CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Mado Maurin
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Claude Autant-Lara



Date et Lieu de naissance : 5 août 1901 (Luzarches, France)
Date et Lieu de décès : 5 février 2000 (Antibes, France)
Nom Réel : Claude Autant

REALISATEUR
Image
1931 Buster se marie – de Claude Autant-Lara & Edward Brophy avec Buster Keaton & Françoise Rosay
Image
1946 Le diable au corps – de Claude Autant-Lara avec Micheline Presle, Gérard Philipe & Denise Grey
Image
1954 Le rouge et le noir – de Claude Autant-Lara avec Gérard Philipe, Danielle Darrieux & Antonella Lualdi
Image
1956 La traversée de Paris – de Claude Autant-Lara avec Jean Gabin, Bourvil, Louis de Funès & Jeannette Batti

Claude Autant-Lara naît le 5 août 1901 à Luzarches, petite ville au nord de Paris. Ses parents, Édouard Autant, architecte, et Louise Lara, sociétaire de la Comédie-Française, l’élèvent d’un manière très anticonformiste. Il fait ses études secondaires à Londres où sa mère, profondément pacifiste, s’est installée en 1914. De retour en France il entre aux Beaux-Arts et en arrive à faire des décors pour Marcel L’Herbier, Jean Renoir et René Clair. Proche des surréalistes, il réalise en 1923 son premier court métrage, «Faits divers», avec sa propre mère et Antonin Artaud. En 1925, il tourne «Construire un feu», d’après Jack London, en utilisant «l’Hypergonar» du Français Henri Chrétien, un procédé expérimental que la Twentieth Century Fox commercialisera en 1953 sous le nom de Cinémascope. Entre 1930 et 1932, embauché par la Metro Goldwyn Mayer, il adapte à Hollywood pour le marché francophone des films de et avec Buster Keaton. Il dirige également Douglas Fairbanks Jr. dans «L’athlète incomplet» (1932). Mais il préfère rentrer en France pour «faire autre chose que de la recopie» et tourne l’opérette «Ciboulette» (1933) sur des dialogues de Jacques Prévert. En 1936, il réalise à Londres «The Mysterious Mr. Davis» (1936), d’après le roman du Chilien Jenaro Prieto Letellier. Puis il cosigne aux côtés de Maurice Lehmann trois films dont «L’affaire du courrier de Lyon» (1937) avec Pierre Blanchar et «Fric-frac» (1939) avec Arletty aux répliques savoureuses.

Pendant l’occupation, Claude Autant-Lara dirige Odette Joyeux dans quatre œuvres. En 1946 c’est la consécration avec «Le diable au corps» d’après le roman de Raymond Radiguet, avec Micheline Presle dont le mari est au front et qui s’éprend d’un lycéen, Gérard Philipe. Des amants que l’âge sépare, c’est aussi «Le blé en herbe» (1953) avec Edwige Feuillère. Et Notons une petite merveille, «Occupe-toi d’Amélie» (1949) d’après Feydeau, qui redonne à Danielle Darrieux, sa place au cinéma, sans oublier bien sûr «Le rouge et le noir» (1954). Le réalisateur surprend encore avec «La traversée de Paris» (1956) qui fustige le marché noir, mais place Jean Gabin dans une situation ambiguë face à l’occupant allemand, sans parler de «En cas de malheur» (1957) avec Brigitte Bardot. Les années soixante comptent encore des productions fortes sur la seconde guerre mondiale avec des bons et des méchants dans les deux camps: «Le bois des amants» (1960) avec Erika Remberg et Laurent Terzieff; «Tu ne tueras point» (1961) avec Suzanne Flon et «Le franciscain de Bourges» (1967) avec Hardy Kruger habité par son rôle.

Mais malgré son anticonformisme et son talent, Claude Autant-Lara, d’une intransigeance rare, déteste «La nouvelle vague» qui le lui rend bien. Son activité s’en trouve ralentie puis arrêtée (1976). À près de quatre-vingt dix ans, alors qu’il a été président d’une fédération du spectacle d’obédience communiste (1947-1963), il est élu en 1989 au suffrage universel au parlement européen sur une liste d’extrême droite. Mais ses déclarations outrancières (doublées d’écrits) sur l’exception culturelle française qu’accompagne un nationalisme exacerbé teinté de xénophobie et d’antisémitisme l’obligent à démissionner. Il est aussi exclu de l’Académie Française des Beaux-Arts.

Claude Autant-Lara, auteur néanmoins d’œuvres inoubliables dont le cinéma français ne saurait se passer, décède presque centenaire, le 5 février de l’an 2000, à Antibes sur la Côte d’Azur.

© Caroline HANOTTE

copyright
1919Le carnaval des vérités – de Marcel L’Herbier avec Fernand Ledoux
    Seulement décors
1920L’homme du large – de Marcel L’Herbier avec Jaque Catelain
    Seulement interprétation, assistant réalisateur, décors & direction artistique
Villa Destin – de Marcel L’Herbier avec Fernand Ledoux
    Seulement décors
1922Don Juan et Faust – de Marcel L’Herbier avec Jaque Catelain
    Seulement costumes & directeur artistique
1923Paris qui dort / Le rayon de la mort – de René Clair avec Albert Préjean
    Seulement assistant réalisateur, décors & directeur artistique
Le marchand de plaisirs – de Jaque Catelain
    Seulement décors
CM Faits divers – de Claude Autant-Lara avec Antonin Artaud
    + scénario
1924 Catherine / Une vie sans joie – de Albert Dieudonné & Jean Renoir avec Catherine Hessling
    Seulement interprétation
L’inhumaine – de Marcel L’Herbier avec Georgette Leblanc
    Seulement décors & directeur artistique
1925Le voyage imaginaire – de René Clair avec Dolly Davis
    Seulement assistant réalisateur
CM Construire un feu – de Claude Autant-Lara avec José Davert
    + scénario
1926Le diable au cœur – de Marcel L’Herbier avec Betty Balfour
    Seulement assistant réalisateur & production
Nana – de Jean Renoir avec Werner Krauss
    Seulement interprétation, décors, costumes & directeur artistique
DO Vittel – de Claude Autant-Lara
1927Paname n’est pas Paris ( die Apachen von Paris ) de Nikolai Malikoff avec Olga Limburg
    Seulement directeur artistique
1929 CM Soluble dans l’eau – de Claude Autant-Lara
CM Boul se met au verre – de Claude Autant-Lara avec Véra Wanda
1930La pente ( dance, fools, dance ) de Harry Beaumont avec Joan Crawford
    Seulement version française du scénario
1931Le fils du Rajah / Le fils de Radjah ( son of India ) de Jacques Feyder avec Madge Evans
    Seulement version française du scénario
Pur sang ( sporting blood ) de Charles Brabin avec Madge Evans
    Seulement version française du scénario
Buster se marie – de Claude Autant-Lara & Edward Brophy avec Buster Keaton
Le plombier amoureux – de Claude Autant-Lara & Edward Sedgwick avec Jeannette Ferney
CM Un client sérieux – de Claude Autant-Lara avec Paul Faivre
1932L’athlète incomplet – de Claude Autant-Lara avec Douglas Fairbanks Jr.
CM Le gendarme est sans pitié – de Claude Autant-Lara avec Charles Camus
CM Invite monsieur à dîner – de Claude Autant-Lara avec Alice Tissot
CM Monsieur de duc – de Claude Autant-Lara avec Charles Camus
CM La peur des coups – de Claude Autant-Lara
CM La dame d’en face – de Claude Autant-Lara avec Yvette Guilbert
1933Ciboulette – de Claude Autant-Lara avec Simone Berriau
    + adaptation, scénario & costumes
1936The mysterious Mr. Davis / My partner Master Davis – de Claude Autant-Lara avec Henry Kendall
    + production
1937L’affaire du courrier de Lyon – de Claude Autant-Lara & Maurice Lehmann avec Dita Parlo
    + scénario – Non crédité
1938Le ruisseau – de Claude Autant-Lara & Maurice Lehmann avec Michel Simon
1939Fric-frac – de Claude Autant-Lara & Maurice Lehmann avec Arletty
1941Le mariage de Chiffon – de Claude Autant-Lara avec André Luguet
1943Lettres d’amour – de Claude Autant-Lara avec François Périer
Douce – de Claude Autant-Lara avec Odette Joyeux
    + costumes
1945Sylvie et le fantôme – de Claude Autant-Lara avec Jacques Tati
1946Le diable au corps – de Claude Autant-Lara avec Micheline Presle
    + costumes
    Ruban d’Argent spécial du meilleur film étranger par le syndicat italien des journalistes de cinéma, Italie
1949Occupe-toi d’Amélie – de Claude Autant-Lara avec Danielle Darrieux
1951L’auberge rouge – de Claude Autant-Lara avec Fernandel
    +adaptation & scénario
1952Les sept péchés capitaux – de Yves Allégret, Eduardo de Filippo, Claude Autant-Lara, Jean Dréville, Roberto Rossellini, Georges Lacombe & Carlo Rim avec Michèle Morgan
    + scénario – Segment « L’orgueil »
1953Le blé en herbe – de Claude Autant-Lara avec Edwige Feuillère
    + adaptation, dialogues & scénario
Le bon dieu sans confession – de Claude Autant-Lara avec Danielle Darrieux
    +adaptation & scénario
1954Le rouge et le noir – de Claude Autant-Lara avec Gérard Philipe
    +adaptation & scénario
    Prix du meilleur film par le syndicat français de la critique du cinéma, France

    Grand Prix du meilleur film aux prix de l’Académie du cinéma Français, France
1955Marguerite de la nuit – de Claude Autant-Lara avec Yves Montand
1956La traversée de Paris – de Claude Autant-Lara avec Jean Gabin
    Prix du meilleur film par le syndicat français de la critique du cinéma, France
1957En cas de malheur – de Claude Autant-Lara avec Brigitte Bardot
1958Le joueur – de Claude Autant-Lara avec Liselotte Pulver
1959Les régates de San Francisco – de Claude Autant-Lara avec Laurent Terzieff
La jument verte – de Claude Autant-Lara avec Bourvil
    + production
1960Le bois des amants – de Claude Autant-Lara avec Françoise Rosay
Vive Henri IV… vive l’amour ! – de Claude Autant-Lara avec Pierre Brasseur
1961Tu ne tueras point / L’objecteur – de Claude Autant-Lara avec Suzanne Flon
Le comte de Monte Cristo – de Claude Autant-Lara avec Louis Jourdan
1962Le meurtrier – de Claude Autant-Lara avec Maurice Ronet
1963Le magot de Josefa – de Claude Autant-Lara avec Anna Magnani
    + scénario
1964Humour noir ( umorismo nero / humorismo negro / la muerte viaja demasiado / black humor / death travel too much ) de Claude Autant-Lara, José Maria Forqué & Giancarlo Zagni avec Jean Richard
    Segment « La bestiole »
1965Le journal d’une femme en blanc – de Claude Autant-Lara avec Marie-José Nat
1966Le nouveau journal d’une femme en blanc / Une femme en blanc se révolte – de Claude Autant-Lara avec Danielle Volle
1967Le plus vieux métier du monde / L’amour à travers les âges ( the oldest profession / the oldest profession in the world / l’amore attraverso i secoli / love trough the centuries / das älteste gewerbe der welt ) de Michel Pfleghar, Franco Indovina, Jean-Luc Godard, Mauro Bolognini, Philippe de Broca & Claude Autant-Lara avec Nadia Gray
    Segment « Aujourd’hui »
Le franciscain de Bourges – de Claude Autant-Lara avec Hardy Kruger
1968 CM Flash 29 – de Félix Martialay avec Samuel Fuller
    Seulement apparition
1969Les patates – de Claude Autant-Lara avec Pierre Perret
    + scénario
1972 TV Lucien Leuwen – de Claude Autant-Lara avec Bruno Garcin
    + scénario – Série
1976Gloria – de Claude Autant-Lara avec Nicole Maurey
    + scénario
1979 DO Anna Magnani, un film d’amour ( io sono Anna Magnani ) de Chris Vermorcken avec Laura Betti
    Seulement apparition
1987 DO Buster Keaton : A hard act to follow – de Kevin Brownlow & David Gill avec Richard Lester
    Seulement apparition
Fiche créée le 6 mai 2007 | Modifiée le 27 novembre 2015 | Cette fiche a été vue 8738 fois
PREVIOUSGermaine Aussey || Claude Autant-Lara || Daniel AuteuilNEXT