CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Antonio Moreno
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Colette Brosset



Date et Lieu de naissance : 21 février 1922 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 1er mars 2007 (Paris, France)
Nom Réel : Colette Marie Claudette Brossé

ACTRICE
Image
1950 Bertrand Cœur-de-Lion – de Robert Dhéry avec Jacques Legras, Gérard Calvi, Roger Saget & Capucine
Image
1954 Ah! Les belles Bacchantes! – de Jean Loubignac avec Robert Dhéry & Louis de Funès
Image
1967 Le petit baigneur – de Robert Dhéry avec Louis de Funès, Robert Dhéry, Franco Fabrizi & Jacques Legras
Image
1974 Vos gueules les mouettes! – de Robert Dhéry avec Pierre Mondy, Robert Castel & Micheline Dax

Colette Brosset naît Colette, Marie, Claudette Brossé le 21 février 1922 à Paris. D’abord danseuse, elle prend des cours au conservatoire de Paris sous la direction de Louis Jouvet. C’est là qu’elle rencontre Robert Dhéry. Il a commencé sa carrière d’artiste comme payasse dans un cirque. Il est conquis par cette Colombine qui ne regarde plus que lui. Ils se marient fin 1943, à l’époque la plus sombre de l’occupation allemande. Ils auront une fille unique Catherine, futur médecin. Mais en attendant ils «mangent de la vache enragée» avec des copains comme Christian Duvaleix, Francis Blanche, Jacques Legras et Louis de Funès.

Côté cinéma, Colette Brosset fait sa première figuration à quinze ans dans une oeuvre musicale à sketches, «Un coup de rouge» (1937). Puis elle est Céline, la sœur de la future Sainte Thérèse de Lisieux jouée par Irène Corday dans «Thérèse Martin» (1938) de Maurice de Canonge. À la libération, elle change de registre: comme petite amie de Serge Reggiani, l’ingénieur du son qui aide Edith Piaf à percer dans «Étoile sans lumière» de Marcel Blistène; puis avec le monde des courses de «Master Love». Mais la carrière de Colette est désormais intimement liée à celle de son mari. En 1948, le couple écrit et monte au théâtre une comédie loufoque, «Les Branquignols». Colette et Robert décident d’en faire un film qui sort en 1949. La notoriété est enfin là. La même année, Mme Dhéry est l’imprésario de Luis Mariano, mariée à Martine Carol, que surveille M. Dhéry dans «Je n’aime que toi» de Pierre Montazel.

En 1950, Colette est dirigée par son mari dans «Bertrand Cœur-de-Lion», avant de connaître un nouveau triomphe avec «Ah ! Les belles Bacchantes» adapté d’une pièce de Dhéry par Jean Loubignac, avec notamment Jacqueline Maillan. Les époux se stimulent toujours plus et créent de nombreuses œuvres théâtrales qu’ils jouent notamment à Londres où la Reine d’Angleterre les félicitent. De retour en France Colette Brosset roule dans une énorme voiture «La Belle Américaine» (1961). Et que dire de la finale de rugby à Twickenham avec Yvette devenue par son mariage Lady Brisburn mais qui conserve un accent «parigot» d’une délicieuse vulgarité pour «Allez France!» (1964): Ah, quel bonheur que ce film! En 1966 Colette fait un peu cavalier seul quoique, très «à cheval sur la literie», en accueillant les officiers allemands de «La grande vadrouille» de Gérard Oury, avant de régler les ballets de Monsieur Septime de Funès et ses employés du «Grand Restaurant». Puis Colette retrouve Robert dans «Le petit baigneur» (1967) un immense succès, toujours avec leur ami Louis de Funès. «Trois hommes sur un cheval» l’adaptation par Marcel Moussy d’une pièce de Dhéry, déçoit un peu. Les époux repartent alors vers une carrière théâtrale très active entrecoupée d’un dernier film tourné en Bretagne et dont Colette a écrit le scénario «Vos gueules les mouettes!» (1974). La décennie suivante, la comédienne continue à faire du théâtre et apparaît dans deux téléfilms.

Colette Brosset, cette très originale comédienne qui a montré que l’amour en couple, à la scène comme à la ville, pouvait être éternel, sans être tragiquement romanesque, perd son cher époux en 2004. Elle décède à son tour le 1er mars 2007 dans sa ville natale, quelques jours après avoir fêté ses quatre-vingt cinq printemps.

© Caroline HANOTTE

copyright
1937Un coup de rouge – de Gaston Roudès avec Saint-Granier
1938Thérèse Martin – de Maurice de Canonge avec Noël Roquevert
1945Étoile sans lumière – de Marcel Blistène avec Yves Montand
Master love – de Robert Péguy avec Léon Bélières
1946En êtes-vous bien sûr? – de Jacques Houssin avec Grégoire Aslan
1947Les aventures des Pieds Nickelés / Les Pieds Nickelés – de Marcel Aboulker avec Rellys
1949Branquignols / Les Branquignols – de Robert Dhéry avec Julien Carette
Je n’aime que toi – de Pierre Montazel avec Luis Mariano
1950Bertrand Cœur-de-Lion – de Robert Dhéry avec Jacques Legras
1952L’amour n’est pas un péché – de Claude Cariven avec Robert Dhéry
1954Ah ! Les belles Bacchantes ! / Femmes de Paris – de Jean Loubignac avec Raymond Bussières
    + chorégraphie
1961La belle américaine – de Robert Dhéry avec Jacques Charrier
1964Allez France ! – de Robert Dhéry avec Jean Richard
    + adaptation, dialogues & scénario
1965La communale – de Jean L’Hôte avec Fernand Ledoux
1966La grande vadrouille – de Gérard Oury avec Bourvil
Le grand restaurant – de Jacques Besnard avec Bernard Blier
    Seulement chorégraphie
1967Le petit baigneur – de Robert Dhéry avec Louis de Funès
    + scénario
1969Trois hommes sur un cheval – de Marcel Moussy avec Jean Poiret
1974Vos gueules les mouettes ! – de Robert Dhéry avec Pierre Mondy
    + scénario
Fiche créée le 3 mars 2007 | Modifiée le 23 juin 2017 | Cette fiche a été vue 6653 fois
PREVIOUSClaude Brosset || Colette Brosset || Ugo BroussotNEXT