CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Georges Lacombe
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Denholm Elliott



Date et Lieu de naissance : 31 mai 1922 (Londres, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 6 octobre 1992 (Santa Eulària des Riu, Espagne)
Nom Réel : Denholm Mitchell Elliott

ACTEUR

Fils de Myles Laymen Farr Elliott, avocat, et de son épouse Nina née Michell, Denholm Elliott voit le jour le 31 mais 1922, à Ealing, quartier de l’ouest de Londres, où sont installés les studios de cinéma du même nom. Après ses études au «Malvern College» dans le Worcestershire, il rentre à la «Royal Academy of Dramatic Art» (RADA) de Londres pour suivre une formation de comédien. Après une année d’études, il est finalement renvoyé chez ses parents, avec une lettre de la RADA : «Bien que nous aimons beaucoup ce jeune homme, il est inutile qu’il continue à gaspiller votre argent et notre temps».

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Denholm Elliott s’engage dans la Royal Air Force. Après une formation de radio-opérateur et de tireur, il sert dans le 76ème escadron de la RAF sous les ordres de Leonard Cheshire, l’un des officiers les plus décorés de la guerre. Dans la nuit du 23 septembre 1942, son avion-bombardier est abattu en plein vol au large de l’île allemande de Sylt, en Mer du Nord. Denholm et deux autres membres de l’équipage sont repêchés en mer par les troupes antiaériennes allemandes et sont envoyés dans un stalag en Silésie. Captif jusqu’à la fin du conflit, et fort de sa brève expérience à la RADA, le jeune homme forme un groupe théâtral afin de distraire la vie monotone des prisonniers.

De retour au pays, Denholm Elliott intègre la troupe de l’Amersham Repertory Company et fait ses débuts sur scène, en 1946, dans le West End de Londres avec la pièce de Warren Chetham-Strode «The Guinea pig». De rôle en rôle, il est finalement remarqué par Laurence Olivier qui l’engage pour interpréter son fils dans la comédie de Christopher Fry «Venus observed» en 1950. Il travaille notamment avec la Royal Shakespeare Company et, jusqu’à la fin de sa vie, il va être au service des plus grands auteurs dans plusieurs dizaines de pièces, en Angleterre et à Broadway.

Entre-temps, Denholm Elliott fait ses premières apparitions au cinéma dès 1949. Au cours de sa carrière, il est dirigé par de grands cinéastes comme David Lean, Lewis Milestone, Sidney Lumet, Robert Aldrich, Richard Attenborough, Steven Spielberg ou James Ivory. Parmi les nombreuses récompenses qui jalonnent son parcours, il reste à ce jour, le seul comédien à avoir remporté consécutivement trois prix BAFTA du meilleur second rôle pour «Un fauteuil pour deux» (1983) de John Landis, «Porc royal» (1984) de Malcolm Mowbray et «Raison d’état / Au nom du royaume» (1985) de David Drury. Denholm Elliott a aussi beaucoup tourné pour la télévision, et parmi la centaine de productions auxquelles il a participé, nous pouvons citer le téléfilm «Le mariage de Mme Delafield» (1986) avec Katharine Hepburn et la série «Bangkok Hilton» (1989) avec Nicole Kidman. En 1988, il est élevé au rang honorifique de Commandeur de l’Ordre de l’Empire Britannique pour services rendus à l’Art Dramatique.

Denholm Elliott à été marié une première fois avec l’actrice Virginia McKenna de mars 1954 à juin 1957, puis à Susan Robinson, de 1962 à 1992. De son second mariage il a eu un garçon, Mark, et une fille, Jennifer. Bisexuel notoire, l’acteur est diagnostiqué séropositif en 1987. Malgré la maladie, il s’investie totalement dans son travail jusqu’à sa mort survenue le 6 octobre 1992, alors qu’il était venu se reposer dans sa résidence de Santa Eulària des Riu, sur l’île espagnole d’Ibiza.

© Pascal DONALD

copyright
1949 Dear Mr. Prohack – de Thornton Freeland avec Glynis Johns
1950 DA La bergère et le ramoneur – de Paul Grimault
    Seulement voix dans la version anglaise
1951The Holly and the Ivy – de George More O’Ferrall avec Margaret Leighton
1952Le mur du son ( the sound barrier / breaking through the sound barrier / breaking the sound barrier ) de David Lean avec Ann Todd
L’assassin a de l’humour ( the ringer / the gaunt stranger ) de Guy Hamilton avec Mai Zetterling
La mer cruelle ( the cruel sea ) de Charles Frend avec Jack Hawkins
1953Le fond du problème ( the heart of the matter ) de George More O’Ferrall avec Elizabeth Allan
Commando sur Rhodes ( they who dare ) de Lewis Milestone avec Akim Tamiroff
1954Lease of life – de Charles Frend avec Robert Donat
L’homme qui aimait les rousses ( the man who loved redheads ) de Harold French avec Moira Shearer
La nuit où mon destin s’est joué / Le treizième passager ( the night my number came up ) de Leslie Norman avec Michael Redgrave
1956Le sorcier du Pacifique ( Pacific destiny ) de Wolf Rilla avec Gordon Jackson
1959Scent of mystery / Holiday in Spain – de Jack Cardiff avec Diana Dors
1962La blonde de la station six ( Station six Sahara / endstation 13 Sahara ) de Seth Holt avec Carroll Baker
1963Tout ou rien / Même si cela mène au crime ( nothing but the best ) de Clive Donner avec Alan Bates
1964Dernière mission à Nicosie ( the high bright sun / McGuire, go home ! / a date with death ) de Ralph Thomas avec Susan Strasberg
1965You must be joking ! – de Michael Winner avec Terry-Thomas
Un caïd ( king rat ) de Bryan Forbes avec Tom Courtenay
Alfie le dragueur ( Alfie ) de Lewis Gilbert avec Michael Caine
1966L’espion au nez froid ( the spy with a cold nose ) de Daniel Petrie avec Laurence Harvey
Maroc dossier n° 7 ( Maroc 7 ) de Gerry O’Hara avec Elsa Martinelli
1967Trois petits tours et puis s’en vont ( here we go round the mulberry bush ) de Clive Donner avec Judy Geeson
Dr. Jekyll and Mr. Hyde / The strange case of Dr. Jekyll and Mr. Hyde – de Charles Jarrott avec Jack Palance
1968La nuit de la découverte du strip-tease ( the night they raided Minsky’s / the night they invented striptease ) de William Friedkin avec Britt Ekland
La mouette ( the sea gull / Chekov’s the sea gull ) de Sidney Lumet avec Simone Signoret
1969Trop tard pour les héros ( too late the hero / suicide run ) de Robert Aldrich avec Henry Fonda
1970The rise and rise of Michael Rimmer – de Kevin Billington avec Peter Cook
Mon petit oiseau s’appelle Percy, il va beaucoup mieux merci ! / Mon petit oiseau s’appelle Percy, il va très bien merci! / Sexes en location / Quelle greffe ! ( Percy ) de Ralph Thomas avec Elke Sommer
Quest for love – de Ralph Thomas avec Joan Collins
La maison qui tue ( the house that dripped blood ) de Peter Duffell avec Joanna Dunham
    Segment « Method for murder »
1971L’empire de madame Sin ( Madame Sin ) de David Greene avec Bette Davis
1972Le cerveau de la terreur ( vault of horror / further tales from the crypt / tales from the crypt, part II ) de Roy Ward Baker avec Tom Baker
    Segment « Drawn and quartered »
Maison de poupées ( a doll’s house ) de Patrick Garland avec Claire Bloom
1973The last chapter – de David Tringham avec Susan Penhaligon
L’apprentissage de Duddy Kravitz ( the apprenticeship of Duddy Kravitz ) de Ted Kotcheff avec Richard Dreyfuss
1974Percy’s progress / It’s not the size that counts – de Ralph Thomas avec Vincent Price
La roulette russe ( russian roulette ) de Lou Lombardo avec George Segal
1975Une fille pour le diable ( to the devil a daughter / die braut des Satans / child of Satan ) de Peter Sykes avec Richard Widmark
La rose et la flèche ( Robin and Marian ) de Richard Lester avec Audrey Hepburn
Partners – de Don Owen avec Lee Broker
1976Le voyage des damnés ( voyage of the damned ) de Stuart Rosenberg avec Faye Dunaway
Un pont trop loin ( a bridge too far ) de Richard Attenborough avec Liv Ullmann
1977The strange case of the end of civilization as we know it – de Joseph McGrath avec John Cleese
Sweeney II – de Tom Clegg avec Nigel Hawthorne
DA La folle escapade ( watership down / Richard Adam’s watership down ) de Martin Rosen
    Seulement voix
1978Le chien des Baskerville ( the hound of the Baskervilles ) de Paul Morrissey avec Dudley Moore
La petite fille de velours bleu ( little girl in blue velvet ) de Alan Bridges avec Claudia Cardinale
Ces garçons qui venaient du Brésil ( the boys from Brazil ) de Franklin J. Schaffner avec Gregory Peck
1979Jack le magnifique ( saint Jack ) de Peter Bogdanovich avec Ben Gazzara
L’ultime attaque ( zulu dawn ) de Douglas Hickox avec Burt Lancaster
    Prix du meilleur acteur aux Evening Standard British Film Awards, Grande-Bretagne

Le putsch des mercenaires ( a game for vultures ) de James Fargo avec Richard Harris
Cuba – de Richard Lester avec Sean Connery
Rising damp – de Joseph McGrath avec Frances de la Tour
    Prix du meilleur acteur aux Evening Standard British Film Awards, Grande-Bretagne

Enquête sur une passion ( bad timing / bad timing : A sensual obsession ) de Nicholas Roeg avec Harvey Keitel
    Prix du meilleur acteur aux Evening Standard British Film Awards, Grande-Bretagne
1980Les séducteurs ( Sunday lovers / an englishman’s home / i seduttori della Domenica ) de Dino Risi, Edouard Molinaro, Bryan Forbes & Gene Wilder avec Roger Moore
    Segment « An englishman’s home » de Bryan Borbes
Les aventuriers de l’arche perdue ( raiders of the lost ark / Indiana Jones and the raiders of the lost ark ) de Steven Spielberg avec Harrison Ford
1982Pierre qui brûle ( Brinstorme and Treacle ) de Richard Loncraine avec Sting
Drôle de missionnaire ( the missionary ) de Richard Loncraine avec Maggie Smith
La dépravée / Une lady sans loi / La canaille ( the wicked lady ) de Michael Winner avec Alan Bates
1983Un fauteuil pour deux ( trading places ) de John Landis avec Eddie Murphy
    BAFTA du meilleur second rôle masculin aux British Academy Awards, Grande-Bretagne
1984Le fil du rasoir ( the razor’s edge ) de John Byrum avec Bill Murray
Porc royal ( a private function ) de Malcolm Mowbray avec Michael Palin
    BAFTA du meilleur second rôle masculin aux British Academy Awards, Grande-Bretagne
1985Transmutations ( underworld ) de George Pavlou avec Ingrid Pitt
Chambre avec vue… ( a room with a view ) de James Ivory avec Daniel Day-Lewis
    Prix KCFCC du meilleur second rôle masculin par le cercle des critiques de cinéma de Kansas City, Kansas, USA

Raison d’état / Au nom du royaume ( defence of the realm ) de David Drury avec Greta Scacchi
    BAFTA du meilleur second rôle masculin aux British Academy Awards, Grande-Bretagne

    Prix du meilleur acteur au Mystfest, Cattolica, Italie
1986The whoopee boys – de John Byrum avec Michael O’Keefe
1987Maurice – de James Ivory avec Hugh Grant
September – de Woody Allen avec Mia Farrow
Héloïse et Abelard ( stealing heaven ) de Clive Donner avec Derek de Lint
1988Keys to freedom / Death dealers – de Steve Feke avec Omar Sharif
La guerre d’Hanna ( Hanna’s war ) de Menahem Golan avec Ellen Burstyn
Retour de la rivière Kwai ( return of the River Kwai ) de Andrew V. McLaglen avec Edward Fox
Indiana Jones et la dernière croisade ( Indiana Jones and the last crusade ) de Steven Spielberg avec Sean Connery
1989Killing dad or how to love your mother – de Michael Austin avec Julie Walters
CM Sunday pursuit – de Mai Zetterling avec Rita Tushingham
1990L’école des héros ( toy soldiers ) de Daniel Petrie Jr. avec Louis Gossett Jr.
Scorchers – de David Beaird avec Faye Dunaway
1991Bruits de coulisses ( noises off… ) de Peter Bogdanovich avec Carol Burnett
AUTRES PRIX :
      
    Prix Peter Sellers de la Comédie aux Evening Standard British Film Awards, Grande-Bretagne ( 1985 )
Fiche créée le 20 avril 2013 | Modifiée le 16 novembre 2014 | Cette fiche a été vue 2295 fois
PREVIOUSRonit Elkabetz || Denholm Elliott || Mirko EllisNEXT