CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Dragan Nikolic
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Diana Dors



Date et Lieu de naissance : 23 octobre 1931 (Swindon, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 4 mai 1984 (Windsor, Royaume-Uni)
Nom Réel : Diana Mary Fluck

ACTRICE

Diana Dors naît le 23 octobre 1931, à Swindon, en Grande-Bretagne. À l’âge de huit ans, une rédaction ayant comme thème «quel métier voudriez-vous exercer quand vous serez grand?» lui permet déjà d’exprimer son désir de devenir vedette de cinéma. Déterminée à réaliser son rêve, elle débute à l’écran en 1947. Durant les quelques années qui suivent, elle se fait notamment remarquer grâce à ses rôles de jeunes filles précoces très intéressées par le sexe opposé, comme dans «Here come the Huggetts» de Ken Annakin (1948) ou encore «A boy, a girl and a bike» (1949) de Ralph Smart.

Cette pulpeuse star blonde, considérée comme la Marilyn Monroe anglaise, est à l’apogée de sa carrière dans les années cinquante. Dotée d’un sens de la publicité très développé, elle fait parler d’elle le plus souvent possible par des moyens aussi divers qu’une série de photos sexy en trois dimensions, une exhibition en bikini de fourrure au festival de Venise de 1955 ou encore des confessions «scandaleuses» sur sa vie privée.

Diana Dors est notamment l’interprète de «My wife’s lodger» (1952), «Is your honeymoon really necessary ?» (1952) tous deux dirigés par Maurice Elvey, «Filles sans joie» (1953) de Jack Lee Thompson, «L’enfant et la licorne» (1955) de Carol Reed, «Fièvre blonde» (1955) de Ken Annakin, «Peine capitale» (1956) de Jack Lee Thompson, «Les trafiquants de la nuit» (1957) de Ken Hughes, «Le coup de minuit» (1958) de Gordon Parry, «Passeport pour la honte» (1959) de Gregory Ratoff, ….

Durant la même période, Diana Dors est en outre la vedette, en Italie, de «La blonde enjôleuse» (1957) une comédie de Luigi Zampa, également interprétée par Vittorio Gassman et Bruce Cabot, ainsi que de deux films à Hollywood, «La femme et le rôdeur» (1957) un drame policier de John Farrow, aux côtés de Rode Steiger et Tom Tryon, et «I married a woman» (1958) auprès de Adolphe Menjou. Mais ces deux dernières productions ne réussissent pas à l’imposer auprès du public américain.

Au cours des années soixante, sa carrière cinématographique décline et sa silhouette s’épaissit, mais elle ne sombre pas pour autant dans l’anonymat. Conservant un important capital de sympathie auprès des Britanniques, pour qui elle fait presque figure d’institution, elle apparaît sur scène et à la télévision. Au grand écran, elle est désormais d’avantage utilisée dans des seconds rôles et on peut encore la voir dans, entre autres, «West 11» (1963) de Michael Winner, «La ronde sanglante» (1966) face à Joan Crawford, «Baby love» (1968) de Alastair Reid, «Deep end» (1970) de Jerzy Skolimowski, «Théâtre de sang» (1973) avec Vincent Price, «The amorous milkman» (1974) de Derren Nesbitt, … Au début des années quatre-vingt, elle apparaît en bonne fée dans le clip video de la chanson «Prince Charming» du groupe pop «Adam and the Ants».

Victime du cancer, Diana Dors s’éteint le 4 mai 1984, à Windsor dans le Berkshire. N’arrivant pas à surmonter le chagrin causé par sa disparition, son dernier époux, Alan Lake, se suicide cinq mois après son décès, le jour de l’anniversaire de leur rencontre.

© Marlène PILAETE

copyright
1947Légitime défense ( the shop at Sly Corner / code of Scotland Yard ) de George King avec Oskar Homolka
Dancing with crime – de John Paddy Carstairs avec Richard Attenborough
Holiday camp – de Ken Annakin avec Dennis Price
1948Les ailes brûlées ( good time girl ) de David McDonald avec Bonar Colleano
Oliver Twist – de David Lean avec Alec Guinness
Penny and the Pownall case – de Slim Hand avec Ralph Michael
My sister and I – de Harold Huth avec Dermot Walsh
Here come the Huggetts – de Ken Annakin avec Jack Warner
The calendar – de Arthur Crabtree avec Felix Aylmer
Vote for Huggetts – de Ken Annakin avec John Blythe
1949Deux fins limiers ( it’s not cricket ) de Roy Rich & Alfred Roome avec Basil Radford
Diamond City – de David MacDonald avec Honor Blackman
A boy, a girl and a bike – de Ralph Smart avec John McCallum
1950Le démon de la danse ( dance hall ) de Charles Crichton avec Petula Clark
The last page / Man bait – de Terence Fisher avec George Brent
1951Lady Godiva ( Lady Godiva rides again ) de Frank Launder avec Kay Kendall
Worm’s eye view – de Jack Raymond avec John Blythe
1952My wife’s lodger – de Maurice Elvey avec Vincent Dowling
Drôle de nuit de noces ( is your honeymoon really necessary ? ) de Maurice Elvey avec Bonard Colleano
1953Le Saint défie Scotland Yard / Le Saint contre Scotland Yard ( the Saint’s return / the Saint’s girl friday ) de Seymour Friedman avec Louis Hayward
Filles sans joie / Les femmes déchues / Les faibles et les perverses ( the weak and the wicked ) de Jack Lee Thompson avec Glynis Jones
It’s a grand life – de John E. Blakeley avec Frank Randle
The great game – de Maurice Elvey avec Jack Lambert
1954L’abominable invité / Le chanteur de charme ( as long as they’re happy ) de Jack Lee Thompson avec Jack Buchanan
1955L’enfant et la licorne ( a kid for two farthings ) de Carol Reed avec Celia Johnson
Fièvre blonde ( value for money ) de Ken Annakin avec John Gregson
Miss Tulip stays the night / Dead by morning – de Leslie Arliss avec Jack Hulbert
Broadway jungle / Hollywood jungle – de Phil Tucker avec Eddie Constantine
Un alligator appelé Daisy ( an alligator named Daisy ) de Jack Lee Thompson avec James Robertson Justice
1956Peine capitale / La troisième porte ( yield to the night / blonde sinner ) de Jack Lee Thompson avec Yvonne Mitchell
1957La femme et le rôdeur ( the unholy wife / the lady and the prowler ) de John Farrow avec Rod Steiger
La blonde enjôleuse ( la raggazza del palio ) de Luigi Zampa avec Vittorio Gassman
Les trafiquants de la nuit ( the long haul ) de Ken Hughes avec Victor Mature
I married a woman – de Hal Kanter avec Adolphe Menjou
1958Le coup de minuit ( tread softly stranger ) de Gordon Parry avec George Baker
Passeport pour la honte ( passport to shame / the girl in room 43 / room 43 ) de Gregory Ratoff avec Herbert Lom
1959Scent of mystery / Holiday in Spain – de Jack Cardiff avec Peter Lorre
1960La doublure du général ( on the double ) de Melville Shavelson avec Danny Kaye
1961Le roi des bas-fonds ( the king of the roaring twenty’s : The story of Arnold Rothstein / the big bankroll ) de Joseph M. Newman avec Mickey Rooney
Mrs. Gibbons’ boys – de Max Varnel avec Kathleen Harrison
1962Encontra a Mallorca – de José Ochoa
1963West 11 – de Michael Winner avec Alfred Lynch
1964Allez France ! – de Robert Dhéry avec Jean Richard
1966The sandwich man / That swinging city – de Robert Hartford-Davis avec Stanley Holloway
La ronde sanglante / Le cercle de sang ( Berseck ! / circus of terror ) de Jim O’Connolly avec Joan Crawford
1967Le coup du lapin ( danger route ) de Seth Holt avec Gordon Jackson
1968Les requins volent bas ( hammerhead ) de David Miller avec Michael Bates
Baby love – de Alastair Reid avec Keith Barron
1970Une fille dans ma soupe ( there’s a girl in my soup ) de Roy Boulting avec Goldie Hawn
Deep end ( na samym dnie ) de Jerzy Skolimowski avec Christopher Sandford
1971Un colt pour trois salopards ( Hannie Caulder ) de Burt Kennedy avec Ernest Borgnine
1972Le joueur de flûte / Le joueur de flûte de Hamelin ( the pied piper / the pied piper of Hamelin ) de Jacques Demy avec Donald Pleasence
Nothing but the night / The devil undead / The resurrection syndicate – de Peter Sasdy avec Peter Cushing
Every afternoon / Swedish wildcats / A man with a maid – de Joseph W. Sarno avec Peder Kindberg
The amazing Mr. Blunden – de Lionel Jeffries avec Laurence Naismith
1973Théâtre de sang ( theater of blood / much ado about murder / theatre of blood ) de Douglas Hickox avec Vincent Price
Steptoe and son ride again – de Peter Sykes avec Wilfrid Brambell
Frissons d’outre-tombe / Les mystères d’outre-tombe ( from beyond the grave / creatures / creatures from beyond the grave / tales from beyond the grave / tales from the beyond / the undead ) de Kevin Connor avec Ian Bannen
Craze / Demon master / The infernal idol – de Freddie Francis avec Jack Palance
1974Three for all – de Martin Campbell avec Robert Lindsay
The amorous milkman – de Derren Nesbitt avec Brendan Price
Faites-le avec les doigts ( the groove tube ) de Ken Shapiro avec Chevy Chase
Champagnegalopp / Champagne på sengekanten / The groove room / Musfällan / My favorite butler / Teenage tickle girls / Victorian fantasies / What the swedish butler saw – de Vernon P. Baker avec Sue Longhurst
1975Bedtime with Rosie – de Wolf Rilla avec Johnny Briggs
1976A votre service... Madame ( keep it up downstairs ) de Robert Young avec Jack Wild
Adventures of a taxi driver – de Stanley A. Long avec Barry Evans
1977Adventures of a private eye – de Stanley A. Long avec Suzy Kendall
1979Star sex ( confessions from the David Galaxy affair / the David Galaxy Affair ) de Willy Roe avec Alan Lake
1985Steaming – de Joseph Losey avec Vanessa Redgrave
Fiche créée le 7 avril 2006 | Modifiée le 26 mai 2017 | Cette fiche a été vue 7907 fois
PREVIOUSThérèse Dorny || Diana Dors || Fifi D’OrsayNEXT