CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Chus Lampreave
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Clarence Brown



Date et Lieu de naissance : 10 mai 1890 (Clinton, Massachusetts, USA)
Date et Lieu de décès : 17 août 1987 (Santa Monica, Californie, USA)
Nom Réel : Clarence Leon Brown

REALISATEUR
Image
1925 L’aigle noir (the eagle) de Clarence Brown avec Rudolph Valentino, Vilma Bánky & Louise Dresser
Image
1927 La chair et le diable (flesh and the devil) de Clarence Brown avec Greta Garbo & John Gilbert
Image
1935 Anna Karénine (Anna Karenina) de Clarence Brown avec Greta Garbo & Fredric March
Image
1949 L’intrus (intruder in the dust) de Clarence Brown avec Claude Jarman Jr., David Brian & Juano Hernandez

Clarence Brown est né le 10 mai 1890 à Clinton, dans le Massachussetts. Assistant de Maurice Tourneur, il commence sa carrière de réalisateur, à l’orée des années 20. Sa première période recouvre les films muets et ceux du débuts du parlant. Clarence Brown s’y fait un nom et devient un cinéaste majeur, grâce à des films réputés, comme «Le dernier des Mohicans» (1921) avec Wallace Beery, «Le veilleur du rail» (1924) avec Virginia Valli, «La femme de quarante ans» (1924) avec Pauline Frederick, «La piste de 98» (1927) un western très maîtrisé ponctué de scènes spectaculaires, avec Dolores del Rio, sur la ruée vers l’or en Alaska, mais surtout grâce à la série de films qu’il tourne avec Greta Garbo, qui l’estime beaucoup et dont il devient, en quelque sorte, le cinéaste attitré. C’est dans «La chair et le diable» (1927), film romantique et peinture de l’amour fou, que Garbo devient la divine. C’est là aussi que le couple qu’elle forme avec John Gilbert, à l’écran comme à la ville, devient l’un des premiers couples mythiques de l’écran. Dans «Intrigues» (1928), un de ces mélodrames un peu démodés qui sont la marque de fabrique de Clarence Brown, avec encore John Gilbert, Greta Garbo lance sa voiture contre l’arbre à l’ombre duquel Gilbert et elle s’étaient promis un amour éternel. Puis c’est «Anna Karénine» (1935), version assez académique du roman de Tolstoï, où Garbo est courtisée par Fredric March en Vronsky. Quant à Charles Boyer, Napoléon assez fade, il n’a d’yeux que pour elle dans «Marie Walewska» (1937).

Sa deuxième période est beaucoup plus terne, c’est celle où Clarence Brown finit par acquérir la réputation de «yes man» de la MGM, à laquelle il voue une fidélité exemplaire. Certes, il y gagne des moyens techniques sans précédents et la collaboration des grands acteurs sous contrat avec la firme du lion. Mais il y perd son âme. Pourtant, il réalise encore quelques très bons films, ceux avec Greta Garbo, que j’ai cités, mais aussi «La mousson» (1939) avec Myrna Loy et Tyrone Power, bon film d’aventures exotique tiré du roman de Louis Bromfield, où les cœurs se déchaînent autant que les éléments et surtout «L’intrus» (1949) très beau film policier antiraciste, d’après Faulkner, qui coécrit le scénario. On n’attendait plus grand chose de Clarence Brown quand il signe ce film généreux mais sans pathos, dans lequel Juano Hernandez brosse, avec un grand talent, le portrait de ce fermier noir digne et ironique, qu’on accuse sans preuves d’avoir tué un blanc.

Pour le reste, Clarence Brown doit se contenter des histoires conventionnelles et des sujets maison qu’on lui propose. Le studio veut des films fédérateurs et grand public. Aussi le cinéaste tourne-t-il des biographies empesées, comme «La vie de Thomas Edison» (1940) avec Spencer Tracy dans le rôle titre ou «Passion immortelle» (1947) avec Katharine Hepburn et Paul Henreid, sur Robert et Clara Schumann. Il réalise aussi des mélos larmoyants et un peu mièvres, qui deviennent sa spécialité, comme «Les blanches falaises de Douvres» (1943) avec Irene Dunne, film en faveur de l’effort de guerre, ou des œuvrettes sucrées, destinées à la jeunesse et aussi à Louis B. Mayer, qui s’en régale, comme «Le grand national» (1944) avec une toute jeune Elizabeth Taylor ou «Jody et le faon» (1946) avec Gregory Peck.

Clarence Brown se maria cinq fois et eut une fille. Il décède le 17 août 1987 à Santa Monica. Il est inhumé au «Forrest Lawn Memorial Park», à Glendale, en Californie.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1915The cub – de Maurice Tourneur avec Johnny Hines
    Seulement assistant réalisateur & montage
Le code secret ( the ivory snuff ) de Maurice Tourneur avec Alma Belwin
    Seulement montage
Trilby – de Maurice Tourneur avec Wilton Lackaye
    Seulement assistant réalisateur & montage
Insouciance ( a butterfly on the wheel ) de Maurice Tourneur avec Holbrook Blinn
    Seulement assistant réalisateur & montage
1916La folle chimère ( pawn of fate ) de Maurice Tourneur avec Doris Kenyon
    Seulement assistant réalisateur & montage
The hand of peril – de Maurice Tourneur avec House Peters
    Seulement assistant réalisateur & montage
The closed road – de Maurice Tourneur avec Barbara Tennant
    Seulement assistant réalisateur & montage
The rail rider – de Maurice Tourneur avec Henry West
    Seulement assistant réalisateur & montage
L’Amérique, champion du droit ( the velvet paw ) de Maurice Tourneur avec Ned Burton
    Seulement assistant réalisateur & montage
1917Fille d’Ecosse ( the pride of the clan ) de Maurice Tourneur avec Mary Pickford
    Seulement assistant réalisateur & montage – Non crédité
A girl’s folly – de Maurice Tourneur avec Joseph von Sternberg
    Seulement assistant réalisateur & montage
Law of the land / The land of the law – de Maurice Tourneur avec Robert Vivian
    Seulement assistant réalisateur & montage – Non crédité
L’exilée ( exile ) de Maurice Tourneur avec Olga Petrova
    Seulement assistant réalisateur & montage – Non crédité
1918L’oiseau bleu ( the blue bird ) de Maurice Tourneur avec Tula Belle
    Seulement montage
1920Un lâche ( the great redeemer ) de Maurice Tourneur & Clarence Brown avec House Peters
1921Le dernier des Mohicans ( the last of the Mohicans ) de Maurice Tourneur & Clarence Brown avec Boris Karloff
The foolish matrons / Is marriage a failure ? – de Maurice Tourneur & Clarence Brown avec Doris May
1922The light in the dark / The light of faith – de Clarence Brown avec Lon Chaney
    + scénario
1923Or et passion ( don’t marry for money ) de Clarence Brown avec Aileen Pringle
Le coupable ( the acquittal ) de Clarence Brown avec Claire Windsor
1924Le veilleur du rail / L’homme du rail ( the signal tower ) de Clarence Brown avec Wallace Beery
    + interprétation
La papillone ( butterfly ) de Clarence Brown avec Laura La Plante
La femme de quarante ans ( smouldering fires ) de Clarence Brown avec Pauline Frederick
1925Déchéance ( the goose woman ) de Clarence Brown avec Constance Bennett
Ben Hur ( Ben-Hur : A tale of the Christ ) de Fred Niblo avec Ramon Novarro
    Seulement apparition
L’aigle noir ( the eagle ) de Clarence Brown avec Rudolph Valentino
CM Screen snapshots No. 2 – de Louis Lewyn avec Blanche Sweet
    Seulement apparition
1926Kiki – de Clarence Brown avec Mack Swain
1927La piste 98 ( the trail of’98 ) de Clarence Brown avec Dolores Del Rio
    + production
La chair et le diable ( flesh and the devil ) de Clarence Brown avec Greta Garbo
1928Intrigues ( a woman of affairs ) de Clarence Brown avec Lewis Stone
Les cosaques ( the cossacks ) de George W. Hill avec Renée Adorée
    Seulement réalisation de quelques scènes – Non crédité
1929Wonder of women – de Clarence Brown avec George Fawcett
Les bleus de la mer ( navy blues ) de Clarence Brown avec William Haines
    + production
1930Romance – de Clarence Brown avec Elliott Nugent
    + production
Anna Christie – de Clarence Brown avec Charles Bickford
    + production
L’inspiratrice ( inspiration ) de Clarence Brown avec Robert Montgomery
    + production
1931Ames libres / L’émancipée ( a free soul ) de Clarence Brown avec Norma Shearer
    + production
Fascination ( possessed ) de Clarence Brown avec Joan Crawford
    + production
Mes petits ( Emma ) de Clarence Brown avec Myrna Loy
    + production
1932Captive ( Letty Lynton ) de Clarence Brown avec Joan Crawford
Dans la nuit des pagodes ( the son-daughter ) de Clarence Brown avec Ramon Novarro
    + production
1933Service ( looking forward / the new deal ) de Clarence Brown avec Lionel Barrymore
    + production
Vol de nuit ( night flight ) de Clarence Brown avec John Barrymore
1934Vivre et aimer ( Sadie McKee ) de Clarence Brown avec Gene Raymond
La passagère ( chained ) de Clarence Brown avec Otto Kruger
    + production
1935Anna Karénine ( Anna Karenina ) de Clarence Brown avec Fredric March
    Coupe Mussolini du meilleur film étranger au festival du cinéma de Venise, Italie

Impétueuse jeunesse ( ah ! wilderness ) de Clarence Brown avec Mickey Rooney
    + production
Sa femme et sa dactylo ( wife vs. secretary ) de Clarence Brown avec Jean Harlow
    + production
1936L’enchanteresse ( the gorgeous hussy ) de Clarence Brown avec Robert Taylor
    + production
Loufoque et compagnie ( love and the run ) de W.S. Van Dyke avec Joan Crawford
    Seulement conseiller pour la réalisation – Non crédité
1937Marie Walewska ( conquest ) de Clarence Brown avec Charles Boyer
Of human hearts – de Clarence Brown avec Charles Coburn
    + production
1938Held for ransom – de Clarence Brown avec Grant Withers
La ronde des pantins ( idiot’s delight ) de Clarence Brown avec Clark Gable
    + production
CM Hollywood goes to town – de Herman Hoffman avec Fanny Brice
    Seulement apparition
1939La mousson ( the rains came ) de Clarence Brown avec Tyrone Power
1940La vie de Thomas Edison ( Edison, the man ) de Clarence Brown avec Spencer Tracy
Viens avec moi / Epouse-moi ( come live with me ) de Clarence Brown avec Hedy Lamarr
    + production
1941L’aventure commence à Bombay ( they met in Bombay ) de Clarence Brown avec Rosalind Russell
DO You can’t fool a camera – de ? avec Mervyn LeRoy
    Seulement apparition
1942Et la vie continue ( the human comedy ) de Clarence Brown avec Van Johnson
    + production
1943Les blanches falaises de Douvres ( the white cliffs of Dover ) de Clarence Brown avec Irene Dunne
    + production
1944Le grand National ( the National Velvet ) de Clarence Brown avec Elizabeth Taylor
1946Jody et le faon ( the yearling ) de Clarence Brown avec Jane Wyman
1947Passion immortelle ( song of love ) de Clarence Brown avec Katharine Hepburn
    + production
1949L’intrus ( intruder in the dust ) de Clarence Brown avec Claude Jarman Jr.
    + production
    Prix des Nations Unies aux British Academy Awards, Grande-Bretagne

Le jardin secret ( the secret garden ) de Fred M. Wilcox avec Margaret O’Brien
    Seulement production
1950Dix du Texas ( it’s a big country ) de John Sturges, Charles Vidor, Richard Thorpe, William A. Wellman, Don Weis, Don Hartman & Clarence Brown avec Ethel Barrymore
Pour plaire à sa belle ( to please a lady / red hot wheels ) de Clarence Brown avec Barbara Stanwyck
    + production
1951Angels in the outfield / Angels and the pirates – de Clarence Brown avec Janet Leigh
    + production
When in Rome ? – de Clarence Brown avec Paul Douglas
    + production
1952Capitaine sans loi ( Plymouth adventure ) de Clarence Brown avec Gene Tierney
1953Ne me quitte jamais ( never let me go ) de Delmer Daves avec Clark Gable
    Seulement production
1980 DO Hollywood – de Kevin Brownslow & David Gill avec Lewis Milestone
    Seulement apparition
Fiche créée le 25 août 2009 | Modifiée le 3 septembre 2016 | Cette fiche a été vue 5358 fois
PREVIOUSBille Brown || Clarence Brown || Joe E. BrownNEXT