall. Surnommée la «reine du film noir», elle compose avec naturel des vamps maléfiques dans «Adieu ma belle» (1944), film de Edward Dmytryk, d’après le roman de Raymond Chandler, ou dans «Né pour tuer» (1947) de Robert Wise, auprès de Lawrence Tierney. Mais elle est tout aussi capable de se muer en amoureuse magnanime face à sa rivale, dans «Marché de brutes» (1947) de Anthony Mann.

La consécration de son talent pour se couler dans des personnages aussi sombres que complexes survient avec un film culte, réunissant Humphrey Bogart et Lauren Bacall, «Key Largo» (1948) de John Huston. Le gangster Johnny Rocco, que campe avec noirceur Edward G. Robinson, humilie sa compagne, Gaye Dawn, dans une scène mémorable où il l’oblige à chanter pour avoir droit à un verre d’alcool qu’il lui refuse sous prétexte qu’elle chante mal! Claire Trevor triomphe et reçoit l’Oscar du meilleur second rôle. L’actrice, qui aborde la quarantaine, tourne encore en vedette quelques westerns, mais passe aussi la main à de jeunes beautés en herbe, dont elle incarne la mère, Sally Forrest dans «Jeu, set et match» (1950) de Ida Lupino, Natalie Wood dans «La fureur d’aimer» (1958) de Irving Rapper ou encore, pour sa dernière apparition au cinéma, Sally Field dans «Embrasse-moi, je te quitte» (1982) de Robert Mulligan.

Mariée trois fois, Claire Trevor divorce de ses deux premiers maris, survit à son troisième époux, le producteur Milton H. Bren, et perd son fils unique dans un accident d’avion. Elle-même décède de problèmes respiratoires à l’âge de 91 ans le 8 avril 2000 à Newport Beach en Californie. Devenue dame patronnesse après avoir terrassé plus d’un cœur…

© Isabelle MICHEL

copyright
1933Life in the raw – de Louis King avec George O’Brien
The last trail – de James Tinling avec Matt McHugh
Jimmy & Sally – de James Tinling avec James Dunn
Les ravisseurs ( the mad game ) de Irving Cummings avec Spencer Tracy
1934La petite Shirley ( baby take a bow ) de Harry Lachman avec Shirley Temple
Miss Risque-Tout ( hold that girl / women and the law ) de Hamilton MacFadden avec Alan Edwards
L’or blanc ( wild gold ) de George Marshall avec John Boles
Elinor Norton – de Hamilton MacFadden avec Gilbert Roland
1935Spring tonic – de Clyde Bruckman avec Lew Ayres
Les monstres se révoltent ( black sheep ) de Allan Dwan avec Edmund Lowe
Navy wife / Beauty’s daughter – de Allan Dwan avec Ralph Bellamy
L’enfer ( Dante’s inferno ) de Harry Lachman avec Spencer Tracy
Dix ans de mariage ( to marry – with love ) de John Cromwell avec Warner Baxter
My marriage – de George Archainbaud avec Kent Taylor
1936The song and dance man – de Allan Dwan avec Paul Kelly
Cargaison humaine ( human cargo ) de Allan Dwan avec Rita Hayworth
Star for a night – de Lewis Seiler avec Jane Darwell
L’audacieuse ( fifteen Maiden Lane ) de Allan Dwan avec Cesar Romero
Career woman – de Lewis Seiler avec Eric Linden
Time out for romance – de Malcolm St. Clair avec Joan Davis
CM Sunkist stars at Palm Springs – de Roy Rolland avec Jackie Coogan
    Seulement apparition
1937One mile from heaven – de Allan Dwan avec Chick Chandler
L’homme qui terrorisait New York ( king of gamblers / czar of the slot machines ) de Robert Florey avec Lloyd Nolan
Rue sans issue ( dead end / cradle of crime ) de William Wyler avec Humphrey Bogart
Big town girl – de Frank R. Strayer avec Donald Woods
J’ai deux maris ( second honeymoon ) de Walter Lang avec Tyrone Power
Walking down Broadway – de Norman Foster avec Leon Ames
CM Screen snapshots series 16, No. 10 – de Ralph Staub avec Johnny Weissmuller
    Seulement apparition
1938Five of a kind – de Herbert I. Leeds avec Jean Hersholt
Le mystérieux docteur Clitterhouse ( the amazing Dr. Clitterhouse ) de Anatole Litvak avec Edward G. Robinson
La vallée des géants ( valley of the giants ) de William Keighley avec Charles Bickford
La chevauchée fantastique ( stagecoach ) de John Ford avec George Bancroft
1939J’ai volé un million ( I stole a million ) de Frank Tuttle avec George Raft
Le premier rebelle ( alleghany uprising / the first rebel ) de William A. Seiter avec John Wayne
CM Screen snapshots series 18, No. 10 – de Ralph Staub avec Basil Rathbone
    Seulement apparition
1940L’escadron noir ( dark command ) de Raoul Walsh avec Walter Pidgeon
CM Screen snapshots series 19, No. 5: Art and artists – de Ralph Staub avec Tony Martin
    Seulement apparition
1941Texas – de George Marshall avec William Holden
CM Picture people No. 2 : Hollywood sports – de avec Constance Bennett
    Seulement apparition
CM Picture people No. 3 : Hobbies of the stars – de M. Clay Adams avec Charles Chaplin
    Seulement apparition
Franc-jeu / Je te veux comme tu es ( honky tonk ) de Jack Conway avec Clark Gable
Les aventures de Martin Eden ( the adventures of Martin Eden / high seas ) de Sidney Salkow avec Glenn Ford
1942Le mystérieux ambassadeur ( crossroads ) de Jack Conway avec Basil Rathbone
    + chansons
Street of chance – de Jack Hively avec Burgess Meredith
Les desperados ( the desperadoes ) de Charles Vidor avec Randolph Scott
1943Good luck, Mr. Yates – de Ray Enright avec Jess Barker
La loi du far-west ( the woman of the town ) de George Archainbaud avec Albert Dekker
1944Adieu ma belle ( murder my sweet / farewell my lovely ) de Edward Dmytryk avec Dick Powell
1945Johnny Angel – de Edwin L. Marin avec George Raft
1946Quatre filles cherchent un mari ( the bachelor’s daughters / bachelor girls ) de Andrew L. Stone avec Gail Russell
Faux chef-d’œuvre ( crack-up ) de Irving Reis avec Herbert Marshall
1947Né pour tuer / Passions coupables ( born to kill / Lady of deceit ) de Robert Wise avec Lawrence Tierney
Coup dur / Marché de brutes ( raw deal ) de Anthony Mann avec Dennis O’Keefe
1948Key Largo – de John Huston avec Lauren Bacall
    + chansons
    Oscar du meilleur second rôle féminin, USA

Quand le rideau tombe ( the velvet touch ) de John Cage avec Leo Genn
L’homme le plus aimé ( the Babe Ruth story ) de Roy Del Ruth avec William Bendix
1949Le fantôme d’Anne-Marie ( the lucky stiff ) de Lewis R. Foster avec Dorothy Lamour
1950Poison blanc ( borderline ) de William A. Seiter avec Fred MacMurray
Plus for que la loi / La ruée des sans loi ( best of the badmen ) de William D. Russell avec Robert Ryan
Jeu, set et match / Fort, vite et bien ( hard, fast and beautiful / mother of a champion ) de Ida Lupino avec Robert Clarke
1951Au royaume de la pègre / Au royaume des crapules ( Hoodlum Empire ) de Joseph Kane avec Vera Ralston
1952La femme sans loi ( my man and I ) de William A. Wellman avec Wendell Corey
Le bal des mauvais garçons ( stop, you’re killing me ) de Roy Del Ruth avec Broderick Crawford
1953Les massacreurs du Kansas / L’étranger est armé ( the stranger wore a gun ) de André De Toth avec Randolph Scott
1954Ecrit dans le ciel ( the high and the mighty ) de William A. Wellman avec David Brian
1955L’homme qui n’a pas d’étoile / L’homme sans destin ( man without a star ) de King Vidor avec Kirk Douglas
Une femme extraordinaire ( Lucy Gallant / Oil Town ) de Robert Parrish avec Jane Wyman
1956La neige en deuil ( the moutain ) de Edward Dmytryk avec Robert Wagner
1958La fureur d’aimer ( Marjorie Morningstar ) de Irving Rapper avec Gene Kelly
1962Quinze jours ailleurs ( two weeks in another town ) de Vincente Minnelli avec George Hamilton
1963Les loups et l’agneau ( the stripper / woman of summer ) de Franklin J. Schaffner avec Joanne Woodward
1965Comment tuer votre femme ? ( how to murder your wife ? ) de Richard Quine avec Jack Lemmon
1967The Cape Town affair / Escape route Cape Town – de Robert D. Webb avec James Brolin
1982Embrasse-moi, je te quitte ( kiss me goodbye ) de Robert Mulligan avec Sally Field
AUTRES PRIX :
      
    Botte d’Or aux Golden Boot Awards, USA ( 1995 )
Fiche créée le 7 mai 2009 | Modifiée le 19 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 4320 fois
PREVIOUSRoger Tréville || Claire Trevor || Leopoldo TriesteNEXT