CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Pierre Etaix
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Colette Renard



Date et Lieu de naissance : 1er novembre 1924 (Ermont, France)
Date et Lieu de décès : 6 octobre 2010 (Saint-Rémy-lès-Chevreuse, France)
Nom Réel : Colette Lucie Raget

ACTRICE

Colette Renard, de son vrai nom Colette Raget, est née le 1er novembre 1924 à Ermont, d’un père ébéniste et d’une mère couturière. Elle passe son enfance son adolescence dans le Montmartre de l’entre-deux-guerres tout en étudiant le violoncelle et le chant. Alors qu’elle se prédestine au métier de secrétaire au sein des Cours Pigier, elle fait ses débuts en chantant à l’ABC puis intègre l’orchestre de Raymond Legrand. Elle devient ainsi une chanteuse populaire dans la tradition du répertoire réaliste de l’après-guerre dans le même registre que Juliette Gréco avec notamment le titre «L’arbre et l’homme» (1956).

Eclipsée par le succès de la vague yéyé, Colette Renard va connaître un succès considérable avec la création du personnage Irma dans la comédie musicale «Irma la douce», opérette de Alexandre Breffort mise en musique par Marguerite Monnot, rôle proposé à l’époque à Juliette Gréco qui déclina l’offre. Créée en 1956 au Théâtre Gramont, cette comédie musicale où elle est entourée de René Dupuy et Michel Roux est jouée durant quatre saisons. Le succès est tel qu’elle est reprise à Londres puis à Broadway avant d’être adaptée au cinéma par Billy Wilder avec Shirley MacLaine aux côtés de Jack Lemmon. Ces débuts fracassants de comédienne-chanteuse sur scène lui permettent d’être demandée par le grand écran. Après «Le dos au mur» (1957) de Edouard Molinaro avec Jeanne Moreau, elle partage l’affiche avec Claude Giraud du «Roi sans divertissement» (1963) de François Leterrier. Malgrè un scénario de Jean Giono, ce drame est un échec et stoppe sa carrière au cinéma. Elle se consacre à la chanson en enregistrant une cinquantaine d’albums se spécialisant dans les chansons grivoises dont «Les nuits d’une demoiselle» et arpente à plusieurs reprises les scènes de l’Olympia et de Bobino. Elle apparaît dans le film «Clodo» en 1970 dans lequel des scènes pornographiques seront rajoutées cinq ans plus tard.

Au début des quatre-vingt, Colette Renard renoue avec son métier de comédienne en obtenant le rôle-titre du téléfilm «Vichy Dancing» (1982) d’après le roman de Pascal Sevran avec Stéphane Freiss où elle interprète une chanteuse célèbre d’avant-guerre tombée dans l’oubli. Mais ce retour s’avère sans lendemain, après une décennie d’absence, elle a un second rôle remarqué dans «IP5 : L’île aux pachydermes» (1991) de Jean-Jacques Beineix où elle compose un amour de jeunesse de Yves Montand. Au début des années deux mille, elle est de nouveau sollicitée par la télévision où elle apparaît dans des épisodes de séries à succès comme «Maigret» (2002) avec Bruno Cremer ou «Docteur Dassin, généraliste» (2003) avec Richard Bohringer.

En 2004, Colette Renard accepte le rôle de Rachel Lévy, rescapée des camps de concentration, dans «Plus belle la vie» sans se douter du succès phénoménal de ce feuilleton quotidien diffusé sur France 3. Après des débuts difficiles, cette fiction qui conte le quotidien des habitants d’un quartier imaginaire de Marseille «Le Mistral» va connaître un succès sans précédent et dépasser allègrement les mille épisodes. Doyenne du feuilleton, elle décide après cinq saisons et 382 épisodes tournés d’abandonner son rôle par lassitude: «Je la connais par cœur» explique-t-elle à l’époque pour justifier son choix. Alors que les scénaristes évoquent un éventuel retour, elle décède à l’âge de quatre-vingt-cinq ans des suites d’une longue maladie le 6 octobre 2010.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1945Etoile sans lumière – de Marcel Blistène avec Edith Piaf
1957Le dos au mur – de Edouard Molinaro avec Jeanne Moreau
1958Pêcheur d’Islande – de Pierre Schoendoerffer avec Jean-Claude Pascal
    Seulement chansons
1959Bal de nuit – de Maurice Cloche avec Pascale Audret
    Seulement chansons
Quai du Point-du-Jour – de Jean Faurez avec Dany Carrel
    Seulement chansons
Business – de Maurice Bartel avec Fernand Sardou
1963Un roi sans divertissement – de François Leterrier avec Charles Vanel
1964Les pieds dans le plâtre – de Jacques Fabbri avec Luis Mariano
1970Clodo – de Georges Clair avec Raymond Souplex
1987 DO Oscar Thiffault – de Serge Giguère avec Oscar Thiffault
    Seulement apparition
1991IP5 : L’île aux pachydermes – de Jean-Jacques Beineix avec Yves Montand
Fiche créée le 6 octobre 2010 | Modifiée le 6 mai 2013 | Cette fiche a été vue 3851 fois
PREVIOUSSimone Renant || Colette Renard || Line RenaudNEXT