CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Ossie Davis
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Denis Manuel



Date et Lieu de naissance : 15 juillet 1931 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 9 octobre 1993 (Paris, France)
Nom Réel : Jacques Elie Manuel

ACTEUR

Né le 15 juillet 1934 à Paris, Denis Manuel, de son vrai prénom Jacques, débute sa carrière sur les planches. Dès la fin des années quarante, il est l’interprète de textes exigeants: «Le maître de Santiago» (1948) de Henry de Montherlant, «Le retour de l’enfant prodigue» (1948) de André Gide, «Les chaises» (1956) de Eugène Ionesco ou «Les justes» (1968) de Albert Camus. Il est le partenaire de Fernand Ledoux dans «Le repos du 7ème jour» (1965) de Paul Claudel au Théâtre de l’œuvre et est mis en scène par Roger Planchon dans «L’infâme» (1969) ou «Bérénice» (1970) au Théâtre de la Cité à Villeurbanne. Il participe au succès de la reprise de «Cyrano de Bergerac» (1983) de Edmond Rostand mis en scène par Jérôme Savary avec Jacques Weber au Théâtre Mogador.

Denis Manuel travaille beaucoup pour la télévision. Il apparaît pour la première en fois dans «Les tentations de La Fontaine» (1958) de Pierre Viallet où Gérard Séty interprète le poète et Marie-José Nat son épouse. Il se fait véritablement remarquer avec le rôle de Saint-Just dans «La terreur et la vertu» (1964) de Stellio Lorenzi, un épisode de l’émission «La caméra explore le temps» dont les textes sont écrits par André Castelot et Alain Decaux. Il reprendra ce personnage dans un autre téléfilm, «La mort de Danton» (1970) de Claude Barma avec Georges Wilson. On le retrouve ensuite dans un feuilleton à succès «Le pain noir» (1974) de Serge Moati avec Henri Virlojeux. En 1978, pour six épisodes réalisés par Marcel Camus, il incarne Voltaire jeune dans «Ce diable d’homme» tandis que Claude Dauphin personnifie l’écrivain âgé. L’année suivante, son interprétation du roi Louis XI dans le téléfilm éponyme de Alexandre Astruc lui vaut un 7 d’Or. Dans «Les chevaux du soleil» (1980) de François Villiers, il incarne un soldat durant la présence française en Algérie au 19ème siècle. Il apparaît également dans des adaptations de «La dame de Montsoreau» (1971) d’après Alexandre Dumas ou «Bel-Ami» (1983) d’après Guy de Maupassant et participe à des épisodes de séries comme «Médecins de nuit» (1979) ou «Maigret» (1983) avec Jean Richard.

En 1965, Denis Manuel tourne pour la première fois au cinéma dans «Les deux orphelines» (1964) de Riccardo Freda. Par la suite, des réalisateurs prestigieux lui confie des petits rôles, parmi lesquels Jean-Pierre Melville pour «Le deuxième souffle» (1966) ou Luis Buñuel dans «La voie lactée» (1968). Dans un registre plus populaire, il incarne un inspecteur de police dans «Flic story» (1975) de Jacques Deray avec Alain Delon dans le rôle de l’inspecteur Borniche et Jean-Louis Trintignant dans celui du criminel Emile Buisson. En 1974, il tourne pour Jean Marbœuf dans «Monsieur Balboss» avec Michel Galabru. Dès lors, il devient l’interprète fétiche du réalisateur qui le dirige dans «La ville des silences» (1979) avec Jean-Pierre Cassel, «T’es heureuse?... Moi, toujours...» (1982) avec Dominique Labourier ou «Grand guignol» (1986) avec Caroline Cellier. C’est d’ailleurs Jean Marbœuf qui lui offre son dernier rôle dans «Pétain» (1992) avec Jean Yanne et Jacques Dufilho où il interprète le Président du Conseil Paul Reynaud.

Parallèlement à ses activités professionnelles, Denis Manuel est visiteur de prison. Il est aussi l’auteur de plusieurs romans dont «Première rue à gauche» paru chez Flammarion en 1979. Marié à la comédienne Michèle Simonnet, Denis Manuel décède des suites d’un cancer le 9 octobre 1993 à Paris.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1965Les deux orphelines ( le due orfanelle ) de Riccardo Freda avec Simone Valère
1966Le deuxième souffle – de Jean-Pierre Melville avec Lino Ventura
1968La voie lactée – de Luis Buñuel avec Delphine Seyrig
1972L’attentat – de Yves Boisset avec Jean Seberg
Les hommes – de Daniel Vigne avec Henry Silva
Le moine ( il monaco / the monk ) de Adonis Kirou avec Nathalie Delon
1974Monsieur Balboss – de Jean Marbœuf avec Michel Galabru
DO Michelet – de Jean Vigne
    Seulement voix
1975Flic story – de Jacques Deray avec Alain Delon
1976La marge – de Walerian Borowczyk avec Sylvia Kristel
Le portrait de Dorian Gray – de Pierre Boutron avec Marie-Hélène Breillat
DO Sur les traces de Balint – de Eric Duvivier avec Nadine Alari
    Seulement apparition
1977L’honorable société – de Arielle Weinberger avec Anicée Alvina
DO La quatrième République – de Daniel Lander
    Seulement voix & narration
1979La ville des silences – de Jean Marbœuf avec Jean-Pierre Cassel
1981Le cimetière des voitures – de Fernando Arrabal avec Fanny Bastien
1982T’es heureuse ? moi, toujours… – de Jean Marbœuf avec Claude Brasseur
1983La derelitta – de Jean-Pierre Igoux avec Bulle Ogier
1985 CM Sans odeur – de Yann Legargeant avec Jean Bouise
1986Grand guignol – de Jean Marbœuf avec Marie Dubois
1987Alice – de Gabriel Benattar avec Anne Consigny
DO Le grand escalator – de Adrian Maben avec Alain Jouffroy
    Seulement voix & narration
1988 CM Jeu de vilains – de Bruno François-Boucher avec Alan Adair
1992Pétain – de Jean Marbœuf avec Jacques Dufilho
Fiche créée le 16 octobre 2011 | Modifiée le 13 avril 2017 | Cette fiche a été vue 5735 fois
PREVIOUSPaul Mantee || Denis Manuel || Robert ManuelNEXT