CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Glenn Ford
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Diana Karenne



Date et Lieu de naissance : ? 1888 (Kiev, Empire Russe)
Date et Lieu de décès : 14 octobre 1940 (Aix-la-Chapelle, Allemagne)
Nom Réel : Leucadia Konstantia

ACTRICE
Image
1922 Marie Antoinette (Marie Antoinette, das leben einer königin) de Rudolf Meinert avec Ludwig Hartau
Image
1926 Casanova – de Alexandre Volkoff avec Ivan Mosjoukine, Suzanne Bianchetti & Rina De Liguoro
Image
1928 Raspoutine (Rasputins liebesabenteuer) de Martin Berger avec Alfred Abel & Nathalie Lissenko
Image
1929 Le collier de la reine – de Gaston Ravel & Tony Lekain avec Marcelle Chantal & Georges Lannes

D’origine polonaise Diana Karenne, née Leucadia Konstantia, voit le jour en 1888, dans la ville ukrainienne de Kiev alors intégrée à l’Empire Russe (Certaines sources mentionnent Dantzig ou Szczecin, deux villes de Prusse Occidentale de l’Empire Germanique). Elle arrive en Italie en 1914.

Elle devient une grande star du cinéma italien grâce à «Passione tzigana», réalisé par Ernesto Maria Pasquali. De 1916 à 1922, Diana Karenne est la vedette de, entre autres, «La contessa Arsenia» (1916) de Ernesto Maria Pasquali, «Catena» (1916), «Redenzione» (1919) de Carmine Gallone, «La fiamma e la cenere» (1919), «Zoya» (1920), «Miss Dorothy» (1920), «Smarrita» (1921) tous de Guilio Antamoro et «Dante nella vita e nei tempi suoi» (1922) de Domenico Gaido.

Jusqu’en 1920, Diana Karenne réalise en outre plusieurs films dans lesquels elle interprète aussi le rôle principal: «Il romanzo di Maud» (1917) avec Francesco Cacase, «Pierrot» (1917) avec Vittorina Moneta, «La damina di porcellana» (1917) avec Alberto Capozzi, «La signora delle rose» 1919) avec André Habay, «La veggente» (1920) avec Romano Calò, etc.

Dès le début des années vingt, Diana Karenne poursuit sa carrière en Allemagne et en France. En Allemagne, elle est alors l’interprète notamment de: «Das spiel mit dem feuer» (1921) de Georg Kroll et Robert Wiene, «Marie Antoinette, das leben einer königin» (1922) de Rudolf Meinert, «Les crues printanières» (1923) de Nikolai Malikoff, «Die frau von vierzig jahren» (1925) de Richard Oswald, «Raspoutine» (1928) de Martin Berger et «Les roses blanches de Gilmore» (1928) de Rudolf Meinert. En France: «Le sens de la mort» (1922) de Yakov Protazanov, «L’ombre du péché» (1923) toujours de Protazanov et «L’affaire du collier de la reine » (1929) de Gaston Ravel et Tony Lekain. Elle ne revient en Italie que pour «La vena d’oro» (1928) de Guglielmo Zorzi.

En 1926, Diana Karenne incarne la Duchesse Maria de Lady, auprès de Ivan Mosjoukine et de Suzanne Bianchetti, dans «Casanova», une superproduction française dirigée par le cinéaste russe Alexandre Volkoff. Des rôles sur mesure pour les trois vedettes, dans cette reconstitution historique aux décors somptueux dans la Venise libertine du carnaval, qui reste sans conteste le film le plus connu de sa carrière. L’année suivante, elle fait partie de la distribution de «L’enfer de l’amour», aux côtés de Henri Baudin, Olga Tschechowa, Hans Stüwe, Angelo Ferrari, une coproduction Russo-italo-franco-germano-polonaise réalisée par Carmine Gallone et Wiktor Bieganski. En 1930, alors que le parlant remplace définitivement le muet, Diana Karenne disparaît des écrans. Elle ne fait plus par la suite qu’une apparition dans «Manon Lescaut» (1940), où elle retrouve Carmine Gallone, une production italienne tirée de l’œuvre de l’Abbé Prévost, dont les têtes d’affiche sont Vittorio De Sica et Alida Valli.

Grièvement blessée lors d’un bombardement sur Aix-la-Chapelle par les alliés en juillet 1940, Diana Karenne meurt quelques mois plus tard, sans être sortie du coma. C’était le 14 octobre 1940, dans un hôpital de cette même ville.

© Marlène PILAETE

copyright
1916Passion tzigane ( passione tzigana ) de Ernesto Maria Pasquali
La contessa Arsenia – de Ernesto Maria Pasquali avec Giovanni Cimara
Catena – de Mario Bonnard
Quand l’amour refleurit – de Ernesto Maria Pasquali avec Mario Cimarra
Oltre la vita, oltre la morte – de Ernesto Maria Pasquali avec Alberto Capozzi
Sofia di Kravonia – de Ernesto Maria Pasquali avec Angelo Ferrari
Lea – de Diana Karenne & Salvatore Aversano avec Umberto Casilini
Il romanzo di Maud – de Diana Karenne avec Francesco Cacace
Il marchio – de Armando Pouget avec Mario Ausonia
1917Il fiacre n. 13 – de Alberto Capozzi & Gero Zambuto avec Umberto Scalpellini
La damina di porcellana – de Diana Karenne avec Alberto Capozzi
Pierrot – de Diana Karenne avec Vittorina Moneta
Justice de femme ! – de Diana Karenne avec Alberto Capozzi
1918Triptyque italien ( trittico italiano ) de ? avec Livio Pavanelli
1919La peccatrice casta – de Gennaro Righelli avec Alberto Pasquali
Sleima – de Diana Karenne avec Alberto Pasquali
La signora delle rose – de Diana Karenne avec André Habay
Redenzione / Maria di Magdala – de Carmine Gallone avec Alberto Pasquali
La fiamma e la cenere – de Giulio Antamoro avec Lido Manetti
Ave Maria ( Ave Maria, gratia plena ! ) de Diana Karenne & Memmo Genna avec Romano Calò
1920Miss Dorothy – de Giulio Antamoro avec Carmen Boni
La veggente – de Diana Karenne avec Romano Calò
Zoya ( la signorina Zoya ) de Giulio Antamoro avec André Habay
La studentessa – de Umberto Fracchia avec Romano Calo
Indiana – de Umberto Fracchia avec Bruno Emmanuel Palmi
1921Smarrita – de Giulio Antamoro avec Alfredo Bertone
Le jeu avec le feu ( das spiel mit dem feuer ) de Georg Kroll & Robert Wiene avec Hans Junkermann
Le sens de la mort – de Yakov Protazanov avec René Clair
1922Marie Antoinette ( Marie Antoinette, das leben einer königin ) de Rudolf Meinert avec Ludwig Hartau
Dante nella vita e nei tempi suoi – de Domenico Gaido avec Guido Maraffi
L’ombre du péché – de Yakov Protazanov avec Gabriel de Gavone
1923Pauvre pécheresse ( arme sünderin ) de Pier Antonio Gariazzo avec Fritz Kortner
Les crues printanières ( frühlingsfluten ) de Nikolai Malikoff avec Harry Hardt
1925La femme de quarante ans ( die frau von vierzig jahren ) de Richard Oswald avec Paul Otto
1926Casanova – de Alexandre Volkoff avec Ivan Mosjoukine
1927L’enfer de l’amour / Flammes ( liebeshölle / la grande tormenta / l’inferno dell’amore ) de Carmine Gallone &Viktor Bieganski avec Henri Baudin
1928Eine frau von format – de Fritz Wendhausen avec Hans Thimig
Les roses blanches de Gilmore ( die weißen rosen von Ravensberg ) de Rudolf Meinert avec Jack Trevor
Raspoutine ( Rasputins liebesabenteuer ) de Martin Berger avec Alfred Abel
La vena d’oro – de Guglielmo Zorzi avec Augusto Bandini
1929Fécondité – de Henri Etiévant & Nicolas Evreinoff avec Albert Préjean
Le collier de la reine / L’affaire du collier de la reine – de Gaston Ravel & Tony Lekain avec Georges Lannes
1940Manon Lescaut – de Carmine Gallone avec Vittorio De Sica
Fiche créée le 2 septembre 2005 | Modifiée le 1 avril 2017 | Cette fiche a été vue 7013 fois
PREVIOUSMarvin Kaplan || Diana Karenne || Babak KarimiNEXT