CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de André Nox
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Constance Cummings



Date et Lieu de naissance : 15 mai 1910 (Seattle, Washington, USA)
Date et Lieu de décès : 23 November 2005 (Oxfordshire, Royaume-Uni)
Nom Réel : Constance Cummings Halverstadt

ACTRICE
Image
1930 Code criminel (the criminal code) de Howard Hawks avec Walter Huston & Phillips Holmes
Image
1933 Nuits de Broadway (Broadway through a keyhole) de Lowell Sherman avec Paul Kelly & Gregory Ratoff
Image
1935 Cocktails et homicides (remember last night?) de James Whale avec Edward Arnold & Robert Young
Image
1962 L’odyssée du petit Sammy (Sammy going south) de Alexander Mackendrick avec Edward G. Robinson

Fille d’un grand avocat de l’Etat de Washington et d’une chanteuse soprano, Constance Cummings Halverstadt voit le jour le 15 mai 1910, à Seattle. Dès son plus jeune âge, elle espère devenir ballerine, mais à seize ans, en jouant un petit rôle au théâtre dans la pièce « South heaven », elle décide d’orienter sa vie vers la comédie.

En 1928, Constance Cummings débute à Broadway dans «Treasure girl», une comédie musicale de George et Ira Gershwin. L’année suivante, elle décroche un rôle principal dans «This man’s town», une revue de Arthur Schwartz et Howard Dietz. Sa prestation et sa beauté attirent l’attention du Mogul Samuel Goldwyn. Celui-ci veut faire de Constance, la vedette féminine de sa prochaine production: «The devil to pay !», auprès de Ronald Colman. Après quelques jours de tests, elle est finalement remplacée par Loretta Young. Miss Cummings signe malgré tout un contrat avec la Paramount. Elle tourne son premier film en 1930, «Code criminel», un film policier de Howard Hawks avec John Barrymore.

Les quatre années suivantes, Constance Cummings, parallèlement à ses prestations théâtrales, apparaît dans une vingtaine de productions cinématographiques. Sans devenir une star de premier plan, elle n’en demeure pas moins une excellente comédienne et s’impose aux côtés des plus grands. Elle tourne notamment pour Frank Capra dans «La ruée» (1932), avec Harold Lloyd dans «Silence on tourne» (1932), pour Roy Del Ruth dans «The mind reader» (1933), avec Spencer Tracy dans «Tempête sur la ligne» (1934) et pour William Wyler dans «Glamour» (1934). Entre temps, elle rencontre le dramaturge britannique Benn W. Levy. Ils se marieront le 3 juillet 1933.

Le couple d’artistes s’installe en Angleterre peu de temps après, Constance devient l’interprète favorite de plusieurs adaptations théâtrales de son mari. Par la suite, elle s’impose comme l’une des meilleures actrices de la scène londonienne, notamment dans des pièces de George Bernard Shaw, Clifford Odets, Joseph Kramm, Noel Coward, Jean-Paul Sartre…. Constance Cummings néglige volontairement sa carrière au cinéma. Elle fait malgré tout de belles apparitions dans des œuvres de David Lean, Joseph Losey et Alexander Mackendrick. Son dernier rôle pour le grand écran, elle le joue sous la direction de George Stevens dans «Les chemins de la vengeance», en 1963.

En 1973, à la mort de son époux, Constance Cummings gère une exploitation agricole de 600 âcres. L’année suivante, elle est honorée du titre de Dame de l’Ordre de l’Empire Britannique. Sans discontinuer, elle poursuit sa carrière jusqu’au début du vingt-et-unième siècle. Elle remporte un Tony Award en 1979, pour la pièce «Wings», jouée à Broadway. En 1986, elle fait une dernière apparition dans une aventure télévisée du héros de Agatha Christie, Hercule Poirot dans «Dead man’s folly» avec Peter Ustinov, et au théâtre dans la pièce de Tchekhov, puis elle se retire progressivement des feux de la rampe.

Constance Cummings meurt le 23 novembre 2005, à Oxfordshire, en Grande-Bretagne, de vieillesse probablement, elle avait quatre-vingt-quinze ans.

© Philippe PELLETIER

copyright
1930Code criminel ( the criminal code ) de Howard Hawks avec Walter Huston
Le mauvais garçon ( the last parade ) de Erle C. Kenton avec Jack Holt
1931Lover come back – de Erle C. Kenton avec Jack Mulhall
Travelling husbands – de Paul Sloane avec Frank Albertson
The guilty generation – de Rowland V. Lee avec Leo Carrillo
Le visage masqué ( behind the mask / the man who dared ) de John Francis Dillon avec Boris Karloff
Poings et millions ( the big timer / the pugilist / the challenger ) de Edward Buzzell avec Ben Lyon
1932L’avocat de la défense / Le procureur accusé / L’avocat ( attorney for the defense) de Irving Cummings avec Edmund Lowe
La ruée ( American madness ) de Frank Capra avec Pat O’Brien
Silence on tourne ( movie crazy ) de Clyde Bruckman & Malcolm St. Clair avec Harold Lloyd
The last man – de Howard Higgin avec Charles Bickford
Washington merry-go-round / Invisible power – de James Cruze avec Lee Tracy
Nuit après nuit / La nuit suivante ( night after night ) de Archie Mayo avec George Raft
Billion dollar scandal – de Harry Joe Brown avec Frank Morgan
CM Hollywood on parade – de ? avec Charles Chaplin
    Seulement apparition
CM Talking screen snapshots – de Ralph Staub avec Eddie Cantor
    Seulement apparition
1933Channel crossing – de Milton Rosmer avec Edmund Gwenn
The mind reader – de Roy Del Ruth avec Warren William
Vedette et mannequin / La vedette et le mannequin ( the charming deceiver / heads we go ) de Monty Banks avec Claude Hulbert
Nuits de Broadway / Broadway par le trou de la serrure ( Broadway through a keyhole / Broadway thru a keyhole ) de Lowell Sherman avec Paul Kelly
1934This man is mine – de John Cromwell avec Ralph Bellamy
Tempête sur la ligne ( looking for trouble / trouble shooter ) de William A. Wellman avec Spencer Tracy
Fascination ( glamour / passion ) de William Wyler avec Paul Lukas
1935Cocktails et homicides ( remember last night ? ) de James Whale avec Edward Arnold
Seven sinners / Doomed cargo / The wrecker – de Albert de Courville avec Felix Aylmer
1936Strangers on honeymoon / Strangers on a honeymoon – de Albert de Courville avec Noah Beery
1940Meurtre et lune de miel ( busman’s honeymoon / haunted honeymoon ) de Arthur B. Woods avec Robert Montgomery
1941This England / Our heritage – de David MacDonald avec John Clements
1942Le contremaître vient en France ( the foreman went to France / somewhere in France ) de Charles Frend avec Robert Morley
1945L’esprit s’amuse ( blithe spirit ) de David Lean avec Rex Harrison
1950Into the blue / Man in the dinghy – de Herbert Wilcox avec Michael Wilding
1955Le voyageur sans billet ( John and Julie ) de William Fairchild avec Peter Sellers
1956L’étrangère intime ( the intimate stranger / finger of guilt ) de Joseph Losey avec Richard Basehart
1959La bataille des sexes ( the battle of the sexes ) de Charles Crichton avec Peter Sellers
1962L’odyssée du petit Sammy ( Sammy going south / a boy ten feet tall ) de Alexander Mackendrick avec Edward G. Robinson
Les chemins de la vengeance / Dans la douceur du jour ( in the cool of the day ) de Robert Stevens avec Peter Finch
1989 DO Harold Lloyd : The third genius – de Kevin Brownslow, David Gill & Raúl Moreno avec Lionel Stander
    Seulement apparition
Fiche créée le 14 janvier 2006 | Modifiée le 18 mars 2018 | Cette fiche a été vue 5287 fois
PREVIOUSJi-Tu Cumbuka || Constance Cummings || Robert CummingsNEXT