CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Anne Caudry
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Claude Dauphin



Date et Lieu de naissance : 19 août 1903 (Corbeil-Essonnes, France)
Date et Lieu de décès : 16 novembre 1978 (Paris, France)
Nom Réel : Claude Marie Eugène Legrand

ACTEUR
Image
1940 Paris-New York – de Yves Mirande avec Michel Simon, Gaby Morlay, Jules Berry & Jacques Baumer
Image
1941 Les deux timides – de Yves Allégret avec Pierre Brasseur, Jacqueline Laurent & Gisèle Préville
Image
1948 Ainsi finit la nuit – de Emil Edwin Reinert avec Anne Vernon, Henri Guisol & Katherine Kath
Image
1951 Avril à Paris (april in Paris) de David Butler avec Doris Day, Ray Bolger & Eve Miller

C’est en observant «les comédiens les plus admirables et les ringards les plus affligeants que je dois d’avoir appris ma leçon», avouait Claude Dauphin dans «Les Derniers Trombones», livre écrit à la suite du tournage de «La plus belle soirée de ma vie» (1972) de Ettore Scola. De son vrai nom Claude Marie Eugène Legrand, il naît le 19 août 1903 à Corbeil-Essonnes. Fils du poète, Franc-Nohain, et d’une mère peintre, Madeleine Dauphin, il a aussi pour frère aîné le célèbre animateur de radio et de télévision Jean Nohain. Une famille d’artistes au sein de laquelle Claude aspire à devenir comédien, ce qui n’est pas franchement du goût de son père. Ce dernier consent à le voir devenir «homme de théâtre» et c’est ainsi que Claude débute dans les coulisses de l’Odéon comme décorateur et costumier. Mais il n’a pas dit son dernier mot. Il décroche un rôle dans une petite pièce dont l’auteur n’est autre que... Franc-Nohain!

À partir de là, Claude Dauphin se voit courtisé tant par le théâtre que par le cinéma pour lequel il tourne une centaine de films en 48 ans de carrière, sous la direction de grands cinéastes et auprès des plus belles actrices. Il fait ses premières armes dans «Tout s’arrange» (1930) de Henri Diamant-Berger, titre prémonitoire pour la suite d’un parcours des plus féconds! Grand front, lèvres minces, joues rondes, mais regard pétillant et charme indéniable, l’acteur ne résiste pas aux rôles de séducteur qu’il est dans la vraie vie et qu’il joue sans peine. «Battement de cœur» (1939) de Henri Decoin, auprès de Danielle Darrieux, «Les deux timides» (1941) de Yves Allégret, avec Pierre Brasseur, «Félicie Nanteuil» (1942) de Marc Allégret, aux côtés de Micheline Presle, sont parmi les films les plus notoires.

Après la Deuxième Guerre mondiale, pendant laquelle il rejoint le général de Gaulle et les Forces Françaises Libres à Londres, Claude Dauphin déploie sa carrière à l’international et diversifie ses interprétations. Son premier rôle de composition, il le doit à Fernand Rivers en incarnant un «Cyrano de Bergerac» (1945) dont la fière allure est saluée par la critique. Fidèle aux films romantiques, il est «Jean de la Lune» (1948) de Marcel Achard, dans lequel il retrouve Danielle Darrieux, ou encore amoureux de Anne Vernon, avec laquelle il a une longue liaison hors écran, dans «Ainsi finit la nuit» (1948). Aux Etats-Unis, il donne la réplique à l’espiègle Doris Day dans la joyeuse comédie musicale «Avril à Paris» (1951). Mais son talent lui permet de se couler avec maestria dans la peau d’êtres moins charmants. Veule apache chef de bande dans le film culte «Casque d’or» (1951) de Jacques Becker, où il côtoie Simone Signoret, il se mue en truand dans «Symphonie pour un massacre» (1962) de Jacques Deray, ou en maître chanteur dans «L’important, c’est d’aimer» (1974) de Andrzej Zulawski, auprès de la superbe Romy Schneider.

L’âge venant, c’est avec un visage émacié et sillonné de rides qu’il incarne l’émouvant dr. Katz au chevet de Simone Signoret, dans «La vie devant soi» (1976) de Moshé Mizrahi, et avec une ressemblance saisissante un «Voltaire» sur la fin de sa vie dans la série télévisée «Ce diable d’homme» (1978) de Marcel Camus. «Le pion» (1978) de Christian Gion est sa dernière apparition sur grand écran. Elégant, gentil, généreux et grand amoureux, il se marie trois fois avec des actrices. L’une d’elles, Maria Mauban, lui donne un fils Jean-Claude, acteur lui aussi. C’est au cours d’une répétition théâtrale que Claude Dauphin décède d’une occlusion intestinale, le 16 novembre 1978, lui qui rêvait de connaître l’an 2000...

© Isabelle MICHEL

copyright
1930Tout s’arrange – de Henri Diamant-Berger avec André Roanne
DA Le roman de Renard – de Irene Starewicz & Wladyslaw Starewicz
    Seulement voix – Film sorti en 1940
1931La fortune – de Jean Hémard avec Alice Tissot
Aux urnes, citoyens ! – de Jean Hémard avec Léon Bélières
Faubourg Montmartre – de Raymond Bernard avec Line Noro
CM Figuration – de Antonin Bideau avec Janine Merrey
CM Mondanités – de Jean Hémard avec Jany Marny
1932Une jeune fille et un million – de Max Neufeld & Fred Ellis avec Robert Le Vigan
Un homme heureux – de Antonin Bideau avec Suzanne Dantès
Paris-Soleil – de Jean Hémard avec Alida Rouffe
Clair de lune – de Henri Diamant-Berger avec Blanche Montel
CM Hier et aujourd’hui – de Léon Mathot avec Simone Rouvière
1933L’abbé Constantin – de Jean-Paul Paulin avec Françoise Rosay
Les surprises du sleeping / Couchette No 3 – de Karl Anton avec Florelle
Pas besoin d’argent – de Jean-Paul Paulin avec Lisette Lanvin
La fille du régiment – de Carl Lamac & Pierre Billon avec Anny Ondra
D’amour et d’eau fraîche – de Félix Gandéra avec Jean Aquistapace
Boubouroche – de André Hugon avec Madeleine Renaud
Nous ne sommes plus des enfants – de Augusto Genina avec Gaby Morlay
CM Le rayon des amours – de Edmond T. Gréville avec Nane Germon
1934Le billet de mille – de Marc Didier avec Françoise Rosay
Le voyage imprévu / Les pantoufles – de Jean de Limur avec Betty Stockfeld
Dédé – de René Guissart avec Suzy Delair
CM Un château de cartes – de Jean-Louis Bouquet avec Nadine Picard
1935La route heureuse – de Georges Lacombe avec Edwige Feuillère
Retour au paradis – de Serge de Poligny avec Marcel Dalio
1936Faisons un rêve – de Sacha Guitry avec Raimu
CM Radio – de Maurice Cloche avec Pierre Larquey
1937Les perles de la couronne – de Sacha Guitry & Christian-Jaque avec Jacqueline Delubac
La fessée – de Pierre Caron avec Marguerite Moreno
Conflit – de Léonide Moguy avec Corinne Luchaire
1938Entrée des artistes – de Marc Allégret avec Odette Joyeux
Cavalcade d’amour – de Raymond Bernard avec Janine Darcey
1939Le monde tremblera / La révolte des vivants – de Richard Pottier avec Madeleine Sologne
Menaces / Angoisse / Cinq jours d’angoisse / La grande alerte – de Edmond T. Gréville avec Mireille Balin
Battement de cœur – de Henri Decoin avec Danielle Darrieux
CM En correctionnelle – de Marcel Aboulker avec Blanche Montel
1940Paris-New York – de Yves Mirande avec Michel Simon
Les surprises de la radio – de Marcel Aboulker avec Mady Berry
1941L’étrange Suzy – de Pierre-Jean Ducis avec Suzy Prim
Les petits riens – de Raymond Leboursier avec Fernandel
Les deux timides – de Yves Allégret avec Pierre Brasseur
Les hommes sans peur – de Yvan Noé avec Jean Murat
Une femme dans la nuit – de Edmond T. Gréville avec Viviane Romance
CM La belle vie – de Robert Bibal avec Janine Darcey
1942Promesse à l’inconnue – de André Berthomieu avec Madeleine Robinson
La belle aventure – de Marc Allégret avec Micheline Presle
Une femme disparaît – de Jacques Feyder avec Yva Belle
Félicie Nanteuil – de Marc Allégret avec Danièle Delorme
1943 DO Salute to France – de Jean Renoir & Garson Kanin
    Seulement apparition
1944En français, Messieurs ( english without tears / her man Gilbey ) de Harold French avec Lilli Palmer
CM Une mission – de ?
CM Bon voyage – de Alfred Hitchcock avec John Blythe
    Seulement conseiller technique des dialogues
1945Nous ne sommes pas mariés – de Bernard-Roland avec Louise Carletti
No siamo sposati – de Gianni Pons avec Loris Gizzi
    Version italienne de « Nous ne sommes pas mariés »
Une femme coupée en morceaux – de Yvan Noé avec Noëlle Norman
Dorothée cherche l’amour – de Edmond T. Gréville avec Jules Berry
Cyrano de Bergerac – de Fernand Rivers avec Pierre Bertin
CM Présence au combat – de Marcel Cravenne
    Seulement voix
1946Tombé du ciel – de Emil Edwin Reinert avec Gisèle Pascal
Parade du rire – de Roger Verdier avec Jane Marken
Rendez-vous à Paris – de Gilles Grangier avec Annie Ducaux
L’éventail / L’île aux nuages / Mademoiselle modiste – de Emil Edwin Reinert avec Camille Bert
DO Paris 1900 – de Nicole Védrès
    Seulement narration
1947Route sans issue – de Jean Stelli avec Gisèle Casadesus
Croisière pour l’inconnu – de Pierre Montazel avec Sophie Desmarets
CM Van Gogh – de Alain Resnais
    Seulement narration
1948Jean de la Lune – de Marcel Achard avec Françoise Prévost
L’inconnu d’un soir – de Hervé Bromberger & Max Neufeld avec Nadia Gray
L’impeccable Henri – de Charles-Félix Tavano avec Mona Goya
Le bal des pompiers – de André Berthomieu avec Paulette Dubost
Ainsi finit la nuit / L’affaire – de Emil Edwin Reinert avec Anne Vernon
Ballade berlinoise ( berliner ballade ) de Robert A. Stemmle avec Ute Sielish
    Seulement voix
1949La petite chocolatière – de André Berthomieu avec Bernard Lajarrige
DO La renaissance du rail – de Georges Chaperot
    Seulement narration
1950Le déporté ( deported ) de Robert Siodmak avec Marta Toren
1951Casque d’or – de Jacques Becker avec Simone Signoret
Le plaisir – de Max Ophüls avec Gaby Morlay
    Segment « Le masque »
Avril à Paris ( april in Paris ) de David Butler avec Doris Day
DO La mer et les petits – de Jean Mineur
    Seulement narration
1952Adorables créatures – de Christian-Jaque avec Edwige Feuillère
Le petit garçon perdu ( little boy lost ) de George Seaton avec Bing Crosby
Week-end à Paris ( innocents in Paris ) de Gordon Parry avec Margaret Rutherford
CM Le duel à travers les âges – de Pierre Foucaud avec Célina Cély
    Seulement voix & narration
1953Les trois mousquetaires – de André Hunebelle avec Georges Marchal
    Seulement voix
Le fantôme de la Rue Morgue ( phantom of the Rue Morgue ) de Roy Del Ruth avec Patricia Medina
1955Les mauvaises rencontres – de Alexandre Astruc avec Anouk Aimée
Paris Palace Hôtel – de Henri Verneuil avec Charles Boyer
    Seulement voix
1956Mon coquin de père – de Georges Lacombe avec Antonella Lualdi
1957Un américain bien tranquille ( the quiet american ) de Joseph L. Mankiewicz avec Audie Murphy
1958Pourquoi viens-tu si tard ? – de Henri Decoin avec Michèle Morgan
1959 DO Passeport pour le monde – de Victor Stoloff
    Seulement narration
CM Matisse où le talent du bonheur – de Marcel Ophüls
    Seulement narration
1960Traitement de choc ( full treatment / stop me before I kill ! / the treatment ) de Val Guest avec Diane Cilento
CM Le gant – de Vicky Ivernel
1961La belle des îles ( Tiara Tahiti ) de Ted Kotcheff avec James Mason
1962Le Diable et les dix commandements – de Julien Duvivier avec Micheline Presle
    Segment « Luxurieux point ne seras »
Symphonie pour un massacre – de Jacques Deray avec Michèle Mercier
1963La bonne soupe – de Robert Thomas avec Marie Bell
1964La rancune ( the visit / der besuch / la vendetta della signora ) de Bernhard Wicki avec Ingrid Bergman
Compartiment tueurs – de Costa-Gavras avec Yves Montand
1965Lady L. – de Peter Ustinov avec Sophia Loren
Paris brûle-t-il ? ( is Paris burning ? ) de René Clément avec Leslie Caron
DO Reportage – de Pierre Prévert avec Peter Ustinov
    Seulement apparition
1966Grand Prix – de John Frankenheimer avec Eva Marie Saint
Voyage à deux ( two for the road ) de Stanley Donen avec Audrey Hepburn
Le tigre sort sans sa mère ( da Berlino l’apocalisse ) de Mario Maffei avec Margaret Lee
DO Comme un éclair ( survival 1967 / hamilchama al hashalom ) de Jules Dassin
    Seulement narration de la version française
1967L’une et l’autre – de René Allio avec Françoise Prévost
Lamiel – de Jean Aurel avec Anna Karina
1968Barbarella ( barbarella : Queen of the galaxy ) de Roger Vadim avec Jane Fonda
Adolphe, ou l’âge tendre / Adolphe – de Bernard Toublanc-Michel avec Ulla Jacobsson
1969Cet homme est prêt à tout ( hard contract ) de S. Lee Pogostin avec James Coburn
La folle de Chaillot ( the madwoman of Chaillot ) de Bryan Forbes avec Katharine Hepburn
1971Églantine – de Jean-Claude Brialy avec Valentine Tessier
1972La plus belle soirée de ma vie ( la più bella serata della mia vita ) de Ettore Scola avec Albert Sordi
Au rendez-vous de la mort joyeuse / Lune lune Coquelune – de Juan Luis Buñuel avec Gérard Depardieu
1973Nous voulons les colonels ( vogliamo i colonnelli ) de Mario Monicelli avec Ugo Tognazzi
CM T’es fou Marcel ? / Hommage irrespectueux comme tous les hommages– de Jean Rochefort avec Yves Montand
    Seulement apparition
1974L’important c’est d’aimer – de Andrzej Zulawski avec Romy Schneider
Rosebud – de Otto Preminger avec Peter O’Toole
DO Le chasseur d’ombres ( the shadow catcher ) Teri McLuhan
    Seulement narration de la version française
1975La course à l’échalote – de Claude Zidi avec Jane Birkin
L’anachorète ( el anacoreta ) de Juan Estelrich avec Fernando Fernán Gómez
1976Le locataire ( the tenant ) de Roman Polanski avec Isabelle Adjani
Mado – de Claude Sautet avec Michel Piccoli
Providence – de Alain Resnais avec John Gielgud
    Seulement voix
1977La vie devant soi / Madame Rosa – de Moshé Mizrahi avec Simone Signoret
Le point de mire – de Jean-Claude Tramont avec Annie Girardot
1978Le pion – de Christian Gion avec Claude Jade
Fiche créée le 1 mai 2009 | Modifiée le 15 mars 2017 | Cette fiche a été vue 5168 fois
PREVIOUSSophie Daumier || Claude Dauphin || Jean DaurandNEXT