CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Christopher Reeve
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Claude Jade



Date et Lieu de naissance : 8 octobre 1948 (Dijon, France)
Date et Lieu de décès : 1er décembre 2006 (Boulogne-Billancourt, France)
Nom Réel : Claude Marcelle Jorré

ACTRICE
Image
1969 L’étau (topaz) de Alfred Hitchcock avec Frederick Stafford, Dany Robin & John Vernon & John Forsythe
Image
1970 Domicile conjugal – de François Truffaut avec Jean-Pierre Léaud, Barbara Laage & Daniel Ceccaldi
Image
1973 Prêtres interdits – de Denys de La Patellière avec Robert Hossein, Pierre Mondy & Claude Piéplu
Image
1979 L’amour en fuite – de François Truffaut avec Jean-Pierre Léaud, Marie-France Pisier & Julien Bertheau

Claude Jade naît Claude Marcelle Jorré, le 8 octobre 1948, à Dijon, capitale historique de Bourgogne où ses parents sont professeurs d’anglais à l’Université. Élevée dans la religion de l’église réformée de France, elle a une enfance studieuse. Bachelière à dix-sept ans, sa famille respecte sa vocation en lui permettant de s’inscrire au conservatoire d’art dramatique de sa ville natale. Puis elle suit des cours à Paris où elle commence à tourner des feuilletons et des pièces de théâtre pour la télévision. C’est en jouant «Henri IV» de Pirandello, mis en scène par Sacha Pitoëff, qu’elle est remarquée par François Truffaut qui l’engage pour interpréter la petite amie de Jean-Pierre Léaud, alias Antoine Doinel, le héros récurrent du cinéaste, dans «Baisers volés» (1968). La même année, elle est à l’affiche d’une adaptation moderne, entre la France de l’immédiate après-guerre et l’Argentine, du roman de Alexandre Dumas «Sous le signe de Monte Cristo» de André Hunebelle. Puis elle tourne «Le témoin» de Anne Walter avec Gérard Barray, célèbre acteur des films de cap et d’épée de l’époque. L’année suivante c’est «Mon oncle Benjamin» de Edouard Molinaro, avec Jacques Brel dans le rôle d’un médecin original et au franc-parler sous le règne de Louis XV. Mais elle donne aussi la réplique à Frederick Stafford l’André Devereaux du film d’espionnage de Alfred Hitchcock, «L’étau». La réputation de Claude qui a tout juste vingt-deux ans n’est plus à faire lorsqu’elle retrouve son personnage de Christine Darbon pour devenir Madame Doinel dans «Domicile conjugal» (1970). Elle finira la trilogie des aventures du couple imaginé par Truffaut avec «L’amour en fuite» en 1979.

Claude Jade épouse en 1972 Bernard Coste, diplomate français qui est en poste plusieurs années à Moscou, et dont elle a un enfant, Pierre, né en 1976. Elle se met alors un peu en retrait du cinéma même si elle fait des apparitions remarquées à la télévision, avec des feuilletons à succès comme «L’île aux trente cercueils» (1979) d’après Maurice Leblanc le père d’Arsène Lupin. Elle travaille aussi avec des réalisateurs étrangers dont l’Espagnol Germán Lorente, le Japonais Kei Kumai, Eriprando Visconti, le neveu de Luchino Visconti, et les Soviétiques Sergei Yutkevich pour «Lénine à Paris» (1980), Aleksandr Alov et Vladimir Naoumov pour «Téhéran 43» (1981) avec Alain Delon. Elle a aussi le rôle d’une avocate, tout comme Charles Denner dans «L’honneur d’un capitaine» (1982) de Pierre Schoendoerffer, sur la guerre d’Algérie et la pratique de la torture. À partir des années quatre-vingt dix, «La petite fiancée de Truffaut» brise son image en jouant une lesbienne qui redonne du courage à Michel Serrault dans «Bonsoir» (1993) de Jean-Pierre Mocky et dans le film constitué de courts métrages sur la consommation de stupéfiants «Scénario sur la drogue» (2000). Mais Claude est aussi la belle Dame du téléfilm «Sans famille» d’après Hector Malot avec Pierre Richard en Vitalis. La comédienne qui a repris le chemin des planches, en 2001, avec «Lorenzaccio» d’Alfred de Musset, écrit une autobiographie en 2004 «Baisers envolés» et fait une dernière apparition télévisée dans une série policière l’année suivante.

Claude Jade, cette talentueuse artiste, tout en discrétion et en sensibilité, profondément attachée à son métier qu’elle a toujours exercé avec sérieux et application, s’éteint prématurément à l’âge de cinquante huit ans, des suites d’un cancer, le 1er décembre 2006 à Boulogne-Billancourt dans la banlieue parisienne.

© Caroline HANOTTE

copyright
1968Baisers volés – de François Truffaut avec Delphine Seyrig
Sous le signe de Monte-Cristo / Le révolté – de André Hunebelle avec Raymond Pellegrin
Le témoin – de Anne Walter avec Gérard Barray
1969L’étau ( topaz ) de Alfred Hitchcock avec John Forsythe
Mon oncle Benjamin / Mon oncle Benjamin, l’homme en habit rouge – de Edouard Molinaro avec Jacques Brel
Nijinsky-Project / Nijinsky : Unfinished project – de Tony Richardson avec Paul Scofield
    Inachevé
1970Le bateau sur l’herbe – de Gérard Brach avec Valentina Cortese
Domicile conjugal – de François Truffaut avec Jean-Pierre Léaud
1971Les feux de la chandeleur – de Serge Korber avec Jean Rochefort
1972La fête à Jules / Home sweet home – de Benoît Lamy avec Jacques Perrin
Number one – de Gianni Buffardi avec Massimo Serato
1973Prêtres interdits – de Denys de La Patellière avec Robert Hossein
Le crime de la Via Condotti / Meurtres à Rome / Un flic obstiné ( la chica de Via Condotti / la ragazza di Via Condotti / special killers ) de Germán Lorente avec Frederick Stafford
1974Le malin plaisir – de Bernard Toublanc-Michel avec Jacques Weber
Trop c’est trop – de Didier Kaminka avec Darry Cowl
1975Maître Pygmalion / Pygmalion ou comment devenir une bonne vendeuse – de Hélène Durand & Jacques Nahum avec Georges Descrières
Le choix – de Jacques Faber avec Gilles Kohler
Le Cap du Nord ( kita no misaki / 北之岬 ) de Kei Kumai avec Go Kato
1977Caresses bourgeoises / Au bonheur des autres / Une spirale de brume ( una spirale di nebbia ) de Eriprando Visconti avec Marc Porel
1978Le pion – de Christian Gion avec Michel Galabru
1979L’amour en fuite – de François Truffaut avec Jean-Pierre Léaud
1980Le bahut va craquer ! – de Michel Nerval avec Dany Carrel
Lénine à Paris, évocation poétique ( Lenin v Parishe ) de Sergei Yutkevich avec Yuri Kayurov
1981Téhéran 43 / Téhéran 43 : Nid d’espions ( Tegeran-43 / the eliminator ) de Alexander Alov & Vladimir Naoumov avec Curd Jürgens
1982L’honneur d’un capitaine – de Pierre Schoendoerffer avec Charles Denner
Rendez-vous à Paris ( rendezvous in Paris ) de Gabi Kubach avec Harald Kuhlmann
1986L’homme qui n’était pas là / Dicricol ou l’homme qui n’était pas là – de René Féret avec Jacques Dufilho
1987Qui sont mes juges? – de André Thiéry avec Jean-Pierre Rives
1988Le radeau de la Méduse – de Iradj Azimi avec Laurent Terzieff
1991Tableau d’honneur – de Charles Nemes avec François Berléand
1993Bonsoir ! / Bonsoir ou le visiteur du soir – de Jean-Pierre Mocky avec Michel Serrault
Tombé du ciel – de Philippe Lioret avec Jean Rochefort
DO François Truffaut : Portraits volés – de Serge Toubiana & Michel Pascal avec Claude Miller
    Seulement apparition
1997Vénus beauté [Institut] – de Tonie Marshall avec Nathalie Baye
2000Scénario sur la drogue – de Emmanuelle Bercot, Diane Bertrand, Jean Bocheux, Laurent Bouhnik, Manuel Boursinhac, Guillaume Canet, Antoine de Caunes, Étienne Chatiliez, Franck Chiche, Isabelle Dinelli, Jean-Teddy Filippe, Françoise Huguier, Fred Journet, Henri-Paul Korchia, Georges Lautner, Seb Lelouch, Simon Lelouche, Guillaume Nicloux, Santiago Otheguy, Vincent Perez, Jean-Christophe Pagnac, Bernard Shoukroun, Arnaud Sélignac & Jean-Louis Tribes avec Jean Allain
    Court métrage « La rampe » de Santiago Otheguy
2004 CM À San Remo – de Julien Donada avec Daniel Duval
AUTRES PRIX :
      
    Prix New Wave (Nouvelle Vague) au festival international de cinéma de Palm Beach, USA ( 2000 )
Fiche créée le 2 décembre 2006 | Modifiée le 18 septembre 2017 | Cette fiche a été vue 8857 fois
PREVIOUSAbel Jacquin || Claude Jade || Richard JaeckelNEXT