CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Aurore Broutin
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Clara Calamai



Date et Lieu de naissance : 7 septembre 1909 (Prato, Italie)
Date et Lieu de décès : 21 septembre 1998 (Rimini, Italie)
Nom Réel : Clara Augusta Calamai

ACTRICE
Image
1940 Le peintre maudit (Carravaggio il pittero maledetto) de Goffredo Alessandrini
Image
1941 L’avventuriera del piano di sopra – de Raffaello Matarazzo avec Vittorio De Sica & Camillo Pilotto
Image
1942 Les amants diaboliques (ossessione) de Luchino Visconti avec Massimo Girotti & Juan de Landa
Image
1944 Deux lettres anonymes (due lettere anonime) de Mario Camerini avec Carlo Ninchi & Andrea Checchi

Clara Calamai naît le 7 septembre 1909, à Prato, ville de la belle région italienne de Toscane. Elle débute à l’écran en 1937 avec des rôles secondaires dans, notamment, des films historiques tels que «Pietro Micca» de Aldo Vergano et «Ettore Fieramosca» de Alessandro Blasetti.

L’actrice se fait rapidement remarquer et devient une star du cinéma italien en 1939. Clara Calamai est l’interprète de, entre autres, «Il fornaretto di Venezia» (1939) de Dulio Coletti, «L’eredita in corsa» (1939) de Oreste Biancoli, «Adieu jeunesse» (1940) de Ferdinando Maria Poggioli, «Bocaccio» (1940) de Marcello Albani, «L’avventuriera del piano di sopra» (1941) de Raffaello Matarazzo, «Les pirates de Malaisie» (1941) de Enrico Guazzoni, «Ma femme et son detective» (1942) de Carlo Ludovico Bragaglia, «Henri IV» (1943) de Giorgio Pastina, … Des productions où elle donne la réplique à toutes les plus grandes vedettes masculines de la péninsule: Amedeo Nazzari, Gino Cervi, Vittorio De Sica, Osvaldo Girotti, Massimo Girotti, Rossano Brazzi, Andrea Checchi, Massimo Serato, etc. En 1941, pour «La farce tragique», adaptation de la pièce de Sem Benelli par Alessandro Blasetti, Amedeo Nazzari arrache la robe de la belle courtisane jouée par Clara. La vision fugace de ses seins nus fait sensation et provoque le scandale. La censure intervient, le film, interdit aux moins de seize ans, remporte un immense succès.

Clara Calamai est également la protagoniste de «Les amants diaboliques» (1943), réalisé par Luchino Visconti d’après le roman de James M. Cain «Le facteur sonne toujours deux fois». Ce film, prévu à l’origine pour Anna Magnani, qui doit y renoncer pour cause de grossesse, offre sans doute à «LA» Calamai le rôle le plus inhabituel de la première partie de sa carrière. Le réalisateur, tout en gardant la sensualité de l’actrice, la dépouille en effet du glamour auquel elle est accoutumée, afin qu’elle puisse incarner, de manière plausible, l’héroïne de l’histoire. En mai 1944, elle épouse Leonardo Bonzi, explorateur et réalisateur de documentaires.

Après-guerre, Clara Calamai est encore bien présente avec des œuvres comme «Deux lettres anonymes» (1945) de Mario Camerini, «L’adultera» (1946) de Duilio Coletti, qui lui vaut un Ruban d’Argent de la meilleure actrice par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, «Amants sans amour» (1947) de Gianni Franciolini, «Le chevalier de la révolte» (1949) de Giorgio Pastina ou encore «Romanticismo» (1950) de Clemente Fracassi. À partir de 1953, elle est beaucoup moins active et on ne l’aperçoit plus que dans quelques productions, parmi lesquelles «Nuits blanches» (1957) de Luchino Visconti qui lui fait jouer le rôle d’une prostituée aux côtés de Jean Marais, Maria Schell et Marcello Mastroianni, et elle retrouve le cinéaste pour un sketch des «Sorcières» (1966) où elle incarne une ancienne actrice auprès de Silvana Mangano et Annie Girardot. Sa filmographie s’achève avec le film d’horreur culte «Les frissons de l’angoisse» (1975) de Dario Argento.

Discrète sur sa vie privée, Clara Calamai, divorcée de Leonardo Bonzi, partage ensuite sa vie avec le capitaine d’aviation Valerio Andreoli et rentre peu à peu dans l’anonymat. Victime d’une crise cardiaque, elle meurt le 21 septembre 1998 à Rimini, ville de la côte adriatique.

© Marlène PILAETE

copyright
1937Pietro Micca – de Aldo Vergano avec Guido Celano
1938Ettore Fieramosca – de Alessandro Blasetti avec Elisa Cegani
Hanno rapito un uomo – de Gennaro Righelli avec Vittorio De Sica
Il destino in tasca – de Gennaro Righelli avec Laura Solari
Le ring enchanté ( io, suo padre ) de Mario Bonnard avec Augusto Lanza
1939Il socio invisible – de Leone R. Roberti avec Carlo Romano
Le petit boulanger de Venise ( il fornaretto di Venezia ) de Duilio Coletti avec Elisa De Giorgi
L’eredità in Corsa – de Oreste Biancoli avec Emilio Cigoli
Les surprises du wagon-lit ( le sorprese del vagone letto ) de Gian Paolo Rosmino avec Paolo Stoppa
1940Boccaccio – de Marcello Albani avec Luigi Almirante
Le capitaine Fracasse ( capitan Fracassa ) de Duilio Coletti avec Osvaldo Valenti
Adieu jeunesse ( addio giovinezza ! ) de Ferdinando Maria Poggioli avec Carlo Campanini
Le peintre maudit ( Carravaggio il pittero maledetto ) de Goffredo Alessandrini avec Amedeo Nazzari
Le roi du cirque ( il re del circo ) de Tullio Covaz & Hans Hinrich avec Maurizio d’Ancora
1941Manovre d’amore – de Gennaro Righelli avec Antonio Centa
La farce tragique / Le dîner des illusions ( la cena delle beffe ) de Alessandro Blasetti avec Valentina Cortese
Les maris ( i mariti ) de Camillo Mastrocinque avec Amedeo Nazzari
L’avventuriera del piano di sopra – de Raffaello Matarazzo avec Vittorio De Sica
Les pirates de Malaisie ( i pirati della Malesia ) de Enrico Guazzoni avec Massimo Girotti
Lumière dans les ténèbres ( luce nelle tenebre ) de Mario Mattoli avec Alida Valli
Brivido – de Giacomo Gentilomo avec Maria Mercader
La reine de Navarre ( le regina di Navarra ) de Carmine Gallone avec Gino Cervi
1942Ma femme et son détective ( la guardia del corpo ) de Carlo Ludovico Bragaglia avec Vittorio De Sica
L’homme à femmes ( le sorelle Materassi ) de Ferdinando Maria Poggioli avec Massimo Serato
Don César de Bazan ( Don Cesare di Bazan ) de Riccardo Freda avec Gino Cervi
La vie del cuore – de Camillo Mastrocinque avec Nerio Bernardi
Les amants diaboliques / Les obsédés ( ossessione ) de Luchino Visconti avec Massimo Girotti
1943Una piccola moglie – de Giorgio Bianchi avec Assia Noris
Henri IV ( Enrico IV ) de Giorgio Pastina avec Osvaldo Valenti
Dernier amour ( addio, amore ) de Gianni Franciolini avec Leonardo Cortese
1944Deux lettres anonymes ( due lettere anonime ) de Mario Camerini avec Carlo Ninchi
1945La resa di Titì – de Giorgio Bianchi avec Rossano Brazzi
1946L’adultera – de Duilio Coletti avec Dino di Luca
    Ruban d’Argent de la meilleure actrice par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie

Le monde est comme ça ( il mondo vuole così ) de Giorgio Bianchi avec Massimo Serato
Angelo, tyran de Padoue ( il tiranno di Padova ) de Max Neufeld avec Memo Benassi
Ultimo amore – de Luigi Chiarini avec Andrea Checchi
1947Amants sans amour ( amanti senza amore ) de Gianni Franciolini avec Jean Servais
Quando gli angeli dormono / Cuando los ángeles duermen – de Ricardo Gascón avec Amedeo Nazzari
1949Le chevalier de la révolte ( vespro siciliano ) de Giorgio Pastina avec Steve Barclay
Romanticismo – de Clemente Fracassi avec Amedeo Nazzari
1952Chair inquiète ( carne inquieta ) de Silvestro Prostifilippo avec Raf Vallone
Il moschettiere fantasma – de Max Calandri & William French avec Tamara Lees
1957Nuits blanches ( le notti bianche ) de Luchino Visconti avec Jean Marais
1958L’esclave de l’Orient / Aphrodite, déesse de l’amour ( Afrodite, dea dell’amore ) de Mario Bonnard avec Paul Müller
1966Les sorcières ( le streghe ) de Luchino Visconti, Pier Paolo Pasolini, Franco Rossi & Mauro Bolognini avec Silvana Mangano
    Segment « La strega bruciata viva » de Luchino Visconti
1975La pécheresse ( la peccatrice ) de Pier Ludovico Pavoni avec Ettore Manni
Les frissons de l’angoisse ( profondo rosso ) de Dario Argento avec David Hemmings
1985 DO Le monde de l’horreur ( il mondo dell’orrore di Dario Argento ) de Michele Soavi avec Jennifer Connelly
    Seulement apparition
Fiche créée le 19 juin 2009 | Modifiée le 6 juillet 2017 | Cette fiche a été vue 5060 fois
PREVIOUSRéda Caire || Clara Calamai || Louis CalhernNEXT