CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Claude Mercutio
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Derek Jarman



Date et Lieu de naissance : 31 janvier 1942 (Northwood, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 19 février 1994 (Londres, Royaume-Uni)
Nom Réel : Michael Derek Elworthy Jarman

REALISATEUR

Michael Derek Elworthy Jarman naît le 31 janvier 1942, à Northwood dans la région du Middlesex, en Angleterre. Dans les années soixante, Derek étudie la peinture à la Slade School of Fine Arts puis décroche ses premiers contrats comme décorateur pour plusieurs opéras du Royal Ballet.

En 1970, Derek Jarman travaille sur les décors du film «Les diables» pour Ken Russell et collabore aussi à la production. Fasciné par les techniques cinématographiques, il participe au montage financier du «Messie sauvage» (1972) toujours de Russell. Parallèlement, Derek se fait la main en réalisant des courts métrages, des films publicitaires, des clips en super-huit et des vidéos. En 1975, il coréalise, avec Paul Humfress, «Sebastiane», une œuvre sulfureuse qui fantasme sur la vie supposée de Saint-Sébastien, en mélangeant d’une façon très iconoclaste la religion à la sexualité. Le film fait scandale mais apparaît comme un véritable hymne au corps masculin et devient très vite une oeuvre culte pour la «gay community». En 1977, il récidive en solo avec «Jubilé» avec Ian Charleson, un étrange voyage entre le sexe et la drogue sur une musique punk-rock. Deux ans plus tard, il revisite très librement «The tempest», la pièce de William Shakespeare.

Au cours des quinze années suivantes, le travail de Derek Jarman est sans compromis et illustre parfaitement le mouvement homosexuel, alors en pleine affirmation. Parmi ses réalisations les plus marquantes, nous pouvons citer: «Caravaggio» (1986) avec Dexter Fletcher, biographie anti-conventionnelle et hallucinée du célèbre artiste italien; «The last of England» (1987) avec Nigel Terry, un poème beau et déroutant, portrait pessimiste de l’Angleterre et «War Requiem» (1988) avec Laurence Olivier, un réquisitoire contre la guerre. Ses films présentés dans des festivals récoltent de nombreux prix. En 1986, il apprend sa séropositivité. Il se retire dans une petite maison de pêcheur, dans le Kent et se consacre au jardinage lorsque qu’il ne tourne pas. En 1987, il participe à l’œuvre collective «Aria», aux côtés de réalisateurs aussi prestigieux que Jean-Luc Godard, Bruce Beresford et Robert Altman.

Dans les années quatre-vingt-dix, Derek Jarman dépeint toujours avec provocation la société anglaise, à travers sa préoccupation récurrente du fait homosexuel. Dans «The garden» (1990) il s’attaque de nouveau au christianisme en faisant une relecture très personnelle de la Passion du Christ au travers d’un couple d’homosexuels. Dans «Edward II» (1991) il relate les amours du roi et de son favori contrariées par la reine Isabelle, incarnée par Tilda Swinton, son amie et actrice fétiche. «Wittgenstein» (1992), est une biographie érotique du philosophe autrichien mort à Cambridge. Enfin il fait avec «Blue» (1993) son autoportrait face au SIDA et à sa mort annoncée. Tilda Swinton lui donne la réplique

En 1994, Jarman presque aveugle, trouve la force de monter son dernier film «Glitterburg» (1994), un documentaire d’une heure, d’images inédites de sa vie et des ses tournages. Très affaibli par des complications liées à sa maladie, Derek Jarman décède le 19 février 1994, à Londres. Le 2 mars, il est enterré au pied d’un vieil if, dans le cimetière de Old Romney dans le Kent. Il est désormais considéré comme l’un des grands cinéastes britanniques du vingtième siècle.

© Philippe PELLETIER

copyright
1970Les diables ( the devils / the devils of London ) de Ken Russell avec Vanessa Redgrave
    Seulement décors & participation à la production
CM Studio Bankside – de Derek Jarman
1971 CM A journey to Avebury – de Derek Jarman
CM Miss Gaby ( Miss Gaby gets it together / Miss Gaby I’m ready for my close-up ) de Derek Jarman
1972Le messie sauvage ( savage messiah ) de Ken Russell avec Helen Mirren
    Seulement participation à la production
CM Garden of Louxor / Burning the pyramids – de Derek Jarman
CM Andrew Logan kisses the Glitterati – de Derek Jarman avec Peter Schlesinger
1973Angela ( tarots / autopsy ) de José Maria Forque avec Fernando Rey
    Seulement réalisation de quelques scènes – Non crédité
CM A walk on møn – de Derek Jarman
CM Sulphur – de Derek Jarman
CM Stolen apples for Karen Blixen – de Derek Jarman
CM Art of mirrors – de Derek Jarman avec Gerald Incandela
1974 DO Ula’s fete / Ula’s chandelier – de Derek Jarman avec Liliana Cavani
CM Fire Island – de Derek Jarman
CM Duggie Fields – de Derek Jarman
CM The devils at the Elgin / Reworking the devils – de Derek Jarman
1975Sebastiane – de Derek Jarman & Paul Humfress avec Leonardo Treviglio
    + scénario
CM Sebastiane wrap – de Derek Jarman
CM Panic at Ray’s – de Derek Jarman
1976 CM Sea of storms – de Derek Jarman
CM Gerald’s film – de Derek Jarman
CM Art and the pose – de Derek Jarman avec Jean-Marc Prouveur
1977Jubilée ( jubilee ) de Derek Jarman avec Jenny Runacre
CM Jordan’s dance – de Derek Jarman avec Jordan
CM Every woman for herself and all for art – de Derek Jarman
1978 CM The Pantheon – de Derek Jarman
    + scénario
Nighthawks – de Ron Peck avec Ken Robertson
    Seulement interprétation
1979 CM Broken english – de Derek Jarman avec Julian Sands
The tempest – de Derek Jarman avec Eilsabeth Welch
    + scénario
1980In the shadow of the sun – de Derek Jarman avec Karl Bowen
CM T.G. : Psychic rally in heaven – de Derek Jarman
1981 CM Sloane Square :A room of one’s own / Removal party / Sloane Square – de Derek Jarman
    + interprétation
CM Jordan’s wedding – de Derek Jarman avec Jordan
CM Cinématon – de Gérard Courant
    Seulement apparition
1982The dream machine – de Derek Jarman
CM Ken’s first film – de Derek Jarman & Ken Butler
DO Pontormo and punks at Santa Croce – de Derek Jarman
    + scénario
1983 CM Pirate tape / W. S. Burroughs – de Derek Jarman avec William S. Burroughs
CM Waiting for waiting for Godot – de Derek Jarman
CM B2 tape – de Derek Jarman avec Judy Blame
1984The angelic conversation – de Derek Jarman avec Dave Baby
    + montage & directeur de la photographie
CM Imagining october – de Derek Jarman
1986Caravaggio – de Derek Jarman avec Dexter Fletcher
    + scénario
    Ours d’Argent au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne

    Prix CIDALC au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne

    Prix spécial du jury au festival international du cinéma de Istanbul, Turquie

DO The queen is dead : A film by Derek Jarman – de Derek Jarman avec Mike Joyce
    + scénario
1987Aria – de Nicholas Roeg, Jean-Luc Godard, Robert Altman, Bruce Beresford, Derek Jarman, Franc Roddam, Ken Russell, Charles Sturridge, Bill Bryden & Julian Temple avec Tilda Swinton
    + scénario – Segment « Depuis le jour »
The last of England – de Derek Jarman avec Nigel Terry
    + scénario & directeur de la photographie
    Pris FRIPESCI du forum du nouveau cinéma au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne

    Teddy du meilleur film prometteur au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne

    Prix de la vidéo et du film indépendant ou expérimental par l’association des critiques de cinéma de Los Angeles, USA
1988War requiem – de Derek Jarman avec Laurence Olivier
CM L’inspirazione – de Derek Jarman avec Spencer Leigh
DO Pet Shop Boys : Show business – de Derek Jarman, Jack Bond & Eric Watson avec Chris Lowe
    Vidéos « It’s a sin » & « Rent »
1989Dead cat – de David Lewis avec Nick Patrick
    Seulement interprétation
1990The garden – de Derek Jarman avec Tilda Swinton
1991Edward II – de Derek Jarman avec Nigel Terry
    + scénario
    Hitchcock d’Or au festival du cinéma britannique de Dinard, France

CM Ostia – de Julian Cole avec David Dipnall
    Seulement interprétation
1992Wittgenstein – de Derek Jarman avec Karl Johnson
    + scénario
    Teddy du meilleur film prometteur au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne

DO There we are, John – de Ken McMullen avec John Cartwright
    Seulement apparition
1993 CM The clearing – de Alexis Bistikas
    Seulement interprétation
Blue – de Derek Jarman avec John Quentin
    + scénario & interprétation
    Meilleur nouveau film britannique au festival international du cinéma de Edimbourg, Grande-Bretagne

    Mention spéciale au festival du cinéma de Stockholm, Suède

CM The next life – de Derek Jarman
1994 DO Glitterburg – de Derek Jarman
    + directeur de la photographie
AUTRES PRIX :
      
    Prix Michael Balcon aux British Academy Awards, Grande-Bretagne ( 1992 )
Fiche créée le 4 juin 2006 | Modifiée le 20 décembre 2015 | Cette fiche a été vue 9268 fois
PREVIOUSJaque-Catelain || Derek Jarman || Maurice JarreNEXT