CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Michel Delahaye
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Daniel Mendaille



Date et Lieu de naissance : 27 novembre 1885 (Tours, France)
Date et Lieu de décès : 17 mai 1963 (Couilly-Pont-aux-Dames, France)
Nom Réel : Daniel Henri Elie Mendaille

ACTEUR
Image
1929 Le capitaine Fracasse – de Alberto Cavalcanti & Henri Wulschleger avec Pierre Blanchar & Lien Deyers
Image
1931 La tragédie de la mine – de Georg Wilhelm Pabst avec Georges Charlia, Pierre-Louis & Fritz Kampers
Image
1932 La roche aux mouettes – de Georges Monca avec Yvonne Sergyl, Jean Coquelin & René Ferté
Image
1939 Une main a frappé – de Gaston Roudès avec Jeanne Boitel, Pierre Larquey & Lucien Gallas

Daniel Mendaille naît le 27 novembre 1885 à Tours. Après son baccalauréat, il suit des cours d’architecture à l’école des Beaux-Arts de Paris et rêve de devenir comédien. À vingt ans, il abandonne ses études et entre au Conservatoire, dans la classe de Paul Mounet sociétaire de la Comédie Française. Diplômé, il tient son premier rôle au Théâtre des Variétés. Un an plus tard, Il est engagé au Cirque d’Hiver par Firmin Gémier pour interpréter Créon dans «Œdipe Roi» de Sophocle. Ensuite, on le retrouve sur les scènes du Théâtre Antoine, de l’Œuvre et de la Renaissance.

Dès la fin des années 1900, Daniel Mendaille aborde le cinéma en jouant des petits rôles dans des productions aujourd’hui disparues et dont nous n’avons que peu d’informations. On peu l’apercevoir notamment dans «La mort du Duc d’Enghien» (1909) réalisé par Albert Capellani pour la «Société Cinématographique des Auteurs et Gens de Lettres» (SCAGL) de Charles Pathé. Mais l’acteur s’intéresse peu au Nouvel Art qu’il juge peu créatif et préfère se consacrer à la scène.

Daniel Mendaille s’investie plus sérieusement au cinéma dès le début des années vingt. Déjà vedette des scènes parisiennes, il tourne en tête d’affiche pour Léon Poirier dans «Le coffret de jade» (1921), pour Marcel Dumont dans «La proie» (1921) et pour Robert Péguy dans «Le crime de Monique» (1922). En 1923, il incarne de Comte de Maupry dans «L’affaire du courrier de Lyon» pour la Gaumont. Il fait également partie de la distribution de «Surcouf» (1924) et de «Jean Chouan» (1925), deux sérials mis en scène par Luitz-Morat, puis de la gigantesque fresque historique sur «Napoléon» (1927) dirigée par Abel Gance. Il interprète ensuite, aux côtés de Albert Préjean, Suzanne Bianchetti et le poète Antonin Artaud, son dernier grand rôle muet dans «Verdun , visions d’histoire» (1928), une œuvre témoignage sur la célèbre bataille de la Grande Guerre réalisée de façon très réaliste par Léon Poirier.

Avec l’arrivée du cinéma parlant, Daniel Mendaille peut enfin prouver la pleine capacité de son talent. Pour Georg Wilhem Pabst, il incarne un convaincant mineur de fond dans «La tragédie de la mine» (1931). Il tourne aussi pour Fritz Lang dans la version française du «Testament du docteur Mabuse» (1932) et pour Gaston Roudès dans la première adaptation sonore du roman de Emile Zola «L’assommoir» (1933) ou il incarne avec brio Jacques Coupeau, mari de Line Noro en Gervaise. Par la suite, Daniel Mendaille enchaîne les tournages se voyant progressivement relégué aux rôles de composition. Il est, entre autres, diplomate dans «Les nuits moscovites» (1934) avec Harry Baur, curé dans «Maria Chapdelaine» (1934) avec Madeleine Renaud, médecin dans «Andalousie» (1950) avec Luis Mariano, patron de guinguette dans «Casque d’or» (1951) avec Simone Signoret, un capitaine dans «Lola Montès» (1955) avec Martine Carol, professeur dans «Montparnasse 19» (1957) avec Gérard Philipe

Marié avec la comédienne d’origine espagnole Leda Ginelly, Daniel Mendaille abandonne la vie artistique après le décès de sa femme en avril 1959. Très affecté par cette disparition, il s’isole dans sa propriété de Couilly-Pont-aux-Dames. C’est là qu’il s’éteint le 17 mai 1963 après soixante ans d’un prolifique carrière consacrée au Théâtre et au Septième Art. Il avait soixante-dix-sept ans.

© Philippe PELLETIER

copyright
1909 CM La mort du duc d’Enghien en 1804 – de Albert Capellani avec Germaine Dermoz
1910 CM Les fiancés de Colombine – de Georges Denola avec Mistinguett
1921Le coffret de jade – de Léon Poirier avec Laurence Myrga
Les deux soldats – de Jean Hervé avec Maurice Escande
La proie – de Marcel Dumont avec Rolla Norman
1922Le crime de Monique – de Robert Péguy avec Yvette Andréyor
1923L’affaire du courrier de Lyon – de Léon Poirier avec Blanche Montel
    Film en 3 parties
    1 : La haine
    2 : L’amour
    3 : La loi
La cabane d’amour – de Jeanne Bruno-Ruby avec Arlette Marchal
L’espionne – de Henri Desfontaines avec Berthe Jalabert
1924Surcouf – de Luitz-Morat avec María Dalbaicín
    Sérial en 8 épisodes
    1 : Le roi des corsaires
    2 : Les pontons anglais
    3 : Les fiançailles tragiques
    4 : Un cœur de héros
    5 : La chasse à l’homme
    6 : La lettre à Bonaparte
    7 : La morsure du serpent
    8 : La réponse de Bonaparte
La cité foudroyée – de Luitz-Morat avec Jane Maguenat
La goutte de sang / Du sang dans les ténèbres – de Jean Epstein & Maurice Mariaud avec Georges Charlia
L’ironie du sort – de Georges Monca avec Fernand Hermann
1925La course du flambeau – de Luitz-Morat avec Berthe Jalabert
Jean Chouan – de Luitz-Morat avec René Navarre
    Sérial en 8 épisodes
    1 : La patrie en danger
    2 : La bataille des cœurs
    3 : Sur le pont de Pyrmil
    4 : L’otage
    5 : La citoyenne Maryse Fleurus
    6 : Le comité de Salut Public
    7 : La grotte aux fées
    8 : Les soldats de France
1926En plongée / Fragments d’épaves – de Jacques Robert avec Lilian Constantini
Les larmes de Colette / Colette / Larmes d’enfant – de René Barberis avec Renée Carl
1927Napoléon / Napoléon Bonaparte / Napoléon vu par Abel Gance – de Abel Gance avec Gina Manès
La merveilleuse vie de Jeanne d’Arc, fille de Lorraine – de Marco de Gastyne avec Simone Genevois
1928L’équipage – de Maurice Tourneur avec Jean Murat
Le film du poilu ou cinq année de la vie d’un français mobilisé – de Henri Desfontaines avec Ninon Gilles
Verdun , visions d’histoire / Verdun souvenirs d’histoire – de Léon Poirier avec Antonin Artaud
Le capitaine Fracasse – de Alberto Cavalcanti & Henri Wulschleger avec Pierre Blanchar
1929Le requin – de Henri Chomette avec Rudolf Klein-Rogge
1930Lopez, le bandit – de Jean Daumery avec Jeanne Helbling
Contre-enquête – de Jean Daumery avec Suzy Vernon
1931Ceux du Viking – de Varick Frissell & René Ginet avec Clara Darcey-Roche
Salto mortale – de Ewald André Dupont avec Marie-Antoinette Buzet
La tragédie de la mine – de Georg Wilhelm Pabst avec Georges Charlia
1932Criminel / Le code criminel – de Jack Forrester avec Hélène Perdrière
La roche aux mouettes – de Georges Monca avec Yvonne Sergyl
Le testament du docteur Mabuse – de Fritz Lang & René Sti avec Thomy Bourdelle
La voix sans disque – de Léon Poirier avec Camille Bert
1933L’assommoir – de Gaston Roudès avec Line Noro
La robe rouge – de Jean de Marguenat avec Marcelle Praince
L’indésirable – de Emile de Ruelle avec Leda Ginelly
1934Maria Chapdelaine – de Julien Duvivier avec Madeleine Renaud
Le miroir aux alouettes – de Hans Steinhoff & Roger Le Bon avec Edwige Feuillère
Les nuits moscovites – de Alexis Granowsky avec Annabella
La porteuse de pain – de René Sti avec Simone Bourday
1935Ademaï au moyen-âge – de Jean de Marguenat avec Noël-Noël
Le diable en bouteille – de Raoul Ploquin, Heinz Hilpert & Reinhardt Steinbicker avec Paul Azaïs
L’équipage – de Anatole Litvak avec Jean-Pierre Aumont
L’heureuse aventure / Les prisonniers de la brousse – de Jean Georgescu avec Ginette Leclerc
Lucrèce Borgia – de Abel Gance avec Jacques Dumesnil
CM Conscience – de Robert Boudrioz avec Lucien Muratore
1936Enfants de Paris / Jeunes filles devant l’amour – de Gaston Roudès avec Paul Bernard
Un de la légion – de Christian-Jaque avec Thérèse Dorny
La joueuse d’orgues – de Gaston Roudès avec Marcelle Géniat
1937Le tigre du Bengale – de Richard Eichberg avec Alice Field
Le tombeau hindou – de Richard Eichberg avec Pola Illéry
1938Les gens du voyage – de Jacques Feyder avec Françoise Rosay
La vie d’une autre / La vie volée ( a stolen life ) de Paul Czinner avec Elisabeth Bergner
1939Les trois tambours / Vive la nation – de Maurice de Canonge avec Raymond Aimos
Une main a frappé – de Gaston Roudès avec Jeanne Boitel
1940Parade en sept nuits – de Marc Allégret avec Raimu
Untel père et fils – de Julien Duvivier avec Renée Devillers
1942L’auberge de l’abîme – de Willy Rozier avec Janine Darcey
1945120, rue de la Gare – de Jacques Daniel-Norman avec René Dary
1946Le bataillon du ciel – de Alexandre Esway avec Pierre Blanchar
    Film en 2 parties
    1 : Ce ne sont pas des anges
    2 : Terre de France
1947La révoltée – de Marcel L’Herbier avec Josette Day
Cargaison clandestine – de Alfred Rode avec Käthe von Nagy
Les trafiquants de la mer – de Willy Rozier avec Pierre Renoir
CM La maison grise – de René Ginet avec Paula Dehelly
1948Le crime des justes – de Jean Gehret avec Claudine Dupuis
Le secret de Mayerling / Mayerling – de Jean Delannoy avec Jane Marken
Maya – de Raymond Bernard avec Viviane Romance
1949Véronique – de Robert Vernay avec Giselle Pascal
Le jugement de dieu – de Raymond Bernard avec Jean-Claude Pascal
Le furet – de Raymond Leboursier avec Jany Holt
1950Le bagnard – de Willy Rozier avec Roger Blin
Andalousie – de Robert Vernay avec Carmen Sevilla
Pigalle Saint-Germain des Près – de André Berthomieu avec Jeanne Moreau
1951Sous le ciel de Paris / Sous le ciel de Paris coule la Seine – de Julien Duvivier avec Paul Frankeur
Casque d’or – de Jacques Becker avec Simone Signoret
Monsieur Leguignon lampiste – de Maurice Labro avec Yves Deniaud
1952La loterie du bonheur – de Jean Gehret avec Suzanne Dehelly
Nous sommes tous des assassins – de André Cayatte avec Raymond Pellegrin
Deux de l’escadrille – de Maurice Labro avec Dario Moreno
1953La chair et le diable – de Jean Josipovici avec Rossano Brazzi
Le défroqué – de Léo Joannon avec Pierre Fresnay
Le guérisseur – de Yves Ciampi avec Danièle Delorme
Madame de… – de Max Ophüls avec Danielle Darrieux
1954L’affaire Maurizius – de Julien Duvivier avec Madeleine Robinson
Les deux font la paire / Le mort en fuite – de André Berthomieu avec Pauline Carton
Du rififi chez les hommes – de Jules Dassin avec Jean Servais
Nana – de Christian-Jaque avec Charles Boyer
Sur le banc – de Robert Vernay avec Jane Sourza
Le vicomte de Bragelonne ( il visconte di Bragelonne ) de Fernando Cerchio avec Dawn Addams
Dans tes bras / Amour, maître de la vie ( herr über leben und tod ) de Victor Vicas avec Maria Schell
1955Lola Montès – de Max Ophüls avec Martine Carol
1956Je reviendrai à Kandara – de Victor Vicas avec François Périer
Bonsoir Paris / Bonsoir Paris, bonjour l’amour – de Ralph Baum avec Dany Robin
1957Echec au porteur – de Gilles Grangier avec Paul Meurisse
Montparnasse 19 / Les amants de Montparnasse / Modigliani – de Jacques Becker avec Gérard Philipe
Rafles sur la ville – de Pierre Chenal avec Bella Darvi
Les violents – de Henri Calef avec Françoise Fabian
1958Police judiciaire – de Maurice de Canonge avec Yves Vincent
Madame et son auto – de Robert Vernay avec Sophie Desmarets
La chatte – de Henri Decoin avec Françoise Arnoul
Fiche créée le 27 octobre 2008 | Modifiée le 3 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 4208 fois
PREVIOUSJean-Pierre Melville || Daniel Mendaille || Pina MenichelliNEXT