CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jean Arthur
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Colette Darfeuil



Date et Lieu de naissance : 7 février 1906 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 15 octobre 1998 (Montfort-L’Amaury, France)
Nom Réel : Emma Henriette Augustine Floquet

ACTRICE

Colette Darfeuil est née Emma Henriette Augustine Floquet le 7 février 1906 dans le quinzième arrondissement de Paris. Alors qu’elle accompagne une amie à la Gaumont, elle est remarquée par le jeune Pierre Colombier qui prépare son premier film. Elle n’a pas encore quinze ans et fait ses débuts au cinéma aux côtés de Dolly Davis, Pauline Carton et Madeleine Guitty dans «Les étrennes à travers les âges» (1920). Au cours des années vingt, elle se fait rapidement un nom dans le monde du cinéma français, notamment sous la direction de Léon Poirier pour «L’affaire du courrier de Lyon» (1923), de René Hervil pour «La flamme» (1925) ou Dimitri Kirsanoff pour «Sables» (1926).

Au fil des rôles, Colette Darfeuil passe du brun au blond et des rôles d’ingénues à ceux de jeunes femmes distinguées. Elle franchit avec succès l’étape du parlant, sa voix étant jugée plus que satisfaisante. Elle fait des essais pour des producteurs américains en quête de nouveaux talents, elle les réussit haut-la-main, mais au dernier moment, elle refuse de partir pour Hollywood et décline le fabuleux contrat qui accompagnait ce départ. C’est Abel Gance qui lui offre son premier grand rôle parlant dans «La fin du monde» (1930) aux côtés de Victor Francen.

Avec ses jolis yeux et son air canaille, Colette Darfeuil s’impose très vite comme l’une des plus grandes vedettes des années trente. Souvent en concurrence avec Viviane Romance et Ginette Leclerc pour les rôles de femmes fatales, elle sait aussi passer de la comédie au drame avec une facilité déconcertante, dans des films tels que: «Baroud» (1931) de Rex Ingram, «Le rosier de madame Husson» (1932) de Bernard-Deschamps, «Le martyr de l’obèse» (1932) de Pierre Chenal, «Casanova» (1932) de René Barberis, «Le roi des Champs-Elysées» (1934) de Max Nosseck, «Michel Strogoff» (1935) de Jacques de Baroncelli, «Chéri-Bibi» (1937) de Léon Mathot, «La belle de Montparnasse» (1937) de Maurice Cammage, «Le patriote» (1937) de Maurice Tourneur, etc. Presque une centaine de rôles au cours de la décennie où elle côtoie tout le gratin du cinéma, de Raimu à Harry Baur, en passant par Buster Keaton, Ivan Mosjoukine, Fernandel, Jan Kiepura, Pierre Richard-Willm, Danielle Darrieux, Noël-Noël, Martha Eggerth, Lucien Baroux, Pierre Fresnay, Jules Berry

En 1940, Colette Darfeuil fait partie de la prestigieuse distribution d’«Untel père et fils» de Julien Duvivier. Puis les films s’espacent car l’actrice souffre de plus en plus de ne se voir proposer que des rôles sans consistance. On la remarque face à Martine Carol dans «Les souvenirs ne sont pas a vendre» (1948), puis donnant la réplique à Pierre Renoir dans «Le furet» (1949), à Maurice Baquet dans «Bibi Fricotin» (1950) et à Michel Simon et Gaby Morlay dans «La fille au fouet» (1952). En 1953, après un dernier film qui reste inachevé, elle s’éloigne définitivement du cinéma et sombre dans l’oubli.

Cette croqueuse d’hommes au cinéma fut une femme bien sage dans sa vie privée. Elle se maria avec le cinéaste Pierre Weill qui la dirigea dans quelques films, puis avec le producteur Pierre Bianco qui prit en main la fin de sa carrière. Après une longue retraite de plus de quarante ans, Colette Darfeuil s’éteint discrètement le 15 octobre 1998, à l’âge vénérable de 92ans, à Montfort-l’Amaury.

© Pascal DONALD

copyright
1920 CM Les étrennes à travers les âges – de Pierre Colombier avec Dolly Davis
1923Château historique – de Henri Desfontaines avec Pauline Carton
Le retour à la vie – de Jacques Dorval avec Gaston Valentin
Quelqu’un dans l’ombre – de Marcel Manchez avec Maurice Lagrenée
L’affaire du courrier de Lyon – de Léon Poirier avec Roger Karl
    Film en 3 parties
    1 : La haine
    2 : L’amour
    3 : La loi
1924Madame Putiphar – de Max Mack avec Harry Liedtke
La réponse du destin / L’homme des Baléares – de André Hugon avec René Navarre
1925Mots croisés – de Pierre Colombier & Michel Linsky avec Hubert Daix
La justicière – de Maurice Marsan & Maurice Gleize avec Elmire Vautier
La flamme – de René Hérvil avec Charles Vanel
L’homme en selle ( der mann im sattel ) de Manfred Noa avec Angelo Ferrari
1926Les fiançailles rouges – de Roger Lion avec Dolly Davis
Sables – de Dimitri Kirsanoff avec Gina Manès
1927La roche d’amour – de Max Carton avec Tony d’Algy
Le navire aveugle – de Giuseppe Guarino avec Adelqui Migliar
Paris-New York-Paris – de Robert Péguy avec Marcel Vilbert
1928À quoi rêve une femme au printemps ( was eine frau im frühling träumt ) de Kurt Blachnitzky avec Kurt Vespermann
Gros sur le cœur – de Pierre Weill avec Emile Saint-Ober
CM Papoul – de Marc Allégret avec Alex Allin
CM De sept heures à minuit – de Pierre Weill avec Marcel Pichon
1929Sa maman – de Charles Mouru de Lacotte avec Jean Manoir
Marius à Paris – de Roger Lion avec Pierre Juvenet
L’éternelle idole / L’homme qui n’aime pas ( der mann, der nicht liebt ) de Guido Brignone avec Gustav Diessl
La bodega – de Benito Perojo avec Gabriel Gabrio
CM Vive dimanche / Voici dimanche – de Pierre Weill avec Max Lerel
CM Eau, gaz, amour à tous les étages – de Roger Lion avec Armand Bernard
1930La fin du monde – de Abel Gance avec Victor Francen
Cendrillon de Paris – de Jean Hémard avec André Roanne
Tu m’oublieras – de Henri Diamant-Berger avec Marcel Vallée
Le procureur Hallers – de Robert Wiene avec Jean Max
CM Tropiques – de Jean Godard & E.C. Paton avec Henri Levêque
1931Fils à papa – de Mohamed Karim avec Lucien Fernarèse
Pour un soir / Stella Maria – de Jean Godard avec Jean Gabin
Autour d’une enquête – de Robert Siodmak & Henri Chaumette avec Pierre Richard-Willm
Baroud ( love in Morocco ) de Rex Ingram & Alice Terry avec Pierre Batcheff
Un coup de téléphone – de Georges Lacombe avec Jean Weber
Y en a pas deux comme Angélique – de Roger Lion avec Robert Ancelin
CM Le lit conjugal – de Roger Lion avec Henri Laverne
1932Le rosier de madame Husson – de Bernard-Deschamps avec Fernandel
Le béguin de la garnison – de Robert Vernay avec Henri Debain
Les amoureux de Colette / Colette et son mari – de André Pellenc avec André Roanne
Le martyre de l’obèse – de Pierre Chenal avec André Berley
L’âne de Buridan – de Alexandre Ryder avec René Lefèvre
Pour être aimé – de Jacques Tourneur avec Fred Pasquali
Ce cochon de Morin – de Georges Lacombe avec Jacques Baumer
Monsieur de Pourceaugnac – de Gaston Ravel & Tony Lekain avec Armand Bernard
Mirages de Paris – de Fédor Ozep avec Alice Tissot
Le truc du Brésilien – de Alberto Cavalcanti avec Mauricet
La vierge du rocher – de Georges Pallu avec Gaby Basset
CM Une petite bonne sérieuse – de Richard Weisbach & Marguerite Veil avec Robert Pizani
1933Si tu vois mon oncle – de Gaston Schoukens avec Alice Tissot
Trois balles dans la peau – de Roger Lion avec Jean Angelo
Tout pour l’amour / Une chanson pour toi – de Joe May & Henri-Georges Clouzot avec Jan Kiepura
Cette nuit-là – de Marc Sorkin avec Camille Bert
Casanova / Les amours de Casanova – de René Barberis avec Ivan Mosjoukine
Feu Toupinel – de Roger Capellani avec Henri Vilbert
La maison dans la dune – de Pierre Billon avec Pierre Richard-Willm
CM Mes bretelles – de Gaston Schoukens
CM Jacqueline fait du cinéma – de Jacques Deyrmon avec Raymond Cordy
1934Le chéri de sa concierge – de Guarino Glavany avec Fernandel
Mon cœur t’appelle – de Carmine Gallone avec Danielle Darrieux
Mam’zelle Spahi – de Max de Vaucorbeil avec Noël-Noël
Le roi des Champs-Élysées – de Max Nosseck avec Buster Keaton
Minuit place Pigalle – de Roger Richebé avec Raimu
Les bleus de la marine – de Maurice Cammage avec Andrex
La caserne en folie – de Maurice Cammage avec Raymond Cordy
Jonny, haute-couture – de Serge de Poligny avec Léon Bélières
Escale – de Louis Valray avec Pierre Nay
CM Nous marions Solange – de Lucien Mayrargue avec Georges Péclet
CM L’espionne du palace – de Gaston Jacquet & René Rufli avec Camille Bardou
CM J’épouserai mon mari – de Maurice Labro & Pierre Weill avec Georges Péclet
CM Un bout d’essai – de E.G. de Meyst & Walter Kapps avec Odette Barencey
1935Le train d’amour – de Pierre Weill avec René Navarre
Et moi, j’te dis qu’elle t’as fait de l’œil – de Jack Forrester avec Ginette Leclerc
Touche à tout – de Jean Dréville avec Fernand Gravey
Michel Strogoff – de Jacques de Baroncelli avec Armand Bernard
L’école des journalistes – de Christian-Jaque avec Charles Lemontier
CM Cinquième au-d’ssus – de Jacques Daroy avec Jean Dax
CM Bébé est un amour – de M. Rugard avec Henri Marchand
1936Trois dans un moulin – de Pierre Weill avec Paul Azaïs
La flamme – de André Berthomieu avec Raymond Cordy
La petite dame des wagons-lits / La petite dame du wagon-lit – de Maurice Cammage avec Paul Pauley
La course à la vertu – de Maurice Gleize avec André Berley
Prête-moi ta femme – de Maurice Cammage avec Suzanne Dehelly
L’empreinte rouge – de Maurice de Canonge avec André Berley
Tout va très bien, madame la marquise – de Henry Wulschleger avec Jean Brochard
La chanson du souvenir – de Douglas Sirk & Serge de Poligny avec Martha Eggerth
J’arrose mes galons – de René Pujol avec Félix Oudart
Une gueule en or – de Pierre Colombier avec Lucien Baroux
Gigolette – de Yvan Noé avec Florelle
Prends la route – de Jean Boyer avec Milly Mathis
Monsieur Bégonia – de André Hugon avec Josette Day
CM Le pigeon – de Albert Riéra avec René Lefèvre
CM Ça n’a pas d’importance – de Gaston Vidié avec René Lefèvre
1937Franco de port – de Dimitri Kirsanoff avec Paul Azaïs
La treizième enquête de Grey – de Pierre Maudru avec Maurice Lagrenée
La belle de Montparnasse – de Maurice Cammage avec Jeanne Aubert
Tamara la complaisante – de Félix Gandéra & Jean Delannoy avec Véra Korène
Chéri Bibi – de Léon Mathot avec Pierre Fresnay
Un soir à Marseille – de Maurice de Canonge avec Antonin Berval
Le patriote – de Maurice Tourneur avec Harry Baur
1938Bossemans et Coppenolle / Monsieur Bossemans ( Bossemans en Coppenolle ) de Gaston Schoukens avec Marcel Roels
Firmin, le muet de Saint-Pataclet – de Jacques Séverac avec Edouard Delmont
Prince de mon cœur – de Jacques Daniel-Norman avec Claude May
Cas de conscience – de Walter Kapps avec Jules Berry
L’avion de minuit – de Dimitri Kirsanoff avec Abel Jacquin
1939Quartier sans soleil – de Dimitri Kirsanoff avec Jean Servais
Sidi-Brahim / L’esprit de Sidi-Brahim – de Marc Didier avec René Dary
L’amour se fait ainsi ( l’amore si fa così ) de Carlo Ludovico Bragaglia avec Paolo Stoppa
1940Untel père et fils – de Julien Duvivier avec Louis Jouvet
1941Le club des soupirants – de Maurice Gleize avec Saturnin Fabre
1942Forces occultes – de Paul Riche avec Maurice Rémy
1943Escalier sans fin – de Georges Lacombe avec Madeleine Renaud
1945Les malheurs de Sophie – de Jacqueline Audry avec Michel Auclair
1948Les souvenirs ne sont pas à vendre – de Robert Hennion avec Martine Carol
1949Les vagabonds du rêve – de Charles Félix Tavano avec Jacques Famery
Le furet – de Raymond Leboursier avec Pierre Renoir
Menace de mort / Aventure à Pigalle – de Raymond Leboursier avec Marcel Dalio
1950Bibi Fricotin – de Marcel Blistène avec Maurice Baquet
Cet âge est sans pitié – de Marcel Blistène avec André Alerme
1951Le costaud des Batignolles – de Guy Lacourt avec Raymond Bussières
1952La fille au fouet – de Jean Dréville avec Gaby Morlay
La fille au fouet ( das geheimnis vom bergsee / die jungfrau mit der peitsche / das mädchen mit der peitsche / das mädchen vom Bergsee ) de Jean Dréville avec Lil Dagover
    Version allemande de « La fille au fouet »
1953L’homme trahi – de Walter Kapps avec Henri Garat
    Inachevé
Fiche créée le 29 avril 2009 | Modifiée le 2 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 6498 fois
PREVIOUSRobert Darène || Colette Darfeuil || Jean DarlingNEXT